La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 484,19
    +758,68 (+2,64 %)
     
  • Nasdaq

    10 802,72
    +227,10 (+2,15 %)
     
  • Nikkei 225

    26 215,79
    +278,58 (+1,07 %)
     
  • EUR/USD

    0,9795
    -0,0006 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • BTC-EUR

    19 982,54
    +228,30 (+1,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    445,04
    +9,69 (+2,23 %)
     
  • S&P 500

    3 676,81
    +91,19 (+2,54 %)
     

Amazon : un sous-traitant employant plus de 600 personnes liquidé

wolterke/Adobe Stock

La sanction est tombée le 5 septembre : un sous-traitant logistique d'Amazon, employant plus de 600 personnes en France, a été liquidé, a-t-on appris jeudi auprès des représentants du personnel qui dénoncent diverses "infractions pénales" du gérant. Le CSE (Comité Social et Economique) de Fast Despatch Logistics "fait aujourd’hui le constat amer que les comptes de la société sont à zéro à la date d’ouverture de la liquidation judiciaire, alors même que le groupe britannique FDL poursuit son activité florissante au Royaume-Uni et dans d’autres pays européens". En France, cette filiale du groupe britannique emploie notamment 649 personnes, relève l'inspection du Travail, à travers neuf sites disséminés sur l'ensemble du territoire.

Cette entreprise de distribution de colis compte un unique client, le géant américain du commerce en ligne. Alors que le climat social au sein de FDL s'était durci cet hiver en raison de premières rumeurs de transfert d'actifs, cette décision a été provoquée par le non paiement des salaires de juillet et l'annonce par la société le 9 août qu'elle cessait toute activité. Dans la foulée, quelques dizaines de salariés avaient protesté le 17 août devant l'entrepôt Amazon de Noisy-le-Grand. Selon Amazon, cité dans un article de presse locale indexé au jugement par le Tribunal de commerce de Bobigny, le groupe a "mis fin" à son contrat avec FDL, sans plus de précision, après avoir rappelé que les sociétés de livraison qu'il utilise "doivent respecter le code (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Enchères : record absolu pour un maillot de Michael Jordan
En redressement judiciaire, Camaïeu pourrait se séparer de plus de 200 magasins
Bourse : le fonds spéculatif n°1 met en garde contre un krach massif
Google visé par une enquête sur le système de paiement de sa plateforme d'applications
Mere, le "Lidl russe", va quitter un autre pays européen