La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 472,35
    -41,04 (-0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 725,39
    -29,21 (-0,78 %)
     
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,65 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0187
    -0,0063 (-0,61 %)
     
  • Gold future

    1 792,40
    -14,50 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    22 679,22
    -219,27 (-0,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,20
    -2,02 (-0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,53
    -0,01 (-0,01 %)
     
  • DAX

    13 573,93
    -88,75 (-0,65 %)
     
  • FTSE 100

    7 439,74
    -8,32 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,03 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 175,87
    +243,67 (+0,87 %)
     
  • HANG SENG

    20 201,94
    +27,90 (+0,14 %)
     
  • GBP/USD

    1,2071
    -0,0088 (-0,72 %)
     

Elle achète de la vitamine D surdosée sur internet : son enfant passe deux semaines à l'hôpital

Un nourrisson de six mois a passé deux semaines à l'hôpital à cause d'un surdosage en vitamine D. Ses parents avaient commandé cette vitamine, nécessaire à la croissance des os des enfants, sur internet.

Les parents d'un bébé de six mois pensaient bien faire en commandant de la vitamine D sur internet, sur les conseils d'une professionnelle de santé. Mais le complément alimentaire était trop dosé. Résultat, leur petit garçon de six mois a passé deux semaines à l'hôpital. "On a failli le perdre", raconte la trentenaire au Parisien, le samedi 23 juillet. Depuis la naissance de leur bébé, les jeunes parents donnent régulièrement de la vitamine D à leur enfant, suivant les prescriptions de la maternité. Le ZymaD est fréquemment administré en France aux nouveau-nés, aux nourrissons et aux enfants de moins de cinq ans pour prévenir les risques de rachitisme et de déminéralisation osseuse.

Or, ce médicament serait à l'origine des coliques de leur fils, pense le couple. Leur chiropractrice leur recommande d'essayer une autre marque de vitamine D en nommant directement deux autres marques, et en soulignant qu'il fallait bien faire attention au dosage. Une fois sur internet, les parents optent pour l'un des produits recommandés. Sur l'étiquette, il est bien indiqué "10.000 UI", comme sur le ZymaD.

Problème : le dosage de "10.000 UI" est indiqué pour une goutte, et non pour un millilitre, comme c'est le cas pour le ZymaD – le packaging est en allemand, et aucun des parents n'est germanophone. Résultat, leur nourrisson reçoit une surdose de vitamine D et cesse de prendre du poids. Il éprouve des difficultés à se mettre sur le ventre, mais reste souriant. Pourtant, la mère a, au bout de plusieurs (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Anne Hidalgo huée lors du concert des Rolling Stones à Paris
Concerts au stade de France : les restaurateurs pestent contre une fermeture trop précoce de leurs établissements
Dany Boon victime d'une fraude à plusieurs millions d'euros
Plaidoyer des syndicats européens pour une loi sur des températures maximales au travail
Elle commande un burger, elle découvre un lézard mort à l'intérieur

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Cela paraît fou mais cela peut agir sur votre moral"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles