La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 943,90
    -2,80 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    21 697,96
    +366,58 (+1,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Les banques vont pouvoir distribuer des dividendes

Wikimedia

Ni renforcement des fonds propres ni entrave sur la rémunération des actionnaires : le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a esquissé lundi quelques orientations pour un système bancaire français jugé résolument "solide". "Les banques et les organismes d'assurance français affichent une situation financière et prudentielle robuste", a assuré M. Villeroy de Galhau dans un discours prononcé en introduction de la conférence annuelle de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), le gendarme des banques. En conséquence, "rien ne nous paraît justifier aujourd'hui une restriction générale sur la distribution de dividendes, comme cela avait été fait temporairement en 2020", a affirmé le gouverneur.

Après une année 2021 record, les banques sont en passe de renouveler l'exploit cette année: BNP Paribas tient toujours la corde avec un bénéfice net de 8 milliards d'euros entre janvier et septembre, devant les mutualistes Crédit Agricole (6,1 milliards d'euros) et BPCE (3,4 milliards d'euros). M. Villeroy de Galhau a cependant appelé à la "prudence" en matière de rachats d'action "qui sont d'ailleurs soumis à une autorisation explicite du superviseur", a-t-il rappelé. Il est aussi revenu sur le ratio de solvabilité des six principaux groupes bancaires français, au-dessus des exigences réglementaires et "proche des plus hauts historiques" à 14,5%. Une "pause" des exigences du Haut conseil de stabilité financière (HCSF) est selon lui justifiée, "mais (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Chauffage : quel est ce dispositif proposé gratuitement qui permet de faire des économies sur sa facture ?
Les prix du pétrole montent avec l'entrée en vigueur des sanctions sur le brut russe
"Norman fait des vidéos" : le youtubeur en garde à vue pour viol et corruption de mineur
Paris : les arrondissements où les cambriolages s’envolent
Comment faire baisser sa consommation énergétique ? Des fraudes alimentaires qui se multiplient... le flash éco du jour