IPH.PA - Innate Pharma S.A.

Paris - Paris Prix différé. Devise en EUR
5,73
+0,07 (+1,24 %)
À partir de 12:44PM CEST. Marché ouvert.
Le graphique des titres n’est pas pris en charge par votre navigateur actuel
Clôture précédente5,66
Ouverture5,70
Offre0,00 x 0
Vente0,00 x 0
Var. jour5,59 - 5,88
Sur 52 semaines2,90 - 7,50
Volume140 979
Volume moyen430 690
Cap. boursière450,045M
Bêta (mensuel sur 5 ans)0,23
Rapport P/E (sur 12 mois)S.O.
BPA (sur 12 mois)-0,31
Date de bénéficesS.O.
Dividende et rendement à termeS.O. (S.O.)
Date ex-dividendeS.O.
Objectif sur 1 an11,01
  • Explore Covid-19, le projet de Marseille Immunopôle pour comprendre les réponses immunitaires et combatte le virus
    La Tribune

    Explore Covid-19, le projet de Marseille Immunopôle pour comprendre les réponses immunitaires et combatte le virus

    Lancée par Marseille Immunopôle qui fédère chercheurs, cliniciens et industriels autour de l’immunologie, cette étude observationnelle vise à comprendre les réactions du système immunitaire face au Covid-19. ...

  • Globe Newswire

    Premier patient traité dans l’essai de Phase I évaluant IPH5201 chez des patients atteints de tumeurs solides avancées

    Démarrage du premier essai clinique avec IPH5201, un anticorps monoclonal anti-CD39, première molécule de la collaboration étendue entre Innate et AstraZeneca à avancer au stade cliniqueInnate Pharma SA (Euronext Paris : IPH – ISIN : FR0010331421 ; Nasdaq : IPHA) (« Innate » ou la « Société ») a annoncé aujourd’hui que le premier patient a été traité dans un essai clinique de Phase I évaluant IPH5201, un anticorps monoclonal bloquant CD39, chez des patients adultes présentant des tumeurs solides avancées. L’objectif de l’essai, sponsorisé par AstraZeneca (LES/STO/NYSE : AZN), est d’évaluer IPH5201 en monothérapie et en combinaison avec durvalumab (anti-PD-L1) avec ou sans oleclumab (anticorps monoclonal anti-CD73). Le programme de Phase I pour IPH5201 s’appuie sur des résultats précliniques positifs présentés au congrès 2019 de la Société d’Immunothérapie des Cancers (Society for Immunotherapy of Cancer ou SITC), démontrant que le blocage de CD39 en combinaison avec des inhibiteurs du point de contrôle PD-L1 augmente l’efficacité anti-tumorale par rapport au blocage de PD-L1 seul. Les données précliniques récemment publiées par Innate Pharma1 soutiennent également le rationnel d’évaluation de la combinaison du blocage de CD39 et CD73 dans des indications oncologiques, compte tenu du potentiel effet de synergie dans la réponse anti-tumorale. Le blocage de CD39 empêche non seulement la production d’adénosine immunosupprive, mais favorise également l’accumulation d’adénosine triphosphate (ATP) immunostimulante. Il est de plus en plus reconnu que la voie adénosine est essentielle dans l’immunosuppression des tumeurs.« Nous sommes heureux de voir les études cliniques avec IPH5201 commencer. Le blocage de CD39 représente une approche innovante et différentiante pour potentiellement inverser l’immunosuppression médiée par l’adénosine dans le microenvironnement tumoral. La capacité d’IPH5201 à libérer des réponses immunitaires en fait une molécule particulièrement intéressante à investiguer dans le traitement des tumeurs solides, notamment dans le cadre de thérapies en combinaison, » commente le Dr Pierre Dodion, Directeur Médical d’Innate Pharma. « Compte tenu de son expérience et de sa position de leader dans la voie adénosine, AstraZeneca est un partenaire de choix. Nous avons hâte de voir la première molécule de notre partenariat multi-produits progresser en clinique, contribuant à accélérer la stratégie de la Société et à faire avancer notre portefeuille en immuno-oncologie. »L’étude de Phase I, est un essai ouvert et multicentrique en escalade de dose, qui évaluera la sécurité, la tolérance, l’activité antitumorale, les propriétés pharmacocinétiques et pharmacodynamiques ainsi que le potentiel immunogénique d’IPH5201 seul, ou en combinaison avec le traitement anti-PD-L1 d’AstraZeneca, durvalumab, avec ou sans son anticorps monoclonal anti-CD73, oleclumab. Plus d’information sur l’essai clinique de Phase I sur https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04261075.À propos d’IPH5201 :En octobre 2018, Innate Pharma et AstraZeneca sont entrées dans une collaboration de développement comprenant une option pour un co-développement et une co-commercialisation d’IPH5201.IPH5201 est un anticorps bloquant ciblant la voie immunosuppressive CD39.CD39 est une enzyme extracellulaire exprimée dans le microenvironnement tumoral, à la fois sur les cellules immunes infiltrant la tumeur et sur les cellules stromales, dans plusieurs types de cancer. CD39 inhibe le système immunitaire en dégradant l'adénosine triphosphate (ATP) en adénosine monophosphate (AMP), qui est ensuite dégradé en adénosine par l’enzyme CD73. En favorisant l'accumulation d'ATP immunostimulant et en empêchant la production d'adénosine immunosuppressive, le blocage de CD39 peut stimuler l'activité anti-tumorale.À propos d’Innate Pharma :        Innate Pharma S.A. est une société de biotechnologies commerciale spécialisée en immuno-oncologie, dédiée à l’amélioration du traitement des cancers grâce à des anticorps thérapeutiques innovants exploitant le système immunitaire.Le produit commercial d’Innate Pharma, Lumoxiti, pris en licence à AstraZeneca aux États-Unis, en Europe et en Suisse, a été approuvé par la FDA en septembre 2018. Lumoxiti est un produit d’oncologie « first-in-class » pour le traitement de la leucémie à tricholeucocytes (LT). Le large portefeuille d’anticorps d’Innate Pharma inclut plusieurs candidats potentiellement « first-in-class » aux stades clinique et préclinique dans des cancers où le besoin médical est important.Innate Pharma est pionnière dans la compréhension de la biologie des cellules NK et a développé son expertise dans le microenvironnement tumoral et les antigènes tumoraux, ainsi que dans l'ingénierie des anticorps. Son approche innovante lui a permis de construire un portefeuille propriétaire diversifié et de nouer des alliances avec des sociétés leaders de la biopharmacie comme Bristol-Myers Squibb, Novo Nordisk A/S ou Sanofi ainsi qu’un partenariat multi-produits avec AstraZeneca.Basée à Marseille, Innate Pharma est cotée en bourse sur Euronext Paris et sur Nasdaq aux Etats-Unis.Retrouvez Innate Pharma sur www.innate-pharma.com.Informations pratiques :Code ISIN Code mnémonique LEIFR0010331421 Euronext : IPH Nasdaq : IPHA 9695002Y8420ZB8HJE29 Avertissement :Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives, y compris celles au sens du Private Securities Litigation Reform Act de 1995. L'emploi de certains termes, notamment « croire », « potentiel », « s'attendre à » et « sera » et d'autres expressions semblables, vise à identifier des énoncés prospectifs. Bien que la Société considère que ses projections sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, ce qui pourrait donner lieu à des résultats substantiellement différents de ceux anticipés. Ces aléas et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, y compris celles relatives à l’innocuité, aux progrès et aux résultats des essais cliniques et des études précliniques en cours ou prévus, aux examens et autorisations d’autorités réglementaires concernant les produits-candidats de la Société, des efforts commerciaux de la Société ainsi que la capacité de la Société à continuer à lever des fonds pour son développement. Pour des considérations supplémentaires en matière de risques et d’incertitudes pouvant faire différer les résultats effectifs, la situation financière, la performance et les réussites de la Société, merci de vous référer à la section « Facteurs de Risques » du Document d’Enregistrement Universel déposé auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), disponible sur les sites Internet d’Innate Pharma (www.innate-pharma.com) et de l’AMF (www.amf-france.org), et les documents et rapports publics déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, y compris le prospectus définitif de la Société daté du 16 octobre 2019 et les documents et rapports subséquents déposés auprès de l'AMF ou de la SEC, ou autrement rendus publics, par la Société. Le présent communiqué, et les informations qu’il contient, ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription, des actions d’Innate Pharma dans un quelconque pays.Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter :Relations investisseursContacts Presse Innate PharmaInnate Pharma Danielle Spangler Tel.: +1 917 499 6240 Danielle.Spangler@innate-pharma.comTracy Rossin (Global / US) Tel. : +1 240 801 0076 Tracy.Rossin@innate-pharma.com   Jérôme Marino Tel.: +33 (0)4 30 30 30 30 investors@innate-pharma.comATCG Press Marie Puvieux (France) Tel. : +33 (0)9 81 87 46 72 innate-pharma@atcg-partners.com cPièce jointe * Innate IPH5201 FPI Release FINAL Mars 9 FR

  • Globe Newswire

    Innate Pharma présente ses résultats financiers et l’avancée de son portefeuille pour l’année 2019

