Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 495,89
    +1 270,98 (+2,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 369,64
    -4,20 (-0,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

À Dunkerque, près de 7 milliards d’euros investis dans les batteries

ProLogium

Et de quatre ! Après ACC, Envision et Verkor, c’est au tour du groupe taïwanais ProLogium d’annoncer la construction d’une usine de batteries pour véhicules électriques dans les Hauts-de-France. Le projet a été dévoilé vendredi 12 mai par Emmanuel Macron lors d’un déplacement à Dunkerque (Nord). À cette occasion, le président de la République a confirmé l’arrivée d’un autre industriel : l’entreprise chinoise XTC va aussi s’installer dans la région en partenariat avec le français Orano pour produire des précurseurs de cathodes, des matériaux essentiels à la fabrication des batteries.

À elle seule, la gigafactory de ProLogium va représenter un investissement de 5,2 milliards d’euros et doit permettre de créer 3.000 emplois directs. La coentreprise entre XTC et Orano va engager quant à elle 1,5 milliard d’euros dans son usine et générer 1.700 emplois. Ces deux annonces font partie des 25 projets industriels qui seront détaillés à l’occasion du sommet Choose France qui se déroulera le lundi 15 mai.

L’État ne dévoile pas le montant des aides publiques qui seront apportées aux deux chantiers. Mais l’exécutif défend la nature stratégique de ces investissements, alors que la France cherche à construire “une vallée européenne de la batterie” dans les Hauts-de-France. “Le président est allé chercher ces deux projets en s’investissant personnellement, souffle-t-on dans l’entourage d’Emmanuel Macron. C’est très important pour les groupes étrangers d’avoir une interaction directe avec le président. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Carte grise : combien allez-vous payer dans votre région pour l’achat d’une voiture ?
Cette nouvelle application propose de dénoncer les infractions des automobilistes aux autorités
Noz met en vente la collection été de San Marina avec une grosse ristourne
Renault cherche de nouveaux investisseurs pour Alpine et Ampère
Pourquoi les prix à la pompe ne sont pas près de repartir à la baisse