Marchés français ouverture 6 h 21 min
  • Dow Jones

    34 196,82
    +322,58 (+0,95 %)
     
  • Nasdaq

    14 369,71
    +97,98 (+0,69 %)
     
  • Nikkei 225

    29 094,14
    +218,91 (+0,76 %)
     
  • EUR/USD

    1,1935
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    28 882,46
    +65,39 (+0,23 %)
     
  • BTC-EUR

    29 231,52
    +976,67 (+3,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    841,49
    +54,87 (+6,98 %)
     
  • S&P 500

    4 266,49
    +24,65 (+0,58 %)
     

État de siège. En RDC, le président Tshisekedi donne le pouvoir aux militaires pour pacifier l’Est du pays

·1 min de lecture

C’était une promesse de campagne du président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi : mettre un terme à l’insécurité. Alors que l’État y est devenu impuissant, les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri seront confiées entièrement aux militaires pendant trente jours, à compter du 6 mai. Dans cette zone de non-droit, tous les espoirs reposent sur cette nouvelle solution radicale.

Face aux grands maux du pays, une détermination politique inédite. “Félix Tshisekedi est prêt à en découdre”, se réjouit le quotidien congolais La Prospérité. “Le soldat Tshisekedi sonne la mobilisation générale”, donnant un délai de “30 jours pour ramener la paix dans l’Est !”, surenchérit le site AfricaNews.

Un état de siège d’un mois, décrété par le président congolais Félix Tshisekedy, débute ce 6 mai au Nord-Kivu et en Ituri, deux régions décrites comme des “nids de groupes armés qui y font la loi depuis des années”, commente le journal burkinabé Le Pays. C’est d’ailleurs dans la région du Nord-Kivu que l’ambassadeur italien en RDC a été assassiné le 22 février 2021.

Fin du statu quo ?

Concrètement, la décision du président congolais a pour conséquences que les autorités civiles du Nord-Kivu et de l’Ituri sont entièrement remplacées par les forces armées du pays, appuyées par la Police nationale congolaise (PNC). Celles-ci prennent le contrôle de tous les échelons administratifs. Pour l’occasion, deux gouverneurs militaires ont été nommés à la tête de ces régions par le biais d’une ordonnance du Président Félix Tshisekedi.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles