La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    48 190,27
    -4 059,72 (-7,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Les aliments préparés au micro-ondes sont-ils dangereux ?

·1 min de lecture

Avant tout, il faut rappeler que les fours à micro-ondes fonctionnent par ondes électromagnétiques réglées pour agiter les molécules d’eau présentes dans les aliments. Ce mouvement crée de la friction entre ces molécules et donc de la chaleur à l’intérieur de l’aliment.

Les aliments cuit au micro-ondes ne sont pas une source d’ondes, ces dernières s’arrêtent à la fin du cycle de chauffage.

Mais quand est-il de la fuite de substances chimiques présentes dans les emballages et récipients en contact avec les aliments?

En 2015, l’Anses a publié une mise en garde au sujet des barquettes alimentaires en polypropylène. Les tests menés dans 3 conditions de réchauffage (température ambiante, chauffage au four à micro-ondes en suivant les préconisations du fabricant et chauffage en conditions poussées) ont permis de constater la présence de substances hydrocarbures plastiques) dans divers échantillons maintenus à température ambiante. Leur teneur augmente lors du réchauffage, et notamment dans le cas d’un réchauffage poussé (température plus élevée et durée allongée).

En l’absence de données précises sur ses substances, l’Anses préconise aux consommateurs de suivre à la lettre les recommandations des fabricants (puissance et durée de cuisson) inscrites sur les emballages alimentaires. A noter qu’un réchauffage trop puissant augmente le risque de migration de ces substances. L’Anses recommande aussi de ne pas utiliser des (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Docteure, j'ai très mal au bas du ventre à droite
Infections urinaires à répétition : une toxine endommagerait l'ADN de la vessie
DIRECT. Covid-19 en France ce 25 février : chiffres, annonces
Grippe aviaire H5N8 : faut-il s'en inquiéter ?
Diabète : 9 recettes de desserts pauvres en sucre (mais délicieux)
Covid-19 : les enfants protégés par leur système immunitaire inné