Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 091,15
    +356,76 (+0,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 385,41
    -32,46 (-2,29 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0074 (-0,58 %)
     

Bénéfice, dividendes : les chiffres hallucinants du géant pétrolier saoudien Aramco

Pixabay

Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé dimanche 12 mars des bénéfices records en 2022 grâce à l'envolée des cours du brut, s'attirant des critiques en pleine crise climatique et énergétique. La compagnie, détenue en grande partie par l’Etat saoudien, a dégagé un bénéfice net 161,1 milliards de dollars l’année dernière, en hausse de 46% sur un an, selon un communiqué publié à la bourse de Ryad. Il s’agit des profits les plus élevés pour Aramco depuis l'introduction de 1,7% de ses actions à la Bourse saoudienne en décembre 2019. Le PDG de la compagnie, Amin Nasser, s'est félicité de la "performance financière record en 2022" due à l'envolée des prix du pétrole, dans un contexte de forte reprise de la demande mondiale et de guerre en Ukraine.

Comme pour les majors Shell, Chevron, ExxonMobil, TotalEnergies et PB, qui ont engrangés des bénéfices records de 151 milliards de dollars en 2022, les résultats d'Aramco n'ont pas manqué de faire réagir. "Il est choquant qu'une entreprise réalise des profits de plus de 161 milliards de dollars en un an à travers la vente d'énergies fossiles, le principal facteur de crise climatique", a déploré la secrétaire générale d'Amnesty International, Agnès Callamard, dans un communiqué. "C'est d'autant plus choquant que cet excédent a été amassé en pleine crise mondiale du coût de la vie aggravée par la hausse des prix de l'énergie", conséquence de l’invasion de l'Ukraine par la Russie, a-t-elle ajouté. L'organisation de défenses des droits humains (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Électricité : le compteur Linky devrait faire baisser les coûts de mise en service dès cet été
Pourquoi Silicon Valley Bank (SVB) a fait faillite et quels sont les risques de contagion ?
Pourquoi les prix des billets de train devraient encore augmenter en 2023
Les semi-conducteurs en ébullition en Bourse, STMicroelectronics s’envole : le conseil
Les effets dévastateurs de la xylazine, "drogue du zombie"