La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 260,81
    -329,60 (-1,11 %)
     
  • Nasdaq

    10 802,92
    -65,00 (-0,60 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9614
    -0,0075 (-0,77 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • BTC-EUR

    19 941,89
    +123,17 (+0,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    439,88
    +6,78 (+1,57 %)
     
  • S&P 500

    3 655,04
    -38,19 (-1,03 %)
     

Assurance chômage : à quoi pourrait ressembler la nouvelle réforme ?

Pôle emploi

Réforme de l’assurance chômage, acte II. Comme promis par Emmanuel Macron dans le cadre de sa campagne pour l’élection présidentielle et lors de son allocution télévisée du 14 juillet dernier, l’exécutif veut mener une nouvelle réforme de l’assurance chômage, dans le but de rendre le régime contracyclique. Autrement dit, les règles d’indemnisation évolueraient en fonction de la santé économique du pays et seraient plus protectrices en cas de situation dégradée sur le marché du travail et, à l’inverse, seraient plus strictes en cas d’embellie.

Pour ouvrir la voie à cette nouvelle réforme de l’assurance chômage - à peine un an après l’entrée en vigueur du très controversé nouveau mode de calcul des allocations, principale mesure de la première réforme -, le gouvernement a examiné, le 7 septembre en conseil des ministres, un projet de loi visant notamment à prolonger jusqu’à fin 2023 les principales règles actuelles, censées prendre fin le 1er novembre prochain. De quoi laisser le temps au ministère du Travail de discuter avec les partenaires sociaux des nouveaux paramètres qu’il compte appliquer en matière d’assurance chômage.

Ces échanges prendront la forme d’une concertation avec les partenaires sociaux, que le cabinet d’Olivier Dussopt, le ministre du Travail, espère engager dans les tous prochains jours, dès la mi-septembre. En recourant à une concertation et non à une négociation avec les organisations syndicales et patronales, le gouvernement se laisse donc la possibilité de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Interdiction du démarchage au CPF : voici quand le texte sera examiné à l'Assemblée nationale
Le ministre de l'Éducation annonce une revalorisation salariale pour les enseignants à la rentrée 2023
Formation : déjà plus de 800 inscrits à notre salon CPF, plus que 10 jours pour y participer gratuitement
CPF : 8 solutions pour vous aider à financer une formation
Fonction publique : la refonte des carrières annoncée pour mi-octobre