La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    53 000,77
    +1 958,95 (+3,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

André Dussollier : ses confidences sur son enfance difficile

·1 min de lecture

Ce mercredi 22 septembre, le nouveau long-métrage de François Ozon, Tout s'est bien passé, sort en salles. Un nouveau film dans lequel Sophie Marceau joue le rôle d'une fille aidant son père à mourir après un AVC. Ce rôle est alors interprété par André Dussollier, qui était l'invité d'Anne-Elisabeth Lemoine, ce mardi 21 septembre sur le plateau de C à vous. L'occasion pour la présentatrice de le questionner sur son enfance, jugée difficile : "Une enfance entre un père sévère qui vous rêvait sous-préfet ou pire pharmacien, une mère plutôt silencieuse. Et j'aime vos premiers actes de rébellion : refus d'aller à la messe à 18 ans. Et une fois arrivé à Paris étudiant, vous piétinez le pantalon que vous étiez censé plier bien correctement le soir, à votre habitude", déclare l'animatrice.

André Dussollier confirme bel et bien que ces actes de rébellion étaient bien vrais : "Ça commence avec des petits actes comme ça ridicules, un peu anodins, d'adolescent. Mais quand on est bien éduqué, on met du temps peut être à sortir... Et les rôles que l'on joue, aident à ça". La présentatrice de C à vous rappelle alors à l'acteur qu'il n'était pas prédestiné à devenir comédien : "Et le théâtre n'était pas une vocation autorisée, vous avez fait des études sérieuses, bardé de diplômes, maîtrise en lettres modernes, licence en linguistique, vous deviez enseigner à Oran et puis vous entrez au Conservatoire".

"Il ne faut pas que l'on vous

(...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Maxime Dereymez dans une grande souffrance : il en dit plus sur ses problèmes de santé
Lionel Messi : ce scénario bien connu sur sa maladie remis en cause
Gisele Bündchen solidaire : elle prend la défense d'une amie top model antivax lynchée sur Instagram
Mathieu Johann au plus mal : ce deuil qui fait surgir en lui de très sombres pensées
Samuel Benchetrit : comment la prostituée qui l'avait dépucelé a sauvé son fils des années plus tard

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles