La bourse ferme dans 6 h 22 min
  • CAC 40

    6 541,14
    -37,46 (-0,57 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 073,22
    -29,37 (-0,72 %)
     
  • Dow Jones

    35 144,31
    +82,76 (+0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,1781
    -0,0026 (-0,22 %)
     
  • Gold future

    1 795,60
    -3,60 (-0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    31 663,86
    -1 116,16 (-3,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    884,13
    -31,36 (-3,43 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,04
    +0,13 (+0,18 %)
     
  • DAX

    15 497,54
    -121,44 (-0,78 %)
     
  • FTSE 100

    6 969,71
    -55,72 (-0,79 %)
     
  • Nasdaq

    14 840,71
    +3,72 (+0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 422,30
    +10,51 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    27 970,22
    +136,93 (+0,49 %)
     
  • HANG SENG

    25 086,43
    -1 105,89 (-4,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,3783
    -0,0041 (-0,29 %)
     

Boeing va réduire la production du 787 pour corriger un défaut

·1 min de lecture
BOEING VA RÉDUIRE LA PRODUCTION DU 787 POUR CORRIGER UN DÉFAUT

par Eric M. Johnson

SEATTLE (Reuters) - Boeing a annoncé mardi qu'il allait réduire la cadence de production de son modèle 787 le temps de résoudre un défaut structurel lié au processus industriel.

Le groupe américain prévoit désormais de livrer moins de la moitié des quelque 100 exemplaires de l'appareil qu'il a en stock alors qu'il tablait initialement sur "une grande majorité", afin de procéder aux inspections et aux réparations nécessaires pour remédier à ses défauts de qualité.

Il n'a pas précisé quelle serait désormais la cadence de production du 787, expliquant simplement qu'elle serait inférieure aux cinq appareils par mois produits actuellement.

Depuis le début de l'année, le constructeur a livré 156 avions tous modèles confondus, contre 157 sur l'ensemble de 2020, a-t-il ajouté.

Le nouveau défaut identifié sur le 787, dont Reuters s'était fait l'écho lundi, concerne une cloison de pressurisation à l'avant de l'appareil, a déclaré lundi soir la Federal Aviation Administration (FAA), l'autorité fédérale du secteur du transport aérien.

Elle a ajouté que Boeing, qui a identifié le problème, le résoudrait avant la livraison des avions.

Les modèles 737 MAX et 787 de Boeing ont souffert de différents défauts, électriques entre autres, depuis la fin de l'an dernier et les livraisons du 787 ont repris en mars après une interruption de cinq mois.

Le groupe a engrangé 146 commandes en juin en incluant les modifications et annulations partielles ou totales de commandes, un chiffre qui inclut 71 exemplaires du 737 MAX.

Il a parallèlement livré 45 avions en un mois, le chiffre le plus élevé depuis mars 2019.

(Reportage Eric M. Johnson, version française Marc Angrand, édité par Sophie Louet)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles