La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 823,45
    -210,22 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    14 161,35
    +121,67 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    29 018,33
    -272,68 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,1910
    -0,0090 (-0,75 %)
     
  • HANG SENG

    28 558,59
    +121,75 (+0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    31 694,11
    -975,20 (-2,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    938,09
    -31,78 (-3,28 %)
     
  • S&P 500

    4 221,86
    -1,84 (-0,04 %)
     

Biden s'est entretenu avec Abbas et Netanyahou en plein conflit au Proche-Orient

·2 min de lecture
BIDEN S'EST ENTRETENU AVEC ABBAS ET NETANYAHOU EN PLEIN CONFLIT AU PROCHE-ORIENT

JERUSALEM/RAMALLAH (Reuters) - Le président américain Joe Biden s'est entretenu samedi au téléphone avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou alors que les affrontements se poursuivent entre le Hamas et Israël dans la bande de Gaza.

Joe Biden a envoyé vendredi sur place un émissaire pour tenter de mettre fin aux violences mais les efforts des Etats-Unis et du reste de la communauté internationale sont pour l'heure restés vains.

Lors de son entretien avec Mahmoud Abbas, le président américain a "souligné la nécessité pour le Hamas de cesser de tirer des roquettes sur Israël", et les deux hommes ont "exprimé leur préoccupation commune face aux civils innocents, y compris des enfants, qui ont tragiquement perdu la vie", selon un compte-rendu de l'appel publié par la Maison Blanche.

Joe Biden a également fait part de "l'engagement des États-Unis à renforcer le partenariat américano-palestinien" et a souligné la récente décision de son administration de rétablir l'aide à la Cisjordanie et à Gaza occupées par Israël, qui avait été supprimée sous le mandat de l'ancien président Donald Trump.

Selon un résumé de l'appel publié par l'agence de presse officielle palestinienne WAFA, Joe Biden a déclaré qu'il s'opposait à l'expulsion des Palestiniens de Cheikh Jarrah, à Jérusalem-Est, un dossier à l'origine des tensions actuelles. Cependant, le compte-rendu de la conversation diffusé par la Maison Blanche ne mentionne pas cette affaire.

L'Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas dispose d'une autonomie limitée en Cisjordanie occupée, qui fait partie du territoire dont Israël s'est emparé, avec Gaza et Jérusalem-Est, lors de la Guerre des Six jours de 1967.

Elle exercice toutefois peu d'influence dans la bande de Gaza, gérée par le Hamas depuis 2007.

Les Etats-Unis considèrent le Hamas comme une organisation terroriste et ne discutent pas avec lui.

Joe Biden s'est également entretenu samedi avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou qui lui a assuré qu'il "faisait tout pour éviter de blesser" des personnes non impliquées dans les combats avec le Hamas et d'autres groupes à Gaza.

Selon un résumé de l'appel téléphonique transmis pas le cabinet de Netanyahou, le Premier ministre israélien a déclaré à Biden que "les personnes non impliquées avaient été évacuées" d'une tour de Gaza qui abritait des bureaux de plusieurs médias ainsi que d'autres bureaux et appartements et qui a été détruite plus tôt dans la journée par une frappe aérienne israélienne.

"Le Premier ministre Netanyahou a remercié le président pour le soutien des États-Unis à notre droit de nous défendre", indique le compte-rendu.

(Rami Ayyub et Ali Sawafta, avec Nandita Bose à Washington; Blandine Hénault pour la version française)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles