Publicité
La bourse ferme dans 6 h 31 min
  • CAC 40

    7 597,48
    -110,54 (-1,43 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 893,96
    -41,54 (-0,84 %)
     
  • Dow Jones

    38 647,10
    -65,11 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0696
    -0,0046 (-0,43 %)
     
  • Gold future

    2 331,30
    +13,30 (+0,57 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 776,00
    -435,88 (-0,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 428,49
    +10,61 (+0,75 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,02
    -0,60 (-0,76 %)
     
  • DAX

    18 167,22
    -98,46 (-0,54 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,75
    -16,92 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 667,56
    +59,12 (+0,34 %)
     
  • S&P 500

    5 433,74
    +12,71 (+0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2722
    -0,0039 (-0,31 %)
     

Boeing : après un premier échec ce samedi, le vaisseau Staliner devrait finalement décoller mercredi

JOEL KOWSKY

Cette mission, attendue depuis des années et dont le décollage avait déjà été annulé une première fois au dernier moment début mai, doit permettre à Starliner de transporter pour la première fois des astronautes de la Nasa vers la Station spatiale internationale (ISS). Les astronautes Butch Wilmore et Suni Williams, deux vétérans de l'espace, devaient être propulsés en orbite samedi par une fusée Atlas V du groupe ULA, depuis Cap Canaveral en Floride.

Ils étaient déjà installés à bord de la capsule Starliner, au sommet de la fusée, quand le compte à rebours a été stoppé net par un ordinateur vérifiant automatiquement les derniers paramètres avant le décollage. Les équipes sur place prévoient désormais d'accéder physiquement à cet ordinateur, situé dans un bâtiment proche du pas de tir, pour déterminer la cause exacte du problème, a expliqué durant une conférence de presse Tory Bruno, le patron de ULA. Une nouvelle fenêtre de tir existait dès dimanche, mais celle-ci ne sera pas utilisée pour «laisser davantage de temps aux équipes pour évaluer» ce problème, a déclaré la Nasa dans un communiqué. Les prochaines possibilités de lancement sont mercredi et jeudi prochain, a ajouté l'agence spatiale.

En attendant, la fusée a été placée dans une configuration sécurisée. Les deux astronautes, toujours souriants malgré l'annulation, ont été acheminés jusqu'à leur base non loin. La Nasa a commandé il y a dix ans aux entreprises américaines Boeing et SpaceX deux nouveaux véhicules pour acheminer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Tascom : qu'est-ce que la taxe sur les surfaces commerciales ?
CAC 40 : la Bourse de Paris dans le vert, la révision des taux directeurs de la BCE attendue
Bernard Arnault, l’homme le plus riche du monde ? Le casse-tête de ce classement des ultrariches
Naf Naf : le gros ras-le-bol des salariés angoissés
Pierre et Vacances - Center Parcs a du potentiel en Bourse, après «un sans-faute»