La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1970
    +0,0057 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    -23,10 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    14 753,13
    +43,49 (+0,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,27
    -4,23 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3314
    -0,0042 (-0,32 %)
     

Apple tracerait les utilisateurs d'iPhone sans leur accord pour leur envoyer des publicités ciblées, selon des activistes européens

·2 min de lecture

Apple va faire l'objet d'une nouvelle procédure judiciaire pour atteinte à la vie privée. Dans une plainte déposée lundi auprès des autorités allemandes et espagnoles, le militant pour le respect de la vie privée Max Schrems a affirmé qu'Apple avait enfreint la règlementation européenne de protection de la vie privée). La multinationale aurait permis à ses iPhones de tracer les déplacements de leurs utilisateurs à des fins publicitaires sans obtenir leur consentement.

La plainte porte sur l'utilisation par Apple des codes IDFA (Identifiant pour les annonceurs). Il s'agit de codes uniques attribués aux iPhones qui suivent le comportement des utilisateurs et permettent aux annonceurs de les cibler. "Le système d'exploitation d'Apple crée l'IDFA à l'insu de l'utilisateur et sans son consentement", a déclaré le groupe NOYB (None Of Your Business ou "Ce ne sont pas vos affaires" en Français), co-fondé par Max Schrems.

Après sa création, Apple et des tiers (par exemple, les fournisseurs d'applications et les annonceurs) peuvent accéder à l'IDFA pour "analyser le comportement des utilisateurs, élaborer des prévisions de consommation et fournir des publicités personnalisées", selon le groupe d'activistes européen.

A lire aussi — Apple pourrait faire payer les médecins pour accéder aux données collectées par votre Apple Watch

NOYB a fait valoir que cela était en violation d'une partie de la directive européenne sur la vie privée, en particulier sa clause concernant les cookies. "La législation européenne protège nos appareils contre le traçage extérieur de nos données. Ce dernier n'est autorisé que si les utilisateurs y consentent explicitement. Cette règle très simple s'applique quelle que soit la technologie de traçage utilisée", a rappelé Stefano Rossetti, avocat spécialisé dans la protection de la vie privée chez NOYB.

"Alors qu'Apple a introduit des fonctions dans son navigateur pour bloquer les cookies, elle place des codes similaires dans ses téléphones, sans aucun consentement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Des doses du vaccin de Pfizer/BioNTech seront produites en Normandie par Delpharm
Apple va abaisser la commission qu'il prélève aux petits développeurs d'applis
Les retards de livraison des nouvelles Xbox pourraient s'étendre jusqu'en avril 2021
Le réseau social français Yubo lève 40 M€ pour s'étendre dans le monde
Voici le prix des forfaits 5G chez Orange, Bouygues, SFR et Free