Publicité
Marchés français ouverture 33 min
  • Dow Jones

    38 239,98
    +253,58 (+0,67 %)
     
  • Nasdaq

    15 451,31
    +169,30 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    37 552,16
    +113,55 (+0,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,0644
    -0,0012 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    16 777,19
    +265,50 (+1,61 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 581,64
    +261,05 (+0,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 403,44
    -11,32 (-0,80 %)
     
  • S&P 500

    5 010,60
    +43,37 (+0,87 %)
     

Bolloré : Résultats de l’exercice 2023

BOLLORE SE
BOLLORE SE

BOLLORÉ

 


Résultats de l’exercice 2023

Le 14 mars 2024

Résultats conformes aux attentes
après d’importants mouvements de périmètre

  • Les évolutions de périmètre et reclassements en activités cédées ou en cours de cession conformément à la norme IFRS 5, comprennent :

     -         Bolloré Africa Logistics sur l’exercice 2022, cédé le 21 décembre 2022 ;
     -        Bolloré Logistics sur l’exercice 2022 et 2023 reclassé en activité en cours de cession (cession réalisée le 29 février 2024) ;
     -        Lagardère, consolidé par Vivendi en intégration globale à compter du 1er décembre 2023 ;
-        Editis, déconsolidé depuis le 21 juin 2023 et cédé le 14 novembre 2023.

PUBLICITÉ
  • Chiffre d’affaires : 13 679 millions d’euros, -5 % à périmètre et change constants.

  • Résultat opérationnel ajusté (EBITA (1) (2)) : 994 millions d’euros, -6 % (1), impacté par le ralentissement de la logistique pétrolière après une année 2022 exceptionnelle et la baisse de contribution d’UMG.

  • Résultat net : 566 millions d’euros contre 2 724 millions d’euros en 2022 qui intégrait la plus-value de cession de Bolloré Africa Logistics (3 150 millions d’euros) et, chez Vivendi, le résultat de déconsolidation de Telecom Italia (-1 494 millions d’euros) et la plus-value sur l’apport de la participation dans Banijay Holdings Group à FL Entertainment (515 millions d’euros).

    • Résultat net part du Groupe : 268 millions d’euros.

    • Endettement net : 1 465 millions d’euros au 31 décembre 2023, à comparer à une trésorerie nette de 1 207 millions d’euros au 31 décembre 2022, attribuable à l’augmentation de l’endettement de Vivendi et à l’OPAS de Bolloré sur ses propres actions.

    • Liquidité du Groupe : 12 milliards d’euros de disponibilités et lignes confirmées au 29 février 2024 au niveau de Bolloré (hors Vivendi).

    • Dividende proposé : 0,07 euro par action (dont 0,02 euro d’acompte déjà versé en septembre 2023), en progression de 17 %.

  

Résultats de l’exercice 2023 (*)

Le Conseil d’administration de Bolloré, réuni le 14 mars 2024, a arrêté les comptes annuels 2023.

Le chiffre d’affaires s’élève à 13 679 millions d’euros, en retrait de -5 % à périmètre et taux de change
constants :

  • Bolloré Energy : 2 788 millions d’euros, -24 % principalement impacté par la baisse des prix et des volumes des produits pétroliers, après la forte hausse en 2022 (+45 %) dans un contexte international fortement perturbé par la guerre en Ukraine ;

  • Communication (Vivendi) : 10 506 millions d’euros, +3 %, attribuable principalement à la croissance d’Havas
    (+4 %) et de Groupe Canal+ (+3 %) ;

  • Industrie : 314 millions d’euros, -14 %, en raison d’une activité toujours ralentie chez Blue dans les segments bus et batteries, des volumes en retrait dans l’activité films malgré une activité Systèmes en progression.

