Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 417,83
    -253,21 (-0,64 %)
     
  • Nasdaq

    16 940,46
    +138,92 (+0,83 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0826
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 028,65
    -1 829,86 (-2,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 475,02
    -27,64 (-1,84 %)
     
  • S&P 500

    5 320,43
    +13,42 (+0,25 %)
     

Les 20 métiers où vous avez le plus de chances de trouver un emploi en 2024

Les 20 métiers où vous avez le plus de chances de trouver un emploi en 2024

Une légère baisse, mais rien d’alarmant. Sur l’ensemble de l’année 2024, les entreprises comptent réaliser près de 2,8 millions de recrutements, d’après la nouvelle édition de l’enquête «besoins en main-d’œuvre» de France Travail (ex-Pôle emploi), publiée ce mercredi 24 avril. Soit une baisse de 8,5% par rapport à l’an dernier. «Mais le niveau reste historiquement élevé», tient à signaler Stéphane Ducatez, directeur général adjoint en charge du réseau chez France Travail. A titre de comparaison, en 2019 - dernière année de référence d’avant-Covid -, les entreprises avaient déclaré un peu moins de 2,7 millions d’intentions d’embauche. Et bonne nouvelle : malgré une baisse de 11 points sur un an, la majorité (61%) des projets de recrutement concernent toujours des emplois durables (CDI et contrats de travail de 6 mois ou plus). Un niveau similaire à celui observé avant la crise sanitaire.

Logiquement, cette baisse générale des intentions d’embauche conduit à réduire les difficultés rencontrées par les employeurs pour recruter. De 61% en 2023, le taux d’embauches jugées difficiles par les entreprises tombe à 57,4% pour cette année. Mais là encore, malgré une tendance baissière, ce niveau reste particulièrement élevé (taux de 44,4% en 2018 ou encore de 50,2% en 2019, par exemple).

Et pour 20 métiers bien précis - qui regroupent au moins 5 000 intentions d’embauche en 2024 -, les difficultés de recrutement anticipées pour cette année sont très fortes et nettement supérieures à la moyenne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi les employeurs doivent (vraiment) agir pour la transition écologique
La RATP redéfinit le travail avec une semaine de quatre jours : premiers retours positifs des salariés
Salaire : à quoi va ressembler votre future fiche de paie simplifiée ?
Indemnités de licenciement : cet outil vous permet de calculer leur montant précis
Réforme du compte épargne-temps : à quoi le CET universel pourrait-il ressembler ?