La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 610,54
    -130,21 (-0,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

À Paris et en Île-de-France, des HLM mis en location… sur SeLoger

Roman Babakin/Adobe Stock

Si vous recherchez un appartement sur des sites de location en ligne, vous pourriez bien tomber sur des logements sociaux. En effet, Paris Habitat a mis en ligne des annonces sur SeLoger, rapporte Le Parisien, le dimanche 1er janvier 2023. La directrice générale adjointe du bailleur social, Emmanuelle Copin, justifie cette action : "Beaucoup de personnes ne savent pas qu’ils sont éligibles au logement social ou intermédiaire." Le maire adjoint à la maire de Paris en charge du logement, Ian Brossat, abonde : "Les classes moyennes s’autocensurent. Ces annonces sur un site généraliste permettent aux bailleurs de cibler un public qui n’est habituellement pas le leur."

Toutefois, tous deux reconnaissent deux défauts à ces appartements. Ce sont ceux qui ne sont pas choisis par les ayants droit aux logements sociaux. En outre, les foyers souhaitant prétendre à la location doivent gagner, au moins, trois fois le montant du loyer. Une source interne contactée par le quotidien régional est plus catégorique : "Les logements qu’on met sur SeLoger sont les plus moches et les plus chers", raille-t-elle.

Cette initiative accueille également de vives critiques d’associations. Par exemple, le choix de mettre des annonces en ligne, en proposant au prix fort des logements sociaux, empêche certaines familles, sur liste d’attente, de prétendre à la location de ces biens. "Plutôt que de mettre des annonces sur SeLoger, avec des loyers chers, les bailleurs n’ont qu’à baisser leurs prix et les proposer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le compostage humain désormais autorisé dans l’État de New York
Attention à l'amende salée si vous laissez votre sapin sur la voie publique
Voici comment bénéficier de préservatifs gratuits en pharmacie
Emmanuel Macron a fait une grosse bourde lors de ses vœux aux Français au sujet de la crise climatique
Crise énergétique : 22 réacteurs nucléaires toujours à l’arrêt