En données publiées, le chiffre d’affaires est stable, compte tenu de +793 millions d’euros de variations de périmètre (dont principalement +645 millions d’euros correspondant à la consolidation en intégration globale de Lagardère chez Vivendi depuis le 1er décembre 2023) et de -52 millions d’euros d’effets de change (appréciation de l’Euro par rapport au Dollar US, au Peso Argentin et à la Livre Sterling).

Le résultat opérationnel ajusté (EBITA (3)) s’établit à 994 millions d’euros, en baisse de -6 % à périmètre et taux de change constants :

  • Bolloré Energy (4) : 44 millions d’euros, -69 %, impacté par la baisse des prix et des volumes des produits pétroliers et des effets stock négatifs ;

  • Communication : 1 102 millions d’euros (5), +4 %, bonnes performances d’Havas et de Groupe Canal+, mais baisse de la contribution d’UMG (impact négatif de la mise en place du plan de rémunérations en actions) ;

  • Industrie (4) : -114 millions d’euros, en amélioration de +11 millions d’euros en données brutes par rapport à 2022, compte tenu de l’amélioration des résultats des batteries et des films.

Le résultat financier s’établit à -83 millions d’euros contre -1 051 millions d’euros en 2022.
Il intègre une augmentation des dividendes reçus et des produits de placements. En 2022, une perte de 1 494 millions d’euros liée à l’arrêt de la comptabilisation de Telecom Italia comme une participation mise en équivalence et à la mise à juste valeur de la participation dans les comptes de Vivendi. Il comprenait par ailleurs 515 millions d’euros de plus-value sur Banijay Holdings Group suite à l’échange par Vivendi de sa participation de 32,9 % dans Banijay contre
19,9 % dans FL Entertainment (FLE), cotée depuis le 1er juillet 2022.  

Le résultat net des sociétés mises en équivalence non opérationnelles ressort à -76 millions d’euros contre
-345 millions d’euros en 2022. Il intègre -89 millions d’euros de quote-part de résultat net de MultiChoice, et 27 millions d’euros de contribution du Groupe Socfin. En 2022, il intégrait -393 millions d’euros de quote-part de résultat net de Telecom Italia (6) et une contribution du Groupe Socfin de +48 millions d’euros.

Après prise en compte de -198 millions d’euros d’impôts (contre -83 millions d’euros en 2022),
le résultat net consolidé s’établit à 566 millions d’euros, contre 2 724 millions d’euros en 2022, qui intégrait la plus-value de cession de Bolloré Africa Logistics (3 150 millions d’euros) et chez Vivendi le résultat de déconsolidation de Telecom Italia (-1 494 millions d’euros) et la plus-value sur l’apport de la participation dans Banijay Holdings Group à FL Entertainment (515 millions d’euros).

Le résultat net part du Groupe ressort à 268 millions d’euros contre 3 400 millions d’euros en 2022.

Les capitaux propres s’établissent à 36 406 millions d’euros, contre 36 568 millions d’euros au 31 décembre 2022, compte tenu de l’intégration globale de Lagardère (mise en équivalence en 2022 et jusqu’au 30 novembre 2023) et de l’acquisition d’actions Bolloré dans le cadre de l’OPAS.

Au 31 décembre 2023, Le Groupe Bolloré (hors Vivendi) affiche une trésorerie nette positive de 1 373 millions d’euros contre 2 067 millions d’euros à fin 2022. Incluant Vivendi, l’endettement net du Groupe s’établit à
1 465 millions d’euros contre une trésorerie positive de 1 207 millions d’euros au 31 décembre 2022, prenant en compte :

  • La baisse de la trésorerie nette de Bolloré hors Vivendi de 0,7 milliard d’euros principalement à la suite de l’OPAS.

  • Augmentation de l’endettement de Vivendi de 1,98 milliard d’euros, principalement liée à l’intégration de Lagardère (7) dont l’endettement net ressort à 2 027 millions d’euros (8) au 31 décembre 2023.

Compte tenu de ces éléments, le gearing s’établit à 4 % au 31 décembre 2023.

