La bourse ferme dans 4 h 6 min
  • CAC 40

    6 486,29
    -3,71 (-0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 714,66
    -0,71 (-0,02 %)
     
  • Dow Jones

    32 774,41
    -58,13 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0245
    +0,0027 (+0,27 %)
     
  • Gold future

    1 806,30
    -6,00 (-0,33 %)
     
  • BTC-EUR

    22 547,67
    -481,16 (-2,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    536,59
    -20,76 (-3,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,02
    -1,48 (-1,64 %)
     
  • DAX

    13 560,49
    +25,52 (+0,19 %)
     
  • FTSE 100

    7 492,71
    +4,56 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    12 493,93
    -150,53 (-1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 122,47
    -17,59 (-0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    19 610,84
    -392,60 (-1,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2101
    +0,0025 (+0,20 %)
     

À Taïwan, le leader des puces s’alarme des tensions entre la Chine et les USA

Taïwan constitue aussi un enjeu géostratégique majeur pour l’industrie avec la présence du fondeur TSMC, leader mondial de la production des puces électroniques les plus avancées.

La pénurie des semi-conducteurs pourrait-elle connaître un prochain rebond ? C’est en filigrane la mise en garde adressée le 31 juillet 2022 par le patron de TSMC (Taiwan Semiconductor Manufacturing Co), à l’occasion d’un échange avec CNN. En cause ? Les tensions croissantes entre la Chine et les États-Unis autour du détroit de Taïwan et du statut de l’île.

Les crispations chinoises récentes autour de Taïwan proviennent de la tournée que mène actuellement Nacy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, en Asie. Celle-ci s’est déjà rendue à Singapour et se trouve maintenant en Malaisie. Elle doit également se rendre en Corée du Sud et au Japon. Et dans ce programme, une autre étape est envisagée : Taïwan.

Il faut remonter à 1997 pour retrouver la visite d’un président de la chambre basse du parlement américain à Taïwan. Depuis, aucun officiel d’un rang aussi haut n’était revenu sur l’île, qui est considérée comme une province rebelle par Beijing. Tout contact entre les représentants américains et les officiels de l’île est dès lors perçu comme une ingérence et une violation de souveraineté.

Des usines TSMC qui deviendraient hors service

C’est dans ce contexte que Mark Liu, le patron de Taïwan, a formulé ses mises en garde.

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles