Publicité
La bourse ferme dans 8 h 16 min
  • CAC 40

    7 708,02
    0,00 (0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 935,50
    -98,93 (-1,97 %)
     
  • Dow Jones

    38 647,10
    -65,11 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0724
    -0,0018 (-0,17 %)
     
  • Gold future

    2 327,60
    +9,60 (+0,41 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 441,71
    -498,42 (-0,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 425,27
    +7,39 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,23
    -0,39 (-0,50 %)
     
  • DAX

    18 265,68
    -365,18 (-1,96 %)
     
  • FTSE 100

    8 163,67
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    17 667,56
    +59,12 (+0,34 %)
     
  • S&P 500

    5 433,74
    +12,71 (+0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    18 009,12
    -103,51 (-0,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,2736
    -0,0024 (-0,19 %)
     

Aramis Group - Résultats semestriels 2024

ARAMIS GROUP
ARAMIS GROUP

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Arcueil, le 27 mai 2024

Résultats du 1er semestre 2024

Accélération de la croissance profitable : volumes en forte hausse de +26%
et EBITDA en très forte progression à 16 millions d’euros
Objectifs annuels relevés
Résultats au 31 mars 2024, 1er semestre de l’exercice clos au 30 septembre 2024

  • Chiffre d’affaires de 1 098,3 millions d’euros, en hausse organique de +16,7% par rapport au 1er semestre 2023

  • Satisfaction client toujours très élevée, avec un NPS1 de 71, parmi les plus hauts du secteur

  • Volumes de véhicules vendus à des particuliers en hausse de près de +26% par rapport au 1er semestre 2023, dont près de +10% pour les véhicules reconditionnés et +140% pour les véhicules pré-immatriculés. La croissance d’Aramis Group dépasse une nouvelle fois celle du marché des voitures d’occasion2, avec une surperformance de 24 points

  • Marge brute par véhicule vendu (GPU) supérieure à 2 150 euros, la plus élevée des acteurs européens cotés

  • EBITDA ajusté en très nette progression, à 16,2 millions d’euros contre 1 million d’euros au 1er semestre 2023, avec une structure de coûts maîtrisée

  • Poursuite de l’amélioration du BFR opérationnel, en baisse de 10 jours par rapport à fin mars 2023 pour atteindre 27 jours, un niveau de référence en Europe

  • Génération de trésorerie de près de 6 millions d’euros au 1er semestre 2024. Dette nette de 76,5 millions d’euros au 31 mars 2024 contre 110,1 millions d’euros au 31 mars 2023

  • Objectifs annuels 2024 relevés : à périmètre constant, les volumes de véhicules B2C vendus par Aramis Group seront supérieurs à 110 000 unités (vs supérieur à 100 000 unités précédemment) et son EBITDA ajusté sera supérieur à 32 millions d’euros (vs supérieur à 19 millions d’euros précédemment)

  • Organisation d’un Capital Markets Day le 27 novembre 2024 pour revenir en détails sur le modèle d’affaires, la stratégie et les perspectives du Groupe

PUBLICITÉ

Nicolas Chartier et Guillaume Paoli, co-fondateurs3 d’Aramis Group, déclarent :
« Grâce à l’engagement de ses équipes et à son modèle d’affaires unique, Aramis Group a accéléré sa croissance et nettement amélioré sa profitabilité au cours du 1er semestre 2024. Les volumes totaux de véhicules vendus à des particuliers ont dépassé les 55 000 unités sur le semestre, grâce à une très solide performance de la quasi-totalité des géographies. Le taux de satisfaction client est resté très élevé, témoignant de la dimension saine et pérenne de cette croissance. La génération d’EBITDA ajusté a fortement augmenté ce semestre pour atteindre 16 millions d'euros et notre qualité d’exécution nous a permis de générer près de 6 millions de trésorerie positive. Compte tenu de ces résultats solides et du redressement progressif de la demande sur le marché des véhicules d’occasion, nous abordons la seconde partie de l’année avec confiance et relevons l’ensemble des objectifs d’Aramis Group pour 2024. Nous donnons également rendez-vous aux investisseurs en fin d’année, pour un Capital Markets Day qui fournira une vue d’ensemble sur le modèle d’affaires d’Aramis Group, ses avantages concurrentiels, ainsi qu’une mise à jour de sa stratégie et de ses perspectives à moyen et long terme. »

ACTIVITÉ DU 1er SEMESTRE 2024

Synthèse des volumes et du chiffre d’affaires

Volumes B2C du 1er semestre 2024    

  

En unités

En données publiées

 

S1 2024

S1 2023

Var. %

Voitures reconditionnées

42 362

38 579

+9,8%

Voitures pré-immatriculées

12 867

5 413

+137,7%

Total Volumes B2C

55 229

43 992

+25,5%

Chiffre d’affaires du 1er semestre 2024

Par segment

En millions d'euros

En données publiées

 

S1 2024

S1 2023

Var. %

Voitures reconditionnées

731,4

681,0

+7,4%

Voitures pré-immatriculées

233,4

102,3

+128,3%

Total B2C

964,9

783,3

+23,2%

Total B2B

76,4

106,0

-27,9%

Total Services

57,0

51,4

+10,9%

Chiffre d’affaires

1 098,3

940,8

+16,7%

Par pays

En millions d'euros

En données publiées

 

S1 2024

S1 2023

Var. %

France

477,8

387,0

+23,5%

Belgique

139,2

120,8

+15,2%

Espagne

150,5

182,1

-17,4%

Royaume-Uni

213,8

177,6

+20,4%

Autriche

103,5

68,1

+52,0%

Italie

13,6

5,1

+164,7%

Chiffre d’affaires

1 098,3

940,8

+16,7%

  

Analyse de l’évolution du chiffre d’affaires par segment

B2C – ventes de voitures à clients particuliers (88% du chiffre d’affaires)

Le chiffre d’affaires du segment B2C – correspondant aux ventes de voitures reconditionnées et pré-immatriculées à des particuliers – s’établit à 964,9 millions d’euros au 1er semestre 2024, en hausse de +23,2% par rapport au 1er semestre 2023, dont +25,5% d’effet volume. Grâce à son savoir-faire, sa maîtrise de l’ensemble des canaux d’approvisionnement et en particulier son réseau unique de fournisseurs, Aramis Group a pu pleinement tirer profit de la normalisation en cours des équilibres sur le marché automobile et plus particulièrement de la disponibilité croissante de véhicules d’occasion, à la fois récents et pré-immatriculés.

Le chiffre d’affaires du segment des voitures reconditionnées s’établit à 731,4 millions d’euros, en croissance de +7,4%, dont un effet volume de +9,8% et un effet prix de -2,2%. 42 362 véhicules ont été livrés sur la période. Il s'agit d'une performance solide, dans un contexte où - pour les pays qui les proposent - l'augmentation de l’offre de véhicules pré-immatriculées a joué sur les ventes de véhicules reconditionnés les moins âgés.

Le chiffre d’affaires du segment des voitures pré-immatriculées s’élève quant à lui à 233,4 millions d’euros, en très forte hausse de +128,3% par rapport au 1er semestre 2023, dont un effet volume de +137,7%. 12 867 véhicules ont été livrés sur la période, soit quasiment l’équivalent des livraisons effectuées sur l’intégralité de l’exercice fiscal 2023.

Dans un marché du véhicule d’occasion de moins de 8 ans4 qui a amorcé un rebond sur 5 de ses 6 géographies (+1,6%5 de hausse en moyenne sur la période malgré un repli de c. -9% au Royaume-Uni) Aramis Group démontre une nouvelle fois la qualité de sa proposition de valeur. Le Groupe continue de gagner des parts de marché, surperformant de 24 points au 1er semestre 2024.

B2B – ventes de voitures à clients professionnels (7% du chiffre d’affaires)

Le chiffre d’affaires du segment B2B s’élève à 76,4 millions d’euros au 1er semestre 2024, en recul de -27,9% par rapport au 1er semestre 2023. La baisse de cette activité reflète la diminution de la part des approvisionnements d’Aramis Group en véhicules d'occasion auprès des particuliers, dont une partie est revendue en B2B (majoritairement des véhicules de plus de 8 ans ou 150 000 kms). Le Groupe a en effet saisi davantage d’opportunités ce semestre auprès de ses fournisseurs professionnels.

Services (5% du chiffre d’affaires)

Le chiffre d’affaires généré par les services s’établit à 57,0 millions d’euros au 1er semestre 2024, en progression de +10,9% par rapport au 1er semestre 2023. Après quelques mois d’érosion dans un contexte haussier de taux d’intérêt, le taux de pénétration des solutions de financement proposées par Aramis Group s’est stabilisé autour de 40%.

Analyse de l’évolution du chiffre d’affaires par pays

Par géographie, le chiffre d’affaires généré en France au 1er semestre 2024 progresse de +23,5%. Les volumes totaux progressent de c. +37%, grâce notamment au redressement des ventes de véhicules pré-immatriculés. Pour référence, le marché français6 affiche sur la même période une progression de c. +7% en volumes.

Le chiffre d'affaires réalisé au Royaume-Uni ressort quant à lui en hausse de +20,4%. Les volumes vendus ont augmenté de c. +21% sur le semestre, une forte surperformance dans un marché en recul sensible de c. -9%. Dans un marché très compliqué, avec une orientation négative à la fois des volumes et des prix (ces derniers ont baissé de -16% entre fin septembre 2023 et fin mars 2024), les équipes de CarSupermarket.com, filiale d’Aramis Group au Royaume-Uni, ont su faire preuve d’une grande agilité dans l’adaptation de leur offre, contrebalançant l’orientation conjoncturellement négative de la demande, ainsi que d'une grande discipline en matière de gestion des stocks.

En Espagne, le chiffre d’affaires recule de -17,4%, dont un effet volume de c. -10%. Cela résulte de la transition dans laquelle Clicars, filiale espagnole d’Aramis Group, est engagée depuis plusieurs trimestres sur divers fronts de ses opérations (remise à plat des process de reconditionnement et travail sur l'offre notamment) afin de pouvoir renouer avec une trajectoire de croissance pérenne. La baisse des volumes enregistrée sur l’ensemble du 1er semestre 2024 masque d’ailleurs une amélioration tendancielle de l’activité au fil des mois, se traduisant à la fois par des volumes en hausse et des marges unitaires en amélioration. Le 2ème semestre poursuit sur cette tendance, affichant d’ores et déjà une trajectoire de croissance positive et profitable.

En Belgique, le chiffre d’affaires s’établit en hausse de +15,2%, en phase avec la dynamique du marché.

En Autriche, le chiffre d’affaires bondit de +52,0% par rapport au 1er semestre 2023. Les volumes vendus progressent de c. +69%, surperformant le marché autrichien en croissance de c. +12% sur la même période.

En Italie, les ventes poursuivent leur progression, permettant au chiffre d’affaires du 1er semestre 2024 de s’établir à 13,6 millions d’euros, en hausse de +164,7%.

COMPTE DE RÉSULTAT

Synthèse du compte de résultat7

En millions d'euros

En données publiées

 

S1 2024

S1 2023

Var. %

Chiffre d’affaires

1 098,3

940,8

+16,7%

Marge brute

118,9

95,3

+24,8%

Marge brute par véhicule B2C vendu - GPU (en euros)

2 153

2 166

-0,6%

EBITDA ajusté

16,2

1,0

+1532,7%

Résultat opérationnel

(7,7)

(7,8)

-1,8%

Résultat opérationnel (hors produit de badwill lié à l'acquisition de Brumbrum)

(7,7)

(22,8)

-66,3%

Résultat net

(13,3)

(12,6)

+6,0%

Résultat net (hors produit de badwill lié à l'acquisition de Brumbrum)

(13,3)

(27,6)

-51,7%

Marge brute

Au 1er semestre 2024, la marge brute s’établit à 118,9 millions d’euros, en hausse de +24,8% par rapport au 1er semestre 2023. La marge brute unitaire, i.e. générée par véhicule B2C vendu (GPU), ressort à 2 153 euros, un niveau une nouvelle fois le plus élevé en Europe parmi les acteurs cotés.

Aramis Group est parvenu à maintenir ce haut niveau de GPU en dépit de l’érosion de la contribution de sa composante “Services”8, affectée par la hausse des taux d’intérêt, en particulier en Espagne et au Royaume-Uni. La GPU du Royaume-Uni a également dû faire face ces derniers mois à une pression sur sa composante “Métal”9, du fait de la correction extrêmement brutale des prix des véhicules d’occasion sur le marché britannique depuis septembre dernier.

Ces effets externes conjoncturels ont été compensés par un important travail effectué, dans l’ensemble des géographies du Groupe, sur les marges des véhicules vendus, via notamment l'optimisation des frais de reconditionnement et de logistique et les efforts continus des équipes pour affiner la sélection et le prix des véhicules proposés à ses clients, grâce aux outils technologiques et data d’Aramis Group.

EBITDA ajusté

L’EBITDA ajusté ressort à 16,2 millions d’euros au 1er semestre 2024, contre 1 million d’euros l’année précédente et 9,6 millions d’euros sur l’ensemble de l’exercice fiscal 2023. Aramis Group poursuit le redressement rapide de sa profitabilité, doublant quasiment dès le 1er semestre 2024 le montant de l’EBITDA ajusté généré sur l’ensemble de son exercice 2023.

Si la croissance et le bon niveau de GPU réalisés sur la période ont assurément inscrit Aramis Group dans une dynamique positive, une grande discipline a également été maintenue en matière de gestion des frais commerciaux, généraux et administratifs (SG&A). Ces derniers s’établissent à 102,7 millions d’euros au 1er semestre 2024, en hausse modérée de +8,9% par rapport au 1er semestre 2023, en dépit de la hausse de +25,5% des volumes sur la période.

L’efficacité des dépenses marketing a une nouvelle fois été améliorée, permettant d’en optimiser le coût tout en poursuivant la croissance des ventes. Elles se sont ainsi établies à 16,7 millions d’euros, en baisse de -11,2% exprimés en coût unitaire (COCA). Les charges de personnel reconnues dans les SG&A se sont quant à elles élevées à 52,5 millions d’euros, en augmentation relativement limitée de +8,3% compte tenu d’une part de l’inflation salariale, et d’autre part du renforcement de certaines équipes de vente pour soutenir la croissance de l’activité. Les coûts de livraison des véhicules se sont élevés pour leur part à 15,0 millions d’euros, en hausse de +21,3% en valeur absolue et donc en amélioration de -3,4% en termes de coût unitaire. Enfin, les autres SG&A, qui intègrent notamment les frais généraux et de siège, sont ressortis à 18,5 millions d’euros, quasiment stables.

Résultat opérationnel

Le résultat opérationnel du 1er semestre 2024 ressort à -7,7 millions d’euros contre -22,8 millions d’euros au 1er semestre 2023 (hors impact du produit de badwill lié à l’acquisition de Brumbrum), reflétant la bonne performance du Groupe en cette première partie d’année 2024. Pour rappel, le résultat opérationnel du 1er semestre 2023 intégrait un produit sous forme d’un excédent de juste valeur (badwill) de +15,0 millions d’euros, reflétant l’achat à un prix symbolique de la filiale italienne du Groupe fin octobre 2022.

Plus en détails, le résultat opérationnel du 1er semestre 2024 intègre des charges de personnel liées à des acquisitions pour -6,4 millions d’euros (correspondant à la reconnaissance progressive dans le compte de résultats consolidé des compléments de prix à venir pour l'acquisition des filiales britanniques et autrichienne), des charges de personnel liées à des paiements fondés sur des actions pour -1,2 million d’euros, des frais de restructuration pour -0,4 million d’euros, et des dotations aux amortissements pour -15,9 millions d’euros (dont -7,2 millions d’euros au titre de la norme IFRS 16).

Résultat net

Le résultat net au titre du 1er semestre 2024 ressort à -13,3 millions d’euros contre -12,6 millions d’euros au 1er semestre 2023 (même impact du produit de badwill à prendre en compte que pour le résultat opérationnel, pour une comparaison effective d’une année sur l’autre). Il intègre notamment un résultat financier de -5,5 millions d’euros, dont un coût de l’endettement financier net de -3,1 millions d’euros, des charges financières sur dettes de location (IFRS 16) de -2,2 millions d’euros, et d’autres charges financières nettes pour -0,2 million d’euros.

CASH FLOW ET STRUCTURE FINANCIÈRE

Stocks et besoin en fonds de roulement opérationnel

En millions d’euros

En données publiées

 

31/03/2024

30/09/2023

Var. M€

31/03/2023

Stocks

226,9

220,3

+6,6

246,0

Créances clients

51,4

39,0

+12,5

35,4

Autres actifs courants (hors éléments non opérationnels)

38,8

30,1

+8,7

34,8

Dettes fournisseurs

91,1

78,3

+12,8

56,6

Autres passifs courants (hors éléments non opérationnels)

67,2

44,2

+23,0

61,2

Autres éléments

2,5

2,6

-0,0

2,8

Besoin en fonds de roulement opérationnel

156,3

164,4

-8,1

195,7

En jours de chiffre d'affaires

27

31

-

37

Le montant des stocks s’élevait à 226,9 millions d’euros au 31 mars 2024, en augmentation contenue de +6,6 millions d’euros par rapport au 30 septembre 2023 et en baisse de -19,1 millions d’euros par rapport au 31 mars 2023, en dépit de la croissance de +25,5% des volumes sur le 1er semestre 2024. Ces chiffres attestent d’une excellente gestion de ses stocks par Aramis Group, qui a poursuivi son travail d’accélération de la rotation dans l’ensemble de ses géographies, lui permettant de sécuriser ses niveaux de GPU et d’optimiser l’emploi de ses capitaux.

Le BFR opérationnel s’établit à 156,3 millions d’euros, en baisse de -8,1 million d’euros par rapport au 30 septembre 2023 et de -39,4 millions d’euros par rapport au 31 mars 2023. Il représente ainsi 27 jours de chiffre d’affaires au 31 mars 2024, soit une très nette amélioration de 4 jours par rapport au 30 septembre 2023 et de 10 jours par rapport au 31 mars 2023.