    INNATE PHARMA PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS ET L’AVANCÉE DE SON PORTEFEUILLE POUR L’ANNÉE 2019 * Innate étend sa présence sur les marchés financiers à travers une offre globale, comprenant une offre au public sur le Nasdaq, réalisée avec succès et ayant généré 79,1 millions de dollars (71,5 millions d’euros1) * Monalizumab va rentrer en Phase III en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un cancer de la tête et du cou déjà traité par immunothérapie * Des données préliminaires issues des extensions de cohortes de patients respectivement déjà traités et non traités par immunothérapie sont prévues pour 2020 * Innate reprend le recrutement de patients en France et au Royaume-Unis dans l’essai de Phase II testant lacutamab dans le syndrome de Sézary et le mycosis fongoïdes * Position de trésorerie de 255,9 millions d’euros2 au 31 décembre 2019 Marseille, le 10 mars 2020, 7h00Innate Pharma SA (Euronext Paris : IPH – ISIN: FR0010331421 ; Nasdaq : IPHA) (« Innate » ou la « Société ») annonce aujourd’hui ses résultats financiers consolidés au 31 décembre 2019. Les comptes consolidés sont joints au présent communiqué.« 2019 a été une année structurante pour Innate Pharma. Nous avons non seulement réalisé avec succès notre introduction au Nasdaq aux États-Unis mais également annoncé des plans d’avancement en Phase III de monalizumab. En outre, nous établissons notre structure commerciale aux États-Unis. Il s’agit d’autant d’avancées significatives augmentant la visibilité de la Société à l’international et pour la mise en œuvre de notre stratégie corporate, clinique et commerciale », commente Mondher Mahjoubi, Président du Directoire d’Innate Pharma. « Nous remercions nos salariés ainsi que toutes les parties prenantes qui ont rendu le succès d’Innate possible. L’année à venir promet d’être tout aussi passionnante pour le développement de notre portefeuille, large et équilibré, et pour continuer à travailler pour amener des thérapies innovantes aux patients le plus rapidement possible. »Un webcast et une conférence téléphonique se tiendront aujourd’hui à 14h00aux numéros suivants : France and International: +33 (0)1 76 70 07 94       États-Unis : + 1 866 966 1396Code PIN : 5173329La présentation et un lien vers le webcast seront mis à disposition sur le site internet de la Société 30 minutes avant le début de la conférence. Vous pourrez réécouter la conférence sur le site web d’Innate Pharma.Principaux éléments financiers 2019 :Les éléments clés pour l’année 2019 sont les suivants : * Une situation de trésorerie, équivalents de trésorerie et actifs financiers s'élevant à 255,9 millions d’euros (m€) au 31 décembre 2019 (202,7m€ au 31 décembre 2018), incluant 37,0m€ d’instruments financiers non-courants (35,2m€ au 31 décembre 2018). * Encaissement net de 66,0m€ suite à l’offre globale réalisée par la Société en octobre 2019, incluant son introduction au Nasdaq Global Select Market. * Encaissement net de 44,9m€ provenant des paiements finaux en relation avec les accords signés avec AstraZeneca en octobre 2018, après réception de paiements de la part d’AstraZeneca et de paiements réalisés par la Société au profit d’AstraZeneca, Novo Nordisk A/S et Orega Biotech. * Au 31 décembre 2019, les dettes financières s’élevaient à 18,7m€ (4,5m€ au 31 décembre 2018) à la suite du tirage en août 2019 des 13,9m€ restant du prêt de 15,2m€ accordé en juillet 2017 par Société Générale. * Des produits opérationnels s’élevant à 85,8m€ en 2019 (2018 : 94,0m€) et provenant principalement des éléments suivants : * Les revenus des accords de collaboration et de licence correspondent principalement à l’étalement comptable des paiements initiaux et de levée d’option reçus par Innate Pharma dans le contexte des accords signés avec AstraZeneca. Les revenus des accords de collaboration et de licence liés à l’accord signé pour monalizumab ont baissé de 19,0m€, s’élevant à 42,5m€ en 2019 (2018 : 61,5m€). Cette baisse s’explique principalement par l’exercice de l’option par AstraZeneca en octobre 2018 , ayant généré un impact positif (effet de rattrapage) de 32,0m€ en 2018.Les revenus des accords de collaboration et de licence liés à l’accord signé pour IPH5201 ont augmenté de 3,2m€, s’élevant à 18,8m€ en 2019 (2018 : 15,6m€). Les revenus des refacturations de coûts de recherche et développement pour IPH5401 et pour IPH5201 s’élevaient à 6,9m€ en 2019 (2018 : 2,2m€).. * Le crédit impôt recherche a augmenté de 3,2m€, s’élevant à 16,7m€ (2018 : 13,5m€). Cette variation provient principalement de l’augmentation des dotations aux amortissements sur immobilisations incorporelles des licences acquises auprès de tiers (monalizumab, Lumoxiti, IPH5201). * Des charges opérationnelles de 104,6m€ en 2019 (2018 : €87.7m), dont 75,3% sont consacrées à la recherche et développement (R&D). * Les charges de R&D ont augmenté de 9,3m€, s’élevant à 78,8m€ en 2019 (2018 : 69,6m€), incluantdes dotations aux amortissements de 15,5m€ en 2019 (2018 : €6.7m). Cette augmentation des dotations aux amortissements provient principalement de l’impact année pleinede l’amortissement de Lumoxiti et IPH5201. * Les frais généraux et commerciaux ont augmenté de 7,7m€, s’élevant à 25,8m€ en 2019 (2018 : 18,1m€). Cette augmentation est liée à la structuration de la filiale américaine, à la commercialisation de Lumoxiti ainsi qu’au renforcement des fonctions support nécessaires à l’évolution de la Société. * Le contrat de distribution de Lumoxiti a généré une perte nette de 8,2m€ en 2019 (2018 : perte de 1,1m€). En 2019, la Société bénéficiait d’un mécanisme de partage des coûts avec AstraZeneca, qui seront remboursés en 2020. * Une perte nette de 20,8m€ en 2019 (2018 : bénéfice net de 3,0m€).Le tableau suivant résume les comptes consolidés aux normes IFRS pour l’année 2019, incluant l’information comparative avec 2018.En milliers d’euros, à part pour les données par action 31 décembre 2019(1)31 décembre 2018  Produits opérationnels 85 81493 952  Recherche et développement (78 844)(69 555)  Frais généraux (25 803)(18 142)  Charges opérationnelles (104 647)(87 697)  Produit (charge) net(te) provenant d’accords de distributions (8 219)(1 109)  Résultat opérationnel (27 052)5 146  Produits (charges) financiers, nets 6 293(2 427)  Charge d’impôt sur le résultat -333  Résultat de l’exercice (20 759)3 049  Nombre moyen pondéré d’actions en circulation (en milliers) 66 90858 776  Résultat de base par action (0.31)0.05  Résultat dilué par action (0.30)0.05             31 décembre 2019(1)31 décembre 2018 Trésorerie, équivalents de trésorerie et actifs financiers 255 869202 712  Total de l’actif 401 361451 216  Capitaux propres revenant aux actionnaires de la Société 217 416167 240  Total passifs financiers 18 7234 522  (1) Les comptes consolidés présentés pour l’exercice 2019 intègrent les effets de la première application de la norme IFRS 16 devenue applicable au 1er janvier 2019. La Société a appliqué la méthode rétrospective simplifiée. Ainsi, les informations comparatives 2018 n’ont pas été retraitées. Avancée du portefeuille :Monalizumab (anticorps anti-NKG2A), en partenariat avec AstraZeneca : * Le 26 septembre, la Société a annoncé qu’AstraZeneca plannifiait de tester monalizumab dans un essai clinique randomisé de Phase III qui évaluera la combinaison de monalizumab avec cetuximab chez des patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou (CETC) en rechute ou métastatique (R/M). Innate est éligible à un paiement d’étape de 100 millions de dollars d’AstraZeneca au traitement du premier patient de cet essai de Phase III. * Deux extensions de cohorte de Phase II testent actuellement la combinaison de monalizumab et cetuximab, chez des patients présentant un CETC R/M ayant déjà été traités par immunothérapie (extension de cohorte 2) et chez des patients présentant un CETC R/M n’ayant jamais été traités par immunothérapie (extension de cohorte 3). Les données de Phase II publiées au congrès de la société européenne d’oncologie médicale (ESMO) de 2019 soutiennent ces extensions de cohorte. Dans une cohorte de 40 patients présentant un CETC ayant été traités au préalable par chimiothérapie seule ou par chimiothérapie suivie d’une immunothérapie, la combinaison de monalizumab et cetuximab a montré un profil de sécurité gérable et un taux de réponse de 27,5% (respectivement 36% pour les patients n’ayant jamais reçu d’immunothérapie et 17% pour ceux ayant déjà été traité par immunothérapie). * Des données préliminaires d’efficacité sont attendues pour le premier semestre 2020 pour la cohorte 2, incluant 40 patients supplémentaires ayant déjà été traité par immunothérapie. * En outre, des données préliminaires d’efficacité, issues de l’extension de cohorte 3 en cours, évaluant la combinaison de monalizumab, cetuximab et durvalumab chez des patients n’ayant jamais reçu d’immunothérapie, sont prévues pour le second semestre 2020.Lacutamab (IPH4102, anticorps anti-KIR3DL2) : * En juin 2019, le premier patient de l’essai TELLOMAK a été traité. TELLOMAK est une étude clinique de Phase II internationale, ouverte et multicohorte évaluant l’efficacité et la sécurité de lacutamab chez des patients présentant différents sous-types de lymphomes T, dont le syndrome de Sézary, le mycosis fongoïdes (MF) et les lymphomes T périphériques (LTP). * Depuis novembre 2019, la Société est en discussions avec les agences réglementaires américaine et de certains pays européens au sujet de défaillances vis-à-vis des Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF) sur le site de répartition aseptique (« fill and finish ») du sous-traitant choisi par la Société pour la production des lots cliniques de lacutamab utilisés dans TELLOMAK. À ce jour : * France et Royaume-Uni : Suite aux autorisations des agences française et britannique, la Société a réactivé TELLOMAK dans le syndrome de Sézary et dans le MF dans ces pays. Étant donnée l’existence de standards de traitement pour les patients atteints de LTP, la Société a décidé de ne pas recruter de nouveaux patients dans l’essai tant qu’un nouveau lot certifié BPF n’est pas disponible. Les patients présentant un LTP déjà recrutés dans l’essai peuvent toutefois continuer leur traitement. * États-Unis, Espagne, Allemagne et Italie : Sur la base des réponses des autorités réglementaires de ces pays, TELLOMAK fait toujours l’objet d’une suspension partielle aux États-Unis, ainsi qu’en Espagne et en Allemagne. Les patients déjà recrutés dans l’essai peuvent continuer le traitement. En revanche, l’inclusion de nouveaux patients reste suspendue à la disponibilité d’un nouveau lot certifié BPF. L’essai a été suspendu en Italie. * Aucun problème de sécurité n’a été détecté avec le médicament utilisé dans l’essai, à l’instar de l’analyse menée par le comité indépendant de surveillance des données (IDMC - Independent Data Monitoring Committee) qui a conclu qu’il n’y avait pas de problèmes de sécurité nouveaux, ni inattendus, liés à lacutamab et que le produit semblait bien toléré par les patients actuellement traités dans l’essai.  * La Société travaille actuellement au transfert de la fabrication du produit stérile lacutamab chez un autre sous-traitant. À ce stade, elle estime qu’un nouveau lot de produit clinique certifié BPF pourrait être disponible durant le second semestre 2020.  * La Société continue de travailler avec l’agence américaine du médicament (FDA – Food and Drug Administration), ainsi qu’avec les autres autorités réglementaires européennes, pour réactiver pleinement l’essai le plus vite possible. En outre, la Société évalue d’autres options potentielles dans les LTP. Une mise à jour sera communiquée en temps voulus.                         IPH5401 (anticorps anti-C5aR) : * En septembre 2019, Innate a présenté, au congrès annuel de l’ESMO de 2019, des données encourageantes  issues de l’essai en escalade dose STELLAR-001 (14 patients). La combinaison d’IPH5401 et de durvalumab était bien tolérée. Des signaux précoces d’efficacité ont été observés chez des patients présentant un CPNPC (cancer du poumon non à petites cellules) et un CHC (carcinome hépatocellulaire), deux tumeurs caractérisées par une forte expression du récepteur de C5a. Une réponse partielle confirmée a été observée chez un patient présentant un CHC ayant progressé après traitement par l’immunothérapie nivolumab et une stabilisation prolongée (40 semaines) chez un patient présentant un CPNPC ayant progressé après traitement par nivolumab. * Ainsi que prévu par le protocole de l’essai, la Société a démarré les extensions de cohorte chez des patients présentant un CPNPC en résistance secondaire à l’immunothérapie et un CHC n’ayant jamais été traité par immunothérapie. La Société a également initié une troisième extension de cohorte chez des patients présentant un CHC ayant déjà été traité par immunothérapie. Des données préliminaires issues des deux premières extensions de cohorte sont attendues au second semestre 2020.Lumoxiti (immunotoxine ciblant CD22) : * En 2019, Innate a démarré ses activités soutenant la commercialisation de Lumoxiti aux États-Unis. Innate a recruté Jennifer Butler, Vice-Président Exécutif et Directeur Général d’Innate Pharma US Inc., en mars 2019. Les opérations américaines de la Société sont basées à Rockville dans l’État du Maryland. * En décembre 2019, lors du au 61ème congrès annuel de la Société Américaine d’Hématologie (« ASH ») à Orlando aux États-Unis, Innate a partagé de nouvelles données de long terme issues de l’essai pivot de Phase III évaluant Lumoxiti dans la LT. Ces données renforcent les résultats d’efficacité et confirment le profil de tolérance du médicament. * L’Agence Européenne du Médicament (European Medicines Agency \- EMA) a accepté le dossier de demande d’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) de Lumoxiti. * Début mars 2020, la « Biologics License Application » (BLA) de Lumoxiti aux États-Unis a été transférée d’AstraZeneca à Innate. En outre, toutes les activités de marketing et numériques ainsi que les services de soutien aux patients seront transférés au premier semestre 2020. D’ici la fin de l’année, un réseau de distribution administré par la filiale américaine d’Innate sera mis en place. IPH5201 (anticorps anti-CD39), en partenariat avec AstraZeneca : * Une demande d’Investigational New Drug (IND) a été déposée avec succès au second semestre 2019. * En février 2020, en collaboration avec AstraZeneca, un essai de Phase I en escalade de dose, ouvert et multicentrique, évaluant IPH5201 en monothérapie, avec durvalumab (anti-PD-L1) et avec ou sans oleclumab (anti-CD73) a démarré. Suite au traitement du premier patient le 9 mars 2020 et en vertu de l’accord multi-produits signé entre les deux sociétés en octobre 2018, AstraZeneca versera un paiement d’étape de 5 millions de dollars à Innate. Conformément à l’accord de licence exclusive d’Innate, la Société versera un paiement d’étape de 2,7 millions d’euros à Orega Biotech SAS.       Préclinique :·En octobre 2019, Innate a annoncé la publication d’un article de synthèse dans la revue Nature intitulé « Harnessing Innate Immunity in Cancer Therapy » et signé par des scientifiques d’Innate Pharma associés à d’autres immunologistes de renom. L’article se concentre sur les interactions entre cancer et système immunitaire, dans lesquelles les cellules de l’immunité innée jouent un rôle primordial dans le combat contre les cancers.                   Corporate : * En février 2020, Odile Laurent a été promue Vice-Président, Ressources humaines et nommée membre permanent du comité exécutif de la Société. Mme Laurent apporte à Innate plus de 20 ans d’expérience dans l’industrie pharmaceutique, auxquels s’ajoute son expérience en ressources humaines acquise dans des business units de sociétés internationales et multisites. * En octobre 2019, Innate Pharma a réalisé son offre globale incluant son offre au public sur le Nasdaq Global Select Market, résultant en un montant brut cumulé d’environ 79,1 millions de dollars (71,5 millions d’euros3), provenant de la vente d’American Depositary Shares (ADS) aux États-Unis et d’un placement privé d’actions ordinaires en Europe. L’offre globale aboutit à l’émission de 14 375 000 actions ordinaires nouvelles, comprenant 9 922 227 ADS, à un prix de souscription unitaire de 5,50 dollars et 4 452 773 actions ordinaires dans le cadre d’un placement privé en Europe (y compris la France), à un prix de souscription unitaire de 4,97 euros. Chaque ADS représente une action ordinaire. * En décembre 2019, Innate a annoncé sa certification Great Place to Work®, par cet organisme indépendant, acteur de référence de la qualité de vie au travail.Évènement post-clôture :·Au quatrième trimestre 2019, AstraZeneca a déposé un dossier de demande d’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) de Lumoxiti auprès de l’Agence Européenne du Médicament (EMA). L’EMA l’a accepté pour revue, déclenchant un paiement d’étape de 15,0 millions de dollars (13,4 millions d’euros) d’Innate à AstraZeneca, payé en janvier 2020.À propos d’Innate Pharma :        Innate Pharma S.A. est une société de biotechnologies commerciale spécialisée en immuno-oncologie, dédiée à l’amélioration du traitement des cancers grâce à des anticorps thérapeutiques innovants exploitant le système immunitaire.Le produit commercial d’Innate Pharma, Lumoxiti, pris en licence à AstraZeneca aux Etats-Unis, en Europe et en Suisse, a été approuvé par la FDA en septembre 2018. Lumoxiti est un produit d’oncologie « first-in-class » pour le traitement de la leucémie à tricholeucocytes (LT). Le large portefeuille d’anticorps d’Innate Pharma inclut plusieurs candidats potentiellement « first-in-class » aux stades clinique et préclinique dans des cancers où le besoin médical est important.Innate Pharma est pionnière dans la compréhension de la biologie des cellules NK et a développé son expertise dans le microenvironnement tumoral et les antigènes tumoraux, ainsi que dans l'ingénierie des anticorps. Son approche innovante lui a permis de construire un portefeuille propriétaire diversifié et de nouer des alliances avec des sociétés leaders de la biopharmacie comme Bristol-Myers Squibb, Novo Nordisk A/S ou Sanofi ainsi qu’un partenariat multi-produits avec AstraZeneca.Basée à Marseille, Innate Pharma est cotée en bourse sur Euronext Paris et sur Nasdaq aux Etats-Unis.Retrouvez Innate Pharma sur www.innate-pharma.com.Informations pratiques :Code ISIN Code mnémonique LEIFR0010331421 Euronext : IPH Nasdaq : IPHA 9695002Y8420ZB8HJE29 Avertissement :Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives, y compris celles au sens du Private Securities Litigation Reform Act de 1995. L'emploi de certains termes, notamment « croire », « potentiel », « s'attendre à » et « sera » et d'autres expressions semblables, vise à identifier des énoncés prospectifs. Bien que la Société considère que ses projections sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, ce qui pourrait donner lieu à des résultats substantiellement différents de ceux anticipés. Ces aléas et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, y compris celles relatives à l’innocuité, aux progrès et aux résultats des essais cliniques et des études précliniques en cours ou prévus, aux examens et autorisations d’autorités réglementaires concernant les produits-candidats de la Société, des efforts commerciaux de la Société ainsi que la capacité de la Société à continuer à lever des fonds pour son développement. Pour des considérations supplémentaires en matière de risques et d’incertitudes pouvant faire différer les résultats effectifs, la situation financière, la performance et les réussites de la Société, merci de vous référer à la section « Facteurs de Risques » du Document d’Enregistrement Universel déposé auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), disponible sur les sites Internet d’Innate Pharma (www.innate-pharma.com) et de l’AMF (www.amf-france.org), et les documents et rapports publics déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, y compris le prospectus définitif de la Société daté du 16 octobre 2019 et les documents et rapports subséquents déposés auprès de l'AMF ou de la SEC, ou autrement rendus publics, par la Société. Le présent communiqué, et les informations qu’il contient, ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription, des actions d’Innate Pharma dans un quelconque pays.Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter :Relations investisseurs   Innate Pharma  Danielle Spangler Tel.: +1 917 499 6240 Danielle.Spangler@innate-pharma.com   Jérôme Marino Tel.: +33 (0)4 30 30 30 30 investors@innate-pharma.com  Contacts presse   Innate Pharma  Tracy Rossin (Global/US) Tel.: +1 240 801 0076 Tracy.Rossin@innate-pharma.com   ATCG Press Marie Puvieux (France) Tel.: +33 (0)9 81 87 46 72 innate-pharma@atcg-partners.com Résumé des comptes consolidés et notes au 31 décembre 2019 Bilan consolidé (en milliers d’euros)En milliers d'euros31 décembre 2019(1)31 décembre 2018 Actif       Actif courant   Trésorerie et équivalents de trésorerie202 887152 314 Actifs financiers courants15 97815 217 Créances courantes18 740152 112 Total actif courant237 605319 643     Actif non courant   Immobilisations incorporelles96 96884 529 Immobilisations corporelles11 67210 216 Actifs financiers non courants37 00535 181 Autres actifs non courants8986 Créances non courantes16 737- Impôts différés actifs1 2861 561 Total actif non courant163 756131 574     Total de l'Actif401 361451 216 Passif       Passif courant   Dettes opérationnelles49 50491 655 Dettes sur collaboration21 30420 987 Passifs financiers courants2 1301 347 Passifs de contrat courants48 77082 096 Provisions - partie non courante114652 Total passif courant121 822196 737     Passif non courant   Dettes sur collaboration-10 669 Passifs financiers non courants16 5933 175 Avantages au personnel3 7603 697 Passifs de contrat non courants40 34268 098 Provisions - partie courante14238 Impôts différés passifs1 2861 561 Total passif non courant62 12387 238     Capitaux propres   Capital social3 9413 197 Prime d'émission369 617299 932 Réserves et report à nouveau(134 912)(137 840) Autres réserves(472)(1 099) Résultat de l'exercice(20 759)3 049 Total capitaux propres217 416167 240     Total du Passif  401 361451 216       (1)   Les comptes consolidés présentés pour l’exercice 2019 intègrent les effets de la première application de la norme IFRS 16 devenue applicable au 1er janvier 2019. La Société a appliqué la méthode rétrospective simplifiée. Ainsi, les informations comparatives 2018 n’ont pas été retraitées. L’impact de l’application de cette norme sur le bilan d’Innate au 31 décembre 2019 était une augmentation de 1,8 million d’euros des « Immobilisations corporelles » et une baisse de 2,0 millions d’euros des dettes financières.     Compte de résultat consolidé (en milliers d’euros)                    En milliers d'euros31 décembre 2019(1)31 décembre 2018     Revenus des accords de collaboration et de licence68 97479 892 Financements publics de dépenses de recherche16 84014 060     Produits opérationnels85 81493 952     Recherche et développement(78 844)(69 555) Frais généraux(25 803)(18 142)     Charges opérationnelles nettes (104 647)(87 697)     Produit (charge) net(te) provenant d'accords de distribution(8 219)(1 109)     Résultat opérationnel(27 052)5 146     Produits financiers11 2696 002 Charges financières(4 976)(8 429)     Résultat financier (net)6 293(2 427)     Résultat avant impôts sur le résultat(20 759)2 718     Charge d’impôt sur le résultat-333     Résultat net de la période(20 759)3 049     Résultats par action :   (en € par action)   \- de base(0,31)0,05 \- dilué(0,30)0,05 (1) Les comptes consolidés présentés pour l’exercice 2019 intègrent les effets de la première application de la norme IFRS 16 devenue applicable au 1er janvier 2019. La Société a appliqué la méthode rétrospective simplifiée. Ainsi, les informations comparatives 2018 n’ont pas été retraitées.Tableau des flux de trésorerie consolidé (en milliers d’euros)En milliers d'euros 31 décembre 2019(1)31 décembre 2018 Résultat de la période(20 759)3 049 Amortissements et dépréciations, net16 5297 401 Provisions pour engagements sociaux685477 Provisions pour charges(484)(322) Paiements en actions3 8262 707 Variation des dépréciations sur actifs financiers(4 065)3 786 (Gains)/pertes de change sur actifs financiers(280)(1 341) Variation des provisions d'intérêts sur actifs financiers(237)152 Produits sur actifs financiers(1 290)(1 445) Intérêts nets payés204102 Autres éléments du résultat de la période sans effet de trésorerie550- Marge brute d’autofinancement(5 321)14 566 Variation du besoin en fonds de roulement40 245(47 096) Flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles34 924(32 529) Acquisition d’actifs incorporels, net(64 130)(556) Acquisition d'actifs corporels, net(1 271)(873) Acquisition d’actifs financiers non courants-- Cession d’actifs corporels-22 Cession d’autres actifs immobilisés(10)25 Acquisition d’autres actifs immobilisés-- Cession d’actifs financiers courants-2 704 Cession d’actifs financiers non courants2 00021 513 Intérêts financiers reçus sur actifs financiers1 2901 445 Flux de trésorerie liés aux activités d’investissements(61 543)24 279 Impact net de l’émission d’actions44111 Augmentation de capital, net66 00662 557 Encaissement des passifs financiers13 900- Remboursements des passifs financiers(1 982)(1 343) Intérêts nets payés(204)(102) Flux de trésorerie liés aux activités de financement77 76561 222 Effets des variations de change5(26) Augmentation / (diminution) de la trésorerie et des équivalents de trésorerie :50 57252 946 Trésorerie et équivalents de trésorerie à l'ouverture152 31499 367 Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture202 887152 314 (1) Les comptes consolidés présentés pour l’exercice 2019 intègrent les effets de la première application de la norme IFRS 16 devenue applicable au 1er janvier 2019. La Société a appliqué la méthode rétrospective simplifiée. Ainsi, les informations comparatives 2018 n’ont pas été retraitées.Produits opérationnelsLe tableau suivant résume les produits opérationnels pour les périodes sous revue :En milliers d’euros31 décembre 201931 décembre 2018 Revenus des accords de collaboration et de licence68 97479 892 Financements publics de dépenses de recherche16 84014 060 Produits opérationnels85 81493 952 Revenus des accords de collaboration et de licenceLes revenus des accords de collaboration et de licence ont baissé de 10,9 millions d’euros, ou 13,7%, s’élevant à 69,0 millions d’euros pour l’exercice 2019, à comparer à 79,9 millions d’euros pour l’exercice 2018. Ces revenus proviennent essentiellement des paiements initiaux et de levée d’option liés aux accords signés avec AstraZeneca en avril 2015 et octobre 2018, sur la base de l’accomplissement de travaux que la Société s’est engagée à effectuer. Cette variation sur 2019 résulte principalement de : * Une baisse de 19,0 millions d’euros du montant reconnu en chiffre d’affaires au titre de l’accord sur monalizumab, s’élevant à 42,5 millions d’euros sur l’exercice 2019, à comparer à 61,5 millions d’euros pour l’exercice 2018. Cette baisse s’explique principalement par l’exercice de l’option par AstraZeneca en octobre 2018, ayant généré un impact positif (effet de rattrapage) de 32,0 millions d’euros pour l’exercice clos au 31 décembre 2018. Au 31 décembre 2019, le montant non reconnu en chiffre d’affaires s’élève à 62,7 millions d’euros, dont 39,7 millions d’euros en « Produits constatés d’avance courants » et 23,0 millions d’euros en « Produits constatés d’avance non courants » ; * Une augmentation de 3,2 millions d’euros des revenus liés à IPH5201 pour l’exercice 2019, s’élevant à 18,8 millions d’euros, à comparer à 15,6 millions d’euros pour l’exercice 2018. Ce montant résulte de la reconnaissance partielle du paiement initial non remboursable de 50,0 millions de dollars USD reçu d’AstraZeneca en 2018. Au 31 décembre 2019, le montant non reconnu en chiffre d’affaires s’élève à 9,1 millions d’euros, entièrement présenté en « Produits constatés d’avance courants ». * Une augmentation de 4,7 millions d’euros du revenu résultant des refacturations de coûts de recherche et développement, s’élevant à 6,9 millions d’euros sur l’exercice 2019, à comparer à 2,2 millions d’euros pour l’exercice 2018. Dans le cadre de nos accords avec AstraZeneca, les coûts cliniques pour les études de la Phase I relatifs à IPH5401 sont partagés de façon égale entre Innate Pharma et AstraZeneca et les coûts de recherche et développement relatifs à IPH5201 sont entièrement supportés par AstraZeneca.Financements publics de dépenses de rechercheLes financements publics de dépenses de recherche ont augmenté de 2,8 millions d’euros, ou 19,8%, à 16,8 millions d’euros pour l’exercice 2019, à comparer à 14,1 millions d’euros pour l’exercice 2018. Cette variation provient principalement de la hausse de 3,2 millions d’euros du crédit d’impôt recherche, qui résulte essentiellement d’une hausse des dotations aux amortissements sur immobilisations incorporelles des licences acquises par la Société (cf. Dépenses de R&D).Le calcul du crédit d’impôt recherche correspond à 30% des dépenses éligibles (nettes de subventions) de l’année fiscale. Suite à la perte du statut de PME communautaire au 31 décembre 2019, le crédit d’impôt recherche 2019, s’il n’est pas imputé d’ici là, sera donc remboursé au cours de l’année 2022Charges opérationnellesLe tableau ci-dessous analyse les charges opérationnelles par fonction pour les exercices clos au 31 décembre 2019 et 2018 :En milliers d’euros31 décembre 201931 décembre 2018 Dépenses de recherche et développement(78 844)(69 555) Frais généraux et commerciaux(25 803)(18 142) Charges opérationnelles(104 647)(87 697) Dépenses de recherche et développementLes dépenses de recherche et développement (« R&D ») ont augmenté de 9,3 millions d’euros, ou 13,4%, s’élevant à 78,8 millions d’euros pour l’exercice 2019, à comparer à 69,6 millions d’euros pour l’exercice 2018. Les dépenses de R&D représentent respectivement 75,3% et 79,4% des charges opérationnelles des exercices 2019 et 2018.Cela inclut les dépenses de R&D directes (coûts de sous-traitance et consommables), les dépréciations et amortissements ainsi que les frais de personnel. Les charges directes ont baissé de 2,3 millions d’euros, ou 3,8%, s’élevant à 44,4 millions d’euros sur l’exercice 2019, à comparer à 46,1 millions d’euros sur l’exercice 2018. Cette diminution s’explique principalement par la baisse des coûts de développement pharmaceutique pour certains produits cliniques en raison du phasage de la production de lots cliniques non totalement compensée par l’augmentation des autres dépenses liées au développement et aux progrès du portefeuille de la Société. Les dotations aux amortissements ont augmenté de 8,8 millions d’euros, ou 131,2%, s’élevant à 15,5 millions d’euros pour l’exercice 2019, à comparer à 6,7 millions d’euros pour l’exercice 2018. Cette hausse s’explique principalement par l’augmentation des dotations aux amortissements liées aux immobilisations incorporelles de monalizumab (à la suite du complément de prix payé à Novo Nordisk A/S et reconnu en 2018, relatif à la levée d’option d’AstraZeneca), IPH5201 et Lumoxiti (dont l’amortissement a commencé en octobre 2018). Les frais de personnel, comprenant les paiements en action aux salariés et consultants affectés à la R&D, ont augmenté de 1,7 million d’euros, ou 11,7%, s’élevant à 15,9 millions d’euros pour l’exercice 2019, à comparer à 14,2 millions d’euros pour l’exercice 2018. Cette augmentation est la conséquence de l’impact cumulé des augmentations de salaires et traitements, du bonus exceptionnel de 2019 ainsi que l’augmentation des paiements en actions. Au 31 décembre 2019, le personnel de R&D s’élevait à 162 personnes, contre 154 au 31 décembre 2018.Frais généraux et commerciauxLes frais généraux et commerciaux ont augmenté de 7,7 millions d’euros, ou 42,2%, s’élevant à 25,8 millions d’euros pour l’exercice 2019, à comparer à 18,1 millions d’euros pour l’exercice 2018. Les frais généraux et commerciaux ont représenté respectivement 24,7% et 20,7% des charges opérationnelles nettes des exercices 2019 et 2018. Les dépenses de personnel (incluant les paiements en action) incluent les rémunérations versées à nos salariés et consultants et ont augmenté de 3,0 millions d’euros, ou 39,1%, à 10,6 millions d’euros pour l’exercice 2019, à comparer à 7,6 millions d’euros pour l’exercice 2018. Cette hausse résulte principalement des augmentations de salaires et traitements s’expliquant par l’accroissement du personnel. Au 31 décembre 2019, le personnel administratif et commercial s’élevait à 65 personnes, à comparer à 41 personnes au 31 décembre 2018 (+59%). Cela est en partie dû au développement de l’activité commerciale de la Société aux États-Unis, incluant le recrutement d’une équipe commerciale ainsi que le renforcement des équipes administratives pour répondre aux enjeux corporate de la Société.Les frais généraux et commerciaux incluent les honoraires non scientifiques et de conseil, se composant essentiellement des honoraires de commissariat aux comptes, d’expertise-comptable, fiscales, juridiques et de recrutement. Les honoraires non-scientifiques et de conseil ont augmenté en 2019 du fait de la structuration de la filiale américaine de la Société ainsi que de la commercialisation de Lumoxiti. Les autres dépenses sont liées à la propriété intellectuelle, aux coûts d’entretien de l’équipement des laboratoires et de nos locaux, aux amortissements et dépréciations et autres frais généraux et administratifs.Produit (charge) net(te) provenant d’accords de distributionLorsque des ventes de produits sont effectuées par le partenaire pharmaceutique dans le cadre d’accords de collaboration ou de transition, la Société est amenée à déterminer si le partenaire effectue la vente des produits en tant qu’agent ou principal. La Société a conclu qu’AstraZeneca agit en tant que principal dans le cadre de la production et de la commercialisation de Lumoxiti. En conséquence, le gain ou la perte global(e) reçu(e) ou payé(e) de/à AstraZeneca dans le cadre des activités de commercialisation de Lumoxiti est présenté(e) sur une ligne spécifique du compte de résultat d’Innate Pharma (ce montant n’inclut pas les coûts de recherche et développement qui sont comptabilisés en charges opérationnelles R&D).La Société a comptabilisé une perte nette de 8,2 millions d’euros au titre du contrat de distribution de Lumoxiti pour l’exercice 2019, à comparer à une perte nette de 1,1 million d’euros pour l’exercice 2018, correspondant au chiffre d’affaires résultant des ventes de Lumoxiti sur la période, déduction faite des frais administratifs et de production associés, incombant à la Société suite à la mise en vente aux États-Unis. Pour rappel, bien que reconnu sur 12 mois en 2019, la commercialisation aux États-Unis de Lumoxiti a démarré en novembre 2018 et le médicament est en période de croissance accélérée. En 2019, la Société bénéficiait d’un mécanisme de partage des coûts avec AstraZeneca, qui prendra fin en 2020.Résultat financierLe résultat financier s’est traduit par un gain de 6,3 millions d’euros en 2019 contre une perte de 2,4 millions d’euros en 2018, soit une hausse de 8,7 millions d’euros. Cette évolution résulte principalement de la variation de juste valeur de certains instruments financiers (gain de 4,1 millions d’euros en 2019 contre une perte de 3,9 millions d’euros en 2018).Éléments de bilanAu 31 décembre 2019, le montant de la trésorerie, des équivalents de trésorerie et des actifs financiers courants et non courants détenus par la Société s’élevait à 255,9 millions d’euros contre 202,7 millions d’euros au 31 décembre 2018. La trésorerie nette au 31 décembre 2019 s’élevait à 216,7 millions d’euros (166,2 millions d’euros au 31 décembre 2018).Les autres éléments clés du bilan au 31 décembre 2019 sont : * Des passifs de contrat de 62,7 millions d’euros (dont 39,7 millions d’euros comptabilisés en ‘Passifs de contrat – non courants’) et des dettes sur collaboration de 21,3 millions d’euros (comptabilisées en ‘Dettes sur collaboration – courantes’) correspondant à la partie du paiement initial reçu d’AstraZeneca non encore reconnue en résultat ou utilisée dans le cadre du co-financement du programme monalizumab avec AstraZeneca ; * Des passifs de contrat de 9,1 millions d’euros relatifs au reliquat du paiement relatif à IPH5201, classé en intégralité comme ‘Passifs de contrats courants’ ; * Des passifs de contrats de 17,4 millions d’euros pour le paiement relatif aux molécules précliniques, classé en intégralité comme ‘Passifs de contrats non courants’ ; * Des immobilisations incorporelles d’une valeur nette comptable de 97,0 millions d’euros, correspondant principalement aux droits et licences relatifs à l’acquisition des droits monalizumab, IPH5201, IPH5401 et Lumoxiti ; * Une créance non-courante de 16,7 millions d’euros sur l’État français au titre du crédit d’impôt recherche pour l’année 2019 ; * Des capitaux propres s’élevant à 217,4 millions d’euros, incluant la perte nette de la période de 20,8 millions d’euros ; * Des dettes financières s’élevant à 18,7 millions d’euros (4,5 millions d’euros au 31 décembre 2018), provenant principalement du tirage en août 2019 des 13,9 millions d’euros restants du prêt de 15,2 millions d’euros accordé en juillet 2017 par Société Générale.Flux de trésorerieAu 31 décembre 2019, l’augmentation nette de trésorerie et équivalents de trésorerie a atteint 50,6 millions d’euros, à comparer à une augmentation nette de trésorerie et équivalents de trésorerie de 52,9 millions d’euros au 31 décembre 2018.Les flux de trésorerie de la période sous revue résultent principalement des éléments suivants : * Nos flux de trésorerie nets générés par les activités opérationnelles ont atteint 34,9 millions d’euros, s’expliquant principalement par l’encaissement de 108,8 millions d’euros liés à l’accord sur IPH5201 signé avec AstraZeneca en octobre 2018 et à l’exercice de l’option sur monalizumab, compensés en partie par la consommation nette de trésorerie des activités opérationnelles ; * Nos flux de trésorerie nets consommés par les activités d’investissement se sont élevés à 62,1 millions d’euros et sont principalement constitués du paiement des droits de Lumoxiti (50,0 millions de dollars ou 43,8 millions d’euros), du paiement complémentaire effectué auprès de Novo Nordisk A/S pour les droits du monalizumab (15,0 millions de dollars ou 13,1 millions d’euros) et du paiement effectué à Orega Biotech pour les droits de l’IPH5201 (anti-CD39) (7,0 millions d’euros) ; * Nos flux de trésorerie nets générés par les activités de financement sont de 77,8 millions d’euros et proviennent principalement de l’offre globale, incluant une offre au public sur le Nasdaq Global Market, réalisée en octobre par la Société.Évènements post-clôtureLe 22 novembre 2019, AstraZeneca a soumis à l'Agence européenne des médicaments (EMA) la demande d'autorisation de mise sur le marché (AMM) relative à la commercialisation de Lumoxiti en Europe. Selon l'accord relatif à Lumoxiti signé en Octobre 2018 avec AstraZeneca, cette soumission donne droit à AstraZeneca à un paiement d’étape de 15,0 millions de dollars (13,4 millions d’euros) qui a été payé par la Société en janvier 2020.Le 10 janvier 2020, la Société a signé un avenant à son bail ayant pour but d’étendre la surface des locaux loués. Cet avenant a également pour conséquence d’étendre la durée de l’engagement avec le bailleur. La date effective de l’avenant au bail est le 15 janvier 2020. En conséquence, et conformément à l’application de la norme IFRS 16, les impacts sur le bilan consolidé à la date effective de l’avenant au bail sont les suivants : reconnaissance d’un droit d’utilisation (actif) de 1,2 million d’euros et d’une dette locative de 1,1 million d’euros.Le 9 mars 2020, le premier patient de l’essai de de Phase I en escalade de dose, ouvert et multicentrique, évaluant IPH5201 en monothérapie, avec durvalumab (anti-PD-L1) et avec ou sans oleclumab (anti-CD73) a été traité. En vertu de l’accord multi-produits signé entre les deux sociétés en octobre 2018, AstraZeneca versera un paiement d’étape de 5 millions de dollars à Innate au traitement du premier patient. Conformément à l’accord de licence exclusive d’Innate, la Société versera un paiement d’étape de 2,7 millions d’euros à Orega Biotech SAS.NotaLes comptes consolidés au 31 décembre 2019 ont été revus par les Commissaires aux comptes et approuvés par le Directoire le 9 mars 2020. Ils ont été revus par le Conseil de Surveillance le 9 mars 2020. Le rapport des commissaires aux comptes est en cours d’élaboration pour publication.Facteurs de risqueLes facteurs de risqué affectant la Société sont présentés dans la Section 3 du document universel d’enregistrement déposé auprès de l’Autorité des Marchés Financiers le 20 septembre 2019, ainsi que dans la section « Risk Factors » du prospectus déposé le 18 octobre 2019 auprès de régulateur américain des marches financiers, la « Securities and Exchange Commission ».* * * 1 Sur la base du taux de change publié au 16 octobre 2019 de 1 euro = 1,1065 dollars U.S2 Comprenant des actifs financiers courants  (16,0m€) et des actifs financiers non-courant (37,0m€)3 Sur la base d’un taux de change de 1€ = 1,1065$ le 16 octobre 2019 Pièce jointe * 200310 CP FY

  • Globe Newswire

    Innate Pharma Reports Full Year 2019 Financial Results and Business Update

    * Innate globally expands its capital markets presence with a successful NASDAQ IPO and Global Offering that provided gross proceeds of $79.1 million (€71.5 million1) * Monalizumab to advance to a Phase III clinical trial in combination with cetuximab in IO-pretreated head and neck cancer patients * Monalizumab expansion cohorts in IO-pretreated and IO-naïve patients are on track to deliver preliminary data in 2020 * Innate resumes the enrollment of lacutamab Phase II clinical trial for patients with Sézary syndrome and mycosis fungoides in France and in the UK   * Cash position of €255.9 million2 as of December 31, 2019 MARSEILLE, France, March 10, 2020 (GLOBE NEWSWIRE) -- Innate Pharma SA (Euronext Paris: IPH – ISIN: FR0010331421; Nasdaq: IPHA) (“Innate” or the “Company”) today reported its consolidated financial results for the year ending December 31, 2019. The consolidated financial statements are attached to this press release. “2019 was a defining moment for Innate Pharma, as we successfully executed our Nasdaq listing in the US and announced plans to advance the Company’s first molecule into Phase III, monalizumab. In addition, we started building out our commercial infrastructure in the US. Collectively, these achievements marked a significant step in raising the Company’s global profile and executing on our corporate, clinical and commercial strategy,” commented Mondher Mahjoubi, Chief Executive Officer of Innate Pharma. “We thank our employees and all of our external stakeholders who have contributed to Innate’s success. We look forward to another exciting year ahead where we’ll continue to deliver on our broad and balanced portfolio, and work to get innovative medicines to patients as quickly as possible.”Webcast and conference call will be held today at 2:00pm CET (9:00am EST) Dial in numbers: France and International: +33 (0)1 76 70 07 94  US only: + 1 866 966 1396 Conference ID: 3963709 The presentation and access to the live webcast will be available on Innate Pharma’s website 30 minutes ahead of the conference. A replay will be available on Innate Pharma’s website after the conference call. Financial highlights for 2019: The key elements of Innate’s financial position and financial results as of and for the year ended December 31, 2019 are as follows: * Cash, cash equivalents, short-term investments and financial assets amounting to €255.9 million (€m) as of December 31, 2019 (€202.7m as of December 31, 2018), including non-current financial instruments amounting to €37.0m (€35.2m as of December 31, 2018). * Net proceeds of €66.0m from the Company’s global offering in October 2019, including its initial public offering on the Nasdaq Global Select Market. * Net proceeds of €44.9m from the final payments under the October 2018 agreements with AstraZeneca, after payments received from AstraZeneca and payments made to AstraZeneca, Novo Nordisk A/S and Orega Biotech. * As of December 31, 2019, financial liabilities amounted to €18.7m (€4.5m as of December 31, 2018) as a result of the draw down in August 2019 of the remaining portion of €13.9m of the €15.2m loan granted in July 2017 by Société Générale. * Revenue and other income amounted to €85.8m in 2019 (2018: €94.0m) and mainly comprise: * Revenue from collaboration and licensing agreements mainly resulting from the spreading of the upfront and opt-in payments received from AstraZeneca. Revenue from collaboration and licensing agreements for monalizumab decreased by €19.0m to €42.5m in 2019 (2018: €61.5m), primarily due to its exercise of the option by AstraZeneca in October 2018 which resulted in a catch up additional revenue of €32.0m in 2018. Revenue from collaboration and licensing agreements for IPH5201 increased by €3.2m to €18.8m in 2019 (2018: €15.6m). Revenue from invoicing of R&D costs for IPH5401 and IPH5201 was €6.9m in 2019 (2018: €2.2m). * Research tax credit increased by €3.2m to €16.7m (2018: €13.5m) mainly as a result of an increase in the amortization expense for the intangible assets related to acquired licenses (monalizumab, Lumoxiti, IPH5201). * Operating expenses of €104.6m in 2019 (2018: €87.7m), of which 75.3% are related to research and development (R&D). * R&D expenses increased by €9.3m to €78.8m in 2019 (2018: €69.6m), including amortization expenses of €15.5m in 2019 (2018: €6.7m). This increase in amortization expenses is primarily due to the full year impact of the amortization of Lumoxiti and IPH5201. * Selling, general and administrative (SG&A) expenses increased by €7.7m to €25.8m in 2019 (2018: €18.1m) in the context of the structuration of the US subsidiary and commercialization of Lumoxiti as well as general reinforcement of support functions in light of Innate’s corporate evolution. * The Lumoxiti distribution agreement generated a net loss of €8.2m in 2019 (2018: loss of €1.1m). In 2019, the Company had a cost sharing mechanism with AstraZeneca that will be reimbursed in 2020. * A net loss of €20.8m in 2019 (2018: net income of €3.0m).The table below summarizes the IFRS consolidated financial statements as of and for the year ended December 31, 2019, including 2018 comparative information.In thousands of euros, except for data per share December 31, 2019(1)December 31, 2018 Revenue and other income 85,81493,952 Research and development (78,844)(69,555) Selling, general and administrative (25,803)(18,142) Operating expenses (104,647)(87,697) Net income (loss) from distribution agreements (8,219)(1,109) Operating income (loss) (27,052)5,146 Net financial income (loss) 6,293(2,427) Income tax expense -333 Net income (loss) (20,759)3,049 Weighted average number of shares outstanding (in thousands) 66,90858,776 Basic income (loss) per share (0.31)0.05 Diluted income (loss) per share (0.30)0.05     December 31, 2019(1)December 31, 2018 Cash, cash equivalents and financial asset 255,869202,712 Total assets 401,361451,216 Shareholders’ equity 217,416167,240 Total financial debt 18,7234,522 (1) The consolidated financial statements as of and for the year ended December 31, 2019 include impacts of the first-time application of IFRS 16 that became applicable on January 1, 2019. The Company applied the modified retrospective transition method; therefore the comparative consolidated financial information as of and for the year ended December 31, 2018 has not been restated.Pipeline highlights:Monalizumab (anti-NKG2A antibody), partnered with AstraZeneca: * On September 26, the Company announced AstraZeneca will advance monalizumab in combination with cetuximab in head and neck patients in a Phase III trial. The trial will test monalizumab in combination with cetuximab in IO-pretreated patients suffering from recurrent or metastatic (R/M) squamous cell carcinoma of the head and neck (SCCHN). Innate is eligible to a $100m milestone payment from AstraZeneca upon dosing of the first patient in this first Phase III clinical trial for monalizumab. * Two Phase II expansion cohorts testing monalizumab and cetuximab combination are currently ongoing, in IO-pretreated (expansion cohort 2) and IO-naïve (expansion cohort 3) R/M SCCHN patients. These cohort expansions are supported by the Phase II data, published at the ESMO 2019 Congress. In a cohort of 40 SCCHN patients previously treated with chemotherapy alone (IO-naïve) or chemotherapy followed by PD-1/L1 checkpoint inhibitors (IO-pretreated), the combination of monalizumab and cetuximab demonstrated a manageable safety profile and a response rate of 27.5% (36% and 17% in IO-naïve and IO-pretreated patients, respectively). * In the first half of 2020, preliminary efficacy data will be showcased from the expansion cohort 2 that included 40 additional IO-pretreated patients. * Additionally, preliminary efficacy data from the ongoing expansion cohort 3 is expected in the second half of 2020, evaluating the combination of monalizumab, cetuximab and durvalumab in IO-naïve patients.Lacutamab (IPH4102, anti-KIR3DL2 antibody): * In June 2019, the first patient was dosed in the TELLOMAK clinical trial, an international, open-label, multi-cohort Phase II study evaluating the efficacy and safety of IPH4102 in patients with different subtypes of T-cell lymphoma, including Sézary syndrome, mycosis fungoides (MF) and peripheral T-cell lymphoma (PTCL). * Since November 2019, the Company has been in ongoing discussions with US and European national regulatory authorities regarding Good Manufacturing Practice (GMP) deficiencies at the Company’s manufacturing subcontractor site that managed the fill and finish operations of the lacutamab clinical vials for TELLOMAK. As of today: * France and UK: The Company has reactivated the TELLOMAK trial in Sézary syndrome and MF in France and in the UK, following authorization by the respective national authorities. Since standard of care options are available to patients with PTCL, the Company has decided not to enroll further patients in the trial until a new GMP-certified batch is available. However, currently enrolled patients from all cohorts can continue treatment in the trial. * US, Spain, Germany, and Italy: TELLOMAK remains on partial clinical hold in the US, in addition to Spain and Germany, based on recent feedback from the respective regulatory authorities. This means that currently enrolled patients can continue treatment in the trial; however, no new patients can enroll in the trial until a new GMP-certified batch is available. The clinical trial has been suspended in Italy. * There was no safety issues related to the trial medication. This is consistent with the review conducted by the Independent Data Monitoring Committee (IDMC), which concluded there were no safety issues related to lacutamab, and the product appeared to be well-tolerated among current patients enrolled in the trial.   * The Company is working to transfer the lacutamab fill and finish manufacturing to other contract manufacturing organizations (CMOs). It anticipates that a new clinical GMP-certified batch should be available in the second half of 2020.  * The Company will continue to work with the US Food and Drug Administration and other European national regulatory agencies to get the trial fully reactivated as quickly as possible. In addition, the Company is evaluating other potential options in PTCL and will provide a further update in due time.IPH5401 (anti-C5aR antibody): * At the European Society for Medical Oncology (ESMO) 2019 Congress in September, Innate presented encouraging data from the STELLAR 001 dose-escalation study (n=14). The combination of IPH5401 and durvalumab was well tolerated. Early activity signals were observed in hepatocarcinoma (HCC) and non-small cell lung cancer (NSCLC) patients; of interest, both tumor types are characterized by a high expression of the C5a receptor. One confirmed partial response was reported in a HCC patient with prior progression after nivolumab and one prolonged stable disease (40 weeks) was reported in a NSCLC patient with prior progression after nivolumab. * Expansion cohorts of this trial were initiated in patients with IO-pretreated NSCLC and IO-naïve HCC, as provided by the protocol. The Company initiated an additional cohort in IO-pretreated HCC patients. Preliminary data from the first two expansion cohorts is expected in the second half of 2020.Lumoxiti (CD22-directed immunotoxin): * In 2019, Innate started its US operations to support the commercialization of Lumoxiti in the US. Jennifer Butler, EVP and US General Manager, was hired in March 2019 and the US operations site was selected in Rockville, Maryland, USA.  * In December 2019, at the 61st American Society of Hematology (ASH) Annual Meeting in Orlando, USA, the Innate team shared new, long-term data from the pivotal Phase III trial of Lumoxiti in relapsed/refractory hairy cell leukemia, which expanded on the efficacy results and confirmed the safety profile of the medicine. * The Market Authorization Application for Lumoxiti was accepted for review by the European Medicines Agency (EMA). * Early in March 2020, the Biologics License Application (BLA) for Lumoxiti was transitioned from AstraZeneca to Innate. Furthermore, all marketing and digital activities have transitioned. Patient support services will transition in the first half of 2020 and an Innate US distribution channel will be in place by end of year. IPH5201 (anti-CD39 antibody), partnered with AstraZeneca: * In 2019, an IND was successfully submitted by AstraZeneca for IPH5201. * In February 2020, the multicenter, open-label, dose-escalation Phase I trial evaluating IPH5201 as monotherapy or in combination with durvalumab (anti-PD-L1) with or without oleclumab (anti-CD73) in advanced solid tumors started. Following the dosing of the first patient on March 9, 2020 in the IPH5201 Phase I clinical trial, AstraZeneca will make a $5 million milestone payment to Innate under the companies’ October 2018 multi-product oncology development collaboration. Innate will make a €2.7 million milestone payment to Orega Biotech SAS pursuant to Innate’s exclusive licensing agreement.Preclinical Update: * In October 2019, Innate announced the publication of a review article in Nature, “Harnessing Innate Immunity in Cancer Therapy,” authored by Innate Pharma scientists, including Eric Vivier, CSO, in partnership with other leading scientists. The article focused on cancer-immune interactions that now place innate immune cells as critical players in the fight against cancers.Corporate Update: * In February 2020, Odile Laurent was promoted to Vice President of Human Resources and is a permanent member of the executive committee. Ms. Laurent brings more than 20 years of pharmaceutical industry experience to Innate, in addition to HR experience acquired in other industries with multi-site and international business units. * In October 2019, Innate successfully completed its global offering, including its initial public offering on the Nasdaq Global Select Market, raising approximately $79.1 million (€71.5 million3) in gross proceeds from the sale of American Depositary Shares (ADS) in the United States and a European Private Placement of ordinary shares. The global offering resulted in the issuance of 14,375,000 new ordinary shares, comprising 9,922,227 ADSs, at an offering price of $5.50 per ADS, and 4,452,773 ordinary shares in a concurrent European private placement (including France) at an offering price of €4.97 per ordinary share. Each ADS represents one ordinary share. * In December 2019, Innate announced its certification as a great work place by the independent institute, Great Place to Work®, a global authority on workplace culture, employee experience and leadership behaviors.Post period event: * In the fourth quarter of 2019, AstraZeneca filed a Market Authorization Application for Lumoxiti to the European Medicines Agency (EMA) that was accepted for review. This triggered a $15.0 million milestone (€13.4 million), which was paid to AstraZeneca in January 2020.About Innate Pharma:Innate Pharma S.A. is a commercial stage oncology-focused biotech company dedicated to improving treatment and clinical outcomes for patients through therapeutic antibodies that harness the immune system to fight cancer.Innate Pharma’s commercial-stage product, Lumoxiti, in-licensed from AstraZeneca in the US, EU and Switzerland, was approved by the FDA in September 2018. Lumoxiti is a first-in class specialty oncology product for hairy cell leukemia. Innate Pharma’s broad pipeline of antibodies includes several potentially first-in-class clinical and preclinical candidates in cancers with high unmet medical need.Innate has been a pioneer in the understanding of natural killer cell biology and has expanded its expertise in the tumor microenvironment and tumor-antigens, as well as antibody engineering. This innovative approach has resulted in a diversified proprietary portfolio and major alliances with leaders in the biopharmaceutical industry including Bristol-Myers Squibb, Novo Nordisk A/S, Sanofi, and a multi-products collaboration with AstraZeneca.Based in Marseille, France, Innate Pharma is listed on Euronext Paris and Nasdaq in the US.Learn more about Innate Pharma at www.innate-pharma.com Information about Innate Pharma shares:ISIN code Ticker code LEIFR0010331421 Euronext: IPH Nasdaq: IPHA 9695002Y8420ZB8HJE29 Disclaimer:This press release contains certain forward-looking statements, including those within the meaning of the Private Securities Litigation Reform Act of 1995.The use of certain words, including “believe,” “potential,” “expect” and “will” and similar expressions, is intended to identify forward-looking statements. Although the company believes its expectations are based on reasonable assumptions, these forward-looking statements are subject to numerous risks and uncertainties, which could cause actual results to differ materially from those anticipated. These risks and uncertainties include, among other things, the uncertainties inherent in research and development, including related to safety, progression of and results from its ongoing and planned clinical trials and preclinical studies, review and approvals by regulatory authorities of its product candidates, the Company’s commercialization efforts and the Company’s continued ability to raise capital to fund its development. For an additional discussion of risks and uncertainties which could cause the company's actual results, financial condition, performance or achievements to differ from those contained in the forward-looking statements, please refer to the Risk Factors (“Facteurs de Risque") section of the Universal Registration Document filed with the French Financial Markets Authority (“AMF”), which is available on the AMF website http://www.amf-france.org or on Innate Pharma’s website, and public filings and reports filed with the U.S. Securities and Exchange Commission (“SEC”), including the Company’s final prospectus dated October 16, 2019, and subsequent filings and reports filed with the AMF or SEC, or otherwise made public, by the Company.This press release and the information contained herein do not constitute an offer to sell or a solicitation of an offer to buy or subscribe to shares in Innate Pharma in any country.For additional information, please contact:Investors Innate Pharma  Danielle Spangler Tel.: +1 917 608 1134 Danielle.Spangler@innate-pharma.com Jérôme Marino Tel.: +33 (0)4 30 30 30 30 investors@innate-pharma.com Media Innate Pharma  Tracy Rossin (Global/US) Tel.: +1 240 801 0076 Tracy.Rossin@innate-pharma.com ATCG Press Marie Puvieux (France) Tel.: +33 (0)9 81 87 46 72 innate-pharma@atcg-partners.com Summary of Consolidated Financial Statements and Notes as of December 31, 2019 Consolidated Statements of Financial Position (in thousand euros) December 31, 2019(1)December 31, 2018     Assets       Cash and cash equivalents202,887152,314 Short-term investments15,97815,217 Trade receivables and others - current18,740152,112 Total current assets237,605319,643     Intangible assets96,96884,529 Property and equipment11,67210,216 Non-current financial assets37,00535,181 Other non-current assets8986 Deferred tax assets1,2861,561 Trade receivables and others - non-current16,737- Total non-current assets163,756131,574     Total assets401,361 451,216     Liabilities   Trade payables and others49,50491,655 Collaboration liabilities – Current portion21,30420,987 Financial liabilities – Current portion2,1301,347 Deferred revenue – Current portion48,77082,096 Provisions – Current portion114652 Total current liabilities121,822196,737     Collaboration liabilities – Non current portion-10,669 Financial liabilities – Non-current portion16,5933,175 Defined benefit obligations3,7603,697 Deferred revenue – Non-current portion40,34268,098 Provisions – Current portion14238 Deferred tax liabilities1,2861,561 Total non-current liabilities62,12387,238     Share capital3,9413,197 Share premium369,617299,932 Retained earnings(134,912)(137,840) Net income (loss)(20,759)3,049 Other reserves(472)(1,099) Total shareholders’ equity217,416167,240     Total liabilities and shareholders’ equity401,361451,216 (1) The consolidated financial statements as of and for the year ended December 31, 2019 include impacts of the first-time application of IFRS 16 that became applicable on January 1, 2019. The Company applied the modified retrospective transition method; therefore the comparative consolidated financial information as of and for the year ended December 31, 2018 has not been restated. The impact of the standard application in Innate’s Consolidated Statement of Financial Position as of December 31, 2019 was an increase in “Property and equipment” of €1.8m and an increase of €2.0m in “Financial liabilities”.     Consolidated Statements of Income (loss) (in thousand euros) December 31, 2019(1)December 31, 2018         Revenue from collaboration and licensing agreements68,97479,892 Government financing for research expenditures16,84014,060     Revenue and other income85,81493,952     Research and development expenses(78,844)(69,555) Selling, general and administrative expenses(25,803)(18,142)     Operating expenses(104,647)(87,697)         Net income (loss) from distribution agreements(8,219)(1,109) Operating income (loss)(27,052)5,146     Financial income11,2696,002 Financial expenses(4,976)(8,429) Net financial income (loss)6,293(2,427)     Net income (loss) before tax (20,759)2,718         Income tax expense-333     Net income (loss)(20,759)3,049     Net income (loss) per share:   (in € per share)   \- basic income (loss) per share(0.31)0.05 \- diluted income (loss) per share(0.30)0.05 (1) The consolidated financial statements as of and for the year ended December 31, 2019 include the impacts of the first application of IFRS 16 standard that became applicable on January 1, 2019. The comparative consolidated financial statements as of and for the year ended December 31 2018 have not been restated. Consolidated Statements of Cash Flows (in thousand euros) December 31, 2019(1)December 31, 2018 Net income (loss)(20,759)3,049 Depreciation and amortization16,5297,401 Employee benefits costs685477 Provisions for charges(484)(322) Share-based compensation expense3,8262,707 Change in valuation allowance on financial assets(4,065)3,786 Gains (losses) on financial assets(280)(1,341) Change in valuation allowance on financial assets(237)152 Gains (losses) on assets and other financial assets(1,290)(1,445) Interest paid204102 Other profit or loss items with no cash effect550- Operating cash flow before change in working capital(5,321)14,566 Change in working capital40,245(47,096) Net cash generated from / (used in) operating activities:34,924(32,529) Acquisition of intangible assets, net(64,130)(556) Acquisition of property and equipment, net(1,271)(873) Disposal of property and equipment-22 Disposal of other assets(10)25 Disposal of current financial instruments-2,704 Disposal of non-current financial instruments2,00021,513 Interest received on financial assets1,2901,445 Net cash generated from / (used in) investing activities:(61,543)24,279 Proceeds from the exercise / subscription of equity instruments44111 Increase in capital, net66,00662,557 Proceeds from borrowings13,900  Repayment of borrowings(1,982)(1,343) Net interest paid(204)(102) Net cash generated from financing activities:77,76561,222 Effect of the exchange rate changes5(26) Net increase / (decrease) in cash and cash equivalents:50,57252,946 Cash and cash equivalents at the beginning of the year:152,31499,367 Cash and cash equivalents at the end of the six-months period:202,887152,314 (1) The consolidated financial statements as of and for the year ended December 31, 2019 includes impacts of the first-time application of IFRS 16 that became applicable on January 1, 2019. The Company applied the modified retrospective transition method; therefore the comparative consolidated financial information as of and for the year ended December 31, 2018 has not been restated.Revenue and other incomeThe following table summarizes operating revenue for the periods under review:In thousands of euroDecember 31, 2019 December 31, 2018 Revenue from collaboration and licensing agreements68,97479,892 Government financing for research expenditures16,84014,060 Revenue and other income85,81493,952 Revenue from collaboration and licensing agreements Revenues from collaboration and licensing agreements decreased by €10.9 million, or 13.7%, to €69.0 million for the year ended December 31, 2019, as compared to €79.9 million for the year ended December 31, 2018. Revenue from collaboration and licensing agreements mainly result from the spreading of the upfront and opt-in payments received from AstraZeneca when the April 2015 and October 2018 agreements were signed. This spreading is based on the completion of the work the Company executed in relation to these agreements. The evolution in 2019 is mainly due to: * A €19.0 million decrease in revenue related to monalizumab to €42.5 million for the year ended December 31, 2019, as compared to €61.5 million for the year ended December 31, 2018. This change is primarily due to the exercise of its option by AstraZeneca in October 2018, which resulted in a catch up additional revenue of €32.0 million in the year ended December 31, 2018. As of December 31, 2019, the deferred revenue related to monalizumab amounts to €62.7 million (€39.7 million as “Deferred revenue—Current portion” and €23.0 million as “Deferred revenue—Non-current portion”); * A €3.2 million increase in revenue related to IPH5201 to €18.8 million for the year ended December 31, 2019, as compared to €15.6 million for the year ended December 31, 2018. This revenue is related to the partial recognition over a year of the $50.0 million non-refundable upfront payment received from AstraZeneca in 2018. As of December 31, 2019, the amount not yet recognized in revenue amounted to €9.1 million, classified as “Deferred revenue—Current portion”. * A €4.7 million increase in revenue from invoicing of research and development costs to €6.9 million for the year ended December 31, 2019, as compared to €2.2 million for the year ended December 31, 2018. Pursuant to our agreements with AstraZeneca, clinical costs for the ongoing Phase I trial of IPH5401 in combination with durvalumab are equally shared between us and AstraZeneca and research and development costs related to IPH5201 are fully borne by AstraZeneca.Government funding for research expendituresGovernment funding for research expenditures increased by €2.8 million, or 19.8%, to €16.8 million for the year ended December 31, 2019, as compared to €14.1 million for the year ended December 31, 2018. This change is primarily a result of an increase in the research tax credit of €3.2 million, which is mainly due to an increase in the amortization expense relating to the intangible assets related to the acquired licenses (see R&D expenses).The research tax credit is calculated as 30% of the amount of research and development expenses, net of grants received, eligible for the research tax credit for the years ended December 31, 2019 and 2018. Following the loss of the SME status under European Union criteria as of December 31, 2019, the CIR for the tax year 2019 will be imputable on the tax expense of the following three tax years, or refunded if necessary at the end of this delay.Operating expensesThe table below presents our operating expenses for the years ended December 31, 2019 and 2018.In thousands of eurosDecember 31, 2019December 31, 2018 Research and development expenses(78,844)(69,555) Selling, general and administrative expenses(25,803)(18,142) Operating expenses(104,647)(87,697) Research and development expensesResearch and development (“R&D”) expenses increased by €9.3 million, or 13.4%, to €78.8 million for the year ended December 31, 2019, as compared to €69.6 million for the year ended December 31, 2018. R&D expenses represented a total of 75.3% and 79.4% of the total operating expenses for the years ended December 31, 2019 and 2018, respectively.They include direct R&D expenses (subcontracting costs and consumables), depreciation and amortization, and personnel expenses. Direct expenses decreased by €2.3 million, or 3.8%, to €44.4 million for the year ended December 31, 2019, as compared to €46.1 million for the year ended December 31, 2018. This evolution resulted from a decrease in chemical, manufacturing and control costs for some of our clinical products, in relation to the phasing of clinical batches production which more than offset the evolution of the other expenses linked to the development and progress of our portfolio. Depreciation and amortization expenses increased by €8.8 million, or 131.2%, to €15.5 million for year ended December 31, 2019, as compared to €6.7 million for the year ended December 31, 2018. This variance results from the increase in amortization expenses relating to monalizumab (as a result of the additional consideration paid to Novo Nordisk A/S and recognized in 2018 following the exercise of its option by AstraZeneca), IPH5201 and Lumoxiti intangible assets (of which the amortization began in October 2018). Personnel expenses including share-based compensation to our employees and consultants allocated to R&D increased by €1.7 million, or 11.7%, to €15.9 million for the year ended December 31, 2019, as compared to €14.2 million for the year ended December 31, 2018. This increase is the cumulative impact of increases in wages and salaries, exceptional bonus in 2019 and increase in share-based payments. As of December 31, 2019 and 2018, we had 162 and 154 employees engaged in R&D activities, respectively.Selling, general and administrative expensesSelling, general and administrative (“SG&A”) expenses increased by €7.7 million, or 42.2%, to €25.8 million for the year ended December 31, 2019, as compared to €18.1 million for the year ended December 31, 2018. SG&A expenses represented a total of 24.7% and 20.7% of the total operating expenses for the years ended December 31, 2019 and 2018, respectively. Personnel expenses (including share-based compensation) include the compensation paid to our employees and consultants, and increased by €3.0 million, or 39.1%, to €10.6 million for the year ended December 31, 2019, as compared to €7.6 million for the year ended December 31, 2018. This increase mainly results from a rise in wages and salaries, resulting from the increase in staff. As of December 31, 2019, we had 65 employees in selling, general and administrative functions, to be compared to 41 employees as of December 31, 2018 (+59%). This results in part from the development of our commercial activities in the United States, including the recruitment of commercial team, as well as the Company reinforcing its General & Administrative support functions in light of its corporate evolution.SG&A expenses also include non-scientific advisory and consulting expenses which mostly consist of auditing, accounting, taxation, legal, business and hiring fees. Non-scientific advisory and consulting expenses increased in 2019 as a result of the structuration of the US subsidiary and the commercialization of Lumoxiti. Other expenses are related to intellectual property, maintenance costs for laboratory equipment and our headquarters, depreciation and amortization and other general and administrative expenses.Net income (loss) from distribution agreementsWhen product sales are performed by a partner in the context of collaboration or transition agreements, the Company must determine if the partner acts as an agent or a principal. The Company concluded that AstraZeneca acts as a principal in the context of the production and commercialization of Lumoxiti. Consequently, the global inflows and outflows received from or paid to AstraZeneca are presented on a single line in the statement of income of Innate Pharma. This amount does not include the research and development costs which are recognized as R&D operating expenses.We recognized a net loss of €8.2 million from the Lumoxiti distribution agreement in the year ended December 31, 2019, to be compared to a net loss of €1.1 million for the year ended December 31, 2018, which reflected revenue from sales of Lumoxiti in the period, less administrative and selling expenses associated with the sales revenue allocated to us, in the context of the launch of the drug. As a reminder, Lumoxiti’s commercial launch in the US took place in November 2018 (whereas recognized over 12 months in 2019) and the drug is in the ramp-up phase. In 2019, the Company had a cost sharing mechanism with AstraZeneca that will be reimbursed in 2020. The transition period is expected to end in 2020.Financial income (loss), netThe net financial result increased by €8.7 million to a €6.3 million gain for the year ended December 31, 2019, as compared to €2.4 million loss for the year ended December 31, 2018. This increase is mainly explained by a €4.1 million gain relating to the change in valuation allowance on financial instruments (2018: €3.8 million loss)Balance sheet itemsCash, cash equivalents, short-term investments and financial assets (current and non-current) amounted to €255.9 million as of December 31, 2019, as compared to €202.7 million as of December 31, 2018. Net cash as of December 31, 2019 (cash, cash equivalents and current financial assets less current financial liabilities) amounted to €216.7 million (€166.2 million as of December 31, 2018).The other key balance sheet items as of December 31, 2019 are: * Deferred revenue of €62.7 million (including €39.7 million booked as ‘Deferred revenue –current portion’) and collaboration liabilities of €21.3 million (booked as ‘Collaboration liability –current portion’) relating to the remainder of the initial payment received from AstraZeneca with respect to monalizumab, not yet recognized as revenue or used to co-fund the research and the development work performed by AstraZeneca; * Deferred revenue of €9.1 million relating to the remainder of the initial payment relating to IPH5201, entirely classified as ‘Deferred revenue – current portion’; * Deferred revenue of €17.4 million relating to the initial payment for preclinical molecules, entirely classified as ‘Deferred revenue – non-current portion’; * Intangible assets for a net book value of €97.0 million, mainly corresponding to the rights and licenses relating to the acquisitions relating to the monalizumab, IPH5201, IPH5401 and Lumoxiti programs; * Non-current receivables from the French government in relation to the research tax credit for 2019 of €16.7 million; * Shareholders’ equity of €217.4 million, including the net loss of the period of €20.8 million; * Financial liabilities amounting to €18.7 million (€4.5 million as of December 31, 2018) as a result of the draw down in August 2019 of the remaining portion of €13.9 million of the €15.2 million loan granted in July 2017 by Société Générale.Cash-flow itemsThe net cash flow generated over the year ended December 31, 2019 amounted to €50.6 million, compared to a net cash flow of €52.9 million for the year ended December 31, 2018.The net cash flow generated during the period under review mainly results from the following: * Net cash generated from operating activities of €34.9 million, mainly resulting from the €108.8 million proceeds relating to the IPH5201 agreement signed with AstraZeneca in October 2018 and the option exercise relating to monalizumab, partly offset by the net cash consumption in operating activities; * Net cash used in investing activities for an amount of €62.1 million, mainly resulting from the payment to AstraZeneca relating to the acquisition of Lumoxiti ($50.0 million or €43.8 million), a payment to Novo Nordisk A/S following the exercise by AstraZeneca of its option on monalizumab ($15.0 million or €13.1 million) and a payment to Orega Biotech for the anti-CD39 program (€7.0 million); * Net cash generated by financing activities for an amount of €77.8 million, mainly resulting from the net proceeds of the global offering, including the IPO on the Nasdaq Global Market, completed in October by the Company.Post period eventsOn November 22, 2019, AstraZeneca submitted to the European Medicines Agency (EMA) the Marketing Authorization Application (MAA) relating to the commercialization of Lumoxiti in Europe. According to the agreement related to Lumoxiti with AstraZeneca, AstraZeneca is entitled to a $15.0 million milestone (€13.4 million), which was paid by the Company in January 2020.On January 10, 2020, the Company signed an amendment to its lease in order to expand its premises. This amendment also extends the duration of the contractual commitment. The effective date of this addendum is January 15, 2020. Consequently, and following the application of IFRS 16 standard, the impact on the consolidated financial statements are the following: recognition of a right of use (asset) of €1.2 million and a lease liability of €1.1 million.On March 9, 2020, the first patient in the multicenter, open-label, dose-escalation Phase I trial evaluating IPH5201 as monotherapy or in combination with durvalumab (anti-PD-L1) with or without oleclumab (anti-CD73) in advanced solid tumors was dosed. Upon the first patient dosed in the IPH5201 Phase I clinical trial, AstraZeneca will make a $5 million milestone payment to Innate under the companies’ October 2018 multi-product oncology development collaboration. Innate will make a €2.7 million milestone payment to Orega Biotech SAS pursuant to Innate’s exclusive licensing agreement.NotaThe consolidated financial statements for the year ended December 31, 2019 have been reviewed by our Statutory Auditors and were approved by the Executive Board of the Company on March 9, 2020. They were reviewed by the Supervisory Board of the Company on March 9, 2020. The statutory auditors’ report is in the process of being issued.Risk factorsRisk factors identified by the Company are presented in the section 3 of the registration document (“Universal Registration Document”) submitted to the French stock-market regulator, the “Autorité des Marchés Financiers”, on September 20, 2019 as well as in the Risk Factors section of its prospectus filed with the US stock market regulator, the Securities and Exchange Commission, on October 18, 2019.1 Based on an exchange rate of €1 = $1.1065 on October 16, 2019 2 Including short term investments (€16.0m) and non-current financial instruments (€37.0m) 3 Based on an exchange rate of €1 = $1.1065 on October 16, 2019

