La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1970
    +0,0057 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    -23,10 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    14 685,63
    -24,01 (-0,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,27
    -4,23 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3314
    -0,0042 (-0,32 %)
     

« Black Friday » chez Amazon : un report n'est pas encore tranché

Source AFP
·1 min de lecture
Un centre américain de distribution d'Amazon (photo d'illustration).
Un centre américain de distribution d'Amazon (photo d'illustration).

Repousser ou ne pas repousser le « Black Friday », cette opération de promotion qui lance la période des achats de Noël, pour soutenir les commerçants actuellement fermés en raison du confinement ? Le directeur général d'Amazon n'a pas encore tranché la question. Sur RMC, vendredi 13 octobre, il a déclaré : « Pour l'instant, je n'ai pas décidé. » « On est encore à 15 jours de l'événement potentiel, on a le temps de prendre des décisions. Les autorités parlent régulièrement et changent d'avis parfois. »

Quatre fédérations de magasins de centre-ville et centres commerciaux ont demandé dimanche au gouvernement de restreindre les ventes en ligne « aux seuls produits de première nécessité » et d'interdire le « Black Friday ». Le mastodonte de la vente en ligne est actuellement accusé par de nombreux commerces fermés de profiter abusivement de la situation. « En cette période un peu troublée, j'ai le rôle de servir tous les clients sur le territoire en leur offrant les produits dont ils ont besoin. Je souhaite que les Français fassent des économies », s'est défendu le patron d'Amazon France.

D'autres distributeurs « plus gros que nous »

« Quand je vois les petits commerces qui sont fermés, évidemment que j'ai le c?ur fendu et que j'ai envie de les aider pour qu'ils puissent réaliser ce que nous appelons la transition digitale », a-t-il affirmé. Selon lui, 30 % des commerçants français vendent en ligne, contre 72 % de leurs homologues allemands. Amazon France propos [...] Lire la suite