Situation de trésorerie

En millions d’euros

En données publiées

 

31/03/2024

31/03/2023

Dette nette à l'ouverture

82,3

18,4

EBITDA ajusté

+16,2

+1,0

Variation du besoin en fonds de roulement opérationnel

+8,1

-0,6

Décaissements des dettes de personnel liées à des acquisitions

-1,0

-1,6

Autres flux de trésorerie liés aux opérations

-1,5

-5,4

Sous-total des flux de trésorerie liés aux opérations

+21,7

-6,6

Capex

-6,8

-10,2

Acquisitions de filiales (hors frais)

-

-27,2

Autres flux de trésorerie liés aux investissements

+0,9

+0,5

Sous-total des flux de trésorerie liés aux investissements

-5,9

-36,8

Intérêts payés

-2,4

-1,3

Loyers (IFRS 16 - intérêts et capital)

-7,8

-8,2

Autres flux de trésorerie lié aux financements
(hors émission et remboursement d'emprunts)

+0,1

-1,9

Sous-total des flux de trésorerie liés aux financements

-10,1

-11,3

Autres flux de financements sans effets sur la trésorerie

-

-37,0

Dette nette à la clôture

76,7

110,1

La dette nette s’élève à 76,7 millions d’euros au 31 mars 2024, contre 82,3 millions d’euros à fin septembre 2023 et 110,1 millions d’euros fin mars 2023, soit une génération de trésorerie positive de près de 6 millions d’euros sur le 1er semestre 2024 et de près de 34 millions d’euros sur les 12 derniers mois.

La génération de trésorerie liée aux opérations de la période s’établit à +21,7 millions d’euros, contre une consommation de -6,6 millions d’euros au 1er semestre 2023. Elle est essentiellement portée par la contribution de l’EBITDA ajusté positif et la diminution du BFR opérationnel tel qu’évoqué précédemment.

La consommation de trésorerie liée aux investissements s’est élevée à -5,9 millions d’euros contre -36,8 millions d’euros l’année dernière compte tenu de l’acquisition des deux filiales en Autriche et en Italie. Les capex dépensées sur le 1er semestre 2024 s'élèvent à -6,8 millions d’euros, soit 0,6% du chiffre d’affaires de la période. Le Groupe a optimisé l’enveloppe dédiée à son écosystème digital et n’a pas investi dans de nouveaux centres de reconditionnement sur la période, ses installations actuelles disposant d’un potentiel de capacité complémentaire.

La consommation de trésorerie liée aux financements, enfin, s’élève à -10,1 millions d’euros, contre -11,3 millions d’euros au 1er semestre 2023. Ces flux sont essentiellement composés des loyers d'IFRS 16 et des intérêts payés sur la période.

Les équilibres bilanciels d’Aramis Group restent ainsi très sains. Au 31 mars 2024, le Groupe dispose de 169 millions de capitaux propres et de lignes de crédit non tirées et sans conditions à hauteur de 201 millions d’euros, dont 71% auprès de son actionnaire de référence, le Groupe Stellantis.

PERSPECTIVES

Le marché des véhicules d’occasion a entamé un rebond au premier semestre de 2024 dans la plupart des régions européennes. L’impact de la normalisation de la production de véhicules neufs sur les équilibres du marché des véhicules d’occasion se traduit, tout d’abord, par une détente des canaux d'approvisionnement professionnels et une poursuite de la tendance baissière généralisée des prix des voitures, ensuite, par une inflexion haussière de la demande des ménages.

Dans ce marché qui retrouve progressivement son fonctionnement traditionnel, Aramis Group aborde l’avenir avec confiance et ambition, fort de sa capacité à identifier, acquérir et traiter rapidement et à des conditions compétitives, des véhicules lui permettant d’assurer une proposition de valeur inégalée pour ses clients.

Au 2ème semestre 2024, le Groupe continuera à capitaliser sur son modèle d’affaires unique pour croître de manière rentable. La progression des volumes devrait rester élevée et une discipline rigoureuse sera maintenue dans la gestion des coûts et des stocks. Aramis Group révise à la hausse ses objectifs pour son exercice fiscal 2024 et attend désormais :

  • des volumes de véhicules B2C vendus supérieurs 110 000 unités (vs 100 000 unités précédemment) à périmètre constant;

  • un EBITDA ajusté supérieur à 32 millions d’euros (vs supérieur à 19 millions d’euros précédemment).

Le Groupe annonce la tenue d’un Capital Markets Day le 27 novembre 2024.

Cet événement offrira une vue d’ensemble sur le modèle d’affaires d’Aramis Group, ses avantages concurrentiels, ainsi qu’une mise à jour de sa stratégie et de ses perspectives à moyen et long terme. Il permettra également aux participants de mieux appréhender sa technologie, ses processus organisationnels et sa culture d’entreprise singulière, autant d’éléments déterminants de sa création de valeur et qui participent de son profil de croissance profitable et soutenable.

***

Etat des procédures des commissaires aux comptes :

Lors de sa réunion du 27 mai 2024, le Conseil d’administration d’Aramis Group a arrêté les états financiers consolidés pour le premier semestre de l’exercice 2024, clos le 31 mars 2024. Les procédures d’examen limité sur ces comptes ont été effectuées. Le rapport des commissaires aux comptes sur l’information financière semestrielle est en cours d’émission.

Prochaine informations financières :

Activité du troisième trimestre 2024 : 23 juillet 2024 (après bourse)
Résultats annuels 2024 : 26 novembre 2024 (après bourse)
Capital Markets Day : 27 novembre 2024

À propos d’Aramis Group – www.aramis.group

Aramis Group est le leader européen de la vente en ligne de voitures d’occasion aux particuliers. Le Groupe est présent dans six pays. Groupe de croissance, expert du e-commerce et pionnier du reconditionnement automobile, Aramis Group agit au quotidien pour une mobilité plus durable avec une offre inscrite dans l’économie circulaire. Créé en 2001, il révolutionne depuis plus de 20 ans son marché, en mettant au centre de son action la satisfaction de ses clients et en capitalisant sur la technologie et l’engagement de ses collaborateurs au service de la création de valeur pour l’ensemble de ses parties prenantes. Avec un chiffre d’affaires annuel de 2 milliards d’euros, Aramis Group dépassera cette année le seuil des 110 000 véhicules vendus à des particuliers, et accueille chaque année plus de 70 millions de visiteurs sur l’ensemble de ses plateformes digitales. Le Groupe emploie plus de 2 500 collaborateurs et dispose de huit centres de reconditionnement industriel à travers l’Europe. Aramis Group est coté sur le compartiment B du marché réglementé d'Euronext Paris (Ticker: ARAMI – ISIN : FR0014003U94).

Avertissement

Certaines informations incluses dans ce communiqué de presse ne sont pas des données historiques mais des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives sont fondées sur des opinions et des hypothèses actuelles, y compris, sans s'y limiter, des hypothèses concernant les stratégies commerciales actuelles et futures et l'environnement dans lequel Aramis Group opère, et impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs, qui peuvent avoir pour conséquence que les résultats ou performances réels, ou les résultats ou d'autres événements, soient sensiblement différents de ceux décrits explicitement ou implicitement dans ces déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes incluent ceux développés ou identifiés au chapitre 4 " Facteurs de risques et environnement de contrôle " du Document d'enregistrement universel en date du 19 décembre 2023, déposé par l'AMF sous le numéro D. 23-0864 et disponible sur le site Internet du Groupe (www.aramis.group) et sur le site Internet de l'AMF (www.amf-france.org). Ces informations et déclarations prospectives ne constituent pas des garanties de performances futures. Les déclarations prospectives ne sont valables qu'à la date du présent communiqué de presse. Ce communiqué de presse ne contient ni ne constitue une offre de titres ou une invitation ou incitation à investir dans des titres en France, aux États-Unis ou dans toute autre juridiction.

Contact Investisseurs

Alexandre Leroy
Directeur des relations investisseurs,
financement et trésorerie
alexandre.leroy@aramis.group

+33 (0)6 58 80 50 24

Contacts Presse

Brunswick
Hugues Boëton
Tristan Roquet Montegon

aramisgroup@brunswickgroup.com
+33 (0)6 79 99 27 15

ANNEXES

État du résultat net

En milliers d'euros

1er semestre
2023-2024

1er semestre
2022-2023

Chiffre d’affaires

1 098 320

940 800

Achats consommés

(917 200)

(795 188)

Autres achats et charges externes

(89 612)

(76 049)

Impôts et taxes

(3 658)

(3 747)

Charges de personnel

(69 379)

(63 148)

Charges de personnel liées à des paiements fondés sur des actions

(1 214)

(935)

Charges de personnel liées à des acquisitions

(6 376)

(5 289)

Dotation aux provisions et dépréciations

(2 513)

(2 439)

Frais liés à des opérations

-

(1 986)

Autres produits opérationnels

1 115

747

Autres charges opérationnelles

(1 309)

(708)

Résultat opérationnel avant amortissement et dépréciation d'immobilisations

8 175

(7 942)

Dotation aux amortissements et dépréciations des immobilisations corporelles et incorporelles

(8 619)

(7 703)

Dotation aux amortissements des droits d’utilisation relatifs aux contrats de location

(7 249)

(7 200)