  • Globe Newswire

    First Patient Dosed in IPH5201 Phase I Clinical Trial in Advanced Solid Tumors

    Anti-CD39 monoclonal antibody, IPH5201, advances to first-in-human clinical trial; first molecule from Innate/AstraZeneca expanded collaboration progressing to the clinicMARSEILLE, France, March 10, 2020 (GLOBE NEWSWIRE) -- Innate Pharma SA (Euronext Paris: IPH – ISIN: FR0010331421; Nasdaq: IPHA) (“Innate” or the “Company”) today announced that the first patient was dosed in a Phase I clinical trial evaluating IPH5201, an anti-CD39 blocking monoclonal antibody, in adult patients with advanced solid tumors. The purpose of the study, which is sponsored by AstraZeneca (LSE/STO/NYSE: AZN), is to evaluate IPH5201 as monotherapy and in combination with durvalumab (anti-PD-L1) with or without oleclumab (anti-CD73 monoclonal antibody). The IPH5201 Phase I program is supported by positive pre-clinical results presented at the Society for Immunotherapy of Cancer (SITC) 2019 Congress, which demonstrated that blocking CD39 in combination with PD-L1 checkpoint inhibitors provides increased antitumor efficacy over PD-L1 alone and supports the rationale for assessing this combination in clinical trials. Pre-clinical data recently published by Innate Pharma1 also demonstrates the rationale to further evaluate the combination of CD39 and CD73 blockade in cancer indications, given their potential synergistic effect on an anti-tumor response.  The blockade of CD39 not only prevents production of immunosuppressive adenosine, but also promotes accumulation of immunostimulatory adenosine triphosphate (ATP).  It is increasingly recognized that the adenosine pathway is critical in tumor immunosuppression.“We’re pleased that the IPH5201 clinical studies have started, as blockade of CD39 represents an innovative and differentiated approach to potentially reverse immunosuppression mediated by adenosine in the cancer microenvironment.  In particular, IPH5201’s potential to unleash immune responses makes it an interesting molecule to investigate for the treatment of solid tumors, particularly in combination therapies,” said Pierre Dodion, Chief Medical Officer of Innate Pharma. “AstraZeneca is a very valuable partner given their expertise in the adenosine pathway and leadership in this field. We’re excited to see our first molecule progressing to the clinic from our multi-faceted partnership, helping to accelerate our Company strategy and advance our immuno-oncology portfolio.”  The multicenter, open-label, dose-escalation Phase I study will evaluate the safety, tolerability, antitumor activity, pharmacokinetics (PK), pharmacodynamics (PD) and immunogenicity of IPH5201 alone, or in combination with AstraZeneca’s anti-programmed cell death ligand 1 (PD-L1) therapy, durvalumab, with or without its anti-CD73 monoclonal antibody, oleclumab.  More information on the  Phase I clinical trial can be found at https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04261075.About IPH5201:In October 2018, Innate Pharma and AstraZeneca entered into a development collaboration and option agreement for further co-development and co-commercialization for IPH5201.IPH5201 is a blocking antibody targeting the CD39 immunosuppressive pathway.CD39 is an extracellular enzyme that is expressed in the tumor microenvironment, on both tumor infiltrating cells and stromal cells in several cancer types. CD39 inhibits the immune system by degrading adenosine tripohsphate (ATP) into adenosine monophosphate (AMP), that is then further degraded into adenosine by CD73. By promoting the accumulation of immune-stimulating ATP, and preventing the production of immune-suppressive adenosine, the blockade of CD39 may stimulate anti-tumor activity.About Innate Pharma:Innate Pharma S.A. is a commercial stage oncology-focused biotech company dedicated to improving treatment and clinical outcomes for patients through therapeutic antibodies that harness the immune system to fight cancer.Innate Pharma’s commercial-stage product, Lumoxiti, in-licensed from AstraZeneca in the US, EU and Switzerland, was approved by the FDA in September 2018. Lumoxiti is a first-in class specialty oncology product for hairy cell leukemia. Innate Pharma’s broad pipeline of antibodies includes several potentially first-in-class clinical and preclinical candidates in cancers with high unmet medical need.Innate has been a pioneer in the understanding of natural killer cell biology and has expanded its expertise in the tumor microenvironment and tumor-antigens, as well as antibody engineering. This innovative approach has resulted in a diversified proprietary portfolio and major alliances with leaders in the biopharmaceutical industry including Bristol-Myers Squibb, Novo Nordisk A/S, Sanofi, and a multi-products collaboration with AstraZeneca.Based in Marseille, France, Innate Pharma is listed on Euronext Paris and Nasdaq in the US.Learn more about Innate Pharma at www.innate-pharma.com Information about Innate Pharma shares:ISIN code Ticker code LEIFR0010331421 Euronext: IPH Nasdaq: IPHA 9695002Y8420ZB8HJE29 Disclaimer:This press release contains certain forward-looking statements, including those within the meaning of the Private Securities Litigation Reform Act of 1995.The use of certain words, including “believe,” “potential,” “expect” and “will” and similar expressions, is intended to identify forward-looking statements. Although the company believes its expectations are based on reasonable assumptions, these forward-looking statements are subject to numerous risks and uncertainties, which could cause actual results to differ materially from those anticipated. These risks and uncertainties include, among other things, the uncertainties inherent in research and development, including related to safety, progression of and results from its ongoing and planned clinical trials and preclinical studies, review and approvals by regulatory authorities of its product candidates, the Company’s commercialization efforts and the Company’s continued ability to raise capital to fund its development. For an additional discussion of risks and uncertainties which could cause the company's actual results, financial condition, performance or achievements to differ from those contained in the forward-looking statements, please refer to the Risk Factors (“Facteurs de Risque") section of the Universal Registration Document filed with the French Financial Markets Authority (“AMF”), which is available on the AMF website http://www.amf-france.org or on Innate Pharma’s website, and public filings and reports filed with the U.S. Securities and Exchange Commission (“SEC”), including the Company’s final prospectus dated October 16, 2019, and subsequent filings and reports filed with the AMF or SEC, or otherwise made public, by the Company.This press release and the information contained herein do not constitute an offer to sell or a solicitation of an offer to buy or subscribe to shares in Innate Pharma in any country.For additional information, please contact:Investors Innate Pharma  Danielle Spangler Tel.: +1 917 499 6240 Danielle.Spangler@innate-pharma.com Jérôme Marino Tel.: +33 (0)4 30 30 30 30 investors@innate-pharma.com Media Innate Pharma  Tracy Rossin (Global/US) Tel.: +1 240 801 0076 Tracy.Rossin@innate-pharma.com ATCG Press Marie Puvieux (France) Tel.: +33 (0)9 81 87 46 72 innate-pharma@atcg-partners.com

  • Globe Newswire

    French Regulatory Agency Agrees lacutamab TELLOMAK Trial Can Resume Recruitment in Sezary Syndrome and mycosis fungoides

    Innate Pharma SA (Euronext Paris: IPH – ISIN: FR0010331421; Nasdaq: IPHA) (“Innate” or the “Company”) today announced that the French National Agency for Medicines and Health Product Safety (ANSM) has agreed that the lacutamab (IPH4102) TELLOMAK Phase II trial can resume recruitment of new patients with relapsed/refractory Sézary syndrome and mycosis fungoides (MF) who have received at least two lines of prior systemic therapy. Following discussions with the Company, the ANSM decision to allow new patient recruitment to resume in Sézary syndrome and MF in France is based on an assessment of the unmet medical need and the lack of currently available standard of care options. Conversely, because standard of care options are available to patients with peripheral T-cell lymphoma (PTCL), no new patients can enroll in the trial until a new Good Manufacturing Practice (GMP)-certified batch is available. However, currently enrolled PTCL patients can continue treatment in the trial.In light of this feedback, the Company will take the operational measures to reactivate the lacutamab TELLOMAK trial in Sézary syndrome and MF in France and UK, where regulatory agencies have authorized it. “We are pleased that the ANSM agrees to resume enrollment of patients with Sézary syndrome and mycosis fungoides in the lacutamab TELLOMAK trial in France given the high medical need and lack of adequate treatment options currently available,” commented Pierre Dodion, MD, Executive Vice President and Chief Medical Officer of Innate Pharma. “Our utmost priority has been to ensure patient safety, and ANSM did not cite any safety concerns related to the trial medication.” As a reminder, the Company has been in ongoing discussions with US and European national regulatory authorities regarding GMP deficiencies at the Company’s manufacturing subcontractor site that manages the fill and finish operations of the lacutamab clinical vials for the TELLOMAK trial.  TELLOMAK has been on partial clinical hold globally since Dec. 13, 2019, except in Italy where the clinical trial has been suspended. On Jan. 9, 2020, the US Food and Drug Administration placed the TELLOMAK trial on partial clinical hold.  The Company has not yet received feedback from regulatory authorities in Germany and Spain.About the GMP Deficiency:This situation is related to GMP deficiencies put forward by the Company’s manufacturing subcontractor, Rentschler Fill Solutions GmbH or “RFS” (now known as Impletio Wirkstoffabfüllung GmbH). RFS was granted a Good Manufacturing Practice (GMP) certificate by the Austrian regulatory agency in August 2018, which was further confirmed in October 2019 after two on-site inspections. In November, RFS unilaterally withdrew the Certificate of Conformity of batches they have produced, including the lacutamab batch currently used in the TELLOMAK trial. RFS also filed for bankruptcy. The Company’s utmost priority is to ensure patient safety. An extensive internal and third-party analysis concluded that there was no evidence that the integrity of the product was questioned.About lacutamab:Lacutamab (formerly IPH4102) is a first-in-class anti-KIR3DL2 humanized cytotoxicity-inducing antibody, designed for treatment of CTCL, an orphan disease. This group of rare cutaneous lymphomas of T lymphocytes has a poor prognosis with few therapeutic options at advanced stages.  KIR3DL2 is an inhibitory receptor of the KIR family, expressed by approximately 65% of patients across all CTCL subtypes and expressed by up to 85% of them with certain aggressive CTCL subtypes, in particular, Sézary syndrome. It has a restricted expression on normal tissues. Lacutamab was granted orphan drug status in the European Union and in the United States for the treatment of CTCL. In January 2019, the US Food and Drug Administration (FDA) granted Innate Pharma Fast Track designation for lacutamab for the treatment of adult patients with relapsed or refractory Sézary syndrome who have received at least two prior systemic therapies. About the TELLOMAK Trial:TELLOMAK is a global, open-label, multi-cohort Phase II clinical trial conducted in the United States and Europe. In this clinical trial, lacutamab is being evaluated alone and in combination with chemotherapy in patients with advanced t-cell lymphomas (TCL). TELLOMAK was expected to recruit up to 250 patients, with lacutamab evaluated:  * As a single agent in approximately 60 patients with Sézary syndrome who have received at least two prior treatments, including mogamulizumab,  * As a single agent in approximately 90 patients with mycosis fungoides (MF) who have received at least two prior treatments, and  * In combination with standard chemotherapy (gemcitabine and oxaliplatin) in approximately 100 patients with peripheral t-cell lymphoma (PTCL) who have received at least one prior treatment.In patients with MF and PTCL, the study is designed to evaluate the benefit of lacutamab according to KIR3DL2 expression. The study comprises two cohorts for each of the two indications, testing lacutamab in KIR3DL2 expressing and non-expressing patients.  These cohorts follow a Simon 2-stage design that will terminate if treatment is considered futile. The Sézary syndrome arm of the study could enable the registration of lacutamab in this indication.The primary endpoint of the trial is objective response rate. Key secondary measures include incidence of treatment emergent adverse events, quality of life, overall response rate, progression-free survival and overall survival. About Innate Pharma:Innate Pharma S.A. is a commercial stage oncology-focused biotech company dedicated to improving treatment and clinical outcomes for patients through therapeutic antibodies that harness the immune system to fight cancer.Innate Pharma’s commercial-stage product, Lumoxiti, in-licensed from AstraZeneca in the US, EU and Switzerland, was approved by the FDA in September 2018. Lumoxiti is a first-in class specialty oncology product for hairy cell leukemia. Innate Pharma’s broad pipeline of antibodies includes several potentially first-in-class clinical and preclinical candidates in cancers with high unmet medical need.Innate has been a pioneer in the understanding of natural killer cell biology and has expanded its expertise in the tumor microenvironment and tumor-antigens, as well as antibody engineering. This innovative approach has resulted in a diversified proprietary portfolio and major alliances with leaders in the biopharmaceutical industry including Bristol-Myers Squibb, Novo Nordisk A/S, Sanofi, and a multi-products collaboration with AstraZeneca.Based in Marseille, France, Innate Pharma is listed on Euronext Paris and Nasdaq in the US.Learn more about Innate Pharma at www.innate-pharma.com Information about Innate Pharma shares:ISIN code Ticker code LEIFR0010331421 Euronext: IPH Nasdaq: IPHA 9695002Y8420ZB8HJE29 Disclaimer:This press release contains certain forward-looking statements, including those within the meaning of the Private Securities Litigation Reform Act of 1995.The use of certain words, including “believe,” “potential,” “expect” and “will” and similar expressions, is intended to identify forward-looking statements. Although the company believes its expectations are based on reasonable assumptions, these forward-looking statements are subject to numerous risks and uncertainties, which could cause actual results to differ materially from those anticipated. These risks and uncertainties include, among other things, the uncertainties inherent in research and development, including related to safety, progression of and results from its ongoing and planned clinical trials and preclinical studies, review and approvals by regulatory authorities of its product candidates, the Company’s commercialization efforts and the Company’s continued ability to raise capital to fund its development. For an additional discussion of risks and uncertainties which could cause the company's actual results, financial condition, performance or achievements to differ from those contained in the forward-looking statements, please refer to the Risk Factors (“Facteurs de Risque") section of the Universal Registration Document filed with the French Financial Markets Authority (“AMF”), which is available on the AMF website http://www.amf-france.org or on Innate Pharma’s website, and public filings and reports filed with the U.S. Securities and Exchange Commission (“SEC”), including the Company’s final prospectus dated October 16, 2019, and subsequent filings and reports filed with the AMF or SEC, or otherwise made public, by the Company.This press release and the information contained herein do not constitute an offer to sell or a solicitation of an offer to buy or subscribe to shares in Innate Pharma in any country.For additional information, please contact:Investors   Innate Pharma  Danielle Spangler Tel.: +1 917 499 6240 Danielle.Spangler@innate-pharma.com   Jérôme Marino Tel.: +33 (0)4 30 30 30 30 investors@innate-pharma.com  Media   Innate Pharma  Tracy Rossin (Global/US) Tel.: +1 240 801 0076 Tracy.Rossin@innate-pharma.com   ATCG Press Marie Puvieux (France) Tel.: +33 (0)9 81 87 46 72 innate-pharma@atcg-partners.com

  • Globe Newswire

    L’agence réglementaire française autorise la reprise du recrutement dans l’essai TELLOMAK avec lacutamab chez les patients atteints de syndrome de Sézary et mycosis fongoïde

    Innate Pharma SA (Euronext Paris : IPH – ISIN : FR0010331421 ; Nasdaq : IPHA) (« Innate » ou la « Société ») a annoncé aujourd’hui que l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) a autorisé la reprise du recrutement de nouveaux patients présentant un syndrome de Sézary ou un mycosis fongoïde (MF) ayant reçu au moins deux lignes de traitement systémique en rechute ou réfractaire dans l’essai de Phase II TELLOMAK évaluant l’efficacité et la tolérance de lacutamab (IPH4102). À la suite des discussions avec la Société, l’ANSM a autorisé la reprise du recrutement de nouveaux patients présentant un syndrome de Sézary ou un MF en France sur la base de l’évaluation du besoin médical et l’absence de standard de traitement. En revanche, l’inclusion de patients atteints de lymphomes T périphériques (LTP) reste suspendue à la disponibilité d’un nouveau lot certifié selon les Bonnes Pratiques de Fabrication (« BPF ») étant donné l’existence de standard de soin pour cette population de patients. Les patients présentant un LTP déjà recrutés dans l’essai peuvent toutefois continuer leur traitement.À la lumière de ce retour, la Société prend les mesures opérationnelles nécessaires pour réactiver l’essai de Phase II TELLOMAK chez les patients atteints de syndrome de Sézary et de mycosis fongoïde en France et au Royaume-Uni, où les agences réglementaires l’ont autorisé.« Étant donné l’important besoin médical et l’absence de traitement adéquat, nous sommes satisfaits que l’ANSM autorise la reprise du recrutement en France de patients présentant un syndrome de Sézary ou un mycosis fongoïde dans l’essai TELLOMAK, » commente le Dr Pierre Dodion, Vice-Président Exécutif et Directeur Médical d’Innate Pharma. « Assurer la sécurité des patients est notre priorité absolue et, à cet égard, l’ANSM n'a pas fait référence à des problèmes de sécurité liés au médicament utilisé dans l’essai. »Comme annoncé précédemment, la Société a dialogué avec les autorités réglementaires américaines et européennes au sujet de défaillances vis-à-vis des BPF sur le site de répartition aseptique (« fill and finish ») du sous-traitant choisi par la Société pour la production des lots cliniques de lacutamab. À l’exception de l’Italie où l’essai clinique a été suspendu, l’essai TELLOMAK fait l’objet d’une suspension partielle, à l’échelle mondiale, depuis le 13 décembre 2019. Le 9 janvier 2020, la Société a annoncé que l’agence américaine du médicament (FDA – Food and Drug Administration) a partiellement suspendu l’essai TELLOMAK. La Société n’a pas reçu de retour des autorités réglementaires allemandes et espagnoles pour le moment.À propos de la défaillance aux Bonnes Pratiques de Fabrication :Cette situation est liée à une défaillance aux Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF) soulevée par le sous-traitant de fabrication de la Société, Rentschler Fill Solutions GmbH ou « RFS » (maintenant connu sous le nom d’Impletio Wirkstoffabfüllung GmbH). En août 2018, l’agence réglementaire autrichienne a délivré un agrément attestant de la conformité de RFS aux Bonnes Pratiques de Fabrication, lequel a été confirmé en octobre 2019 à la suite de deux inspections sur site. En novembre, RFS a retiré unilatéralement le certificat de conformité des lots qu'elle avait produits, y compris le lot de lacutamab actuellement utilisé dans l'essai TELLOMAK. RFS a également déposé son bilan.La priorité absolue de la Société est d’assurer la sécurité des patients. Des analyses approfondies réalisées en interne et par des tiers ont permis de conclure qu’aucun élément ne remettait en question l’intégrité pharmaceutique du produit.À propos de Lacutamab :Lacutamab (auparavant IPH4102) est un anticorps humanisé « first-in-class » induisant la cytotoxicité, ciblant KIR3DL2 et visant à détruire les cellules de lymphome T cutané (LTC), une indication orpheline. Les LTC sont un ensemble de lymphomes rares des lymphocytes T. Dans les stades avancés de LTC, il existe peu d’options thérapeutiques et le pronostic est défavorable. KIR3DL2 est un récepteur inhibiteur de la famille des KIR, exprimé par environ 65% des patients présentant un LTC, pour l’ensemble des sous-types et stades de la maladie ; cette fréquence augmente jusqu’à 85% des patients atteints de certains LTC de mauvais pronostic, en particulier le syndrome de Sézary. Son expression est limitée dans les tissus sains. Lacutamab a reçu le statut de médicament orphelin dans l’Union Européenne et aux États-Unis pour le traitement des LTC. En janvier 2019, la Food and Drug Administration (FDA), l’agence réglementaire des médicaments américaine, a également accordé le statut « Fast Track » à lacutamab pour le traitement de patients adultes présentant un syndrome de Sézary en rechute ou réfractaire et ayant reçu au moins deux traitements systémiques antérieurs. À propos de l’étude TELLOMAK :TELLOMAK est une étude de Phase II internationale, ouverte, multi-cohorte, conduite aux Etats-Unis et en Europe. Lacutamab y est évalué en monothérapie et en combinaison avec une chimiothérapie standard chez des patients présentant un lymphome T (LT) avancé. Il est prévu de recruter jusqu’à 250 patients pour évaluer lacutamab : * en monothérapie chez 60 patients environ atteints d’un syndrome de Sézary ayant déjà reçu au moins deux traitements, dont le mogamulizumab, * en monothérapie chez 90 patients environ atteints de Mycosis fongoïdes (MF) ayant reçu au moins deux traitements antérieurs, et * en combinaison avec une chimiothérapie standard (gemcitabine et oxaliplatine) chez 100 patients environ atteints de lymphomes T périphériques (LTP) ayant reçu au moins un traitement antérieur.Chez les patients présentant un MF ou un LTP, l’étude est conçue pour évaluer le bénéfice de lacutamab en fonction de l’expression de KIR3DL2. Les bras dans les deux indications sont chacun composés de deux cohortes, testant lacutamab chez des patients exprimant et n’exprimant pas KIR3DL2. Ces cohortes suivent un protocole en deux étapes qui sera arrêté si le traitement est jugé inutile. Le bras syndrome de Sézary de l’étude pourrait sous certaines conditions permettre l’enregistrement de lacutamab dans cette indication.Le critère d'évaluation principal de l'essai est le taux de réponse objective. Les critères secondaires incluent l’incidence d’évènements indésirables liés au traitement, la qualité de vie, le taux de réponse globale, la survie sans progression et la survie globale.À propos d’Innate Pharma :        Innate Pharma S.A. est une société de biotechnologies commerciale spécialisée en immuno-oncologie, dédiée à l’amélioration du traitement des cancers grâce à des anticorps thérapeutiques innovants exploitant le système immunitaire.Le produit commercial d’Innate Pharma, Lumoxiti, pris en licence à AstraZeneca aux Etats-Unis, en Europe et en Suisse, a été approuvé par la FDA en septembre 2018. Lumoxiti est un produit d’oncologie « first-in-class » pour le traitement de la leucémie à tricholeucocytes (LT). Le large portefeuille d’anticorps d’Innate Pharma inclut plusieurs candidats potentiellement « first-in-class » aux stades clinique et préclinique dans des cancers où le besoin médical est important.Innate Pharma est pionnière dans la compréhension de la biologie des cellules NK et a développé son expertise dans le microenvironnement tumoral et les antigènes tumoraux, ainsi que dans l'ingénierie des anticorps. Son approche innovante lui a permis de construire un portefeuille propriétaire diversifié et de nouer des alliances avec des sociétés leaders de la biopharmacie comme Bristol-Myers Squibb, Novo Nordisk A/S ou Sanofi ainsi qu’un partenariat multi-produits avec AstraZeneca.Basée à Marseille, Innate Pharma est cotée en bourse sur Euronext Paris et sur Nasdaq aux Etats-Unis.Retrouvez Innate Pharma sur www.innate-pharma.com.Informations pratiques :Code ISIN Code mnémonique LEIFR0010331421 Euronext : IPH Nasdaq : IPHA 9695002Y8420ZB8HJE29 Avertissement :Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives, y compris celles au sens du Private Securities Litigation Reform Act de 1995. L'emploi de certains termes, notamment « croire », « potentiel », « s'attendre à » et « sera » et d'autres expressions semblables, vise à identifier des énoncés prospectifs. Bien que la Société considère que ses projections sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, ce qui pourrait donner lieu à des résultats substantiellement différents de ceux anticipés. Ces aléas et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, y compris celles relatives à l’innocuité, aux progrès et aux résultats des essais cliniques et des études précliniques en cours ou prévus, aux examens et autorisations d’autorités réglementaires concernant les produits-candidats de la Société, des efforts commerciaux de la Société ainsi que la capacité de la Société à continuer à lever des fonds pour son développement. Pour des considérations supplémentaires en matière de risques et d’incertitudes pouvant faire différer les résultats effectifs, la situation financière, la performance et les réussites de la Société, merci de vous référer à la section « Facteurs de Risques » du Document d’Enregistrement Universel déposé auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), disponible sur les sites Internet d’Innate Pharma (www.innate-pharma.com) et de l’AMF (www.amf-france.org), et les documents et rapports publics déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, y compris le prospectus définitif de la Société daté du 16 octobre 2019 et les documents et rapports subséquents déposés auprès de l'AMF ou de la SEC, ou autrement rendus publics, par la Société. Le présent communiqué, et les informations qu’il contient, ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription, des actions d’Innate Pharma dans un quelconque pays.Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter :Relations investisseursContacts Presse Innate PharmaInnate Pharma Danielle Spangler Tel.: +1 917 499 6240 Danielle.Spangler@innate-pharma.comTracy Rossin (Global / US) Tel. : +1 240 801 0076 Tracy.Rossin@innate-pharma.com   Jérôme Marino Tel.: +33 (0)4 30 30 30 30 investors@innate-pharma.comATCG Press Marie Puvieux (France) Tel. : +33 (0)9 81 87 46 72 innate-pharma@atcg-partners.com   Pièce jointe * 200113 Lacutamab ANSM VF

  • Globe Newswire

    INNATE PHARMA PRESENTE UNE MISE A JOUR DES AUTORITES RÉGLEMENTAIRES SUR L’ESSAI TELLOMAK DE LACUTAMAB

    Innate Pharma SA (Euronext Paris : IPH – ISIN : FR0010331421 ; Nasdaq : IPHA) (« Innate » ou la « Société ») a annoncé aujourd’hui une mise à jour réglementaire concernant son essai de Phase II TELLOMAK évaluant l’efficacité et la tolérance de lacutamab (IPH4102) chez les patients présentant un lymphome de type T avancé. La Société a dialogué avec les autorités réglementaires au sujet de défaillances vis-à-vis des Bonnes Pratiques de Fabrication (« BPF ») sur le site de répartition aseptique (« fill and finish ») du sous-traitant choisi par la Société pour la production des lots cliniques de lacutamab. La Société s’est appuyée sur ces discussions pour annoncer, le 13 décembre 2019, la suspension du recrutement de nouveaux patients dans l’essai TELLOMAK, à l’exception de l’Italie où l’essai clinique a été suspendu. La Société a depuis reçu les nouveaux commentaires suivants : * L’agence américaine du médicament (FDA – Food and Drug Administration) a décidé la suspension partielle de l’essai TELLOMAK. Étant donné le besoin médical élevé, les patients déjà recrutés peuvent continuer leur traitement dans le cadre de l’essai après avoir renouvelé leur consentement. Cependant, dans l’attente de la disponibilité d’un nouveau lot certifié BPF, aucun nouveau patient ne peut être recruté.   * L’agence britannique du médicament (MHRA – Medicines and Healthcare Products Regulatory Agency) a estimé que l’essai peut être poursuivi avec le lot de médicament actuellement disponible.Pour la France, la Société est dans l’attente d’un retour final de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM).La FDA n'a pas fait référence à des problèmes de sécurité liés au médicament utilisé dans cet essai, à l’instar de l’analyse menée par le comité indépendant de surveillance des données (IDMC - Independent Data Monitoring Committee) qui a conclu qu’il n’y avait pas de problèmes de sécurité nouveaux, ni inattendus, liés à lacutamab et que le produit semblait bien toléré par les patients actuellement traités dans l’essai. De plus, l’IDMC a estimé qu’il serait acceptable, si les autorités réglementaires l’autorisent, de continuer à recruter de nouveaux patients dans l’essai TELLOMAK.La Société travaille actuellement au transfert de la fabrication du produit stérile lacutamab chez un autre sous-traitant. À ce stade, elle estime qu’un nouveau lot de produit clinique certifié BPF pourrait être disponible durant le second semestre 2020.À ce stade, la Société maintient, à l’échelle mondiale, sa position de suspendre partiellement l’essai clinique dans l’attente des informations en provenance des autorités compétentes des autres pays concernés. Une mise à jour sera fournie en temps voulu.À propos de la défaillance aux Bonnes Pratiques de Fabrication :Cette situation est liée à une défaillance aux Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF) soulevée par le sous-traitant de fabrication de la Société, Rentschler Fill Solutions GmbH ou « RFS » (maintenant connu sous le nom d’Impletio Wirkstoffabfüllung GmbH). En août 2018, l’agence réglementaire autrichienne a délivré un agrément attestant de la conformité de RFS aux Bonnes Pratiques de Fabrication, lequel a été confirmé en octobre 2019 à la suite de deux inspections sur site. En novembre, RFS a retiré unilatéralement le certificat de conformité des lots qu'elle avait produits, y compris le lot de lacutamab actuellement utilisé dans l'essai TELLOMAK. RFS a également déposé son bilan.La priorité absolue de la Société est d’assurer la sécurité des patients. Des analyses approfondies réalisées en interne et par des tiers ont permis de conclure qu’aucun élément ne remettait en question l’intégrité pharmaceutique du produit.À propos de Lacutamab :Lacutamab (auparavant IPH4102) est un anticorps humanisé « first-in-class » induisant la cytotoxicité, ciblant KIR3DL2 et visant à détruire les cellules de lymphome T cutané (LTC), une indication orpheline. Les LTC sont un ensemble de lymphomes rares des lymphocytes T. Dans les stades avancés de LTC, il existe peu d’options thérapeutiques et le pronostic est défavorable. KIR3DL2 est un récepteur inhibiteur de la famille des KIR, exprimé par environ 65% des patients présentant un LTC, pour l’ensemble des sous-types et stades de la maladie ; cette fréquence augmente jusqu’à 85% des patients atteints de certains LTC de mauvais pronostic, en particulier le syndrome de Sézary. Son expression est limitée dans les tissus sains. Lacutamab a reçu le statut de médicament orphelin dans l’Union Européenne et aux États-Unis pour le traitement des LTC. En janvier 2019, la Food and Drug Administration (FDA), l’agence réglementaire des médicaments américaine, a également accordé le statut « Fast Track » à lacutamab pour le traitement de patients adultes présentant un syndrome de Sézary en rechute ou réfractaire et ayant reçu au moins deux traitements systémiques antérieurs. À propos de l’étude TELLOMAK :TELLOMAK est une étude de Phase II internationale, ouverte, multi-cohorte, conduite aux Etats-Unis et en Europe. Lacutamab y est évalué en monothérapie et en combinaison avec une chimiothérapie standard chez des patients présentant un lymphome T (LT) avancé. Il est prévu de recruter jusqu’à 250 patients pour évaluer lacutamab : * en monothérapie chez 60 patients environ atteints d’un syndrome de Sézary ayant déjà reçu au moins deux traitements, dont le mogamulizumab, * en monothérapie chez 90 patients environ atteints de Mycosis fongoïdes (MF) ayant reçu au moins deux traitements antérieurs, et * en combinaison avec une chimiothérapie standard (gemcitabine et oxaliplatine) chez 100 patients environ atteints de lymphomes T périphériques (LTP) ayant reçu au moins un traitement antérieur.Chez les patients présentant un MF ou un LTP, l’étude est conçue pour évaluer le bénéfice de lacutamab en fonction de l’expression de KIR3DL2. Les bras dans les deux indications sont chacun composés de deux cohortes, testant lacutamab chez des patients exprimant et n’exprimant pas KIR3DL2. Ces cohortes suivent un protocole en deux étapes qui sera arrêté si le traitement est jugé inutile. Le bras syndrome de Sézary de l’étude pourrait sous certaines conditions permettre l’enregistrement de lacutamab dans cette indication.Le critère d'évaluation principal de l'essai est le taux de réponse objective. Les critères secondaires incluent l’incidence d’évènements indésirables liés au traitement, la qualité de vie, le taux de réponse globale, la survie sans progression et la survie globale.À propos d’Innate Pharma :        Innate Pharma S.A. est une société de biotechnologies commerciale spécialisée en immuno-oncologie, dédiée à l’amélioration du traitement des cancers grâce à des anticorps thérapeutiques innovants exploitant le système immunitaire.Le produit commercial d’Innate Pharma, Lumoxiti, pris en licence à AstraZeneca aux Etats-Unis, en Europe et en Suisse, a été approuvé par la FDA en septembre 2018. Lumoxiti est un produit d’oncologie « first-in-class » pour le traitement de la leucémie à tricholeucocytes (LT). Le large portefeuille d’anticorps d’Innate Pharma inclut plusieurs candidats potentiellement « first-in-class » aux stades clinique et préclinique dans des cancers où le besoin médical est important.Innate Pharma est pionnière dans la compréhension de la biologie des cellules NK et a développé son expertise dans le microenvironnement tumoral et les antigènes tumoraux, ainsi que dans l'ingénierie des anticorps. Son approche innovante lui a permis de construire un portefeuille propriétaire diversifié et de nouer des alliances avec des sociétés leaders de la biopharmacie comme Bristol-Myers Squibb, Novo Nordisk A/S ou Sanofi ainsi qu’un partenariat multi-produits avec AstraZeneca.Basée à Marseille, Innate Pharma est cotée en bourse sur Euronext Paris et sur Nasdaq aux Etats-Unis.Retrouvez Innate Pharma sur www.innate-pharma.com.Informations pratiques :Code ISIN Code mnémonique LEIFR0010331421 Euronext : IPH Nasdaq : IPHA 9695002Y8420ZB8HJE29 Avertissement :Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives, y compris celles au sens du Private Securities Litigation Reform Act de 1995. L'emploi de certains termes, notamment « croire », « potentiel », « s'attendre à » et « sera » et d'autres expressions semblables, vise à identifier des énoncés prospectifs. Bien que la Société considère que ses projections sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, ce qui pourrait donner lieu à des résultats substantiellement différents de ceux anticipés. Ces aléas et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, y compris celles relatives à l’innocuité, aux progrès et aux résultats des essais cliniques et des études précliniques en cours ou prévus, aux examens et autorisations d’autorités réglementaires concernant les produits-candidats de la Société, des efforts commerciaux de la Société ainsi que la capacité de la Société à continuer à lever des fonds pour son développement. Pour des considérations supplémentaires en matière de risques et d’incertitudes pouvant faire différer les résultats effectifs, la situation financière, la performance et les réussites de la Société, merci de vous référer à la section « Facteurs de Risques » du Document d’Enregistrement Universel déposé auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), disponible sur les sites Internet d’Innate Pharma (www.innate-pharma.com) et de l’AMF (www.amf-france.org), et les documents et rapports publics déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, y compris le prospectus définitif de la Société daté du 16 octobre 2019 et les documents et rapports subséquents déposés auprès de l'AMF ou de la SEC, ou autrement rendus publics, par la Société. Le présent communiqué, et les informations qu’il contient, ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription, des actions d’Innate Pharma dans un quelconque pays.Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter :Relations investisseursContacts Presse Innate PharmaInnate Pharma Danielle Spangler Tel.: +1 917 499 6240 Danielle.Spangler@innate-pharma.comTracy Rossin (Global / US) Tel. : +1 240 801 0076 Tracy.Rossin@innate-pharma.com   Jérôme Marino Tel.: +33 (0)4 30 30 30 30 investors@innate-pharma.comATCG Press Marie Puvieux (France) Tel. : +33 (0)9 81 87 46 72 innate-pharma@atcg-partners.com cPièce jointe * 200109_lacutamab_Jan_Update_FR

  • Globe Newswire

    Innate Pharma Provides Update from Regulatory Agencies on Lacutamab TELLOMAK Trial

    MARSEILLE, France, Jan. 09, 2020 (GLOBE NEWSWIRE) -- Innate Pharma SA (Euronext Paris: IPH – ISIN: FR0010331421; Nasdaq: IPHA) (“Innate” or the “Company”) today announced a regulatory update regarding its TELLOMAK Phase II trial, evaluating the efficacy and safety of lacutamab (IPH4102) in patients with advanced T-cell lymphomas. The Company has been in ongoing discussions with regulatory authorities regarding Good Manufacturing Practice (GMP) deficiencies at the Company’s manufacturing subcontractor site that manages the fill and finish operations of the lacutamab clinical vials. Based on these discussions, on December 13, 2019, the Company decided to suspend enrollment of new patients in the TELLOMAK trial, except in Italy where the clinical trial has been suspended. The Company has received the following new regulatory feedback: * The US Food and Drug Administration (FDA) has placed the TELLOMAK trial on partial clinical hold. Currently enrolled patients can continue treatment in the trial due to the high degree of unmet medical need, once patients are re-consented. However, no new patients can enroll in the trial until a new GMP-certified batch is available. * UK’s Medicines and Healthcare Products Regulatory Agency (MHRA) has agreed for the trial to continue as planned with current available supply.To note, the Company is awaiting final feedback from the National Agency for the Safety of Medicines and Health Products in France (ANSM).The FDA did not cite any safety issues related to the trial medication. This is consistent with the review conducted by the Independent Data Monitoring Committee (IDMC), which concluded there were no new, unexpected safety issues related to lacutamab, and the product appeared to be well-tolerated among current patients enrolled in the trial. In addition, the IDMC determined it would be acceptable to continue recruiting additional patients in the TELLOMAK trial, if agreed by regulatory agencies.  The Company is working to transfer the lacutamab fill and finish manufacturing to another contract manufacturing organization (CMO). At this stage, it anticipates that a new clinical GMP-certified batch should be available in the second half of 2020. At this point in time, the Company maintains its partial clinical hold guidance globally as it obtains more information from additional regulatory authorities. The Company will provide a further update in due course. About the GMP Deficiency:This situation is related to GMP deficiencies put forward by the Company’s manufacturing subcontractor, Rentschler Fill Solutions GmbH or “RFS” (now known as Impletio Wirkstoffabfüllung GmbH). RFS was granted a Good Manufacturing Practice (GMP) certificate by the Austrian regulatory agency in August 2018, which was further confirmed in October 2019 after two on-site inspections. In November, RFS unilaterally withdrew the Certificate of Conformity of batches they have produced, including the lacutamab batch currently used in the TELLOMAK trial. RFS also filed for bankruptcy.The Company’s utmost priority is to ensure patient safety. An extensive internal and third-party analysis concluded that there was no evidence that the integrity of the product was questioned.About Lacutamab:Lacutamab (formerly IPH4102) is a first-in-class anti-KIR3DL2 humanized cytotoxicity-inducing antibody, designed for treatment of CTCL, an orphan disease. This group of rare cutaneous lymphomas of T lymphocytes has a poor prognosis with few therapeutic options at advanced stages.   KIR3DL2 is an inhibitory receptor of the KIR family, expressed by approximately 65% of patients across all CTCL subtypes and expressed by up to 85% of them with certain aggressive CTCL subtypes, in particular, Sézary syndrome. It has a restricted expression on normal tissues. Lacutamab was granted orphan drug status in the European Union and in the United States for the treatment of CTCL. In January 2019, the US Food and Drug Administration (FDA) granted Innate Pharma Fast Track designation for lacutamab for the treatment of adult patients with relapsed or refractory Sézary syndrome who have received at least two prior systemic therapies. About the TELLOMAK Trial:TELLOMAK is a global, open-label, multi-cohort Phase II clinical trial conducted in the United States and Europe. In this clinical trial, lacutamab is being evaluated alone and in combination with chemotherapy in patients with advanced t-cell lymphomas (TCL). TELLOMAK was expected to recruit up to 250 patients, with lacutamab evaluated:  * As a single agent in approximately 60 patients with Sézary syndrome who have received at least two prior treatments, including mogamulizumab,  * As a single agent in approximately 90 patients with mycosis fungoides (MF) who have received at least two prior treatments, and  * In combination with standard chemotherapy (gemcitabine and oxaliplatin) in approximately 100 patients with peripheral t-cell lymphoma (PTCL) who have received at least one prior treatment.In patients with MF and PTCL, the study is designed to evaluate the benefit of lacutamab according to KIR3DL2 expression. The study comprises two cohorts for each of the two indications, testing lacutamab in KIR3DL2 expressing and non-expressing patients.  These cohorts follow a Simon 2-stage design that will terminate if treatment is considered futile. The Sézary syndrome arm of the study could enable the registration of lacutamab in this indication.The primary endpoint of the trial is objective response rate. Key secondary measures include incidence of treatment emergent adverse events, quality of life, overall response rate, progression-free survival and overall survival. About Innate Pharma:Innate Pharma S.A. is a commercial stage oncology-focused biotech company dedicated to improving treatment and clinical outcomes for patients through therapeutic antibodies that harness the immune system to fight cancer.Innate Pharma’s commercial-stage product, Lumoxiti, in-licensed from AstraZeneca in the US, EU and Switzerland, was approved by the FDA in September 2018. Lumoxiti is a first-in class specialty oncology product for hairy cell leukemia. Innate Pharma’s broad pipeline of antibodies includes several potentially first-in-class clinical and preclinical candidates in cancers with high unmet medical need.Innate has been a pioneer in the understanding of natural killer cell biology and has expanded its expertise in the tumor microenvironment and tumor-antigens, as well as antibody engineering. This innovative approach has resulted in a diversified proprietary portfolio and major alliances with leaders in the biopharmaceutical industry including Bristol-Myers Squibb, Novo Nordisk A/S, Sanofi, and a multi-products collaboration with AstraZeneca.Based in Marseille, France, Innate Pharma is listed on Euronext Paris and Nasdaq in the US.Learn more about Innate Pharma at www.innate-pharma.com Information about Innate Pharma shares:ISIN code Ticker code LEIFR0010331421 Euronext: IPH Nasdaq: IPHA 9695002Y8420ZB8HJE29 Disclaimer:This press release contains certain forward-looking statements, including those within the meaning of the Private Securities Litigation Reform Act of 1995.The use of certain words, including “believe,” “potential,” “expect” and “will” and similar expressions, is intended to identify forward-looking statements. Although the company believes its expectations are based on reasonable assumptions, these forward-looking statements are subject to numerous risks and uncertainties, which could cause actual results to differ materially from those anticipated. These risks and uncertainties include, among other things, the uncertainties inherent in research and development, including related to safety, progression of and results from its ongoing and planned clinical trials and preclinical studies, review and approvals by regulatory authorities of its product candidates, the Company’s commercialization efforts and the Company’s continued ability to raise capital to fund its development. For an additional discussion of risks and uncertainties which could cause the company's actual results, financial condition, performance or achievements to differ from those contained in the forward-looking statements, please refer to the Risk Factors (“Facteurs de Risque") section of the Universal Registration Document filed with the French Financial Markets Authority (“AMF”), which is available on the AMF website http://www.amf-france.org or on Innate Pharma’s website, and public filings and reports filed with the U.S. Securities and Exchange Commission (“SEC”), including the Company’s final prospectus dated October 16, 2019, and subsequent filings and reports filed with the AMF or SEC, or otherwise made public, by the Company.This press release and the information contained herein do not constitute an offer to sell or a solicitation of an offer to buy or subscribe to shares in Innate Pharma in any country.For additional information, please contact:Investors   Innate Pharma  Danielle Spangler Tel.: +1 917 499 6240 Danielle.Spangler@innate-pharma.com   Jérôme Marino Tel.: +33 (0)4 30 30 30 30 investors@innate-pharma.com  Media   Innate Pharma   Tracy Rossin (Global/US) Tel.: +1 240 801 0076 Tracy.Rossin@innate-pharma.com   ATCG Press Marie Puvieux (France) Tel.: +33 (0)9 81 87 46 72 innate-pharma@atcg-partners.com

  • Globe Newswire

    L'agence européenne du médicament accepte le dossier de demande d'enregistrement réglementaire de Lumoxiti dans la leucémie à tricholeucocytes en rechute ou réfractaire

    Innate Pharma SA (Euronext Paris : IPH – ISIN : FR0010331421 ; Nasdaq : IPHA) (« Innate » ou la « Société ») annonce aujourd’hui que l’Agence Européenne du Médicament (EMA) a accepté le dossier de demande d’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) de Lumoxiti® (moxetumomab pasudotox-tdfk), un traitement « first-in-class » pour les adultes atteints de leucémie à tricholeucocytes en rechute ou réfractaire ayant reçu précédemment au moins deux lignes de traitements, dont des analogues de nucléosides puriques. « S’il est approuvé par l’EMA, Lumoxiti sera le premier traitement disponible en Europe pour la leucémie à tricholeucocytes en rechute ou réfractaire depuis plus de vingt ans, modifiant potentiellement le standard de traitement pour ces patients, » commente le Dr. Pierre Dodion, Vice-Président Exécutif et Directeur Médical d’Innate Pharma. « Nous avons à cœur de répondre aux besoins non satisfaits de cette forme rare de cancer qui peut entrainer des conditions de vie difficiles, et à ce titre, nous espérons pouvoir mettre ce traitement à disposition des patients en Europe dès que possible. » La demande d’enregistrement à l’EMA est basée sur l’analyse finale de l’essai pivot de Phase III évaluant Lumoxiti et présentée au congrès de l’ASH 2019[*]. Ces données montrent que 36% (29/80) des patients présentant une leucémie à tricholeucocytes en rechute ou réfractaire ont eu une réponse complète durable, à savoir une réponse complète accompagnée d’une rémission hématologique d’une durée supérieure à 180 jours. Le taux de réponse objective est de 75%. Quatre-vingt-un pourcent des patients ayant une réponse complète ont connu une éradication de la maladie résiduelle minime, attesté par un statut de maladie résiduelle négatif. De plus, il y a une probabilité de 61 % que les patients ayant obtenu une réponse complète la maintiennent après cinq ans.L’acceptation du dossier de demande d’enregistrement par l’EMA suit l’approbation par la Food and Drug Administration (FDA), l’agence réglementaire des médicaments américaine, de Lumoxiti en septembre 2018.             À propos de Lumoxiti (moxetumomab pasudotox-tdfk) :Lumoxiti est une immunotoxine ciblant CD22 et un traitement « first-in-class » approuvé aux États-Unis pour les adultes atteints d’une leucémie à tricholeucocytes (LT) en rechute ou réfractaire, ayant reçu au moins deux lignes de thérapies systémiques, dont des analogues de nucléosides puriques. Lumoxiti n’est pas recommandé pour des patients présentant une insuffisance rénale sévère (CrCl ≤ 29 mL/min). Il est formé par la portion de liaison d’un anticorps contre CD22 fusionnée avec une toxine bactérienne tronquée ; la toxine inhibe la synthèse de protéines et déclenche finalement la mort de la cellule par apoptose. Lumoxiti a été approuvé la FDA en septembre 2018 et a reçu la désignation orpheline de la FDA et de l’Agence Européenne des Médicaments pour le traitement de la LT en rechute ou réfractaire. AstraZeneca est actuellement titulaire de la licence de produits biologiques (BLA) pour Lumoxiti aux Etats-Unis, et a également demandé l'autorisation de mise sur le marché en Europe.À propos de l’essai de Phase III ‘1053’ :L'autorisation de mise sur le marché de Lumoxiti est basé sur l’essai ‘1053’ sponsorisé par AstraZeneca, qui était un essai clinique de Phase III, ouvert, sans bras contrôle et multicentrique, évaluant l’efficacité et la tolérance, l’immunogénicité et la pharmacodynamique de Lumoxiti en monothérapie chez des patients présentant une LT en rechute ou réfractaire ayant reçu précédemment au moins deux lignes de traitements, dont des analogues de nucléosides puriques. L’essai a recruté 80 patients sur 34 sites et 14 pays. Le critère primaire d’efficacité était un taux de réponses complètes (CR) durables, définie par une rémission hématologique complète (normalisation de l’hémogramme du patient) d’une durée supérieure à 180 jours. Les critères secondaires incluaient le taux de réponse globale, la survie sans rechute, la survie sans progression, le délai de réponse, la tolérance, la pharmacocinétique et le potentiel immunogénique.À propos d’Innate Pharma :        Innate Pharma S.A. est une société de biotechnologies commerciale spécialisée en immuno-oncologie, dédiée à l’amélioration du traitement des cancers grâce à des anticorps thérapeutiques innovants exploitant le système immunitaire.Le produit commercial d’Innate Pharma, Lumoxiti, pris en licence à AstraZeneca aux Etats-Unis, en Europe et en Suisse, a été approuvé par la FDA en septembre 2018. Lumoxiti est un produit d’oncologie « first-in-class » pour le traitement de la leucémie à tricholeucocytes (LT). Le large portefeuille d’anticorps d’Innate Pharma inclut plusieurs candidats potentiellement « first-in-class » aux stades clinique et préclinique dans des cancers où le besoin médical est important.Innate Pharma est pionnière dans la compréhension de la biologie des cellules NK et a développé son expertise dans le microenvironnement tumoral et les antigènes tumoraux, ainsi que dans l'ingénierie des anticorps. Son approche innovante lui a permis de construire un portefeuille propriétaire diversifié et de nouer des alliances avec des sociétés leaders de la biopharmacie comme Bristol-Myers Squibb, Novo Nordisk A/S ou Sanofi ainsi qu’un partenariat multi-produits avec AstraZeneca.Basée à Marseille, Innate Pharma est cotée en bourse sur Euronext Paris et sur Nasdaq aux Etats-Unis.Retrouvez Innate Pharma sur www.innate-pharma.com.Informations pratiques :Code ISIN Code mnémonique LEIFR0010331421 Euronext: IPH Nasdaq: IPHA 9695002Y8420ZB8HJE29 Avertissement :Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives, y compris celles au sens du Private Securities Litigation Reform Act de 1995. L'emploi de certains termes, notamment « croire », « potentiel », « s'attendre à » et « sera » et d'autres expressions semblables, vise à identifier des énoncés prospectifs. Bien que la Société considère que ses projections sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, ce qui pourrait donner lieu à des résultats substantiellement différents de ceux anticipés. Ces aléas et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, y compris celles relatives à l’innocuité, aux progrès et aux résultats des essais cliniques et des études précliniques en cours ou prévus, aux examens et autorisations d’autorités réglementaires concernant les produits-candidats de la Société, des efforts commerciaux de la Société ainsi que la capacité de la Société à continuer à lever des fonds pour son développement. Pour des considérations supplémentaires en matière de risques et d’incertitudes pouvant faire différer les résultats effectifs, la situation financière, la performance et les réussites de la Société, merci de vous référer à la section « Facteurs de Risques » du Document d’Enregistrement Universel déposé auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), disponible sur les sites Internet d’Innate Pharma (www.innate-pharma.com) et de l’AMF (www.amf-france.org), et les documents et rapports publics déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, y compris le prospectus définitif de la Société daté du 16 octobre 2019 et les documents et rapports subséquents déposés auprès de l'AMF ou de la SEC, ou autrement rendus publics, par la Société. Le présent communiqué, et les informations qu’il contient, ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription, des actions d’Innate Pharma dans un quelconque pays.Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter :Relations investisseursContacts Presse Innate PharmaInnate Pharma Danielle Spangler Tel.: +1 917 499 6240 Danielle.Spangler@innate-pharma.frTracy Rossin (Global / US) Tel. : +1 240 801 0076 Tracy.Rossin@innate-pharma.com   Jérôme Marino Tel.: +33 (0)4 30 30 30 30 investors@innate-pharma.comATCG Press Marie Puvieux (France) Tel. : +33 (0)9 81 87 46 72 innate-pharma@atcg-partners.com c* * * [*] 61ème congrès annuel de l’Association Américaine d’Hématologie à Orlando, Etats-Unis. Pièce jointe * Lumoxiti EU AMM FR

  • Globe Newswire

    The European Medicines Agency accepts the regulatory submission for Lumoxiti in relapsed or refractory hairy cell leukemia

    Innate Pharma SA (Euronext Paris: IPH – ISIN: FR0010331421; Nasdaq: IPHA) (“Innate” or the “Company”) today announced that the European Medicines Agency (EMA) has accepted the Marketing Authorization Application (MAA) for Lumoxiti® (moxetumomab pasudotox-tdfk), a first-in-class medicine indicated for adult patients with relapsed or refractory hairy cell leukemia (HCL) who have received at least two prior systemic therapies, including treatment with a purine nucleoside analog. “If approved by the EMA, Lumoxiti will be the first treatment available in Europe for relapsed or refractory hairy cell leukemia patients in more than twenty years, potentially changing the standard of care for these patients,” commented Pierre Dodion, MD, Executive Vice President and Chief Medical Officer of Innate Pharma. “We are dedicated in addressing the unmet need in this rare form of cancer that can result in serious and life-threatening conditions, and as such, are hopeful we can bring this important medicine to patients in Europe as soon as possible.” The EMA filing is based on the final analysis of the pivotal Phase III trial of Lumoxiti, presented at ASH 2019[*].  These data showed that 36 percent (29/80) of the relapsed or refractory hairy cell leukemia patients achieved durable complete response, defined as a CR with a hematological remission maintained for at least 180 days. The objective response rate (ORR) was at 75 percent.  Eighty-one percent of patients with CR experienced eradication of minimal residual disease as reflected by MRD-negative status. In addition, there was a 61 percent probability that patients who achieved a CR would maintain it after five years.The EMA filling acceptance follows the U.S. Food and Drug Administration (FDA) approval of Lumoxiti in September 2018.              About Lumoxiti (moxetumomab pasudotox-tdfk):Lumoxiti is a CD22-directed immunotoxin and a first-in-class treatment in the US for adult patients with relapsed or refractory (r/r) hairy cell leukemia (HCL) who have received at least two prior systemic therapies, including treatment with a purine nucleoside analog. Lumoxiti is not recommended in patients with severe renal impairment (CrCl ≤ 29 mL/min).  It comprises the CD22 binding portion of an antibody fused to a truncated pseudomonas exotoxin. The toxin inhibits protein synthesis and ultimately triggers apoptotic cell death. Lumoxiti received U.S. FDA approval in September 2018 and has been granted Orphan Drug Designation by the FDA and the EMA for the treatment of r/r HCL. AstraZeneca is the current Biologics License Application (BLA) holder for Lumoxiti in the US, and is also the marketing authorization applicant for the EU filing.About the ‘1053’ Phase III trial:The approval of Lumoxiti was based on data from the AstraZeneca-sponsored, open-label ‘1053’ trial, which was a single-arm, multi-center Phase III clinical trial assessing the efficacy, safety, immunogenicity and pharmacokinetics of Lumoxiti monotherapy in patients with r/r HCL who have received at least two prior therapies, including one purine nucleoside analog. The trial enrolled 80 patients and was conducted across 34 sites in 14 countries. The primary endpoint was durable complete response (CR), defined as CR with hematologic remission (blood count normalization) for more than 180 days. Secondary endpoints included overall response rate, relapse-free survival, progression-free survival, time to response, safety, pharmacokinetics and immunogenic potential.About Innate Pharma:Innate Pharma S.A. is a commercial stage oncology-focused biotech company dedicated to improving treatment and clinical outcomes for patients through therapeutic antibodies that harness the immune system to fight cancer.Innate Pharma’s commercial-stage product, Lumoxiti, in-licensed from AstraZeneca in the US, EU and Switzerland, was approved by the FDA in September 2018. Lumoxiti is a first-in class specialty oncology product for hairy cell leukemia. Innate Pharma’s broad pipeline of antibodies includes several potentially first-in-class clinical and preclinical candidates in cancers with high unmet medical need.Innate has been a pioneer in the understanding of natural killer cell biology and has expanded its expertise in the tumor microenvironment and tumor-antigens, as well as antibody engineering. This innovative approach has resulted in a diversified proprietary portfolio and major alliances with leaders in the biopharmaceutical industry including Bristol-Myers Squibb, Novo Nordisk A/S, Sanofi, and a multi-products collaboration with AstraZeneca.Based in Marseille, France, Innate Pharma is listed on Euronext Paris and Nasdaq in the US.Learn more about Innate Pharma at www.innate-pharma.com Information about Innate Pharma shares:ISIN code Ticker code LEIFR0010331421 Euronext: IPH Nasdaq: IPHA 9695002Y8420ZB8HJE29 Disclaimer:This press release contains certain forward-looking statements, including those within the meaning of the Private Securities Litigation Reform Act of 1995.The use of certain words, including “believe,” “potential,” “expect” and “will” and similar expressions, is intended to identify forward-looking statements. Although the company believes its expectations are based on reasonable assumptions, these forward-looking statements are subject to numerous risks and uncertainties, which could cause actual results to differ materially from those anticipated. These risks and uncertainties include, among other things, the uncertainties inherent in research and development, including related to safety, progression of and results from its ongoing and planned clinical trials and preclinical studies, review and approvals by regulatory authorities of its product candidates, the Company’s commercialization efforts and the Company’s continued ability to raise capital to fund its development. For an additional discussion of risks and uncertainties which could cause the company's actual results, financial condition, performance or achievements to differ from those contained in the forward-looking statements, please refer to the Risk Factors (“Facteurs de Risque") section of the Universal Registration Document filed with the French Financial Markets Authority (“AMF”), which is available on the AMF website http://www.amf-france.org or on Innate Pharma’s website, and public filings and reports filed with the U.S. Securities and Exchange Commission (“SEC”), including the Company’s final prospectus dated October 16, 2019, and subsequent filings and reports filed with the AMF or SEC, or otherwise made public, by the Company.This press release and the information contained herein do not constitute an offer to sell or a solicitation of an offer to buy or subscribe to shares in Innate Pharma in any country.For additional information, please contact:Investors   Innate Pharma  Danielle Spangler / Jérôme Marino Tel.: +33 (0)4 30 30 30 30 investors@innate-pharma.com  Media   Innate Pharma   Tracy Rossin (Global/US) Tel.: +1 240 801 0076 Tracy.Rossin@innate-pharma.com   ATCG Press Marie Puvieux (France) Tel.: +33 (0)9 81 87 46 72 innate-pharma@atcg-partners.com     * * * [*] 61st American Society of Hematology (ASH) Annual Meeting and Exposition in Orlando, USA. Attachment * Lumoxiti EU MAA acceptance EN

  • Globe Newswire

    Innate Pharma Provides Update on Lacutamab Tellomak Trial

    Innate Pharma SA (Euronext Paris: IPH – ISIN: FR0010331421; Nasdaq: IPHA) (“Innate” or the “Company”) announced an update regarding its TELLOMAK Phase II trial evaluating the efficacy and safety of lacutamab (IPH4102, a potentially first-in-class anti-KIR3DL2 antibody).  The Company will take the following actions based on ongoing discussions with regulatory authorities regarding a quality issue related to the chemistry, manufacturing and controls (CMC) process:  * Lacutumab will not be administered to new patients in the TELLOMAK trial until additional feedback is received from the respective regulatory agencies overseeing our clinical trial. * Until further notice, the Company will continue to treat patients who are currently enrolled in the multi-center trial, except in Italy where the clinical trial has been suspended due to the feedback from Italian regulatory authorities. This decision is related to issues with the Company’s manufacturing subcontractor, Rentschler Fill Solutions GmbH or “RFS” (now known as Impletio Wirkstoffabfüllung GmbH). RFS has recently withdrawn the Certificate of Conformity of batches they have produced, including the lacutamab batch currently used in the TELLOMAK trial. RFS was granted a Good Manufacturing Practice (GMP) certificate by the Austrian regulatory agency in August 2018 and further confirmed in October 2019.  In parallel, RFS filed for bankruptcy. The Company’s utmost priority is to ensure patient safety, and no new safety issues have been reported to date in the TELLOMAK trial. An extensive internal and third-party analysis concluded that there was no element that would affect the CMC quality of the product.Innate will provide an update once it has received additional feedback from the relevant regulatory agencies. In parallel, the Company is working on resolution of the quality issues related to the CMC matter.About Lacutamab:Lacutamab (formerly IPH4102) is a potentially first-in-class anti-KIR3DL2 humanized cytotoxicity-inducing antibody, designed for treatment of CTCL, an orphan disease. This group of rare cutaneous lymphomas of T lymphocytes has a poor prognosis with few therapeutic options at advanced stages. KIR3DL2 is an inhibitory receptor of the KIR family, expressed by approximately 65% of patients across all CTCL subtypes and expressed by up to 85% of them with certain aggressive CTCL subtypes, in particular, Sézary syndrome. It has a restricted expression on normal tissues. Lacutamab was granted orphan drug status in the European Union and in the United States for the treatment of CTCL. In January 2019, the US Food and Drug Administration (FDA) granted Innate Pharma Fast Track designation for lacutamab for the treatment of adult patients with relapsed or refractory Sézary syndrome who have received at least two prior systemic therapies.  About TELLOMAK Trial:TELLOMAK is a global, open-label, multi-cohort Phase II clinical trial conducted in the United States and Europe. In this clinical trial, lacutamab is being evaluated alone and in combination with chemotherapy in patients with advanced TCL. TELLOMAK is expected to recruit up to 250 patients, with lacutamab evaluated:  * As a single agent in approximately 60 patients with Sézary syndrome who have received at least two prior treatments, including mogamulizumab,  * As a single agent in approximately 90 patients with MF who have received at least two prior treatments, and  * In combination with standard chemotherapy (gemcitabine and oxaliplatin) in approximately 100 patients with PTCL who have received at least one prior treatment.In patients with MF and PTCL, the study is designed to evaluate the benefit of lacutamab according to KIR3DL2 expression. The study comprises two cohorts for each of the two indications, testing lacumatab in KIR3DL2 expressing and non-expressing patients.  These cohorts follow a Simon 2-stage design that will terminate if treatment is considered futile. The Sézary syndrome arm of the study could enable the registration of lacutamab in this indication.The primary endpoint of the trial is objective response rate. Key secondary measures include incidence of treatment emergent adverse events, quality of life, overall response rate, progression-free survival and overall survival. About Innate Pharma:Innate Pharma S.A. is a commercial stage oncology-focused biotech company dedicated to improving treatment and clinical outcomes for patients through therapeutic antibodies that harness the immune system to fight cancer.Innate Pharma’s commercial-stage product, Lumoxiti, in-licensed from AstraZeneca in the US, EU and Switzerland, was approved by the FDA in September 2018. Lumoxiti is a first-in class specialty oncology product for hairy cell leukemia. Innate Pharma’s broad pipeline of antibodies includes several potentially first-in-class clinical and preclinical candidates in cancers with high unmet medical need.Innate has been a pioneer in the understanding of natural killer cell biology and has expanded its expertise in the tumor microenvironment and tumor-antigens, as well as antibody engineering. This innovative approach has resulted in a diversified proprietary portfolio and major alliances with leaders in the biopharmaceutical industry including Bristol-Myers Squibb, Novo Nordisk A/S, Sanofi, and a multi-products collaboration with AstraZeneca.Based in Marseille, France, Innate Pharma is listed on Euronext Paris and Nasdaq in the US.Learn more about Innate Pharma at www.innate-pharma.com Information about Innate Pharma shares:ISIN code Ticker code LEIFR0010331421 Euronext: IPH Nasdaq: IPHA 9695002Y8420ZB8HJE29 Disclaimer:This press release contains certain forward-looking statements, including those within the meaning of the Private Securities Litigation Reform Act of 1995.The use of certain words, including “believe,” “potential,” “expect” and “will” and similar expressions, is intended to identify forward-looking statements. Although the company believes its expectations are based on reasonable assumptions, these forward-looking statements are subject to numerous risks and uncertainties, which could cause actual results to differ materially from those anticipated. These risks and uncertainties include, among other things, the uncertainties inherent in research and development, including related to safety, progression of and results from its ongoing and planned clinical trials and preclinical studies, review and approvals by regulatory authorities of its product candidates, the Company’s commercialization efforts and the Company’s continued ability to raise capital to fund its development. For an additional discussion of risks and uncertainties which could cause the company's actual results, financial condition, performance or achievements to differ from those contained in the forward-looking statements, please refer to the Risk Factors (“Facteurs de Risque") section of the Universal Registration Document filed with the French Financial Markets Authority (“AMF”), which is available on the AMF website http://www.amf-france.org or on Innate Pharma’s website, and public filings and reports filed with the U.S. Securities and Exchange Commission (“SEC”), including the Company’s final prospectus dated October 16, 2019, and subsequent filings and reports filed with the AMF or SEC, or otherwise made public, by the Company.This press release and the information contained herein do not constitute an offer to sell or a solicitation of an offer to buy or subscribe to shares in Innate Pharma in any country.For additional information, please contact:Investors   Innate Pharma  Danielle Spangler / Jérôme Marino Tel.: +33 (0)4 30 30 30 30 investors@innate-pharma.com  Media   Innate Pharma   Tracy Rossin (Global/US) Tel.: +1 240 801 0076 Tracy.Rossin@innate-pharma.com   ATCG Press Marie Puvieux (France) Tel.: +33 (0)9 81 87 46 72 innate-pharma@atcg-partners.com     Attachment * 191213 PR lacutamab

  • Globe Newswire

    INNATE PHARMA PRÉSENTE UNE MISE À JOUR SUR L’ESSAI TELLOMAK DE LACUTAMAB

    Innate Pharma SA (Euronext Paris : IPH – ISIN : FR0010331421 ; Nasdaq : IPHA) (« Innate » ou la « Société ») a annoncé une mise à jour concernant son essai TELLOMAK de Phase II évaluant l’efficacité et la sécurité de lacutamab (IPH4102, un anticorps anti-KIR3DL2 potentiellement « first-in-class »). La Société va mettre en œuvre les actions suivantes à la suite de discussions en cours avec les autorités réglementaires au sujet d’un problème de qualité dans le processus de développement pharmaceutique : * Dans l’attente du retour additionnel des autorités réglementaires respectives supervisant nos essais cliniques, lacutamab ne sera pas administré à de nouveaux patients. * Jusqu’à nouvel ordre, la Société continuera de traiter les patients déjà recrutés dans cet essai multicentrique, hormis en Italie où l’essai est suspendu à la suite du retour des autorités réglementaires italiennes.Cette décision est liée à des problèmes rencontrés avec le sous-traitant Rentschler Fill Solutions GmbH ou « RFS » (désormais connu sous le nom d’Impletio Wirkstoffabfüllung GmbH). RFS a récemment retiré le Certificat de Conformité de lots qu’ils avaient produits, dont le lot de lacutamab actuellement utilisé dans TELLOMAK. L’autorité réglementaire autrichienne avait accordé à RFS un certificat de Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF) en août 2018 et l’avait confirmé en octobre 2019. RFS a par ailleurs déposé son bilan. La priorité absolue de la Société est d’assurer la sécurité des patients et, à cet égard, aucun nouveau problème de sécurité n’a été signalé à ce jour dans l’essai TELLOMAK. Des analyses approfondies réalisées en interne et par des tiers ont permis de conclure qu’aucun élément ne remettait en question la qualité pharmaceutique du produit.Innate actualisera cette information lorsqu’elle aura reçu des retours additionnels des autorités réglementaires compétentes. En parallèle, la Société travaille à la résolution de cette question de qualité liée au développement pharmaceutique. À propos de Lacutamab :Lacutamab (auparavant IPH4102) est un anticorps humanisé potentiellement « first-in-class » induisant la cytotoxicité, ciblant KIR3DL2 et visant à détruire les cellules de lymphome T cutané (LTC), une indication orpheline. Les LTC sont un ensemble de lymphomes rares des lymphocytes T. Dans les stades avancés de LTC, il existe peu d’options thérapeutiques et le pronostic est défavorable.  KIR3DL2 est un récepteur inhibiteur de la famille des KIR, exprimé par environ 65% des patients présentant un LTC, pour l’ensemble des sous-types et stades de la maladie ; cette fréquence augmente jusqu’à 85% des patients atteints de certains LTC de mauvais pronostic, en particulier le syndrome de Sézary. Son expression est limitée dans les tissus sains. Lacutamab a reçu le statut de médicament orphelin dans l’Union Européenne et aux États-Unis pour le traitement des LTC. En janvier 2019, la Food and Drug Administration (FDA), l’agence réglementaire des médicaments américaine, a également accordé le statut « Fast Track » à Lacutamab pour le traitement de patients adultes présentant un syndrome de Sézary en rechute ou réfractaire et ayant reçu au moins deux traitements systémiques antérieurs. À propos de l’étude TELLOMAK :TELLOMAK est une étude de Phase II internationale, ouverte, multi-cohorte, conduite aux Etats-Unis et en Europe. Lacutamab y est évalué en monothérapie et en combinaison avec une chimiothérapie standard chez des patients présentant un lymphome T (LT) avancé. Il est prévu de recruter jusqu’à 250 patients pour évaluer lacutamab : * en monothérapie chez 60 patients environ atteints d’un syndrome de Sézary ayant déjà reçu au moins deux traitements, dont le mogamulizumab, * en monothérapie chez 90 patients environ atteints de Mycosis fongoïdes (MF) ayant reçu au moins deux traitements antérieurs, et * en combinaison avec une chimiothérapie standard (gemcitabine et oxaliplatine) chez 100 patients environ atteints de lymphomes T périphériques (LTP) ayant reçu au moins un traitement antérieur.Chez les patients présentant un MF ou un LTP, l’étude est conçue pour évaluer le bénéfice de lacutamab en fonction de l’expression de KIR3DL2. Les bras dans les deux indications sont chacun composés de deux cohortes, testant lacutamab chez des patients exprimant et n’exprimant pas KIR3DL2. Ces cohortes suivent un protocole en deux étapes qui sera arrêté si le traitement est jugé inutile. Le bras syndrome de Sézary de l’étude pourrait sous certaines conditions permettre l’enregistrement de lacutamab dans cette indication.Le critère d'évaluation principal de l'essai est le taux de réponse objective. Les critères secondaires incluent l’incidence d’évènements indésirables liés au traitement, la qualité de vie, le taux de réponse globale, la survie sans progression et la survie globale.À propos d’Innate Pharma :        Innate Pharma S.A. est une société de biotechnologies commerciale spécialisée en immuno-oncologie, dédiée à l’amélioration du traitement des cancers grâce à des anticorps thérapeutiques innovants exploitant le système immunitaire.Le produit commercial d’Innate Pharma, Lumoxiti, pris en licence à AstraZeneca, a été approuvé par la FDA en septembre 2018. Lumoxiti est un produit d’oncologie « first-in-class » pour le traitement de la leucémie à tricholeucocytes. Le large portefeuille d’anticorps d’Innate Pharma inclut plusieurs candidats potentiellement « first-in-class » au stade clinique et préclinique dans des cancers où le besoin médical est important.Pionnière dans la biologie des cellules NK, Innate Pharma a élargi son expertise au microenvironnement tumoral et au ciblage d’antigènes tumoraux, ainsi qu’à l’ingénierie des anticorps. L’approche d’Innate Pharma lui a permis de nouer des alliances avec des sociétés leaders de la biopharmacie comme Bristol-Myers Squibb, Novo Nordisk A/S ou Sanofi ainsi qu’un partenariat multi-produits avec AstraZeneca.Basée à Marseille, Innate Pharma est cotée en bourse sur Euronext Paris et sur le Nasdaq Global Select Market.Retrouvez Innate Pharma sur www.innate-pharma.com.Informations pratiques :Code ISIN Code mnémonique LEIFR0010331421 Euronext: IPH Nasdaq: IPHA 9695002Y8420ZB8HJE29 Avertissement :Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives, y compris celles au sens du Private Securities Litigation Reform Act de 1995. L'emploi de certains termes, notamment « croire », « potentiel », « s'attendre à » et « sera » et d'autres expressions semblables, vise à identifier des énoncés prospectifs. Bien que la Société considère que ses projections sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, ce qui pourrait donner lieu à des résultats substantiellement différents de ceux anticipés. Ces aléas et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, y compris celles relatives à l’innocuité, aux progrès et aux résultats des essais cliniques et des études précliniques en cours ou prévus, aux examens et autorisations d’autorités réglementaires concernant les produits-candidats de la Société, des efforts commerciaux de la Société ainsi que la capacité de la Société à continuer à lever des fonds pour son développement. Pour des considérations supplémentaires en matière de risques et d’incertitudes pouvant faire différer les résultats effectifs, la situation financière, la performance et les réussites de la Société, merci de vous référer à la section « Facteurs de Risques » du Document d’Enregistrement Universel déposé auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), disponible sur les sites Internet d’Innate Pharma (www.innate-pharma.com) et de l’AMF (www.amf-france.org), et les documents et rapports publics déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, y compris le prospectus définitif de la Société daté du 16 octobre 2019 et les documents et rapports subséquents déposés auprès de l'AMF ou de la SEC, ou autrement rendus publics, par la Société. Le présent communiqué, et les informations qu’il contient, ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription, des actions d’Innate Pharma dans un quelconque pays.Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter :Relations investisseursContacts Presse Innate PharmaInnate Pharma Danielle Spangler / Jérôme Marino Tel.: +33 (0)4 30 30 30 30 investors@innate-pharma.comTracy Rossin (Global / US) Tel. : +1 240 801 0076 Tracy.Rossin@innate-pharma.com    ATCG Press Marie Puvieux (France) Tel. : +33 (0)9 81 87 46 72 innate-pharma@atcg-partners.com Pièce jointe * 191213 CP lacutamab

  • Cercle Finance

    Innate Pharma: données à long terme positives pour Lumoxiti

    (CercleFinance.com) - Innate Pharma a partagé ce dimanche de nouvelles données de long terme issues de l'essai pivot de Phase III évaluant Lumoxiti (moxetumomab pasudotox-tdfk) dans la leucémie à tricholeucocytes ...