A fin février 2024, le Groupe Bolloré (hors Vivendi) dispose de 12 milliards d’euros de disponibilités et de lignes confirmées.

Structure du Groupe 

  • Cession de Bolloré Logistics à CMA CGM

    • Le 29 février 2024, le Groupe Bolloré et le Groupe CMA CGM ont annoncé la réalisation de la cession de 100 % de Bolloré Logistics à CMA CGM, étant précisé que le transfert de Bolloré Logistics Sweden AB au Groupe CMA CGM reste soumis à l’obtention par ses soins de l’autorisation au titre des investissements étrangers en Suède.

    • Le prix de cession des actions s’établit à 4,850 milliards d’euros, après estimation provisoire de la dette et de la trésorerie à la date de réalisation.

    • La plus-value nette consolidée estimée, dans les résultats 2024, devrait être de l’ordre de 3,7 milliards d’euros.

    • En application de la norme IFRS 5 et pour assurer la comparabilité des résultats, l’ensemble des activités de Bolloré Logistics pour les exercices 2022 et 2023 a été reclassé en activités cédées.

  • Opérations sur titres Bolloré et Vivendi

    • Offre publique d’achat simplifiée (« OPAS ») de Bolloré sur ses propres actions

      • L’OPAS initiée par Bolloré sur ses propres actions au prix de 5,75 euros par action s’est clôturée le 30 mai 2023 et le règlement livraison est intervenu le 7 juin 2023.

  • 99,1 millions d’actions ont été apportées à l’Offre, représentant 34,33 % des titres visés par l’Offre et 3,36 % du capital de Bolloré SE, soit un montant de 570 millions d’euros.

  • Le 11 janvier 2024, Bolloré SE a procédé à l’annulation de 101 493 058 actions auto-détenues (dont 99,1 millions d’actions acquises dans le cadre de l’OPAS). En conséquence, le nombre d’actions composant le capital de la société Bolloré SE a été ramené à 2 849 681 316 actions.

    • Compte tenu de la cession de Bolloré Logistics à CMA CGM réalisée le 29 février 2024, le complément de prix de 0,25 euro par action Bolloré SE apportée à l’Offre, qui représente un montant de 25 millions d’euros, a été versé suivant les termes convenus (9) à compter du
      11 mars 2024.

  • Cession d’actions Vivendi

    • En mai 2023, dans la perspective des annulations d’actions devant être réalisées par Vivendi, et afin de ne pas franchir le seuil de 30 % qui déclencherait une offre publique sur Vivendi, le Groupe Bolloré par l’intermédiaire de la Compagnie de Cornouaille a cédé en bourse
      18,6 millions d’actions Vivendi pour un montant de 177 millions d’euros.

    • A l’issue de ces cessions et des annulations d’actions réalisées par Vivendi, le Groupe
      Bolloré (10) détient 308 millions d’actions Vivendi représentant 29,9 % de son capital.

  • Étude du projet de scission de Vivendi

    • Le Conseil de surveillance de Vivendi a autorisé, dans ses séances du 13 décembre 2023 et du
      30 janvier 2024, le Directoire à étudier la possibilité d’un projet de scission de Vivendi en plusieurs entités qui seraient chacune cotées en Bourse, et structurées autour de Groupe Canal+ ; d’Havas ; d’une société regroupant les actifs dans l’édition et la distribution au travers de la participation majoritaire dans le groupe Lagardère et celle de 100 % dans Prisma Media ; et d’une société d’investissement détenant des participations financières cotées et non cotées dans les secteurs de la culture, des médias et du divertissement.

    • Vivendi poursuit l’étude de faisabilité. Plusieurs étapes importantes devront être franchies si le Conseil de surveillance autorise le Directoire à poursuive le projet. Parmi celles-ci figurent entre autres la consultation des instances représentatives du personnel des entités concernées, avant laquelle aucune décision de principe ne sera prise, l'obtention des autorisations réglementaires nécessaires, les approbations requises de la part des créanciers du Groupe et le consentement des actionnaires de Vivendi à l’occasion d’une Assemblée générale.

