Publicité
Marchés français ouverture 5 min
  • Dow Jones

    38 852,86
    -216,74 (-0,55 %)
     
  • Nasdaq

    17 019,88
    +99,08 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    38 556,87
    -298,50 (-0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0857
    -0,0004 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    18 551,92
    -269,24 (-1,43 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 091,46
    +505,19 (+0,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 478,08
    -6,61 (-0,45 %)
     
  • S&P 500

    5 306,04
    +1,32 (+0,02 %)
     

Airbus : comment l'avionneur parvient-il à acheter du titane russe ?

malajscy/Adobe Stock

Le titane, matériel stratégique essentiel à la construction aéronautique, est au cœur de l'industrie, et Airbus en illustre parfaitement la dépendance. Initialement, le gouvernement canadien avait interdit l'approvisionnement en titane russe en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Toutefois, l'avionneur a obtenu une exemption lui permettant d'utiliser ce titane dans la production de ses aéronefs, rapporte France 3 le 25 avril, confirmant ainsi une information de l'agence Reuters. Malgré cette autorisation exceptionnelle, l'entreprise européenne s'est engagée à diminuer sa dépendance au titane russe.

Cette exemption conférée par le Canada offre à Airbus une plus grande souplesse dans ses installations canadiennes et atténue les répercussions négatives des restrictions sur sa production d'A220. «Airbus est conscient des sanctions imposées par le gouvernement canadien à VSMPO et a reçu les autorisations nécessaires pour assurer la continuité des opérations d'Airbus en conformité avec les sanctions en vigueur», a communiqué Airbus Canada à Reuters. Les modalités de ces exemptions, notamment leur durée, n'ont pas été précisées.

Il faut dire que l'avionneur européen demeure fortement dépendant de la Russie, qui fournit 40 % du titane aéronautique mondial utilisé dans les fuselages, les trains d'atterrissage et les moteurs. Se procurer du titane hors de Russie s'avère plus onéreux pour l'industrie aéronautique. La demande croissante a entraîné une hausse des prix, notamment (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’aéroport de Dubaï deviendra-t-il le plus grand au monde ?
Il achète des boucles d’oreilles Cartier à 28 euros au lieu de… 28 000 euros !
4G dans l'espace : sera-t-il bientôt possible de téléphoner depuis la Lune ?
Des agriculteurs s'opposent aux tomates importées du Maroc : action dans les supermarchés
«Le char du futur» : à quoi ressemblera l'armement franco-allemand de demain ?