La bourse ferme dans 3 h 52 min
  • CAC 40

    6 642,89
    -44,90 (-0,67 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 912,18
    -27,01 (-0,69 %)
     
  • Dow Jones

    33 596,34
    -350,76 (-1,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0516
    +0,0047 (+0,45 %)
     
  • Gold future

    1 784,20
    +1,80 (+0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    15 973,86
    -323,08 (-1,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    393,92
    -7,88 (-1,96 %)
     
  • Pétrole WTI

    74,38
    +0,13 (+0,18 %)
     
  • DAX

    14 245,19
    -98,00 (-0,68 %)
     
  • FTSE 100

    7 510,57
    -10,82 (-0,14 %)
     
  • Nasdaq

    11 014,89
    -225,05 (-2,00 %)
     
  • S&P 500

    3 941,26
    -57,58 (-1,44 %)
     
  • Nikkei 225

    27 686,40
    -199,47 (-0,72 %)
     
  • HANG SENG

    18 814,82
    -626,36 (-3,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,2171
    +0,0038 (+0,31 %)
     

Alstom profite enfin du rachat de Bombardier Transport : le conseil Bourse

Pixabay

Après avoir longtemps pâti en Bourse de l’aléa de la guerre en Ukraine et d’un rachat de Bombardier Transport mettant un certain temps à porter ses fruits, Alstom voit son action faire des étincelles ce mercredi sur Euronext paris, après avoir dévoilé des comptes de bonne facture. Le géant franco-canadien du ferroviaire s'engage "à livrer une rentabilité soutenue à ses actionnaires", avec un taux de distribution de dividendes compris entre 25 et 35% du résultat net ajusté. Malgré une nouvelle perte trimestrielle (impact du rachat de Bombardier Transport), Alstom “a montré une certaine résilience lors de la publication de ses résultats”, relève Antoine Fraysse-Soulier, responsable de l'analyse marchés chez eToro, qui rappelle que Bombardier Transport “était bien moins rentable qu’Alstom avant son rachat”.

Si le chiffre d'affaires du groupe a augmenté de 8% sur un an, comme prévu, “les prises de commandes, indicateur clé du secteur, ont quant à elles surpris positivement dans un environnement macroéconomique et géopolitique compliqué”, avec une hausse de 4% grâce à de nouveaux contrats en Egypte, Australie, Inde, et dans de nombreux pays européens, souligne l’expert. Plus confiant que cet été pour l’exercice 2022/2023, Alstom, qui juge ne pas être très affecté par la pénurie de composants électroniques, a relevé son objectif de marge opérationnelle.

Le DG d’Alstom s’est enorgueilli d’une performance opérationnelle “en amélioration continue”, sur fond d’intégration satisfaisante de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Enchères : une toile monumentale et emblématique d'Andy Warhol vendue 85 millions de dollars
Twitter : Elon Musk lance un ultimatum de 24 heures aux salariés
Bourse : gare au CAC 40, à l'Europe et aux Etats-Unis, préférez les actions de croissance et du Japon selon Pictet AM
"Bouclier cyber" : le gouvernement promet 30 millions d'euros pour protéger les PME et les collectivités
Carrefour et Casino n'ont pas le droit de refuser les paiements en espèces, rappelle la Banque de France