La bourse ferme dans 58 min
  • CAC 40

    6 511,61
    -45,79 (-0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 737,51
    -39,87 (-1,06 %)
     
  • Dow Jones

    33 787,35
    -211,69 (-0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0047
    -0,0045 (-0,44 %)
     
  • Gold future

    1 765,50
    -5,70 (-0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    21 326,65
    -2 184,39 (-9,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    508,32
    -33,28 (-6,15 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,21
    +0,71 (+0,78 %)
     
  • DAX

    13 571,42
    -125,99 (-0,92 %)
     
  • FTSE 100

    7 554,33
    +12,48 (+0,17 %)
     
  • Nasdaq

    12 746,31
    -219,03 (-1,69 %)
     
  • S&P 500

    4 240,17
    -43,57 (-1,02 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,81 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1812
    -0,0121 (-1,01 %)
     

L’arnaque au "garage fantôme", cette escroquerie qui permet d’éviter les PV

L’arnaque au
L’arnaque au "garage fantôme", cette escroquerie qui permet d’éviter les PV (Crédit : Getty Images)

Pour rouler en toute quiétude et échapper aux amendes, des malfaiteurs ont imaginé des "garages fantômes". Le Nord et la région parisienne sont particulièrement touchés par ce fléau.

Si les automobilistes sont souvent une proie privilégiée par les escrocs, ils sont aussi à l’origine de certaines arnaques. L’une d’entre elles, bien connue des autorités, consiste à créer des "garages fantômes" afin d’échapper aux amendes pour excès de vitesse. Ainsi, des milliers de voitures appartenant à des trafiquants, des professionnels de la route ou à des conducteurs lambda roulent au-dessus des limitations de vitesse sans jamais recevoir un seul PV, explique le Journal du Dimanche.

Ces véhicules appartiennent à un "garage fantôme" dont l’adresse renvoie "dans des tours HLM, des hangars minables ou des terrains vagues", dixit un commissaire interrogé par le JDD. En clair, plusieurs centaines d’automobilistes s’affranchissent du code de la route sans jamais prendre le risque d’en payer le prix car l’administration est dans l’incapacité de retrouver ces bandits de la route.

Un cauchemar pour les victimes

La combine est très en vogue dans le Nord de la France et en région parisienne. "Il n’est pas rare d’identifier un véhicule dans le cadre d’une enquête et de s’apercevoir qu’il fait partie d’une flotte d’une centaine d’unités, sans réel propriétaire, avec une adresse bidon, dans une société qui n’existe plus, généralement en Seine-Saint-Denis", révèle un cadre de la police judiciaire parisienne au JDD.

En mars 2021, Le Parisien racontait les incroyables péripéties vécues par un habitant de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Alors qu’il n’a jamais possédé la moindre automobile, ce prof d’université s’est retrouvé à la tête d’un garage clandestin dans le Nord avec pas moins de 400 immatriculations bidons. Acculé de toutes parts, on lui réclame 300 000 euros d’amendes pour des infractions qu’il n’a pas commises.

VIDÉO - Les arnaques en ligne en forte hausse

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles