La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +21,40 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    41 984,61
    -8 423,99 (-16,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

Les États-Unis réclament Taïwan à l’ONU, la Chine s’y oppose

·1 min de lecture
La Chine s'oppose fermement à la participation de Taïwan à l'ONU, rendant notamment impossible sa contribution à l'OMS.
La Chine s'oppose fermement à la participation de Taïwan à l'ONU, rendant notamment impossible sa contribution à l'OMS.

Antony Blinken, chef de la diplomatie américaine, a provoqué la colère de la Chine en réclamant une « participation significative » de Taïwan à l?ONU. « Taïwan est un partenaire crucial des États-Unis et une réussite démocratique », a-t-il estimé mardi 26 octobre, dans un contexte de tensions croissantes avec Pékin autour du sort de l?île. Dans un communiqué, Antony Blinken a appelé le reste du monde à « soutenir une participation significative et robuste de Taïwan dans le système de l?ONU et la communauté internationale », estimant que sa contribution était nécessaire pour faire face à « un nombre sans précédent de défis mondiaux ».

La réaction chinoise ne s?est pas fait attendre : « Taïwan n?a aucun droit de participation à l?ONU », a déclaré mercredi à Pékin le porte-parole du bureau des affaires taïwanaises, Ma Xiaoguang, rappelant que seuls des États souverains peuvent adhérer aux Nations unies. La polémique entre les deux géants du Pacifique survient alors que le régime communiste vient de célébrer avec fanfare le 50e anniversaire de son adhésion à l?ONU, au détriment du gouvernement taïwanais qui occupait jusque-là le siège attribué à la Chine.

À LIRE AUSSIQue viennent faire la France et ses sénateurs à Taïwan ?

Antony Blinken tape du poing sur la table

Antony Blinken a relevé que la participation de Taïwan à « certaines agences spécialisées de l?ONU » avait été effective « au cours de l?essentiel des 50 dernières années ». Il a toutefois fait remarquer [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles