La bourse ferme dans 8 h 14 min

Airbnb a breveté un logiciel qui fouille les réseaux sociaux pour détecter les signes de 'narcissisme ou de psychopathie'

Si on vous a refusé une réservation pour une location Airbnb, c'est peut-être parce que l'intelligence artificielle de l'application a décidé que vous étiez un psychopathe. Airbnb possède les droits d'un logiciel qui est conçu pour analyser la présence en ligne des gens afin de prédire s'ils sont dignes de confiance, selon un brevet déposé l'année dernière. Le logiciel fouille les publications des hôtes et voyageurs sur internet, y compris leur activité sur les réseaux sociaux, pour détecter les activités illégales et rechercher des traits comme le "neuroticisme", "le narcissisme, le machiavélisme ou la psychopathie".

L'application de location à court terme tente d'assurer la sécurité des voyageurs et des hôtes suite à plusieurs crises très médiatisées l'année dernière. La société a interdit la location de logements présentés expressément pour faire la fête après que cinq personnes ont été tuées en octobre 2019 lors d'une fusillade dans un Airbnb en Californie. D'autres hôtes ont accusé des voyageurs d'avoir provoqué des dégâts chiffrés à des millions de dollars.

Selon un récent article de VICE, Airbnb est également aux prises avec des hôtes frauduleux qui mettent en place des arnaques sur le long terme par le biais de l'application.

A lire aussi — Airbnb interdit les fêtes dans les appartements et promet d'exclure les fautifs de la plateforme

Dans une déclaration à Business Insider US, un porte-parole d'Airbnb a confirmé que l'entreprise est propriétaire du brevet, mais a déclaré qu'elle n'applique pas actuellement toutes les méthodes de filtrage du logiciel telles que décrites dans le dépôt de brevet, ajoutant que la société effectue des vérifications des antécédents des utilisateurs.

"Comme pour toute autre entreprise, nous déposons un certain nombre de brevets, allant des listes de recherche à l'automatisation de la disponibilité des réservations, et cela ne signifie pas nécessairement que nous appliquons en entier ni même en partie le contenu de ces brevets", a déclaré

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un Français ridiculise le CES avec une pomme de terre connectée mais continue d'affirmer que son produit est très sérieux
Un Géant Casino affiche par erreur des télés à 30 euros, la police obligée d'intervenir pour déloger les clients
Apple va rémunérer les gagnants de son concours de photos de nuit capturées avec un iPhone
Twitter va tester une nouvelle option qui permet de choisir qui peut répondre à vos tweets
CES 2020 : j'ai testé le S-Pod, le siège roulant de Segway, et ce n'était pas facile à conduire