Marchés français ouverture 52 min
  • Dow Jones

    31 402,01
    -559,85 (-1,75 %)
     
  • Nasdaq

    13 119,43
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • EUR/USD

    1,2152
    -0,0034 (-0,28 %)
     
  • HANG SENG

    29 111,57
    -962,60 (-3,20 %)
     
  • BTC-EUR

    38 121,67
    -3 657,00 (-8,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    921,52
    -11,61 (-1,24 %)
     
  • S&P 500

    3 829,34
    -96,09 (-2,45 %)
     

Banque et assurance : attention au cap des 25 ans qui peut coûter très cher

·1 min de lecture
Etudiant fauché
Etudiant fauché

Pouvoir d’achat plus faible mais clientèle d’avenir oblige, les jeunes adultes bénéficient de prix plus doux sur de nombreux services, comme par exemple des réductions sur leurs billets de train, leur abonnement au métro ou encore leurs places au cinéma ou au théâtre (quand il est possible de s’y rendre évidemment…). Dans l’univers de la banque aussi, les jeunes sont chouchoutés. Objectifs : attirer et fidéliser ceux que les établissements bancaires voient comme leurs clients rentables de demain, qui feront des crédits, s’assureront et surtout placeront leur épargne. Pour ce faire, cela passe d’abord par un compte courant à faible prix.

Compte courant : la fin des « forfaits jeunes »

Pour preuve : au 15 février 2021, sur les 128 banques dont MoneyVox a passé les tarifs au crible, 117 proposaient un package spécifique pour les jeunes âgés de 18 à 25 ans. Facturés 31 euros par an en moyenne, ces « forfaits jeunes » coûtent généralement moitié moins que les offres tout public. Un écart qui se ressent lorsque l'étudiant n’est plus éligible à ces remises.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Banque en ligne : peut-on faire confiance aux nouvelles cartes haut de gamme ?
- Un ticket restaurant pour les étudiants ?
- Epargne : 2 Français sur 10 ont mis plus de 6 000 euros de côté en 2020