La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 946,10
    -241,43 (-1,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Allocation chômage : voici la revalorisation prévue au 1er juillet

L'Unédic vient de dévoiler le niveau de la revalorisation des allocations chômage accordée aux demandeurs d'emploi cette année.

Inflation oblige, les demandeurs d'emploi auront droit cette année à un coup de pouce plus important que d'habitude. Comme tous les ans à cette période, l’Unédic, l’organisme qui gère l’assurance chômage, vient de trancher sur la question de la revalorisation des allocations chômage à compter du 1er juillet. Lors de sa réunion de ce jeudi 30 juin, le conseil d'administration de l'Unédic a fixé le niveau de la hausse à 2,9%.

"Lors des cinq dernières années, cette revalorisation était en moyenne de 0,5%. Le conseil d’administration de l’Unédic a dans sa décision tenu compte du contexte économique, notamment de l’inflation, et de l’équilibre financier du régime", explique l'organisme de gestion de l'assurance chômage. Cette mesure, qui concerne près de 2,1 millions de demandeurs d'emploi, ne va toutefois pas couvrir entièrement l'impact de l'inflation, quand on sait que cette dernière est attendue à 5,5% sur un an en 2022, selon l'Insee.

Dans le détail, l'allocation chômage minimale passera de 29,56 à 30,42 euros par jour au 1er juillet. La partie fixe de l'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE), qui s'ajoute à la partie proportionnelle de l'allocation (40,4% de l'ancien salaire), sera revalorisée à 12,47 euros par jour indemnisé, contre 12,12 euros actuellement. Enfin, l'allocation minimale d'aide au retour à l'emploi formation (ARE-F) va, quant à elle, passer de 21,17 à 21,78 euros par jour.

À Mayotte, l’allocation minimale est portée à 15,20 euros par jour (contre 14,77 euros (...) Cliquez ici pour voir la suite
VIDÉO - Emmanuel Macron à Marine Le Pen: "Dans vos 22 mesures, il n'y a même pas le mot 'chômage'"

Chômage : Pôle emploi peut désormais contrôler certaines de vos données personnelles
Expatriés, voici le palmarès des villes les plus chères du monde
Services à la personne : pourquoi la revalorisation salariale des employés du secteur est bloquée
Pourquoi de nombreux salariés restent coincés au Smic pendant plusieurs années
Voici les pistes à envisager pour développer l'emploi des seniors

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles