Publicité
Marchés français ouverture 1 h 39 min
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • Nikkei 225

    38 831,11
    -45,60 (-0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,0805
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 018,95
    +81,11 (+0,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 592,20
    +159,81 (+0,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 431,38
    +36,34 (+2,61 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     

Plus de 50 000 euros en 2023 ! Les notes de frais exorbitantes du gouverneur de la Banque de France

Stefan Wermuth/Getty Images

Hôtels de luxe, vols en classe affaires… Le gouverneur de la Banque de France vient d’être épinglé pour ses notes de frais exorbitantes. Le journal Le Monde révèle ce vendredi 17 mai que François Villeroy de Galhau a dépensé plus de 50 000 euros en 2023 en transports, en hébergements et en restaurants, dévoilant ainsi un train de vie hors sol du haut fonctionnaire français, qui par ailleurs n’hésite pas ces derniers mois à alerter l’opinion sur la situation budgétaire du pays. Ce chiffre astronomique s’explique en grande partie par le goût du gouverneur de la Banque de France pour les hôtels de luxe et les vols en classe affaires.

Selon les informations du quotidien, l’ancien directeur général délégué de BNP Paribas a passé trente-six nuits à l’hôtel de janvier à décembre 2023, principalement dans des hôtels quatre ou cinq étoiles, pour un coût total de 10 510 euros, ce qui représente près de 300 euros par nuit en moyenne. Première destination du gouverneur : Francfort, en Allemagne, où se situe la Banque centrale européenne (BCE).

Les déplacements représentent l’autre principal poste de dépenses de François Villeroy de Galhau. En 2023, ses voyages en avion ont coûté 27 480 euros, avec notamment des allers-retours pour New York (6 839 euros), Tokyo (5 924 euros) et Bangalore (4 886 euros), détaillent nos confrères. Or, le haut fonctionnaire a effectué ses trajets en classe affaires, ce qui fait évidemment monter la note. Ses frais de déplacement en train s’élèvent, eux, à 7 202 (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

«Dette, inflation, faillites, chômage : le cocktail explosif de l’économie française»
Delta : la liaison sans escale entre Nice et Atlanta fait son grand retour !
Colère des maires bretons, vols fantômes… L'actu éco en 120 secondes
Nouvelle-Calédonie : quel est le coût des dégâts matériels après les émeutes ?
Vie chère, récession… La Nouvelle-Calédonie, terre de pauvreté et d’inégalités sociales