Publicité
La bourse ferme dans 2 h 52 min
  • CAC 40

    7 956,01
    +20,98 (+0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 971,09
    +7,89 (+0,16 %)
     
  • Dow Jones

    38 441,54
    -411,32 (-1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,0828
    +0,0021 (+0,19 %)
     
  • Gold future

    2 359,60
    -4,50 (-0,19 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 813,61
    +327,99 (+0,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 456,10
    +0,23 (+0,02 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,87
    -0,36 (-0,45 %)
     
  • DAX

    18 480,46
    +7,17 (+0,04 %)
     
  • FTSE 100

    8 211,14
    +28,07 (+0,34 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,58
    -99,30 (-0,58 %)
     
  • S&P 500

    5 266,95
    -39,09 (-0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    38 054,13
    -502,74 (-1,30 %)
     
  • HANG SENG

    18 230,19
    -246,82 (-1,34 %)
     
  • GBP/USD

    1,2725
    +0,0022 (+0,17 %)
     

Alstom : encore du potentiel en Bourse après une énorme cession aux Etats-Unis ?

Orxan/Adobe Stock

Alstom a été volatil à la Bourse de Paris ce lundi, alors que le géant franco-canadien du ferroviaire a annoncé en fin de semaine dernière la vente de ses activités de signalisation conventionnelle outre-Atlantique à Knorr-Bremse, pour un produit net de 0,62 milliard d’euros. Une étape cruciale dans le programme de cessions d’actifs de 0,5 à 1 milliard d'euros annoncé en novembre dernier. Deutsche Bank salue ainsi une étape majeure du plan de désendettement de 2 milliards d’euros d'Alstom, censé être détaillé le 8 mai, à l’occasion de la publication des comptes annuels de l'exercice décalé du groupe. La transaction doit toutefois encore obtenir le feu vert des autorités, auquel cas elle devrait être finalisée avant l’automne.

La transaction réalisée par Alstom a quelques mauvais côtés. En effet, elle devrait avoir un effet dilutif de 0,2 point de pourcentage sur les marges d’Alstom, calcule JPMorgan, tandis que Deutsche Bank a révisé en baisse de 2% ses prévisions de bénéfice par action pour le géant des infrastructures de transport. De son côté, si le gérant de fonds Vincent Lequertier juge que la transaction constitue «une bonne nouvelle pour l’allègement de la dette d’Alstom», il s’interroge sur l’impact, sur les comptes du groupe, de «la perte des revenus récurrents générés par l’activité cédée». Enfin, Bernstein a jugé que Knorr-Bremse avait racheté à un prix intéressant les actifs de signalisation vendus par Alstom, ce qui signifie que le prix de la transaction est a priori (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les jeux d'argent ont la cote : 13,4 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2024
Pernod Ricard pousse ses pions dans le rosé de luxe, acquisition du domaine Aux Terres de Ravel
Renault : les Dacia et les Alpine se vendent mieux et plus cher, meilleur trimestre en 5 ans
CAC 40 : la Bourse attend les résultats de Tesla, Meta (Facebook) et Alphabet (Google)
Le groupe Bernard Loiseau à la conquête du Japon : quand la gastronomie française s’exporte