La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 332,64
    +15,75 (+0,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Aperam et Acerinox ne vont finalement pas se marier pour donner naissance à un géant de l'acier

Le géant espagnol Acerinox a annoncé lundi 6 juin mettre un terme aux discussions avec son concurrent luxembourgeois Aperam, quelques jours seulement après l'annonce d'un projet de fusion susceptible de créer l'un des leaders mondiaux de l'acier inoxydable. "Le conseil d'administration" d'Acerinox "a convenu à l'unanimité de ne pas poursuivre les discussions préliminaires avec Aperam S.A. en vue d'étudier une éventuelle" fusion, a indiqué le groupe dans un court communiqué transmis au gendarme boursier espagnol.

Acerinox et Aperam avaient annoncé vendredi avoir engagé des discussions préliminaires en vue d'un "regroupement d'entreprise". "Ces discussions n'en sont qu'à un stade préliminaire et aucun accord n'a été conclu quant au périmètre, la structure ou les conditions d'une éventuelle transaction", avait toutefois précisé Aperam. "Il n'y a aucune certitude sur le fait que les parties parviendront à un accord ou, le cas échéant, sur les conditions" de cet accord, avait insisté de son côté Acerinox.

Selon les analystes de Jefferies, un mariage entre les deux producteurs d'acier aurait pu donner naissance à l'un des leaders mondiaux de l'acier, avec une capacité de production de 2,3 millions de tonnes par an. Au vu du poids combiné des deux groupes, il est probable que "la Commission européenne" s'oppose à cette opération, au nom du respect de la libre concurrence, avait toutefois souligné Jefferies.

Séparé d'ArcelorMittal depuis 2011, Aperam a enregistré l'an dernier un bénéfice (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Il sera possible de payer en cryptomonnaies dans ce centre commercial
“Les taux et le pétrole mettent la Bourse des Etats-Unis sous pression”
Volotea condamnée à payer une grosse amende pour 165 infractions
Bourse : plus de 40 entreprises françaises dans le nouvel indice tech européen
Bourse : le CAC 40 sous pression, pessimisme record sur les actions et les obligations, l'auto à surveiller

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles