Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 493,85
    +480,26 (+0,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 382,26
    +51,36 (+3,86 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Les actions vont profiter de la baisse des taux de la BCE, mais quand ?

Les actions vont profiter de la baisse des taux de la BCE, mais quand ?

De longs mois d’attente… pour rien ? Alors que la première baisse des taux directeurs de la BCE a été actée le 6 juin dernier, les marchés financiers semblent y avoir été totalement indifférents. Pire, le CAC 40 a même perdu près de 200 points depuis cette annonce. Rien d’anormal à cela, selon Antoine Andreani, analyste sénior des marchés financiers chez XTB France. Car comme le souligne le premier invité du «Grand rendez-vous de l’épargne» (Capital / Radio Patrimoine), «dès qu’une baisse de taux est amorcée, il y a un top dans les actions, soit imminent soit qui a déjà eu lieu». En d’autres termes, les marchés semblent avoir anticipé la décision de la Banque centrale européenne. Un recul de 0,25 point qui, il est vrai, s’avère tout sauf suffisant pour produire des effets concrets sur l’économie.

Si l’annonce de la BCE n’a effectivement pas bouleversé l’évolution des actifs risqués, elle s’est en revanche concrétisée de plusieurs manières pour les épargnants, relève le directeur de Fortuneo, Grégory Guermonprez, deuxième invité de notre émission : «Elle a deux impacts : la baisse des taux, encore timide, sur les livrets et les comptes à terme, et celle des taux des crédits immobiliers, qui avait été anticipée par les banques et le marché.» En effet, pour les candidats à l’achat immobilier, le recul est réel. «Depuis quelques mois, le taux pour emprunter à légèrement baissé, de 4,50% à 4% aujourd’hui pour schématiser. Il faudra attendre de voir ce que fait la BCE dans les prochains (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Escroquerie à la CPAM : un gros préjudice en jeu
Pourquoi vous devriez réfléchir à deux fois avant de payer par carte bancaire
CAC 40 : les élections législatives, un non-événement pour la Bourse ?
Comment réduire de 30 % le prix des péages sur l’autoroute grâce à une astuce simple
Des touristes payent plus de 800 euros pour deux verres dans ce restaurant de Mykonos