Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 075,47
    +221,60 (+0,56 %)
     
  • Nasdaq

    17 312,61
    -29,80 (-0,17 %)
     
  • Nikkei 225

    37 869,51
    -1 285,34 (-3,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    17 004,97
    -306,08 (-1,77 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 534,09
    -1 157,97 (-1,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 307,59
    -30,59 (-2,29 %)
     
  • S&P 500

    5 427,95
    +0,82 (+0,02 %)
     

Baromètre annuel de la rémunération des responsables financiers : Intelligence artificielle, recrutement des scale-ups, stagnation des salaires… Quelles sont les grandes tendances de 2024 ?

  • 50,5 % des responsables financiers français se disent enthousiastes face au développement de l'intelligence artificielle tandis qu’ils ne sont que 10,2 % à en avoir un avis négatif.

  • Entre 2023 et 2024, la part des DAF expérimentés de plus de 40 ans a augmenté de 11 % dans les scale-ups françaises, un phénomène sous-tendu par la volonté des scale-ups de pérenniser et de garantir des finances saines.

  • Malgré une stagnation des salaires des DAF français qui augmentent seulement de 0,2 % en moyenne, ils sont 54,4 % à se dire satisfaits de leur salaire, au niveau de la moyenne mondiale.

PARIS, June 26, 2024--(BUSINESS WIRE)--CFO Connect, la première communauté de responsables financiers en France animée par Spendesk, publie sa 4e édition du baromètre annuel de la rémunération des DAF. L’étude révèle que, pour les responsables financiers français, l’année 2024 est fortement marquée par l’intelligence artificielle et l’innovation. La profession fait également état de sa satisfaction salariale, malgré une faible évolution de leur rémunération.

Le baromètre annuel de la rémunération des DAF rassemble des données sur les rémunérations pour différentes fonctions financières, secteurs d'activité, tailles d'entreprise et pays. Pour ce faire, CFO Connect a interrogé 750 responsables financiers, en particulier des cadres supérieurs et des directeurs financiers, dont 200 en France. Le rapport aide à définir les attentes en matière de rémunération pour l'ensemble de la fonction financière. Les résultats mettent également en évidence les tendances et les écarts entre les zones géographiques, les sexes et les niveaux d'expérience. Le rapport fournit les données et les informations nécessaires pour prendre des décisions plus éclairées et plus équitables en matière de rémunération.

PUBLICITÉ

Intelligence artificielle et innovation, au coeur des mutations du métier

Ce début d’année 2024 est marqué par un développement sans précédent de l’intelligence artificielle. Là où 2023 traduisait cet engouement par une généralisation dérégulation, l’adoption de l’AI Act européen en début d’année a conduit à une nouvelle dynamique, plus raisonnée et responsable, de l’intelligence artificielle. Ils sont ainsi plus de la moitié (50,5 %) parmi les répondants français à se dire "enthousiastes" au regard de l’impact que pourrait avoir l’intelligence artificielle sur les équipes financières, légèrement au-dessus de la moyenne mondiale (46,7 %). À l’inverse, ils ne sont que 1,0 % à se dire "désintéressé" ou "inquiet". Si l’enthousiasme est plus fort chez les 18 - 25 ans, culminant à 66,7 %, il l’est aussi chez les plus anciennes générations. Les 40 - 50 ans sont ainsi 52,6 % à se dire enthousiastes.

Julien Lafouge, directeur financier de Spendesk, affirme : « Dans l'ensemble, les professionnels du secteur financier sont optimistes quant à l'impact que l'IA peut avoir sur les équipes financières, même si des doutes persistent. Les employeurs doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour répondre aux inquiétudes des salariés concernant l'IA et démontrer l'impact positif qu'elle peut avoir. Plus les équipes financières s'adapteront rapidement aux outils d'IA, plus elles seront précises et efficaces. Se familiariser avec cette technologie, ainsi qu'avec d'autres outils de la fintech, augmentera probablement aussi le potentiel de rémunération individuel ».

