La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 895,94
    +46,48 (+0,14 %)
     
  • Nasdaq

    10 999,77
    -49,73 (-0,45 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,0347
    +0,0002 (+0,0207 %)
     
  • HANG SENG

    18 204,68
    +906,74 (+5,24 %)
     
  • BTC-EUR

    15 896,33
    +142,77 (+0,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    388,60
    -0,13 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    3 961,54
    -2,40 (-0,06 %)
     

Apple a écouté les critiques : l’écran toujours allumé de l’iPhone devient sombre

Une des nouveautés de l’iPhone 14 Pro est l’introduction d’un écran toujours allumé pour consulter l’heure, les widgets et les notifications même quand le smartphone est en veille. Une fonction qui divise, à cause d’une implémentation un peu trop osée. iOS 16.2 devrait corriger tout ça.

On dit souvent qu’Apple est une marque qui n’en fait qu’à sa tête, mais ce n’est pas tellement vrai. La preuve, comme elle avait déjà pu le faire dans le passé (Safari dans iOS 15, retour des ports sur les MacBook…), l’entreprise californienne semble avoir admis que son implémentation de l’écran toujours allumé, une fonction que les propriétaires d’un mobile Android connaissent bien, ne faisait pas l’unanimité. Il faut dire que, sur les iPhone 14 Pro, l’écran toujours allumé était beaucoup trop lumineux. Puisqu’il n’éteignait pas le fond d’écran, il créait une source de distraction permanente, ce qui ne pouvait qu’inciter à désactiver la fonction.

La troisième version bêta d’iOS 16.2, qui devrait sortir au mois de décembre, va corriger tout ça. Elle permet aux propriétaires d’un iPhone 14 Pro d’activer le mode « always on display » de manière moins agressive, en désactivant plusieurs paramètres d’affichage.

Pourquoi l’écran toujours allumé ne plaisait pas

Avant toute chose, il est important d’expliquer pourquoi la première implémentation de l’écran toujours allumé à la sauce Apple n’avait pas fait l’unanimité.

Comme Numerama le regrettait dans son test, « cet écran toujours allumé dérange son utilisateur et les autres ».

[Lire la suite]