La bourse ferme dans 3 h 22 min
  • CAC 40

    6 261,16
    +27,02 (+0,43 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 016,88
    +23,45 (+0,59 %)
     
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,1990
    +0,0014 (+0,12 %)
     
  • Gold future

    1 779,00
    +12,20 (+0,69 %)
     
  • BTC-EUR

    50 790,27
    -1 531,74 (-2,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 354,15
    -26,80 (-1,94 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,46
    0,00 (0,00 %)
     
  • DAX

    15 414,81
    +159,48 (+1,05 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,82
    +35,32 (+0,51 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3806
    +0,0021 (+0,15 %)
     

La BCE peut augmenter ses achats si nécessaire, dit Weidmann

·1 min de lecture
LA BCE PEUT AUGMENTER SES ACHATS SI NÉCESSAIRE, DIT WEIDMANN

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) peut augmenter ses achats d'obligations sur les marchés dans le cadre actuel du programme d'achats d'urgence face à la pandémie (PEPP) mais seulement si elle conclut que la hausse récente des rendements est injustifiée, a déclaré le président de la Bundesbank, Jens Weidmann, à CNBC.

Il avait auparavant estimé que la remontée des rendements obligataires n'avait pas eu un impact majeur sur les conditions de financement pour l'instant et que les coûts d'emprunt restaient avantageux par rapport à leurs niveaux historiques.

"Nous avons les moyens de réagir à cela", a-t-il dit à CNBC mercredi. "Le PEPP dispose d'une certaine flexibilité et nous pouvons user de cette flexibilité pour réagir à une situation comme celle-ci."

Il a ajouté que le Conseil des gouverneurs de la BCE, lors de sa prochaine réunion, le 11 mars, devrait déterminer si la hausse des rendements est due à l'amélioration des perspectives de croissance et d'inflation ou à d'autres facteurs.

"Nous ne réagirions pas de la même façon à une augmentation des rendements due au redressement des anticipations d'inflation ou à l'amélioration des perspectives économiques et à une hausse exogène que nous jugerions injustifiée", a-t-il dit.

(Balazs Koranyi, version française Marc Angrand)