Marchés français ouverture 2 h 50 min
  • Dow Jones

    34 395,01
    -194,76 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 751,00
    -475,08 (-1,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0529
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    18 612,49
    -123,95 (-0,66 %)
     
  • BTC-EUR

    16 093,30
    -309,32 (-1,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,26
    -4,89 (-1,20 %)
     
  • S&P 500

    4 076,57
    -3,54 (-0,09 %)
     

Épaves et pêcheries médiévales, des vestiges «exceptionnels» mis au jour dans le lit de la Loire

Des épaves du XVIIe siècle et des pêcheries du XIIe siècle dans un état de conservation "exemplaire" ont été mises au jour sur les berges sableuses de la Loire, près d'Ancenis (Loire-Atlantique), signe selon les archéologues d'une activité intense autour du fleuve. "C’est extraordinaire et exceptionnel de découvrir des vestiges d’une telle qualité dans un espace si restreint", s’enthousiasme Anne Hoyau-Berry, archéologue à l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP). Peau burinée par le soleil et pantalon beige de chantier, cette archéologue travaille depuis le 16 août sur l’un des trois sites de fouilles déployés au bord de la Loire. Submergées par les eaux une grande partie de l’année, l’île Coton, l’île Poulas et l’île aux Moines sont devenues le théâtre de découvertes inédites. À lire aussi Des vestiges de plus de 2300 ans découverts à Alexandrie Près de l’île Coton, une dizaine d’épaves de bateaux des XVIIème et XVIIIème siècles, dans un état de