Publicité
Marchés français ouverture 6 h 26 min
  • Dow Jones

    40 415,44
    +127,91 (+0,32 %)
     
  • Nasdaq

    18 007,57
    +280,63 (+1,58 %)
     
  • Nikkei 225

    39 923,60
    +324,60 (+0,82 %)
     
  • EUR/USD

    1,0893
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    17 635,88
    +218,20 (+1,25 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 127,63
    -510,05 (-0,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 389,12
    -16,21 (-1,15 %)
     
  • S&P 500

    5 564,41
    +59,41 (+1,08 %)
     

Aux éditions du Seuil, une "gestionnaire" succède à un "patron de gauche"

Coralie Piton, alors directrice de la stratégie au sein du groupe Fnac-Darty, à Paris, le 13 mars 2017 (THOMAS SAMSON)
Coralie Piton, alors directrice de la stratégie au sein du groupe Fnac-Darty, à Paris, le 13 mars 2017 (THOMAS SAMSON)

Une "gestionnaire" pour succéder à un "patron de gauche": les éditions du Seuil ont nommé à leur tête mardi Coralie Piton, ancienne de la Fnac et Canal+, et se séparent d'Hugues Jallon.

Mme Piton, 47 ans, devra redresser les comptes de cette filiale prestigieuse, maison d'édition d'auteurs marqués à gauche, comme Edouard Louis, Chloé Delaume ou Alain Mabanckou.

De sources concordantes, le groupe reprochait des résultats insatisfaisants à son prédécesseur, lui aussi connu pour son engagement à gauche.

"Nous sommes certains que Coralie Piton apportera sa connaissance du monde de l'édition mais aussi son énergie, sa vision, sa passion au service de ses équipes et de ses auteurs, pour préparer l'avenir du Seuil", a indiqué le directeur général de Média-Participations, Julien Papelier, cité dans le communiqué.

PUBLICITÉ

Mme Piton "prendra ses fonctions début septembre", a-t-il ajouté.

La nouvelle patronne du Seuil dirigeait jusque-là La Chouette Radio, fabricant de Merlin, une enceinte connectée éducative pour enfants, lancée par Radio France et l'éditeur Bayard Jeunesse.

Avant cela, elle a occupé divers postes au sein de la direction du groupe de télévision Canal+, puis dirigé la filière livres au sein du groupe de distribution Fnac. Elle avait commencé sa carrière comme consultante au cabinet McKinsey.

"Média-Participations cherchait un profil de gestionnaire", indiquait à l'AFP en juin une source au courant de l'avancée du dossier.

Cette source ajoutait que le départ de M. Jallon faisait suite à une série de problèmes en interne, avec entre autres des mesures de restructuration qui n'ont pas toutes convaincu la maison mère et qui ont parfois dégradé l'ambiance de travail.

- "Signaux inquiétants" -

Hugues Jallon, 54 ans, dirigeait le Seuil depuis 2018. Ce spécialiste de l'édition de sciences humaines était arrivé d'une maison concurrente, La Découverte.

Il est connu pour ses opinions à gauche, visibles entre autres dans les ouvrages qu'il a signés comme auteur. Le dernier en date, en 2023, est un roman intitulé par ironie "Le Capital, c'est ta vie" (éditions Verticales).

Une source interne à la maison d'édition indiquait en mai à l'AFP que M. Jallon était poussé vers la sortie, confirmant des informations du média en ligne La Lettre.

Dans un éditorial, Le Nouvel Obs estimait alors qu'il était "difficile de ne pas s'inquiéter" du départ prochain de ce "patron de gauche".

"Comment ne pas l'inscrire dans la suite de ces petits signaux inquiétants qui se multiplient dans les médias, à l'université ou chez des concurrents du Seuil, dessinant une lente mais constante droitisation du champ intellectuel?", écrivait l'hebdomadaire.

Le secteur a été marqué par l'acquisition en 2023 du numéro un français, Hachette Livre, par le groupe Vivendi, propriété du milliardaire conservateur Vincent Bolloré.

Toutefois, M. Jallon ne faisait pas l'unanimité parmi ses collaborateurs.

Exemple: il n'a pas pu empêcher le fondateur des éditions du Sous-Sol, Adrien Bosc, de quitter le groupe avec toute son entreprise début 2024 pour rejoindre un rival, le numéro deux français de l'édition Editis, cédé par Vivendi.

Le recrutement en 2023 de Maud Simonnot comme directrice de la fiction française au Seuil a provoqué l'année suivante le départ d'un éditeur respecté au sein de la maison, Frédéric Mora. Celui-ci, après plus de 20 ans de fidélité, a également rejoint Editis, et plus précisément les éditions Julliard.

Nouvelle arrivée dans le secteur de l'édition, Mme Piton devra rapidement apprendre les coutumes d'un milieu fier de ses traditions. Et notamment à plaider habilement pour les auteurs du Seuil auprès des jurys des grands prix littéraires.

hh/may/spi