La bourse ferme dans 1 h 17 min
  • CAC 40

    6 665,15
    +17,84 (+0,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 935,82
    +14,55 (+0,37 %)
     
  • Dow Jones

    33 683,23
    -98,25 (-0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,0534
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 810,30
    +8,80 (+0,49 %)
     
  • BTC-EUR

    16 312,34
    +127,05 (+0,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,55
    -1,69 (-0,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,17
    +0,71 (+0,99 %)
     
  • DAX

    14 340,12
    +75,56 (+0,53 %)
     
  • FTSE 100

    7 479,98
    +7,81 (+0,10 %)
     
  • Nasdaq

    11 064,57
    -17,43 (-0,16 %)
     
  • S&P 500

    3 956,27
    -7,24 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,01
    +326,58 (+1,18 %)
     
  • HANG SENG

    19 900,87
    +450,64 (+2,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,2257
    +0,0019 (+0,16 %)
     

Alstom : légère perte nette au premier semestre en raison de l'intégration de Bombardier Transport

Bloomberg / Getty Images

Si le chiffre d'affaires, les prises de commandes et la rentabilité sont en progrès, Alstom a publié mercredi 16 novembre un résultat net encore une fois légèrement négatif au premier semestre de son exercice décalé 2022/23, en raison de l'intégration de Bombardier Transport. La perte nette part du groupe au premier semestre (avril-septembre) atteint 21 millions d'euros en raison d'amortissements liés à l'acquisition de Bombardier, en janvier 2021. Pour les mêmes raisons, Alstom avait perdu 26 millions d'euros au premier semestre 2021/22.

Sans cette charge, le résultat net ajusté est en hausse de 4% à 179 millions d'euros. Le résultat d'exploitation ajusté est en hausse de 18% à 397 millions d'euros, ce qui donne une marge de 4,9%, en progression de 0,4 point en un an. Le chiffre d'affaires est en hausse de 8% à 8,048 milliards d'euros. Les prises de commandes, indicateur clef du secteur, sont en progression de 4% à 10,072 milliards d'euros, une baisse de régime en Amérique latine ayant été compensée par de nouveaux contrats en Egypte, en Australie, en Inde, en Allemagne, en Suède, au Royaume-Uni, en Espagne et en France, notamment.

Le carnet de commandes dépassait les 85,9 milliards d'euros au 30 septembre, un nouveau record. "La dynamique de marché reste très positive, portée par des clients qui confirment leurs plans d'investissement dans toutes les régions", a commenté le PDG Henri Poupart-Lafarge, cité dans un communiqué. "Notre performance opérationnelle est en amélioration (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Alstom profite enfin du rachat de Bombardier Transport : le conseil Bourse
Carrefour et Casino n'ont pas le droit de refuser les paiements en espèces, rappelle la Banque de France
Bourse : “le plus dur est-il passé pour les Gafa et les géants de la tech chinois ?”
Energies renouvelables : Voltalia lance une stratégique augmentation de capital
CAC 40 : grosse inquiétude sur fond d'escalade du conflit en Ukraine