Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 966,68
    +55,08 (+0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 872,57
    +17,21 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 131,53
    +62,42 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0823
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    2 045,80
    +15,10 (+0,74 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 194,55
    +143,45 (+0,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,57
    -2,04 (-2,60 %)
     
  • DAX

    17 419,33
    +48,88 (+0,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 706,28
    +21,79 (+0,28 %)
     
  • Nasdaq

    15 996,82
    -44,80 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    5 088,80
    +1,77 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,09 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2673
    +0,0015 (+0,12 %)
     

Affaire Oudéa-Castéra : la mairie de Paris suspend son financement à l’école Stanislas

UNSPLASH

La mairie de Paris a tranché. Elle a annoncé dans un communiqué, mercredi 17 janvier, la suspension provisoire de ses financements auprès de l'établissement privé Stanislas, situé dans le 6e arrondissement de Paris, rapporte BFM-TV. Il s’agit de l’établissement dans lequel la ministre de l'Éducation nationale Amélie Oudéa-Castéra scolarise ses enfants. Un financement «obligatoire», qui s'élève à un peu plus de 1,3 million d'euros, «correspondant aux 483 élèves scolarisés en école maternelle et élémentaire, et aux 1 329 élèves au collège», précise le communiqué.

«Après avoir pris connaissance par voie de presse du contenu d'un rapport d'enquête administrative de l'Inspection générale de l'Éducation, la Ville de Paris a décidé de suspendre le financement de l'établissement privé Stanislas, sous contrat avec l'État, et situé dans le 6e arrondissement», écrit la municipalité. Elle ajoute ensuite que le versement de la somme «sera suspendu à titre conservatoire, dans l'attente des clarifications requises de la part de l'État».

L'école privée Stanislas est accusée de «dérives» dans un rapport officiel, et fera l'objet d'un «plan d'action» suivi avec «rigueur», a assuré, mercredi 17 janvier, Amélie Oudéa-Castéra, la ministre de l'Éducation qui y scolarise ses enfants. De leur côté, la direction et le diocèse de Paris jugent que ce document ne valide pas les graves reproches relayés dans des médias.

Révélé mardi 16 janvier par Mediapart, ce rapport «a été commandé en février 2023, et bouclé (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Paris 2024 : pourquoi Île-de-France Mobilités menace de censurer Google Maps
Absentéisme des profs : les vraies explications à ce fléau toujours vivace
Airbnb : le pactole record qu'a rapporté la taxe de séjour aux communes en 2023
Saisi par la justice, mis aux enchères… L’histoire sulfureuse du Stefania, un yacht à 20 millions d'euros
Quelles augmentations de salaire en 2024 ? Les meilleurs pays pour passer votre retraite… Le Flash éco du jour