La bourse ferme dans 3 h 21 min
  • CAC 40

    4 769,08
    -47,04 (-0,98 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 090,95
    -14,30 (-0,46 %)
     
  • Dow Jones

    27 685,38
    -650,19 (-2,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,1837
    +0,0024 (+0,20 %)
     
  • Gold future

    1 906,80
    +1,10 (+0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    11 331,56
    +230,26 (+2,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    267,12
    +3,70 (+1,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    38,74
    +0,18 (+0,47 %)
     
  • DAX

    12 120,55
    -56,63 (-0,47 %)
     
  • FTSE 100

    5 780,25
    -11,76 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    11 358,94
    -189,34 (-1,64 %)
     
  • S&P 500

    3 400,97
    -64,42 (-1,86 %)
     
  • Nikkei 225

    23 485,80
    -8,54 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    24 787,19
    -131,59 (-0,53 %)
     
  • GBP/USD

    1,3043
    +0,0022 (+0,17 %)
     

Ces aides financières méconnues quand on perd son conjoint

Michèle MEINAC
·1 min de lecture

Le décès du conjoint plonge l’époux survivant dans un état de totale insécurité. Au deuil s’ajoutent les éventuelles difficultés financières. Comment faire face aux mille et une dépenses de la vie quotidienne surtout s’il y a des enfants ? Certaines aides financières ponctuelles ou permanentes peuvent permettre au conjoint survivant d’envisager l’avenir avec un peu plus de sérénité. Autant les connaître et les demander. Elles nécessitent en effet une démarche auprès de chaque organisme chargé de leur versement.

L’assurance veuvage en attendant la réversion

Lorsqu’on perd son conjoint à moins de 55 ans, il n’est pas possible de bénéficier de la pension de réversion. L’allocation de veuvage garantit temporairement un minimum de ressources au conjoint survivant. On ne peut en faire la demande que si des conditions bien déterminées sont réunies.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- 5 solutions pour réduire votre impôt 2020
- Orange, Free, SFR, Bouygues... Comment acheter l'iPhone 12 si on n'a pas 909 euros ?
- Guerre du Crédit Mutuel : stop ou encore ?