Marchés français ouverture 6 h 16 min
  • Dow Jones

    29 591,27
    +327,79 (+1,12 %)
     
  • Nasdaq

    11 880,63
    +25,66 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    26 180,03
    +652,66 (+2,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1846
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    26 630,34
    +144,14 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    15 586,30
    +167,49 (+1,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    369,29
    +7,86 (+2,17 %)
     
  • S&P 500

    3 577,59
    +20,05 (+0,56 %)
     

Le Boeing 737 MAX va reprendre son envol

Source AFP
·1 min de lecture
« Ces événements et les leçons que nous en avons tirées ont remodelé notre entreprise et concentré davantage notre attention sur nos valeurs fondamentales de sécurité, de qualité et d'intégrité », a affirmé le PDG de Boeing, David Calhoun. (illustration)
« Ces événements et les leçons que nous en avons tirées ont remodelé notre entreprise et concentré davantage notre attention sur nos valeurs fondamentales de sécurité, de qualité et d'intégrité », a affirmé le PDG de Boeing, David Calhoun. (illustration)

Il aura fallu attendre deux ans. Les États-Unis ont autorisé, mercredi 18 novembre, le Boeing 737 MAX à voler de nouveau. L'appareil avait été immobilisé au sol à la suite de deux accidents ayant fait 346 morts dans un intervalle de cinq mois. Cet aéronef, qui était la locomotive des ventes de Boeing avant ses déboires, ne va toutefois pas retourner dans l'immédiat dans le ciel mondial : les autorités de l'aviation civile d'autres pays ont décidé de procéder elles-mêmes à leur propre certification. De plus, plusieurs modifications devront être effectuées sur les appareils avant qu'ils ne puissent être remis en service.

L'agence fédérale de l'aviation américaine (FAA), le régulateur aérien aux États-Unis, précise par ailleurs dans son communiqué mercredi qu'elle doit encore approuver la formation nécessaire pour les pilotes avant tout vol du Boeing 737 MAX dans le ciel américain.

Les compagnies devront également procéder à des travaux de maintenance sur les avions cantonnés au tarmac des aéroports depuis plus de 20 mois. Quant aux avions stockés chez Boeing, ils devront être examinés par un inspecteur de la FAA avant d'être envoyés chez les clients. La compagnie American Airlines a néanmoins déjà prévu un vol fin décembre.

Lire aussi Le Boeing 737 MAX va revoler, mais avec quels pilotes ?

Une « étape importante »

Il s'agit d'une « étape importante », a estimé, mercredi, le constructeur aéronautique, assurant être prêt à travailler avec les régulateurs du monde e [...] Lire la suite