Excédent de la juste valeur des actifs et passifs acquis sur le prix

-

15 015

Résultat opérationnel

(7 694)

(7 831)

Coût de l'endettement financier net

(3 107)

(2 409)

Charges financières sur dettes de location

(2 181)

(1 934)

Autres produits financiers

29

239

Autres charges financières

(243)

(1 685)

Résultat financier

(5 502)

(5 789)

Résultat avant impôt

(13 196)

(13 620)

Impôt sur le résultat

(144)

1 037

Résultat net

(13 340)

(12 584)

Attribuable aux propriétaires de la société

(13 340)

(12 584)

Attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle

-

-

État de la situation financière

En milliers d'euros

31/03/2024

30/09/2023

31/03/2023

 

 

 

 

Goodwill

64 437

64 118

63 640

Autres immobilisations incorporelles

60 897

61 017

60 865

Immobilisations corporelles

38 820

41 188

42 784

Droits d'utilisation relatifs aux contrats de location

96 392

98 091

95 682

Autres actifs financiers non courants, y compris dérivés

1 238

1 157

1 118

Actifs d'impôt différé

2 018

1 904

3 191

Actifs non courants

263 802

267 475

267 280

Stocks

226 924

220 336

246 035

Actifs cédés avec engagement de rachat

3 874

5 010

6 096

Créances clients

51 433

38 972

35 410

Créances d'impôt exigible

309

437

568

Autres actifs courants

40 864

32 446

37 943

Trésorerie et équivalents de trésorerie

29 937

49 040

36 538

Actifs courants

353 342

346 241

362 591

Total de l'actif

617 144

613 717

629 871

 

 

 

 

Capital

1 657

1 657

1 657

Primes d'émission

271 165

271 165

271 165

Réserves de consolidation

(91 100)

(59 683)

(59 864)

Ecarts de conversion

874

93

(1 070)

Résultat attribuable aux propriétaires de la société

(13 340)

(32 333)

(12 584)

Capitaux propres attribuables aux propriétaires de la société

169 256

180 899

199 304

Participations ne donnant pas le contrôle

-

-

-

Total des capitaux propres

169 256

180 899

199 304

Dettes financières non courantes

43 653

43 622

40 872

Dettes de location non courantes

85 679

86 626

83 180

Provisions non courantes

3 302

2 508

1 247

Passifs d'impôt différé

8 750

8 383

8 485

Dettes de personnel liées à des acquisitions non courantes

23 515

21 560

17 087

Autres passifs non courants

2 644

2 754

2 969

Passifs non courants

167 543

165 453

153 839

Dettes financières courantes

77 209

101 864

119 686

Dettes de location courantes

14 154

13 529

14 514

Provisions courantes

4 676

5 662

4 931

Dettes fournisseurs

91 108

78 291

56 556

Passifs d'impôt exigible

561

503

689

Dettes de personnel liées à des acquisitions courantes

4 667

1 000

500

Autres passifs courants

87 970

66 517

79 852

Passifs courants

280 346

267 365

276 728

Total des capitaux propres et passifs

617 144

613 717

629 871

État des flux de trésorerie

En milliers d'euros

1er semestre
2023-2024

1er semestre
2022-2023

Résultat net

(13 340)

(12 584)

Elimination des amortissements et provisions

15 754

15 672

Elimination de l'impôt sur les bénéfices

144

(1 037)

Elimination du résultat financier

5 502

5 789

Elimination de l'excédent de la juste valeur des actifs et passifs acquis sur le prix

-

(15 015)

Neutralisation des éléments s'analysant comme des flux d'investissement

38

24

Coût des paiements fondés sur des actions

1 214

935

Autres éléments sans incidence sur la trésorerie

(193)

-

Variation des dettes de personnel liées à des acquisitions

5 376

3 698

Variation du besoin en fonds de roulement

6 999

(4 722)

Impôt payé

237

635

Trésorerie nette liée aux (utilisée par les) activités opérationnelles

21 732

(6 604)

Acquisition d'immobilisations incorporelles et corporelles

(6 788)

(10 164)

Cession d'immobilisations

945

543

Variation des prêts et autres actifs financiers

(81)

(24)

Acquisition de filiales, sous déduction de la trésorerie acquise

-

(2 457)

Intérêts reçus

-

9

Trésorerie nette liée aux (utilisée par les) activités d'investissement

(5 923)

(12 094)

Augmentations (réductions) de capital

-

2

Emissions d'emprunts

32 293

48 148

Remboursements d'emprunts

(61 780)

(47 664)

Achat/vente d'actions propres

(206)

(38)

Intérêts payés

(4 575)

(3 224)

Autres frais financiers payés et produits financiers reçus

269

(1 506)

Trésorerie nette liée aux (utilisée par les) activités de financement

(33 999)

(4 281)

Incidence de la variation des taux de change

43

59

Variation de trésorerie

(18 147)

(22 919)

Trésorerie et équivalents de trésorerie à l'ouverture

47 485

55 354

Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture

29 338

32 435

Réconciliation de la marge brute par véhicule vendu (GPU)

En milliers d'euros

En données publiées

 

1er semestre
2023-2024

1er semestre
2022-2023

Var. %

Chiffre d'affaires

1 098 320

940 800

+16,7%

Achats consommés

(917 200)

(795 188)

+15,3%

Marge brute (base données consolidées)

181 121

145 612

+24,4%

Frais de transport et coûts de reconditionnement

(62 209)

(50 338)

+23,6%

Marge brute

118 912

95 274

+24,8%

Nombre de véhicules B2C vendus (en unités)

55 229

43 992

+25,5%

Marge brute par véhicule B2C vendu - GPU (en euros)

2 153

2 166

-0,6%

Réconciliation de l’EBITDA ajusté

En milliers d'euros

En données publiées

 

1er semestre
2023-2024

1er semestre
2022-2023

Var. %

Résultat opérationnel avant amortissement
et dépréciation d'immobilisations

8 175

(7 942)

na

Charges de personnel liées à des paiements fondés sur des actions

1 214

935

+29,9%

Charges de personnel liées à des acquisitions

6 376

5 289

+20,6%

Frais liés à des opérations

-

1 986

-100,0%

Frais de restructuration

395

723

-45,3%

EBITDA ajusté

16 161

990

+1532,7%

Calcul détaillé du besoin en fonds de roulement opérationnel   

En milliers d'euros

En données publiées

 

31/03/2024

30/09/2023

31/03/2023

Stocks

226 924

220 336

246 035

Créances clients

51 433

38 972

35 410

Dettes fournisseurs

(91 108)

(78 291)

(56 556)

Autres actifs courants

40 864

32 446

37 943

Retraitements relatifs au poste autres actifs courants :

 

 

 

- Créances sur personnel et organismes sociaux

(336)

(300)

(234)

- Créances fiscales autres que celles liées à la TVA

(404)

(485)

(361)

- Autres éléments non liés au BFR opérationnel

(1 340)

(1 557)

(2 549)

Autres passifs courants

(87 970)

(66 517)

(79 423)

Retraitements relatifs au poste autres passifs courants :

 

 

 

- Dettes sociales

18 504

16 501

16 190

- Dettes fiscales autres que celles liées à la TVA

1 159

4 697

1 145

- Dette sur acquisition de titres

100

100

100

- Eléments du poste "autres dettes" non liés à des primes
à la conversion et bonus écologiques

1 023

1 037

826

Produits constatés d'avance - non courant

(2 533)

(2 567)

(2 836)

Besoin en fonds de roulement opérationnel (A)

156 316

164 372

195 690

Chiffre d’affaires des 12 derniers mois (B)

2 102 334

1 944 810

1 932 003

Besoin en fonds de roulement opérationnel en jours de chiffre d'affaires
(A/B multiplié par 365)

27

31

37

        

Réconciliation de la dette nette avec l’endettement financier net IFRS

En milliers d'euros

En données publiées

 

31/03/2024

30/09/2023

31/03/2023

Emprunts et dettes auprès des établissements de crédit (dont RCF)

72 352

49 586

60 007

Dettes financières diverses

33 648

80 238

82 576

Découverts bancaires

599

1 555

4 103

Trésorerie et équivalents de trésorerie

(29 937)

(49 040)

(36 538)

Dette financière nette

76 662

82 339

110 148

Dettes de location

99 833

100 155

97 694

Dettes sur engagement de rachat de minoritaires (put)

14 263

14 106

13 871

Endettement financier net IFRS

190 758

196 600

221 713



1 Net Promoter Score, indicateur répandu de la mesure de la satisfaction clients
2 Marché des véhicules d'occasion de moins de 8 ans, en moyenne sur les 6 géographies du Groupe, source S&P Global et Aramis Group
3 Guillaume Paoli est Président Directeur général de la Société, et Nicolas Chartier Directeur général délégué, sur la base d'une rotation tous les 2 ans
4 Cœur du marché d’Aramis Group
5 Source : S&P Global et Aramis Group
6 Marché des véhicules d’occasion de moins de 8 ans, source S&P Global et Aramis Group
7 Cf annexes pour la réconciliation de la marge brute et de l’EBITDA ajusté

8 Contribution à la marge brute de la vente de services additionnels
9 Contribution à la marge brute de la vente des véhicules en tant que tels

 

Pièce jointe