      • Comme indiqué le 13 décembre dernier, le délai de réalisation d’une telle opération serait de 12 à
        18 mois.

Opérations réalisées par Vivendi

    • Rapprochement avec Lagardère

      • Vivendi a été autorisé le 9 juin 2023 par la Commission européenne à mettre en œuvre
        son projet de rapprochement avec Lagardère (11) subordonnée à la réalisation des deux engagements proposés par Vivendi, à savoir la cession d’Editis et du magazine Gala.

      • Le 21 novembre 2023, Vivendi a finalisé l’opération de rapprochement avec le groupe Lagardère à la suite de la cession de 100 % du capital d’Editis à International Media Invest, intervenue le 14 novembre, et celle du magazine Gala au Groupe Figaro, intervenue le
        21 novembre 2023. A compter du 1er décembre 2023, Vivendi consolide Lagardère par intégration globale.

  • Au 31 décembre 2023, compte tenu de l’exercice de droits de cession depuis la finalisation du rapprochement, Vivendi détenait 84,4 millions d’actions Lagardère, représentant 59,8 % du capital et 50,6 % des droits de votes. A cette date, 27,7 millions de droits de cession étaient exerçables (12) représentant un engagement financier de 667 millions d’euros et portant sur
    19,6 % du capital de Lagardère, comptabilisé au bilan comme un passif financier.

  • Acquisitions par Groupe Canal+ de plusieurs participations structurantes

    • Le 21 juin 2023, Groupe Canal+ et PCCW Limited ont annoncé la signature d'un partenariat stratégique afin d'accélérer le développement de Viu (13), plateforme de streaming leader en Asie. Le 26 février 2024, Groupe Canal+ a porté sa participation dans Viu à 30% conformément aux termes de l’opération annoncée le 21 juin 2023.

    • Le 20 juillet 2023, Groupe Canal+ a annoncé avoir pris une participation de 12 % dans le Groupe Viaplay, leader de la télévision payante dans les pays nordiques. Fin 2023, Groupe Canal+ a fait part de sa volonté de participer à la recapitalisation de Viaplay, approuvée lors de l’AGE du 10 janvier 2024. A l’issue de cette recapitalisation, achevée le 9 février 2024, Groupe Canal+ détient 29,33 % du capital de Viaplay.

    • Le 1er février 2024, Groupe Canal+ a franchi le seuil des 35 % et a annoncé avoir soumis une offre indicative non-contraignante à 105 rands par action au conseil d'administration de MultiChoice Group (13) pour acquérir la totalité de ses actions, sous réserve de l’obtention des autorisations réglementaires nécessaires. Le 5 février 2024, cette offre a été rejetée par le conseil d’administration de MultiChoice Group. Le 5 mars, Groupe Canal+ a fait savoir conjointement avec MultiChoice Group qu’il relevait son offre à 125 rands par action, payés en numéraire et qu’il entrait dans un accord d’exclusivité avec MultiChoice Group. Groupe Canal+ doit déposer son offre obligatoire le 8 avril 2024 au plus tard.

Proposition de dividende : 0,07 euro par action

Il sera proposé à l’Assemblée générale de distribuer un dividende de 0,07 euro par action (dont 0,02 euro d’acompte déjà versé en septembre 2023), en progression de 17 %.

Le détachement du dividende interviendra le 25 juin 2024 et le paiement, exclusivement en espèces, le 27 juin 2024.

Chiffres clés consolidés de Bolloré

(en millions d’euros)

2023 *

2022 *

Variation

Chiffre d'affaires

13 679

13 635

0%

EBITDA (1)

1 382

1 616

(15%)

Amortissements et provisions

(388)

(529)

 

Résultat opérationnel ajusté (EBITA (1))

994

1 087

(9%)

Amortissements issus des PPA et retraitement IFRS 16 des concessions (1)

(226)

(271)

 

Résultat opérationnel

768

816

(6%)

dont mises en équivalence opérationnelles (2)

311

370

 

Résultat financier

(83)

(1 051)

 

Part dans le résultat net des sociétés
       mises en équivalence non-opérationnelles

(76)

(345)

 

Impôts

(198)

(83)

 

Résultat net des activités cédées ou en cours de cession

154

3 387

 

Résultat net

566

2 724

 

Résultat net part du Groupe

268

3 400

 

Minoritaires

298

(676)

 

 

 

 

 

 

31 décembre
2023

31 décembre
2022

Variation

Capitaux propres

36 406

36 568

(162)

dont part du Groupe

23 075

23 269

(194)

Endettement net du Groupe / (trésorerie)

1 465

(1 207)

2 672

Gearing (3)

4 %

n.a.

 

* Conformément à la norme IFRS 5 et pour assurer la comparabilité des résultats, les reclassements en activités cédées ou en cours de cession concernent les activités Transport et Logistique du Groupe hors Afrique sur les exercices 2022 et 2023 (ces activités sont destinées à être cédées depuis le 8 mai 2023). Pour mémoire, les données publiées intégraient déjà le reclassement en activités cédées ou en cours de cession des activités Transport et Logistique du Groupe présentes en Afrique sur l'exercice 2022 (ces activités ont été cédées le 21/12/2022) et Editis sur les exercices 2022 et 2023 (depuis le 21/06/2023, Editis est déconsolidée, par suite de perte de contrôle et cédée le 14/11/2023).

(1)  Voir glossaire.
(2)  Dont pour 2023, les contributions d’UMG (67 millions d’euros) et de Lagardère (125 millions d’euros) mises en équivalence opérationnelle chez Vivendi et la contribution d’UMG mis en équivalence opérationnelle chez Bolloré (120 millions d’euros), contre 365 millions d’euros en 2022.
(3)  Gearing : ratio d’endettement net / fonds propres.


Évolution du chiffre d’affaires par activité en 2023 (*)

(en millions d’euros)

2023

2022

Croissance

Croissance

 

 

 

 

publiée

organique

 

Bolloré Energy

2 788

3 599

(23%)

(24%)

 

Communication (Vivendi)

10 506

9 590

10%

3%

 

Industrie

314

369

(15%)

(14%)

 

Autres (Actifs Agricoles, Holdings)

71

77

(7%)

(37%)

 

Total

13 679

13 635

0%

(5%)

 

Évolution du chiffre d’affaires par trimestre (*)

(en millions d’euros)

1er trimestre

2ème trimestre

3ème trimestre

4ème trimestre

 

2023

 

2022
(1)

2022

2023

 

2022
(1)

2022

2023

 

2022
(1)

2022

2023

 

2022
(1)

2022

Bolloré Energy

712

848

848

641

775

772

668

978

951

766

1 059

1 030

Communication (Vivendi)

2 290

2 244

2 216

2 407

2 307

2 310

2 425

2 352

2 366

3 385

3 333

2 698

Industrie

74

111

112

74

93

94

85

72

73

81

90

91

Autres (Actifs Agricoles, Holdings)

15

26

14

18

32

21

18

31

24

20

25

18

Total

3 091

3 229

3 189

3 140

3 207

3 196

3 196

3 433

3 413

4 252

4 507

3 836

Résultat opérationnel ajusté par activité (EBITA) (*)

(en millions d’euros)

2023

2022

Croissance
publiée

Croissance
organique

Bolloré Energy (2)

44

141

(69%)

(69%)

Communication

1 102

1 086

2%

4%

Vivendi (3)

934

868

8%

12%

UMG (Mis en équivalence opérationnelle Bolloré 18%)

169

218

(22%)

(24%)

Industrie (2)

(114)

(125)

8%

10%

Autres (Actifs Agricoles, Holdings)

(38)

(15)

n.a.

n.a.

EBITA Groupe Bolloré

994

1 087

(9%)

(6%)

Les valeurs présentées sont exprimées en millions d’euros et arrondies à la décimale la plus proche.

* Conformément à la norme IFRS 5 et pour assurer la comparabilité des résultats, les reclassements en activités cédées ou en cours de cession concernent les activités Transport et Logistique du Groupe hors Afrique sur les exercices 2022 et 2023 (ces activités sont destinées à être cédées depuis le 8 mai 2023). Pour mémoire, les données publiées intégraient déjà le reclassement en activités cédées ou en cours de cession des activités Transport et Logistique du Groupe présentes en Afrique sur l'exercice 2022 (ces activités ont été cédées le 21/12/2022) et Editis sur les exercices 2022 et 2023 (depuis le 21/06/2023, Editis est déconsolidée, par suite de perte de contrôle et cédée le 14/11/2023).

(1)  A périmètre et change constants.

(2)  Avant frais de groupe et redevances de marque Bolloré.
(3)  Dont les contributions d’UMG (94 millions d’euros) et de Lagardère (125 millions d’euros) mises en équivalence chez Vivendi en 2023.


La présentation détaillée des résultats est disponible sur www.bollore.com.
Les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification sera émis après finalisation des procédures requises pour les besoins du dépôt du Document d’Enregistrement Universel (URD).

Comparabilité des comptes

  • Conformément à la norme IFRS 5 et pour assurer la comparabilité des résultats, le reclassement en activités cédées ou en cours de cession concerne Bolloré Logistics sur les exercices 2022 et 2023 (ces activités sont en cours de cession depuis le 8 mai 2023) ;

  • Pour mémoire, les données publiées intégraient déjà le reclassement de Bolloré Africa Logistics sur l'exercice 2022 (cédé le 21/12/2022) et de Editis sur les exercices 2022 et 2023 (depuis le 21/06/2023, Editis est déconsolidée, par suite de perte de contrôle et cédée le 14/11/2023) ;

  • Indicateurs de performance

    • Au 31 décembre 2023, le Groupe n’a pas modifié la définition des indicateurs de performance, et notamment l’EBITA, qui sont comparables à ceux du 31 décembre 2022. Toutefois, les données de l’EBITA et du résultat opérationnel sont désormais présentées avant frais de Groupe.

  • Évolution du périmètre de consolidation

    • Lagardère est consolidé depuis le 1er décembre 2023 en intégration globale après sa mise en équivalence sur les 11 premiers mois de 2023 ;

    • Viu est consolidé en mise en équivalence depuis le 21 juin 2023 ;

    • Editis a été cédé le 14 novembre 2023 ;

      • Prisma Media a cédé le magazine Gala le 21 novembre 2023 ;

      • Bolloré Africa Logistics a été cédé le 21 décembre 2022 ;

    • Au 31 décembre 2022, Vivendi a cessé de comptabiliser Telecom Italia comme une participation mise en équivalence, considérant ne plus exercer une influence notable sur Telecom Italia eu égard à la démission de ses deux représentants du Conseil d’administration de Telecom Italia.

  • Évolution des principales devises

 Taux Moyen

2023

2022

Variation

USD

1,08

1,05

3%

GBP

0,87

0,85

2%

PLN

4,54

4,68

(3%)

JPY

151,83

137,97

10%

CNY

7,66

7,08

8%

CHF

0,97

1,01

(3%)

ZAR

19,95

17,20

16%

  

Glossaire

  • Croissance organique : à taux de change et périmètre constants.

  • Résultat opérationnel ajusté (EBITA) : correspond au résultat opérationnel avant les amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements d’entreprises – PPA (purchase price allocation), les dépréciations des écarts d’acquisition et autres actifs incorporels liés aux regroupements d’entreprises et l’impact IFRS 16 des contrats de concessions.

  • EBITDA : résultat opérationnel avant amortissements et dépréciations et l’impact IFRS 16 des contrats de concessions.

