Marchés français ouverture 2 h 37 min
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    28 143,55
    -139,48 (-0,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,0357
    -0,0047 (-0,46 %)
     
  • HANG SENG

    17 161,85
    -411,73 (-2,34 %)
     
  • BTC-EUR

    15 637,08
    -470,67 (-2,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    379,67
    -2,98 (-0,78 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     

Elle l’attaque pour les loyers impayés d’un 5 m2, il la fait condamner en retour

Un locataire fait condamner la propriétaire d'un studio insalubre - Getty Images/iStockphoto (Getty Images/iStockphoto)

Alors qu’un sexagénaire était attaqué en justice par sa loueuse pour des loyers impayés, il l’a fait condamner à lui verser 19 463 euros. Elle lui louait en réalité un logement illégal et insalubre de 5 mètres carrés.

C’est une bien belle version de l’arroseur arrosé qui s’est jouée à Paris. Le tribunal judiciaire de la capitale vient en effet de condamner la propriétaire d’un logement de 5 mètres carrés à dédommager son locataire à hauteur de 19 463 euros pour préjudice de jouissance, ainsi qu’à 2 000 euros au titre du préjudice moral, rapporte Le Parisien. Au départ, c’était pourtant elle qui avait attaqué le sexagénaire pour des loyers impayés.

Surnommé François par nos confrères, l’homme de 66 ans s’installe dans ce logement en 2015. La propriétaire lui affirme à l'époque qu’il fait 11 mètres carrés. Il la croit, il a grand besoin de ce studio perché au 6e étage d’un immeuble du XIe arrondissement de Paris. Peu à peu, il réalise que l’appartement n’est pas aussi grand qu’on le lui a dit, que le réfrigérateur ne marche pas, qu’il n’y a pas de chauffage ni de ventilation. Ni même de plaques de cuisson ou de four. Bref, rien de ce que doit contenir un appartement pour assurer un niveau de vie acceptable à son occupant.

Une hospitalisation de 9 mois

En 2019, suite à un grave accident, François est hospitalisé pendant 9 mois. Durant cette période, il ne peut pas payer son loyer mensuel de 400 euros. Sa propriétaire exige 4 800 euros d’impayés puis l’assigne en justice et lui fait savoir qu’il doit quitter le studio pour qu’elle puisse le vendre. Commence alors le véritable enfer. Des inconnus appellent François sur son portable pour organiser des visites, certains cognent sur sa porte alors qu’il n’attend personne. Enfin, il découvre que son appartement a été occupé durant son hospitalisation.

Le sexagénaire se tourne alors vers l’Espace solidarité habitat de la fondation Abbé-Pierre. L’association commence à l’accompagner dans sa recherche d’un nouveau logement comme dans son combat devant la justice. Une lutte qui se solde donc par l’obligation de sa propriétaire de lui verser 19 463 euros pour préjudice de jouissance et 2 000 euros pour le préjudice moral. Malgré cette victoire, François attend toujours un nouveau logement, tout en redoutant que sa propriétaire interjette appel.

VIDÉO - Paris : il paye un loyer démesuré pour vivre dans 4 m²