Publicité
La bourse ferme dans 1 h 48 min
  • CAC 40

    7 640,21
    +69,40 (+0,92 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 920,01
    +28,55 (+0,58 %)
     
  • Dow Jones

    41 226,86
    +28,78 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,0921
    -0,0020 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    2 464,20
    +4,30 (+0,17 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 332,55
    -102,40 (-0,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 349,40
    +19,89 (+1,50 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,89
    +0,04 (+0,05 %)
     
  • DAX

    18 504,38
    +67,08 (+0,36 %)
     
  • FTSE 100

    8 248,37
    +60,91 (+0,74 %)
     
  • Nasdaq

    18 053,31
    +56,39 (+0,31 %)
     
  • S&P 500

    5 601,13
    +12,86 (+0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,34 (-2,36 %)
     
  • HANG SENG

    17 778,41
    +39,00 (+0,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,2982
    -0,0028 (-0,21 %)
     

Avion : un nouveau moteur d'un Boeing prend feu peu après le décollage

Aero Icarus/Wikimedia Commons

Incidents en pagaille ces dernières semaines pour des appareils de l’avionneur Boeing. Il y a une dizaine de jours, les moteurs d’un appareil de la compagnie Air Canada avaient pris feu juste après le décollage. Incident similaire ce lundi 17 juin en Nouvelle-Zélande, à en croire CBS News. Un peu moins d’une heure après le décollage à Queenstown (Nouvelle-Zélande), un moteur d’un Boeing 737-800 a pris feu en plein vol, obligeant l’appareil à atterrir en urgence à Invercargill, au sud de l’île. Il devait rallier la ville de Melbourne en Australie.

L’avion, qui transportait 67 passagers et six membres d’équipage, s’est posé en toute sécurité sur le tarmac où attendaient plusieurs camions de pompiers qui ont arrêté le feu. Les circonstances exactes de ce problème moteur ne sont pas connues, mais dans un communiqué, la compagnie à bas coûts a indiqué que le feu pourrait avoir été causé par une «collision avec un oiseau au décollage». Bien que les collisions entre les avions et les oiseaux soient assez fréquentes, en Nouvelle-Zélande, le risque est de quatre sur 10 000.

Cependant, la gravité de la situation varie selon l’endroit où l’oiseau touche l’avion. Plus de peur que de mal pour les passagers. Le directeur des opérations de Virgin Australia, Stuart Aggs, a déclaré «l’avion a été accueilli par les services d’urgence à l’aéroport d’Invercargill». De nouveaux vols sont prévus mardi 18 juin pour les passagers.

Même si Boeing ne semble pas responsable dans ce nouvel incident, la série (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Législatives : Jordan Bardella ambitionne-t-il Matignon avec un programme plus «light» ?
Charles III : découvrez le prix fou de la rénovation de Buckingham Palace
«On pensait le Covid enterré» : le médecin Benjamin Davido reprend du service sur les plateaux TV
Comment le «roi de l'arnaque» Marco Mouly a organisé son insolvabilité
Les assurances qui sortent du lot, le retour en force de Quick… L'actu éco en 120 secondes