La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 965,88
    -57,92 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 136,91
    -48,06 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    34 725,47
    +564,69 (+1,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,1152
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 792,30
    -2,70 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    34 103,32
    +879,55 (+2,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    863,83
    +21,37 (+2,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,29
    +0,68 (+0,79 %)
     
  • DAX

    15 318,95
    -205,32 (-1,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 466,07
    -88,24 (-1,17 %)
     
  • Nasdaq

    13 770,57
    +417,79 (+3,13 %)
     
  • S&P 500

    4 431,85
    +105,34 (+2,43 %)
     
  • Nikkei 225

    26 717,34
    +547,04 (+2,09 %)
     
  • HANG SENG

    23 550,08
    -256,92 (-1,08 %)
     
  • GBP/USD

    1,3401
    +0,0019 (+0,14 %)
     

Arnaque : gare à ce faux SMS de l’Assurance maladie qui vous promet un remboursement de 642 euros

·2 min de lecture
Gare à ce faux SMS de l’Assurance maladie qui vous promet un remboursement de 642 euros (Crédit : Getty Images)
Gare à ce faux SMS de l’Assurance maladie qui vous promet un remboursement de 642 euros (Crédit : Getty Images)

Attention si vous venez de recevoir un message de la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM), c’est sûrement une arnaque.

"Après les derniers calculs pour l’exercice de votre activité, nous vous informons que vous avez un remboursement de 642 €." Si vous avez reçu ce SMS de la CPAM repéré par nos confrères de Paris-Normandie, il s’agit bel et bien d’une arnaque. Si la ficelle semble un peu grosse pour des personnes sensibilisées à cette forme d’escroquerie, la technique du phishing s’avère toujours aussi dangereuse pour les personnes les plus vulnérables. Pour appâter leurs victimes, les fraudeurs envoient un SMS en se faisant passer pour une entreprise, une administration ou un organisme digne de confiance (l’Assurance maladie aujourd'hui, Free Mobile ou l'Urssaf hier).

Des signes doivent vous alerter

Une fois le SMS envoyé, la future victime est invitée à communiquer ses données personnelles et surtout bancaires via un formulaire classique après avoir cliqué sur le lien. Pour rappel, l’Assurance Maladie - ni aucun autre organisme, ni entreprise - ne demande jamais la communication d’éléments personnels (informations médicales, numéro de sécurité sociale ou coordonnées bancaires) autrement que sur l’espace sécurisé du compte Ameli. Tous les messages envoyés par un autre canal de communication sont des tentatives de "phishing" ou hameçonnage en français.

>> Inscrivez-vous à notre newsletter "Yahoo Pour Vous" pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

Pour éviter d’ajouter votre nom à la liste des victimes, il suffit simplement d’adopter les bons réflexes et de faire preuve de clairvoyance. Pour repérer les messages frauduleux, vérifiez bien l’orthographe et la syntaxe ainsi que la typographie. Une adresse mail suspecte doit par exemple aussitôt vous mettre la puce à l’oreille.

De manière générale, ne répondez jamais à ce type de SMS et supprimez-le immédiatement. Vous avez un doute sur la véracité du message ? Contactez votre CPAM de rattachement pour être certain qu’il s’agisse d’une arnaque. Pour rappel, le site info.signal-arnarques répertorie les numéros de téléphone utilisés dans ce genre de démarches.

VIDÉO - Assurance maladie : arrivera-t-on à combler la dette ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles