La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    53 020,90
    +3 394,63 (+6,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

BNP Paribas, Société Générale et Crédit Mutuel souhaitent mutualiser leurs DAB

·1 min de lecture
Une main retire des billets d'un DAB
Une main retire des billets d'un DAB

Un tiers du parc français concerné

C'est une première en France. BNP Paribas, Crédit Mutuel (hors Arkéa) et Société Générale lancent un projet d'étude sur la mise en commun de leurs distributeurs automatiques de billets (DAB). Au total, les trois enseignes opèrent plus de 15 000 machines. Un tiers du parc français serait donc concerné.

L'étude devrait se poursuivre jusqu'à fin 2021. Si le projet voit le jour, les clients des trois enseignes pourront alors retirer de l'argent sans frais supplémentaires sur les DAB partagés, mais aussi déposer des chèques et des espèces, ou imprimer un RIB.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Assurance auto et habitation : ces nouvelles hausses de tarifs qui vous attendent en 2022
- Casino promet 10% de rabais aux étudiants en échange d'un abonnement payant
- Crédit immobilier : la face cachée des taux records

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles