La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 923,11
    -169,85 (-0,50 %)
     
  • Nasdaq

    12 123,00
    +306,68 (+2,60 %)
     
  • Nikkei 225

    27 402,05
    +55,17 (+0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0911
    -0,0083 (-0,75 %)
     
  • HANG SENG

    21 958,36
    -113,82 (-0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    21 834,56
    +242,44 (+1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    543,88
    -1,43 (-0,26 %)
     
  • S&P 500

    4 160,84
    +41,63 (+1,01 %)
     

Apple : Tim Cook demande une grosse baisse de salaire

Austin Community College / Wikimedia Commons

Coup de communication ou sincère réponse aux critiques ? Le comité de rémunération d'Apple a voté une baisse de 40 % du revenu de Tim Cook pour l'année 2023, suivant les recommandations du directeur général de la firme de Cupertino, qui a demandé une baisse de sa rémunération pour l’année 2023, indique la firme dans un document transmis à la SEC, le gendarme américain des marchés financiers, analysé par BFMTV.

Cette réduction fait suite à une demande de Tim Cook lui-même, qui souhaite lier davantage sa rémunération à la performance du groupe, indique Apple. Le comité de rémunération a “mis en balance les commentaires des actionnaires, la performance exceptionnelle d'Apple et une recommandation de M. Cook d'ajuster sa rémunération à la lumière des commentaires reçus”.

Désormais, 75 % du salaire de Cook sera rattaché à l'action, alors que jusqu'à présent seuls 50 % dépendaient de la performance. Tim Cook percevra donc 49 millions de dollars cette année. Un salaire composé d'un fixe de 3 millions de dollars, d'une prime d'incitation de 6 millions de dollars ainsi que de 40 millions d'actions. La rémunération du patron d’Apple devrait de ce fait diminuer de 40 % par rapport à l’année 2022, durant laquelle il avait touché 99,4 millions de dollars, dont 83 millions de dollars d’actions.

La baisse de cette rétribution demandée par Tim Cook intervient alors que sa rémunération, qui a connu une forte hausse en 2021 et en 2022, commençait à faire grincer des dents parmi les actionnaires (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Airbus s'inspire de l'albatros pour concevoir un avion aux ailes pliables
"Un scandale absolu" : après Lidl, le patron d'Intermarché fustige le projet de loi jugé inflationniste
Le président de la COP28, magnat pétrolier, appelle à réduire les émissions de CO2
“Les grèves mettent en danger une économie exsangue, qui risque de basculer dans le chaos social”
Go Sport : quel est ce contrat de sponsoring à 1,8 million d'euros qui suscite des interrogations ?