La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2168
    +0,0100 (+0,83 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    48 585,43
    +2 003,75 (+4,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0097 (+0,70 %)
     

Bitcoin : à quoi ça sert au quotidien ?

Marie-Eve FRÉNAY
·1 min de lecture
homme faisant un paiement en bitcoin sur internet
homme faisant un paiement en bitcoin sur internet

« Ctrl + Maj + C » suivi de « Motherlode ». Si vous êtes né dans les années 90, voire un peu avant, vous savez exactement ce à quoi cet enchaînement de touches sert. C’est le fameux code qui a permis à des millions de joueurs des Sims - le jeu PC le plus vendu au monde qui consiste à donner vie à des personnages et à régir leur quotidien - de faire (virtuellement) fortune en quelques minutes, voire en quelques secondes mais au risque de se faire une tendinite de l’index à force de taper de façon effrénée sur « entrer » pour rendre au plus vite ses Sims richissimes.

Eh bien, le bitcoin, c’est l’anti-simflouz, la monnaie si facilement duplicable et hackable dans l’univers de ce jeu vidéo. Pourquoi ? Car sa sécurité est assurée par 3 dispositifs : la cryptographie asymétrique - qui permet aux détenteurs de bitcoins de ne jamais avoir à donner les codes d’accès à leur portefeuille -, le procédé de minage – qui fait que, toutes les 10 minutes, les transactions sont vérifiées par la communauté et validées par une énigme informatique – et l’inscription des transactions, horodatées, dans un livre comptable numérique dont une copie est détenue sur chaque ordinateur participant au réseau. Ainsi, pour s’accaparer du bitcoin, un hackeur devrait réussir à falsifier simultanément plus de la moitié des copies de ce grand livre, appelé blockchain.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Déclaration d'impôt 2021 : les 4 surprises qui vous concernent
- Livret Orange Bank : un taux à 2%, qui dit mieux ?
- Electricité, gaz, box Internet : vers une TVA à 5,5% ?