Dans un contexte où les scale-ups françaises doivent relever des défis de financement importants tout en atteignant la rentabilité, la fonction des responsables financiers y est devenue centrale. L’indice Next 40/120 a d’ailleurs revu ses critères de sélection pour accorder davantage de place à cette rentabilité. Ainsi, les scale-ups font appel à des DAF de plus en plus expérimentés. Elles embauchent désormais des responsables financiers de plus de 40 ans dans 33,3 % des cas, contre 22,3 % l’année précédente (+11 %). Pour attirer ces profils expérimentés, les scales-ups n’hésitent pas à mettre la main au porte-monnaie, en proposant en salaire en moyenne 7 % supérieur à la moyenne de la tranche d’âge (130 909 € en scale-up contre 121 887 € au total). Phénomène français, catalysé par les ambitions de la French Tech, il ne se retrouve pas au niveau mondial où la moyenne des salaires des DAF croît là selon la taille de l’entreprise : start-up, scale-up, entreprise publique puis entreprise privée.

Des DAF relativement satisfaits de leurs conditions de travail malgré une stagnation des salaires

Le salaire moyen des responsables financiers français tend à stagner entre 2023 et 2024. Il augmente seulement de 0,15 %, passant de 108 849 € à 109 023 € bruts annuels, tandis qu’il augmente de 8,1 % au Royaume-Uni (atteignant 162 072 €), de 11,3 % au États-Unis (227 254 €) et de 19,1 % en Allemagne (153 052 €).

Malgré cette moyenne basse en France, les DAF français s’inscrivent dans la moyenne des pays où les DAF sont les plus satisfaits de leur salaire, à hauteur de 54,4 % en France contre 57,0 % en moyenne monde. Au même titre que les allemands (55,0 %) et les britanniques (49,6 %) dont les salaires moyens sont pourtant supérieurs. Les américains, quant à eux, sont largement au-dessus, à 61,0 %.

Alice Rebert, directrice des ressources humaines de Spendesk, ajoute : « Les avantages sociaux en France rendent difficiles la comparaison entre les pays européens et entre l’Europe et les États-Unis. La protection sociale, les assurances retraite, chômage, maladie, les congés payés ou les RTT sont tant de dispositions qui expliquent aussi la satisfaction des DAF français vis-à-vis de leurs rémunération alors même qu’ils apparaissent, en termes de salaire brut, parmi les moins bien lotis ».

Méthodologie

CFO Connect a interrogé, du 10 avril au 17 mai 2024, 750 professionnels de la finance à différents niveaux, du comptable au directeur financier. Les répondants venaient principalement du Royaume-Uni, des États-Unis, de France et d'Allemagne.

Les différents salaires ont tous été convertis en euros pour des raisons de cohérence. Les conversions en livres ont été fournies sur la base du taux de change de juin 2024.

À propos de CFO Connect

CFO Connect est la plus grande communauté de responsables financiers en Europe. Avec plus de 12 000 membres soigneusement sélectionnés, CFO Connect se compose exclusivement de responsables financiers ayant au minimum cinq ans d'expérience. C'est un lieu où ils peuvent se rencontrer et apprendre les uns des autres à travers les événements réguliers de CFO Connect, des rapports de recherche annuels, et des collaborations avec des responsables financiers des entreprises partenaires, parmi lesquelles Deel, ContentSquare, et TravelPerk. CFO Connect est entièrement détenu et géré par Spendesk, avec pour mission de renforcer davantage les leaders financiers grâce à un contenu expert et un puissant réseau professionnel.

À propos de Spendesk

Solution de spend management tout-en-un, Spendesk connecte les dépenses des entreprises. Elle leur permet de contrôler facilement leurs coûts, d'avoir une visibilité totale sur leurs dépenses et de gagner un temps précieux grâce à l'automatisation intégrée. Ses outils sont pensés pour optimiser l’expérience utilisateur des professionnels et des équipes financières.

Fintech de référence en France et en Europe, Spendesk a été fondée en 2016 et est dirigée par Rodolphe Ardant. L’entreprise est présente sur tout le continent européen et dispose de locaux en France, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Espagne. Ses 600 salariés accompagnent 5 000 entreprises, des start-ups aux marques établies, telles que Soundcloud, Doctolib, Sezane, Printemps, SeLoger, Deezer.

Pour plus d'informations : https://www.spendesk.com/fr/press/

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20240625436789/fr/

Contacts

Euros / Agency Group - spendesk@eurosagency.eu
Alexis Leclerc--Dalmet - 07 62 24 29 25
Basile Rabouille - 06 08 94 27 33