  • Endettement financier net / Position nette de trésorerie : somme des emprunts au coût amorti, minorés de la trésorerie et des équivalents de trésorerie, actifs financiers de gestion de trésorerie ainsi que des instruments financiers dérivés nets (actifs ou passifs) ayant pour sous-jacent un élément de l’endettement financier net, ainsi que des dépôts en numéraire adossés à des emprunts.

Les mesures à caractère non strictement comptable définies ci-dessus doivent être considérées comme une information complémentaire qui ne peut se substituer à toute mesure des performances opérationnelles et financières à caractère strictement comptable et Bolloré considère qu’ils sont des indicateurs pertinents des performances opérationnelles et financières du Groupe. De plus, il convient de souligner que d’autres sociétés peuvent définir et calculer ces indicateurs de manière différente. Il se peut donc que les indicateurs utilisés par Bolloré ne puissent être directement comparés à ceux d’autres sociétés.

Les pourcentages d’évolution indiqués dans ce document sont calculés par rapport à la même période de l’exercice précédent, sauf mention particulière. En raison des arrondis, dans cette présentation, la somme de certaines données peut ne pas correspondre exactement au total calculé et le pourcentage peut ne pas correspondre à la variation calculée.


(1) Voir glossaire.

(2) Dont contributions des mises en équivalence opérationnelles chez Vivendi (UMG (94 millions d’euros) et Lagardère (125 millions d’euros)) : +219 millions d’euros et contribution de la mise en équivalence opérationnelle d’UMG chez Bolloré : +169 millions d’euros.

*    Conformément à la norme IFRS 5 et pour assurer la comparabilité des résultats, les reclassements en activités cédées ou en cours de cession concernent les activités Transport et Logistique du Groupe hors Afrique sur les exercices 2022 et 2023 (ces activités sont destinées à être cédées depuis le 8 mai 2023).

(3) Voir glossaire pour la définition de l’EBITA.
(4) Avant frais de groupe et redevances de marque Bolloré.

(5) Dont les contributions d’UMG (94 millions d’euros) et de Lagardère (125 millions d’euros) mises en équivalence chez Vivendi en 2023.
(6) Vivendi a cessé de comptabiliser Telecom Italia comme une participation mise en équivalence au 31/12/2022.

(7) Vivendi consolide Lagardère en intégration globale depuis le 1er décembre 2023.
(8) Tel que publié par Vivendi après retraitement des engagements de rachat d’intérêts minoritaires (667 millions d’euros).
(9) Voir termes convenus dans la note d’information de la société Bolloré SE (visa de l’Autorité des marchés financiers n°23-161 en date du
15 mai 2023).
(10) Incluant les actions détenues par la Compagnie de l’Odet.
(11) Conformément à l’article 7(2) du Règlement (CE) 139/2004 relatif au contrôle des concentrations entre entreprises, Vivendi ne pouvait pas exercer les droits de vote attachés aux actions Lagardère acquises auprès d’Amber Capital en 2021 et aux actions Lagardère acquises dans le cadre de l’offre publique d’achat en 2022 jusqu’à l’autorisation de la prise de contrôle de Lagardère par la Commission européenne.

(12) Dans le cadre de l’offre publique d’achat, Vivendi a attribué 31 139 281 droits de cession d’actions Lagardère, exerçables au prix unitaire de 24,10 euros jusqu’au 15 décembre 2023 inclus. Toutefois, l’assemblée générale des bénéficiaires de droits de cession d’actions Lagardère, réunie le 11 décembre 2023, a approuvé l’extension de la période d’exercice des droits de cession jusqu’au 15 juin 2025. Les autres termes et conditions des droits de cession restent inchangés, notamment leur prix d’exercice de 24,10 euros.
(13) Viu et Multichoice Group Ltd sont comptabilisées par Vivendi comme des sociétés mises en équivalence non opérationnelles.

Pièce jointe