  • Globe Newswire

    Innate Pharma highlights FDA-approved Lumoxiti® at ASH 2019

    Final analysis expands on efficacy results from pivotal Phase III trial of Lumoxiti in hairy cell leukemia; durable, complete responses maintained in long-term follow-up dataInnate Pharma SA (Euronext Paris: IPH – ISIN: FR0010331421; Nasdaq: IPHA) (“Innate” or the “Company”) shared new, long-term data from the pivotal Phase III trial of Lumoxiti (moxetumomab pasudotox-tdfk) today at the 61st American Society of Hematology (ASH) Annual Meeting and Exposition in Orlando, USA, which expands on the efficacy results and affirms the manageable safety profile of the medicine.  The final analysis showed that 36 percent (29/80) of the relapsed or refractory hairy cell leukemia patients achieved durable complete response (CR) with Lumoxiti at Day 181 of patients’ respective evaluation, compared to the primary analysis in which 30 percent durable CR rate was reported. In addition, there was a 61 percent probability that patients who achieved a CR would maintain it after five years. “Lumoxiti is a first-in-class medicine and the only treatment approved in the US for relapsed or refractory hairy cell leukemia in more than twenty years; therefore, it is important for the hematology-oncology community to receive additional analysis of its long-term efficacy,” commented Pierre Dodion, MD, Executive Vice President and Chief Medical Officer of Innate Pharma. “We are grateful to the patients and health care professionals who participated in the clinical development of Lumoxiti and we are passionate about continuing to address the unmet need in this rare form of cancer.” The single-arm, multi-center, open-label Phase III ‘1053’ clinical trial assessed the efficacy, safety, immunogenicity and pharmacokinetics of Lumoxiti monotherapy in 80 patients with relapsed or refractory hairy cell leukemia who had received at least two prior therapies, including one purine nucleoside analog. The primary endpoint of durable CR was defined as CR with hematologic remission (HR) for >180 days. Findings from the final analysis of the Lumoxiti Phase III trial include:Efficacy measureResult* (n=80, 95% Confidence Interval) Durable CR (CR with HR > 180 days)36.3% (25.8 to 47.8) CR with HR ≥ 360 days32.5% (22.4 to 43.9) CR rate41.3% (30.4 to 52.8) CR with MRD-negative status33.8% (23.6 to 45.2) Partial Response Rate33.8% Hematologic Remission Rate80.0% Median duration of CR62.8 months (0.0+ to 62.8) Median Progression-Free Survival 41.5 months (range 0.0+ to 71.7) * BICR = blinded independent central review“A key treatment goal for patients with relapsed or refractory hairy cell leukemia is to achieve sustained remission, which can be particularly challenging in patients in whom prior therapies have failed. This long-term analysis demonstrates that Lumoxiti achieved a high rate of durable efficacy, while maintaining the benefit risk profile we saw in the primary analysis,” said Robert J. Kreitman, MD, Senior Investigator, Head of Clinical Immunotherapy Section, Laboratory of Molecular Biology, Center for Cancer Research, National Cancer Institute, and Principal Investigator of the Phase III clinical trial. The final analysis shows that the risk-benefit profile of Lumoxiti is maintained. There were no new serious adverse events and no change in hemolytic uremic syndrome or capillary leak syndrome. Per the primary analysis on the 1053 study, the most frequent treatment-related adverse events (AEs) were peripheral edema (39%), nausea (35%), fatigue (34%), headache (33%), and pyrexia (31%). Treatment-related grade 3/4 AEs were reported in 24 patients (30%) and treatment-related serious AEs in 14 patients (18%). Grade 3/4 CLS events occurred in two patients (2.5%) and any grade of HUS occurred in six patients (7.5%). CLS and HUS events were manageable and reversible with appropriate supportive care and monitoring.Treatment-emergent AEs led to study drug discontinuation in eight patients (10.0%): hemolytic uremic syndrome (HUS), n = 4 (5.0%); capillary leak syndrome (CLS), n = 2 (2.5%); increased blood creatinine, n = 2 (2.5%); renal failure, n =1 (1.3%); vomiting, n =1 (1.3%); and chills, n =1 (1.3%). There were four deaths reported (including the three reported during the primary analysis): two due to disease progression and two due to an AE (1 each of pneumonia and septic shock). No death was considered treatment related. About Lumoxiti (moxetumomab pasudotox-tdfk):Lumoxiti is a CD22-directed immunotoxin and a first-in-class treatment in the US for adult patients with relapsed or refractory (r/r) hairy cell leukemia (HCL) who have received at least two prior systemic therapies, including treatment with a purine nucleoside analog. Lumoxiti is not recommended in patients with severe renal impairment (CrCl ≤ 29 mL/min).  It comprises the CD22 binding portion of an antibody fused to a truncated pseudomonas exotoxin. The toxin inhibits protein synthesis and ultimately triggers apoptotic cell death. Lumoxiti received U.S. FDA approval in September 2018 and has been granted Orphan Drug Designation by the FDA and the European Medicines Agency for the treatment of r/r HCL. AstraZeneca is the current Biologics License Application (BLA) holder for Lumoxiti.About the ‘1053’ Phase III trial:The approval of Lumoxiti was based on data from the AstraZeneca-sponsored, open-label ‘1053’ trial, which was a single-arm, multi-center Phase III clinical trial assessing the efficacy, safety, immunogenicity and pharmacokinetics of Lumoxiti monotherapy in patients with r/r HCL who have received at least two prior therapies, including one purine nucleoside analog. The trial enrolled 80 patients and was conducted across 34 sites in 14 countries. The primary endpoint was durable complete response (CR), defined as CR with hematologic remission (blood count normalization) for more than 180 days. Secondary endpoints included overall response rate, relapse-free survival, progression-free survival, time to response, safety, pharmacokinetics and immunogenic potential.About Innate Pharma:Innate Pharma S.A. is a commercial stage oncology-focused biotech company dedicated to improving treatment and clinical outcomes for patients through therapeutic antibodies that harness the immune system to fight cancer.Innate Pharma’s commercial-stage product, Lumoxiti, in-licensed from AstraZeneca in the US, EU and Switzerland, was approved by the FDA in September 2018. Lumoxiti is a first-in class specialty oncology product for hairy cell leukemia. Innate Pharma’s broad pipeline of antibodies includes several potentially first-in-class clinical and preclinical candidates in cancers with high unmet medical need.Innate has been a pioneer in the understanding of natural killer cell biology and has expanded its expertise in the tumor microenvironment and tumor-antigens, as well as antibody engineering. This innovative approach has resulted in a diversified proprietary portfolio and major alliances with leaders in the biopharmaceutical industry including Bristol-Myers Squibb, Novo Nordisk A/S, Sanofi, and a multi-products collaboration with AstraZeneca.Based in Marseille, France, Innate Pharma is listed on Euronext Paris and Nasdaq in the US.Learn more about Innate Pharma at www.innate-pharma.com Information about Innate Pharma shares:ISIN code Ticker code LEIFR0010331421 Euronext: IPH Nasdaq: IPHA 9695002Y8420ZB8HJE29 Disclaimer:This press release contains certain forward-looking statements, including those within the meaning of the Private Securities Litigation Reform Act of 1995.The use of certain words, including “believe,” “potential,” “expect” and “will” and similar expressions, is intended to identify forward-looking statements. Although the company believes its expectations are based on reasonable assumptions, these forward-looking statements are subject to numerous risks and uncertainties, which could cause actual results to differ materially from those anticipated. These risks and uncertainties include, among other things, the uncertainties inherent in research and development, including related to safety, progression of and results from its ongoing and planned clinical trials and preclinical studies, review and approvals by regulatory authorities of its product candidates, the Company’s commercialization efforts and the Company’s continued ability to raise capital to fund its development. For an additional discussion of risks and uncertainties which could cause the company's actual results, financial condition, performance or achievements to differ from those contained in the forward-looking statements, please refer to the Risk Factors (“Facteurs de Risque") section of the Universal Registration Document filed with the French Financial Markets Authority (“AMF”), which is available on the AMF website http://www.amf-france.org or on Innate Pharma’s website, and public filings and reports filed with the U.S. Securities and Exchange Commission (“SEC”), including the Company’s final prospectus dated October 16, 2019, and subsequent filings and reports filed with the AMF or SEC, or otherwise made public, by the Company.This press release and the information contained herein do not constitute an offer to sell or a solicitation of an offer to buy or subscribe to shares in Innate Pharma in any country.For additional information, please contact:Investors   Innate Pharma  Danielle Spangler / Jérôme Marino Tel.: +33 (0)4 30 30 30 30 investors@innate-pharma.com  Media   Innate Pharma  Tracy Rossin (Global/US) Tel.: +1 240 801 0076 Tracy.Rossin@innate-pharma.com   ATCG Press Marie Puvieux (France) Tel.: +33 (0)9 81 87 46 72 innate-pharma@atcg-partners.com Attachment * 191208 ASH data press release EN

  • Globe Newswire

    Innate Pharma présente Lumoxiti®, médicament approuvé par la FDA, au congrès de l'ASH 2019

    L'analyse finale s'appuie sur les résultats de l'étude pivot de Phase III de Lumoxiti dans la leucémie à tricholeucocytes ; des réponses complètes et durables sont maintenues dans les données de suivi de long terme. Innate Pharma SA (Euronext Paris : IPH – ISIN : FR0010331421 ; Nasdaq : IPHA) (« Innate » ou la « Société ») a aujourd’hui partagé de nouvelles données de long terme issues de l’essai pivot de Phase III évaluant Lumoxiti (moxetumomab pasudotox-tdfk) au 61ème congrès annuel de la Société Américaine d’Hématologie ( « ASH » ) à Orlando aux Etats-Unis. Ces données renforcent les résultats d’efficacité et confirment le profil de tolérance du médicament.  L’analyse finale montre que 36% (29/80) des patients présentant une leucémie à tricholeucocytes en rechute ou réfractaire ont eu une réponse complète durable avec Lumoxiti au jour 181 de l’évaluation respective des patients, comparativement à l’analyse primaire dans laquelle le taux de réponse complète durable était de 30%. De plus, il y a une probabilité de 61 % que les patients ayant obtenu une réponse complète la maintiennent après cinq ans.« Lumoxiti est un médicament dit « first-in-class » et est le seul traitement approuvé aux Etats-Unis pour la leucémie à tricholeucocytes en rechute ou réfractaire en plus de vingt ans ; par conséquent, il est important pour la communauté d’hémato-oncologie de recevoir une analyse additionnelle de son efficacité à long-terme, » commente Pierre Dodion, MD, Vice-Président Exécutif et Directeur Médical d’Innate Pharma. « Nous remercions les patients et les professionnels de santé qui ont participé au développement clinique de Lumoxiti et nous avons à cœur de continuer à répondre aux besoins non satisfaits de cette forme rare de cancer. »L’essai ‘1053’ est un essai clinique de Phase III multicentrique, sans bras contrôle, évaluant l’efficacité, la tolérance, l’immunogénicité et la pharmacodynamique de Lumoxiti en monothérapie, chez 80 patients présentant une leucémie à tricholeucocytes en rechute ou réfractaire, ayant reçu précédemment au moins deux lignes de traitements systémiques, dont des analogues de nucléosides puriques. Le critère primaire d’efficacité était un taux de réponses complètes durables, à savoir une réponse complète accompagnée d’une rémission hématologique (RH) d’une durée supérieure à 180 jours.Les résultats de l'analyse finale de l'essai de phase III sur Lumoxiti incluent :Mesure d’efficacitéRésultat* (n=80, 95% Intervalle de confiance) Taux de Réponse Complète (RC) Durable (RC avec  RH > 180 jours)36,3% (25,8 à 47,8) Taux de RC avec RH ≥ 360 jours32,5% (22,4 to 43,9) Taux de RC41,3% (30,4 to 52,8) Taux RC avec statut MRD** négatif33,8% (23,6 to 45,2) Taux de Réponse Partielle33,8% Taux de Rémission Hématologique80,0% Durée médiane de RC62,8 mois (0,0+ à 62,8) Médiane de survie sans progression 41,5 mois (écart 0,0+ à 71,7) * examen centralisé indépendant et aveugle (BICR=blinded independent central review) ** maladie résiduelle« L'un des principaux objectifs thérapeutiques pour les patients atteints de leucémie à tricholeucocytes en rechute ou réfractaire est d'obtenir une rémission durable, ce qui peut s'avérer particulièrement difficile chez les patients chez qui les traitements antérieurs ont échoué. Cette analyse à long terme démontre que Lumoxiti a atteint un taux élevé d'efficacité durable, tout en maintenant un profil bénéfice-risque similaire à celui rapporté  dans l'analyse primaire, » a déclaré Robert J. Kreitman, MD, investigateur senior, chef de la section d'immunothérapie clinique, chef du laboratoire de biologie moléculaire, Center for Cancer Research, National Cancer Institute, et investigateur principal de l'étude clinique de Phase III.L'analyse finale montre que le profil bénéfice-risque de Lumoxiti est maintenu. Il n'y a pas eu de nouveaux effets indésirables graves et aucun changement en ce qui concerne le syndrome hémolytique urémique (SHU) ou le syndrome de fuite capillaire (SFC). Selon l'analyse primaire de l'étude 1053, les effets indésirables liés au traitement les plus fréquents étaient l'œdème périphérique (39%), les nausées (35%), la fatigue (34%), les maux de tête (33%) et la pyrexie (31%). Des effets indésirables de grade 3/4 liés au traitement ont été signalés chez 24 patients (30%) et des effets indésirables graves liés au traitement chez 14 patients (18%). Des événements SFC de grade 3/4 sont survenus chez 2 patients (2,5%) et 6 patients (7,5%) ont présenté un SHU de grade quelconque. Les événements de SFC et de SHU étaient gérables et réversibles grâce à des soins de soutien et à une surveillance appropriés.Les effets indésirables apparus au cours du traitement ont entraîné l'arrêt du traitement chez 8 patients (10,0%) : SHU, n = 4 (5,0%) ; SFC, n = 2 (2,5%) ; augmentation de la créatinine sanguine, n = 2 (2,5%) ; insuffisance rénale, n = 1 (1,3%) ; vomissements, n = 1 (1,3%) et frissons, n = 1 (1,3%). Quatre décès ont été reportés (y compris les trois décès signalés au cours de l'analyse primaire) : deux dus à la progression de la maladie et deux dus à un effet indésirable (1 de pneumonie et 1 de choc septique). Aucun décès n'a été considéré comme lié au traitement. À propos de Lumoxiti (moxetumomab pasudotox-tdfk) :Lumoxiti est une immunotoxine ciblant CD22 et un traitement « first-in-class » approuvé aux États-Unis pour les adultes atteints d’une leucémie à tricholeucocytes (LT) en rechute ou réfractaire, ayant reçu au moins deux lignes de thérapies systémiques, dont des analogues de nucléosides puriques. Lumoxiti n’est pas recommandé pour des patients présentant une insuffisance rénale sévère (CrCl ≤ 29 mL/min). Il est formé par la portion de liaison d’un anticorps contre CD22 fusionnée avec une toxine bactérienne tronquée ; la toxine inhibe la synthèse de protéines et finalement déclenche la mort de la cellule par apoptose. Lumoxiti a été approuvé la FDA en septembre 2018 et a reçu la désignation orpheline de la FDA et de l’Agence Européenne des Médicaments pour le traitement de la LT en rechute ou réfractaire. AstraZeneca est actuellement titulaire de la demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Lumoxiti.À propos de l’essai de Phase III ‘1053’ :L'autorisation de mise sur le marché de Lumoxiti est basé sur l’essai ‘1053’ sponsorisé par AstraZeneca, qui était un essai clinique de Phase III, ouvert, sans bras contrôle et multicentrique, évaluant l’efficacité et la tolérance, l’immunogénicité et la pharmacodynamique de Lumoxiti en monothérapie chez des patients présentant une LT en rechute ou réfractaire ayant reçu précédemment au moins deux lignes de traitements, dont des analogues de nucléosides puriques. L’essai a recruté 80 patients sur 34 sites et dans 14 pays. Le critère primaire d’efficacité était un taux de réponses complètes (CR) durables, définie par une une rémission hématologique complète (normalisation de l’hémogramme du patient) d’une durée supérieure à 180 jours. Les critères secondaires incluaient le taux de réponse globale, la survie sans rechute, la survie sans progression, le délai de réponse, la tolérance, la pharmacocinétique et le potentiel immunogénique.À propos d’Innate Pharma :        Innate Pharma S.A. est une société de biotechnologies commerciale spécialisée en immuno-oncologie, dédiée à l’amélioration du traitement des cancers grâce à des anticorps thérapeutiques innovants exploitant le système immunitaire.Le produit commercial d’Innate Pharma, Lumoxiti, pris en licence à AstraZeneca, a été approuvé par la FDA en septembre 2018. Lumoxiti est un produit d’oncologie « first-in-class » pour le traitement de la leucémie à tricholeucocytes. Le large portefeuille d’anticorps d’Innate Pharma inclut plusieurs candidats potentiellement « first-in-class » au stade clinique et préclinique dans des cancers où le besoin médical est important.Pionnière dans la biologie des cellules NK, Innate Pharma a élargi son expertise au microenvironnement tumoral et au ciblage d’antigènes tumoraux, ainsi qu’à l’ingénierie des anticorps. L’approche d’Innate Pharma lui a permis de nouer des alliances avec des sociétés leaders de la biopharmacie comme Bristol-Myers Squibb, Novo Nordisk A/S ou Sanofi ainsi qu’un partenariat multi-produits avec AstraZeneca.Basée à Marseille, Innate Pharma est cotée en bourse sur Euronext Paris et sur le Nasdaq Global Select Market.Retrouvez Innate Pharma sur www.innate-pharma.com.Informations pratiques :Code ISIN Code mnémonique LEIFR0010331421 Euronext: IPH Nasdaq: IPHA 9695002Y8420ZB8HJE29 Avertissement :Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives, y compris celles au sens du Private Securities Litigation Reform Act de 1995. L'emploi de certains termes, notamment « croire », « potentiel », « s'attendre à » et « sera » et d'autres expressions semblables, vise à identifier des énoncés prospectifs. Bien que la Société considère que ses projections sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, ce qui pourrait donner lieu à des résultats substantiellement différents de ceux anticipés. Ces aléas et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, y compris celles relatives à l’innocuité, aux progrès et aux résultats des essais cliniques et des études précliniques en cours ou prévus, aux examens et autorisations d’autorités réglementaires concernant les produits-candidats de la Société, des efforts commerciaux de la Société ainsi que la capacité de la Société à continuer à lever des fonds pour son développement. Pour des considérations supplémentaires en matière de risques et d’incertitudes pouvant faire différer les résultats effectifs, la situation financière, la performance et les réussites de la Société, merci de vous référer à la section « Facteurs de Risques » du Document d’Enregistrement Universel déposé auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), disponible sur les sites Internet d’Innate Pharma (www.innate-pharma.com) et de l’AMF (www.amf-france.org), et les documents et rapports publics déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, y compris le prospectus définitif de la Société daté du 16 octobre 2019 et les documents et rapports subséquents déposés auprès de l'AMF ou de la SEC, ou autrement rendus publics, par la Société. Le présent communiqué, et les informations qu’il contient, ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription, des actions d’Innate Pharma dans un quelconque pays.Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter :Relations investisseursContacts Presse Innate PharmaInnate Pharma Danielle Spangler Tel.: +1 917 499 6240 Danielle.Spangler@innate-pharma.frTracy Rossin (Global / US) Tel. : +1 240 801 0076 Tracy.Rossin@innate-pharma.com   Jérôme Marino Tel.: +33 (0)4 30 30 30 30 investors@innate-pharma.comATCG Press Marie Puvieux (France) Tel. : +33 (0)9 81 87 46 72 innate-pharma@atcg-partners.com cPièce jointe * ASH data press release FR

  • Globe Newswire

    INNATE PHARMA RELEASES ITS FINANCIAL CALENDAR FOR 2020

    Innate Pharma SA (the “Company” - Euronext Paris: FR0010331421 – IPH; Nasdaq: IPHA) today released its 2020 financial calendar:March 10, 2020:         Publication of 2019 financial statements, with management comments.May 12, 2020:            Publication of revenue for 1Q2020, with management comments. May 19, 2020:            Annual General Shareholders Meeting.September 8, 2020:    Publication of financial statements as of June 30, 2020, with management comments.November 17, 2020:   Publication of revenue for 3Q2020, with management comments.All corporate information, such as the Company’s financial statements or corporate presentations, is available on https://investors.innate-pharma.com. About Innate Pharma:Innate Pharma S.A. is a commercial stage oncology-focused biotech company dedicated to improving treatment and clinical outcomes for patients through therapeutic antibodies that harness the immune system to fight cancer.Innate Pharma’s commercial-stage product, Lumoxiti, in-licensed from AstraZeneca in the US, EU and Switzerland, was approved by the FDA in September 2018. Lumoxiti is a first-in class specialty oncology product for hairy cell leukemia (HCL). Innate Pharma’s broad pipeline of antibodies includes several potentially first-in-class clinical and preclinical candidates in cancers with high unmet medical need.Innate has been a pioneer in the understanding of NK cell biology and has expanded its expertise in the tumor microenvironment and tumor-antigens, as well as antibody engineering. This innovative approach has resulted in a diversified proprietary portfolio and major alliances with leaders in the biopharmaceutical industry including Bristol-Myers Squibb Novo Nordisk A/S, Sanofi, and a multi-products collaboration with AstraZeneca.Innate Pharma is a public company listed in compartment B of Euronext’s regulated market in Paris (Euronext: IPH - ISIN: FR0010331421) and in the Nasdaq Global Select Market (Nasdaq: IPHA). Disclaimer:This press release contains certain forward-looking statements, including those within the meaning of the Private Securities Litigation Reform Act of 1995.The use of certain words, including “believe,” “potential,” “expect” and “will” and similar expressions, is intended to identify forward-looking statements. Although the company believes its expectations are based on reasonable assumptions, these forward-looking statements are subject to numerous risks and uncertainties, which could cause actual results to differ materially from those anticipated. These risks and uncertainties include, among other things, the uncertainties inherent in research and development, including related to safety, progression of and results from its ongoing and planned clinical trials and preclinical studies, review and approvals by regulatory authorities of its product candidates, the Company’s commercialization efforts and the Company’s continued ability to raise capital to fund its development. For an additional discussion of risks and uncertainties which could cause the company's actual results, financial condition, performance or achievements to differ from those contained in the forward-looking statements, please refer to the Risk Factors (“Facteurs de Risques”) section of the Universal Registration Document filed with the French Financial Markets Authority (“AMF”), which is available on the AMF website http://www.amf-france.org or on Innate Pharma’s website, and public filings and reports filed with the U.S. Securities and Exchange Commission (“SEC”), including the Company’s final prospectus dated October 16, 2019, and subsequent filings and reports filed with the AMF or SEC, or otherwise made public, by the Company.This press release and the information contained herein do not constitute an offer to sell or a solicitation of an offer to buy or subscribe to shares in Innate Pharma in any country.For additional information, please contact:Investor relations   Innate Pharma Danielle Spangler Tel.: +1 917 499 6240 Danielle.Spangler@innate-pharma.fr   Jérôme Marino Tel.: +33 (0)4 30 30 30 30 investors@innate-pharma.comMedia   Innate Pharma  Tracy Rossin (Global/US) Tel.: +1 240 801 0076 Tracy.Rossin@innate-pharma.com   ATCG Press Marie Puvieux (France) Tel.: +33 (0)9 81 87 46 72 innate-pharma@atcg-partners.com  Attachment * 191204 PR Financial calendar 2020

  • Globe Newswire

    INNATE PHARMA PUBLIE SON CALENDRIER FINANCIER POUR 2020

    Innate Pharma SA (la « Société » - Euronext Paris : FR0010331421 – IPH ; Nasdaq : IPHA) publie aujourd’hui son calendrier financier pour l’année 2020 :10 mars 2020 :           Publication des résultats annuels 2019, avec narratif.12 mai 2020 :             Publication du chiffre d’affaires du premier trimestre 2020, avec narratif.19 mai 2020 :             Assemblée générale annuelle, à Marseille.8 septembre 2020 :     Publication des résultats semestriels 2020, avec narratif.17 novembre 2020 :    Publication du chiffre d’affaires du troisième trimestre 2020, avec narratif.Toute l’information « corporate » disponible sur la Société - telle que ses états financiers, ses présentations aux investisseurs ou ses statuts -  est mise à jour dans la rubrique « Investisseurs » du site web de la Société (http://www.innate-pharma.com/fr/investisseurs).À propos d’Innate Pharma :        Innate Pharma S.A. est une société de biotechnologies commerciale spécialisée en immuno-oncologie, dédiée à l’amélioration du traitement des cancers grâce à des anticorps thérapeutiques innovants exploitant le système immunitaire.Le produit commercial d’Innate Pharma, Lumoxiti, pris en licence à AstraZeneca, a été approuvé par la FDA en septembre 2018. Lumoxiti est un produit d’oncologie « first-in-class » pour le traitement de la leucémie à tricholeucocytes (LT). Le large portefeuille d’anticorps d’Innate Pharma inclut plusieurs candidats potentiellement « first-in-class » au stade clinique et préclinique dans des cancers où le besoin médical est important.Pionnière dans la biologie des cellules NK, Innate Pharma a élargi son expertise au microenvironnement tumoral et au ciblage d’antigènes tumoraux, ainsi qu’à l’ingénierie des anticorps. L’approche d’Innate Pharma lui a permis de nouer des alliances avec des sociétés leaders de la biopharmacie comme Bristol-Myers Squibb, Novo Nordisk A/S ou Sanofi ainsi qu’un partenariat multi-produits avec AstraZeneca.Basée à Marseille, Innate Pharma est cotée en bourse sur Euronext Paris et sur le Nasdaq Global Select Market.Retrouvez Innate Pharma sur www.innate-pharma.com.Informations pratiques :Code ISIN Code mnémonique LEIFR0010331421 Euronext: IPH Nasdaq: IPHA 9695002Y8420ZB8HJE29 Avertissement :Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives, y compris celles au sens du Private Securities Litigation Reform Act de 1995. L'emploi de certains termes, notamment « croire », « potentiel », « s'attendre à » et « sera » et d'autres expressions semblables, vise à identifier des énoncés prospectifs. Bien que la Société considère que ses projections sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, ce qui pourrait donner lieu à des résultats substantiellement différents de ceux anticipés. Ces aléas et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, y compris celles relatives à l’innocuité, aux progrès et aux résultats des essais cliniques et des études précliniques en cours ou prévus, aux examens et autorisations d’autorités réglementaires concernant les produits-candidats de la Société, des efforts commerciaux de la Société ainsi que la capacité de la Société à continuer à lever des fonds pour son développement. Pour des considérations supplémentaires en matière de risques et d’incertitudes pouvant faire différer les résultats effectifs, la situation financière, la performance et les réussites de la Société, merci de vous référer à la section « Facteurs de Risques » du Document d’Enregistrement Universel déposé auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), disponible sur les sites Internet d’Innate Pharma (www.innate-pharma.com) et de l’AMF (www.amf-france.org), et les documents et rapports publics déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, y compris le prospectus définitif de la Société daté du 16 octobre 2019 et les documents et rapports subséquents déposés auprès de l'AMF ou de la SEC, ou autrement rendus publics, par la Société. Le présent communiqué, et les informations qu’il contient, ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription, des actions d’Innate Pharma dans un quelconque pays.Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter :Relations investisseursContacts Presse Innate PharmaInnate Pharma Danielle Spangler Tel.: +1 917 499 6240 Danielle.Spangler@innate-pharma.frTracy Rossin (Global / US) Tel. : +1 240 801 0076 Tracy.Rossin@innate-pharma.com   Jérôme Marino Tel.: +33 (0)4 30 30 30 30 investors@innate-pharma.comATCG Press Marie Puvieux (France) Tel. : +33 (0)9 81 87 46 72 innate-pharma@atcg-partners.com  Pièce jointe * 191204 CP Calendrier financier 2020

  • Cercle Finance

    Innate Pharma: certification Great Place to Work

    (CercleFinance.com) - Innate Pharma a annoncé sa certification Great Place to Work, par cet organisme indépendant, acteur de référence de la qualité de vie au travail. Cette certification a été attribuée ...

  • Globe Newswire

    Innate Pharma certifiée Great Place to Work®

    Innate Pharma SA (Euronext Paris : IPH – ISIN: FR0010331421 ; Nasdaq : IPHA) a annoncé aujourd’hui sa certification Great Place to Work®, par cet organisme indépendant, acteur de référence de la qualité de vie au travail. Cette certification a été attribuée notamment sur la base des résultats d’une enquête, anonyme, auprès des salariés d’Innate Pharma, dans laquelle il leur a été demandé d’évaluer le management, la culture d’entreprise et la confiance qu’ils ont dans l’organisation.   « Nous sommes très fier d’avoir obtenu la certification Great Place to Work, qui salue la culture de collaboration et de performance d’Innate. Une culture qui permet d’attirer, de stimuler et de développer les talents au sein de la Société, » commente Mondher Mahjoubi, Président du Directoire d’Innate Pharma. « Dans le secteur très compétitif de la biotech, le succès de la Société dépend de sa capacité à promouvoir une culture d’entreprise positive. Nous sommes fiers que le temps, les ressources et l’énergie investis dans la collaboration, l’écoute et la communication avec nos collaborateurs soient récompensés par un fort niveau d’engagement, aujourd’hui confirmé par une  validation externe. »Quatre-vingt-six pourcents des salariés ont participé à l’enquête « Great Place to Work ». Les pratiques managériales, l’esprit de collaboration, les conditions de travail et l’engagement envers la Société ont été reconnus comme les forces principales de la Société.« Félicitations à Innate Pharma qui figure parmi les entreprises certifiées Great Place To Work® 2019. Cette entreprise innovante, ayant une mission sociétale forte a su faire adhérer des collaborateurs à sa culture d’entreprise ainsi qu’à sa mission. A ce titre, 90 % des collaborateurs indiquent être « fier (fière) de déclarer à d'autres [qu’ils] travaille[nt] pour cette entreprise ». Ainsi, le projet Great Place To Work®, porté par le plus haut niveau de direction de l’entreprise contribue à faire d’elle une entreprise où il fait bon travailler ! » commente Patrick Dumoulin, Président de Great Place To Work® France.À propos de Great Place to Work®Great Place To Work® est l’acteur de référence sur la qualité de vie au travail. Nos équipes d’experts accompagnent la transformation culturelle des organisations depuis plus de 25 ans. Grâce à une méthodologie structurante et unique, nous évaluons la perception des collaborateurs et les pratiques des entreprises. Nous proposons également des solutions d’accompagnement sur-mesure pour aider les organisations à devenir et rester des great places to work et à ancrer la confiance au cœur de leur culture d’entreprise. L’objectif : nourrir durablement leur performance globale et l’épanouissement de leurs collaborateurs ! www.greatplacetowork.fr / @GPTW_FRANCE  À propos d’Innate Pharma :        Innate Pharma S.A. est une société de biotechnologies commerciale spécialisée en immuno-oncologie, dédiée à l’amélioration du traitement des cancers grâce à des anticorps thérapeutiques innovants exploitant le système immunitaire.Le produit commercial d’Innate Pharma, Lumoxiti, pris en licence à AstraZeneca, a été approuvé par la FDA en septembre 2018. Lumoxiti est un produit d’oncologie « first-in-class » pour le traitement de la leucémie à tricholeucocytes (LT). Le large portefeuille d’anticorps d’Innate Pharma inclut plusieurs candidats potentiellement « first-in-class » au stade clinique et préclinique dans des cancers où le besoin médical est important.Pionnière dans la biologie des cellules NK, Innate Pharma a élargi son expertise au microenvironnement tumoral et au ciblage d’antigènes tumoraux, ainsi qu’à l’ingénierie des anticorps. L’approche d’Innate Pharma lui a permis de nouer des alliances avec des sociétés leaders de la biopharmacie comme Bristol-Myers Squibb, Novo Nordisk A/S ou Sanofi ainsi qu’un partenariat multi-produits avec AstraZeneca.Basée à Marseille, Innate Pharma est cotée en bourse sur Euronext Paris et sur le Nasdaq Global Select Market.Retrouvez Innate Pharma sur www.innate-pharma.com.Informations pratiques :Code ISIN Code mnémonique LEIFR0010331421 Euronext: IPH Nasdaq: IPHA 9695002Y8420ZB8HJE29 Avertissement :Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives, y compris celles au sens du Private Securities Litigation Reform Act de 1995. L'emploi de certains termes, notamment « croire », « potentiel », « s'attendre à » et « sera » et d'autres expressions semblables, vise à identifier des énoncés prospectifs. Bien que la Société considère que ses projections sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, ce qui pourrait donner lieu à des résultats substantiellement différents de ceux anticipés. Ces aléas et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, y compris celles relatives à l’innocuité, aux progrès et aux résultats des essais cliniques et des études précliniques en cours ou prévus, aux examens et autorisations d’autorités réglementaires concernant les produits-candidats de la Société, des efforts commerciaux de la Société ainsi que la capacité de la Société à continuer à lever des fonds pour son développement. Pour des considérations supplémentaires en matière de risques et d’incertitudes pouvant faire différer les résultats effectifs, la situation financière, la performance et les réussites de la Société, merci de vous référer à la section « Facteurs de Risques » du Document d’Enregistrement Universel déposé auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), disponible sur les sites Internet d’Innate Pharma (www.innate-pharma.com) et de l’AMF (www.amf-france.org), et les documents et rapports publics déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, y compris le prospectus définitif de la Société daté du 16 octobre 2019 et les documents et rapports subséquents déposés auprès de l'AMF ou de la SEC, ou autrement rendus publics, par la Société. Le présent communiqué, et les informations qu’il contient, ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription, des actions d’Innate Pharma dans un quelconque pays.Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter :Relations investisseursContacts Presse Innate PharmaInnate Pharma Danielle Spangler Tel.: +1 917 499 6240 Danielle.Spangler@innate-pharma.frTracy Rossin (Global / US) Tel. : +1 240 801 0076 Tracy.Rossin@innate-pharma.com   Jérôme Marino Tel.: +33 (0)4 30 30 30 30 investors@innate-pharma.comATCG Press Marie Puvieux (France) Tel. : +33 (0)9 81 87 46 72 innate-pharma@atcg-partners.com Pièce jointe * 191203 CP certification GPTW_2

  • Globe Newswire

    Innate Pharma third quarter 2019 report

    * Cash, cash equivalents and financial assets of the Company amounted to €215.2 millioni * $79.1 million (€71.4 millionii) in gross proceeds from our IPO on the Nasdaq and Global Offering * Monalizumab to advance to Phase III clinical trial in combination with cetuximab in IO-pretreated SCCHN patients * Encouraging IPH5401 (anti-C5aR) dose-escalation data supports program advancement in HCC and NSCLC * Lumoxiti commercial transition and filing for EU regulatory approval is on track          Marseille, France, November 13, 2019, 7:00 AM CETInnate Pharma SA (the “Company” - Euronext Paris: FR0010331421 – IPH; Nasdaq: IPHA) today announced its revenues and cash position for the first three-months of 2019.“We have made great strides this year, particularly in the third quarter as we witnessed two major achievements that will continue to propel the company forward,” said Mondher Mahjoubi, Chief Executive Officer, Innate Pharma. “With our partner AstraZeneca, we have decided to advance monalizumab to a Phase III clinical trial, which we believe validates our novel approach to immuno-oncology, and progresses a potential new treatment for head and neck cancer patients. And secondly, the execution of our Nasdaq listing in the US marks a critical step in raising the company’s global profile and supporting our long-term strategy of becoming a global leader in immuno-oncology.” “With the completion of our Nasdaq IPO, we have strengthened our financial position and strategically broadened our US and global institutional shareholders,” said Laure-Helene Mercier, Chief Financial Officer, Innate Pharma. “With these proceeds, we are well capitalized to fund our maturing and broadening pipeline and to support our operational and commercial expansions in the United States. This year we have successfully focused on executing both clinically and corporately, and we now look forward to further advancing our programs and delivering multiple data read outs in 2020 and 2021.”                Third quarter 2019 and recent pipeline highlights:Monalizumab (anti-NKG2A antibody), partnered with AstraZeneca: * Innate announced that AstraZeneca (LSE/STO/NYSE: AZN) will advance monalizumab into a Phase III randomized clinical trial evaluating monalizumab in combination with cetuximab in patients suffering from recurrent or metastatic squamous cell carcinoma of the head and neck (SCCHN) who have been previously exposed to an immune checkpoint inhibitor (IO-pretreated), and the companies will co-fund the trialiii. The trial initiation is expected in 2020, subject to regulatory and compliance approvals. * At the ESMO 2019 Congress, Innate provided long-term follow-up update on the 40 patients of the Phase II study of monalizumab in combination with cetuximab in patients with R/M SCCHN. * * Median overall survival of 8.5 months (14.1 months in the IO-pretreated patients and 7.8 months in IO-naïve patients) with median follow-up time of 17 months; * 12-month overall survival rate of 44% (60% in IO-pretreated and 32% in IO naïve patients). * Cohort expansion 2 is evaluating the combination of monalizumab and cetuximab in IO-pretreated patients with R/M SCCHN. Recruitment began in September 2018 and the 40 patients are now fully enrolled. Innate expects to report preliminary data from the second cohort expansion in the first half of 2020. * Cohort expansion 3 evaluating the combination of monalizumab, cetuximab and durvalumab in IO-naive patients with R/M SCCHN started in April 2019. Preliminary data are expected in the second half of 2020.IPH5401 (anti-C5aR antibody):·At the ESMO 2019 Congress, Innate presented encouraging data from the STELLAR‑001 dose-escalation study. The combination of IPH5401 and durvalumab was well tolerated. No dose limiting toxicity was reported and no dose relationship was observed regarding safety. * * Twelve patients were evaluated for efficacy. Early activity signals were observed in HCC and NSCLC patients, both tumor types correlated to high expression of the C5a receptor. One confirmed partial response was reported in a HCC patient with prior progression after nivolumab and one prolonged stable disease (40 weeks) was reported in a NSCLC patient with prior progression after nivolumab; * Additional in vitro data describing the mechanism of action was presented at the SITC 2019 Congress in early November. ·IPH5401 and durvalumab combination expansion cohorts were initiated in patients with IO-pretreated non-small-cell lung cancer (NSCLC) and IO-naïve hepatocarcinoma (HCC), as provided by the protocol. The Company plans to add an additional cohort testing IPH5401 in combination with durvalumab in IO-pretreated HCC patients, subject to regulatory approval. Preliminary data from the first two expansion cohorts is expected in the second half of 2020.Lumoxiti, a First-in-Class marketed product in-licensed from AstraZeneca for the Treatment of Relapsed or Refractory (R/R) Hairy Cell Leukemia: * Innate continued to progress in establishing a specialized US medical affairs and commercial teams. During the fourth quarter, the US team of approximately 15 field-facing professionals completed the transition of all commercialization activities from AstraZeneca. Per the agreement, Innate remains on track for the full transition of the Lumoxiti BLA to Innate from AstraZeneca by mid-2020.   * The submission to file for the European Union regulatory approval of Lumoxiti for the treatment of patients with R/R HCL by AstraZeneca is on track and expected by the end of 2019. Upon the submission, AstraZeneca is eligible to receive a regulatory milestone of $15 million.Various Preclinical and Drug Discovery: * Innate announced the publication of a Nature review article, “Harnessing Innate Immunity in Cancer Therapy,” authored by Innate Pharma scientists in partnership with other leading scientists. The peer-reviewed article focuses on cancer-immune interactions that now place innate immune cells as critical players in the fight against cancersiv. * At the SITC 2019 Congress, Innate discussed its expertise in immuno-oncology drug discovery with the preclinical data presentations on IPH5401, IPH5201 (anti-CD39) and IPH5301 (anti-CD73), which target the adenosine immunosuppressive pathway, and the Company’s new proprietary trifunctional NK cell engagers (NKCEs).Post-period events: * In October, Innate Pharma successfully completed its global offering, including its initial public offering on the Nasdaq Global Select Market raising approximately $79.1 million (€71.4 millionv) in gross proceeds from the sale of American Depositary Shares (ADS) in the United States and a European Private Placement of ordinary shares. The global offering resulted in the issuance of 14,375,000 new ordinary shares, comprising 9,922,227 ADSs, at an offering price of $5.50 per ADS, and 4,452,773 ordinary shares in a concurrent European private placement (including France) at an offering price of €4.97 per ordinary share. Each ADS represents one ordinary share. * IPH5401 and durvalumab combination expansion cohorts were initiated in patients with IO-pretreated non-small-cell lung cancer (NSCLC) and IO-naïve hepatocarcinoma (HCC), as provided by the protocol. The Company plans to add an additional cohort testing IPH5401 in combination with durvalumab in IO-pretreated HCC patients, subject to regulatory approval. Preliminary data from the first two expansion cohorts is expected in the second half of 2020. * Innate announced the publication of a Nature review article, “Harnessing Innate Immunity in Cancer Therapy”, authored by Innate Pharma scientists in partnership with other leading scientists. The review article focuses on cancer-immune interactions that now place innate immune cells as critical players in the fight against cancersvi. * At the SITC 2019 Congress, Innate showcased its expertise in immuno-oncology drug discovery with the preclinical data presentations on IPH5401, IPH5201 (anti-CD39) and IPH5301 (anti-CD73) targeting the adenosine immunosuppressive pathway and the Company’s new proprietary trifunctional NK cell engagers (NKCEs).Financial results:Cash, cash equivalents and financial assets of the Company amounted to €215.2 million as of September 30, 2019. At the same date, financial liabilities amounted to €18.3 million, of which €0.9 million resulting from the application of IFRS 16vii (€4.9 million as of September 30, 2018). The proceeds from the October global offering are not included.The increase in cash, cash equivalents, and financial assets is mainly a result of the below: * The collection in July 2019 of the research tax credit relating to the fiscal year 2018 (€13.5m)viii; and * The draw down in August 2019 of the remaining portion of €13.9 million of the €15.2 million loan granted in July 2017 by Société Générale, thereby also increasing the financial liabilitiesix.Revenues for the first nine-months of 2019 amounted to €65.4 million (€21.8 million for the same period in 2018). For the nine-month period ended September 30, 2019, revenue from collaboration and licensing agreements mainly results from the spreading of the initial payments received under our agreements with AstraZeneca.About Innate Pharma:Innate Pharma S.A. is a commercial stage oncology-focused biotech company dedicated to improving treatment and clinical outcomes for patients through therapeutic antibodies that harness the immune system to fight cancer.Innate Pharma’s commercial-stage product, Lumoxiti, in-licensed from AstraZeneca in the US, EU and Switzerland, was approved by the FDA in September 2018. Lumoxiti is a first-in class specialty oncology product for hairy cell leukemia (HCL). Innate Pharma’s broad pipeline of antibodies includes several potentially first-in-class clinical and preclinical candidates in cancers with high unmet medical need.Innate has been a pioneer in the understanding of NK cell biology and has expanded its expertise in the tumor microenvironment and tumor-antigens, as well as antibody engineering. This innovative approach has resulted in a diversified proprietary portfolio and major alliances with leaders in the biopharmaceutical industry including Bristol-Myers Squibb Novo Nordisk A/S, Sanofi, and a multi-products collaboration with AstraZeneca.Innate Pharma is a public company listed in compartment B of Euronext’s regulated market in Paris (Euronext: IPH - ISIN: FR0010331421) and in the Nasdaq Global Select Market (Nasdaq: IPHA).Disclaimer:This press release contains certain forward-looking statements, including those within the meaning of the Private Securities Litigation Reform Act of 1995.The use of certain words, including “believe,” “potential,” “expect” and “will” and similar expressions, is intended to identify forward-looking statements. Although the company believes its expectations are based on reasonable assumptions, these forward-looking statements are subject to numerous risks and uncertainties, which could cause actual results to differ materially from those anticipated. These risks and uncertainties include, among other things, the uncertainties inherent in research and development, including related to safety, progression of and results from its ongoing and planned clinical trials and preclinical studies, review and approvals by regulatory authorities of its product candidates, the Company’s commercialization efforts and the Company’s continued ability to raise capital to fund its development. For an additional discussion of risks and uncertainties which could cause the company's actual results, financial condition, performance or achievements to differ from those contained in the forward-looking statements, please refer to the Risk Factors (“Facteurs de Risque") section of the Universal Registration Document filed with the French Financial Markets Authority (“AMF”), which is available on the AMF website http://www.amf-france.org or on Innate Pharma’s website, and public filings and reports filed with the U.S. Securities and Exchange Commission (“SEC”), including the Company’s final prospectus dated October 16, 2019, and subsequent filings and reports filed with the AMF or SEC, or otherwise made public, by the Company.This press release and the information contained herein do not constitute an offer to sell or a solicitation of an offer to buy or subscribe to shares in Innate Pharma in any country.For additional information, please contact:Investor relations   Innate Pharma Danielle Spangler Tel.: +1 917 499 6240 Danielle.Spangler@innate-pharma.fr   Jérôme Marino Tel.: +33 (0)4 30 30 30 30 investors@innate-pharma.comMedia   Innate Pharma  Tracy Rossin (Global/US) Tel.: +1 240 801 0076 Tracy.Rossin@innate-pharma.com   ATCG Press Marie Puvieux (France) Tel.: +33 (0)9 81 87 46 72 innate-pharma@atcg-partners.com * * * i Including short term investments (€16.4 million) and non-current financial instruments (€35.6 million). This does not include the proceeds from the October 2019 global offering.ii Based on an exchange rate of €1 = $1.1065 on October 16, 2019[iii] As per the 2015 agreement with AstraZeneca, Innate will co-fund 30% of the Phase III clinical trials of licensed products, subject to an aggregate cap, in order to receive 50% of the profits in Europe. Innate Pharma is eligible to a $100m milestone upon dosing of the first patient.iv Olivier Demaria, Stéphanie Cornen, Marc Daëron, Yannis Morel, Ruslan Medzhitov & Eric Vivier. Harnessing Innate Immunity in Cancer Therapy. Nature, October 2nd, 2019.v Based on an exchange rate of €1 = $1.1065 on October 16, 2019vi Olivier Demaria, Stéphanie Cornen, Marc Daëron, Yannis Morel, Ruslan Medzhitov & Eric Vivier. Harnessing Innate Immunity in Cancer Therapy. Nature, October 2nd, 2019.vii IFRS 16 « Leases » supersedes IAS 17 from January 1, 2019. Under IFRS 16, a lease liability is recognized for all the leases (operating and finance leases) whilst it was only applied to finance leases under IAS 17.viii The Company is eligible to the anticipated reimbursement of the research tax credit because it meets the definition of small and medium sized enterprises (“SMEs”) according to the European Union criteria. According to Management forecasts, the status may be lost at the end of fiscal year 2019.ix Per the half year 2019 results, prior to June 30, 2019, €1.3 million was collected from the €15.2 million loan granted in July 2017 by Société Générale. Attachment * 191112 PR 3Q19 EN

  • Globe Newswire

    Information financière du troisième trimestre 2019

    * Trésorerie, équivalents de trésorerie et actifs financiers s’élevant à 215,2 millions d’eurosi * Le montant brut cumulé de l’Offre globale et de l’offre au public sur le Nasdaq s’élève à 79,1 millions de dollars (71,4 millions d’eurosii) * Monalizumab va entrer en Phase III en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un cancer épidermoïde de la tête et du cou (CETC) ayant déjà reçu un traitement d’immunothérapie anti-PD-(L)1 * Les données encourageantes issues de l’escalade de dose d’IPH5401 (anti-C5aR) soutiennent l’avancement du programme dans le carcinome hépatocellulaire (CHC) et le cancer du poumon non à petites cellules  (CPNPC) * La transition des activités commerciales ainsi que le dépôt du dossier réglementaire en Europe de Lumoxiti suivent leur cours          Marseille, le 13 novembre 2019, 7h00Innate Pharma SA (la « Société » - Euronext Paris : FR0010331421 – IPH ; Nasdaq : IPHA) annonce aujourd’hui son chiffre d’affaires et sa position de trésorerie pour les neuf premiers mois de l’année 2019.« Nous avons fait de grandes avancées cette année et plus particulièrement au troisième trimestre, qui a vu se réaliser deux évènements majeurs qui continueront à impacter la Société, » commente Mondher Mahjoubi, Président du Directoire d’Innate Pharma. « Avec notre partenaire AstraZeneca, nous avons décidé de faire entrer monalizumab en Phase III validant notre approche innovante de l’immuno-oncologie et faisant rapprochant ainsi un potentiel nouveau traitement des patients présentant un cancer de la tête et du cou. La mise en œuvre de notre cotation au Nasdaq marque une étape cruciale dans la reconnaissance de la Société et soutient notre stratégie de long-terme de devenir un leader mondial de l’immuno-oncologie. » « La réalisation de notre cotation au Nasdaq nous permet de renforcer notre position financière tout en élargissant notre base d’investisseurs institutionnels américains et internationaux, » commente Laure-Hélène Mercier, Directrice financière d’Innate Pharma. « Avec cette opération, nous avons les ressources adéquates pour financer la croissance et la maturation de notre portefeuille, ainsi que pour soutenir notre expansion opérationnelle et commerciale aux États-Unis. Cette année, nous avons à la fois connu des réussites cliniques et opérationnelles. Nous regardons maintenant vers 2020 et 2021 où nous comptons amener nos programmes à délivrer plusieurs jeux de données. »           Avancées du portefeuille :Monalizumab (anticorps anti-NKG2A), en partenariat avec AstraZeneca : * Innate a annoncé qu’AstraZeneca (LSE/STO/NYSE : AZN) a décidé de tester monalizumab dans un essai clinique randomisé de Phase III qui évaluera la combinaison de monalizumab avec cetuximab chez des patients présentant un CETC en rechute ou métastatique ayant déjà reçu un traitement d’immunothérapie anti-PD-(L)1. Cet essai sera cofinancé par les deux partenairesiii. Son démarrage est prévu en 2020, sous réserve de l’accord des autorités réglementaires. * Au congrès 2019 de l’ESMO 2019, Innate a présenté des données de suivi de long-terme sur les 40 patients de l’étude de Phase II évaluant monalizumab en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un CETC en rechute ou métastatique. * Une survie globale médiane de 8,5 mois (14,1 mois contre 7,8 mois pour les patients n’ayant jamais reçu d’immunothérapie) avec un suivi médian de 17 mois ; * Un taux de survie à 12 mois de 44% (60% pour les patients ayant déjà reçu une immunothérapie et 32% pour ceux qui n’en ont jamais reçu). * L’extension de cohorte 2 évalue la combinaison de monalizumab et cetuximab chez des patients présentant un CETC en rechute ou métastatique ayant déjà reçu un traitement d’immunothérapie anti-PD-(L)1. Le recrutement a démarré en septembre 2018 et les 40 patients prévus ont tous été recrutés. La Société estime pouvoir présenter des données préliminaires issues de cette deuxième cohorte au premier semestre 2020. * L’extension de cohorte 3 évalue la combinaison de monalizumab, cetuximab et durvalumab chez des patients présentant un CETC en rechute ou métastatique n’ayant jamais reçu un traitement d’immunothérapie anti-PD-(L)1. Des données préliminaires sont attendues au second semestre 2020.IPH5401 (anticorps anti-C5aR) : * Au congrès 2019 de l’ESMO 2019, Innate a présenté des données encourageantes issues de l’étude en escalade de dose STELLAR-001. La combinaison d’IPH5401 et durvalumab a été bien tolérée. En matière de sécurité, aucune toxicité limitant la dose ou toxicité liée au niveau de dose n’ont été observées. * Douze patients étaient évalués pour l’efficacité. Des signaux primaires d’efficacité ont été observés chez des patients présentant un CPNPC et un CHC, ces deux types de cancer étant corrélés à une forte expression du récepteur de C5a. Une réponse partielle confirmée a été observée chez un patient présentant un CHC ayant progressé après traitement par nivolumab ainsi qu’une stabilisation prolongée (40 semaines) a été observée chez un patient présentant un CPNPC ayant progressé après traitement par nivolumab; * Des données in vitro complémentaires décrivant son mécanisme d’action ont été présentées début novembre au congrès 2019 de la SITC 2019.  * Les extensions de cohortes évaluant la combinaison d’IPH5401 et durvalumab chez des patients présentant un CPNPC en résistance secondaire après un traitement d’immunothérapie, ainsi que chez des patients présentant un CHC n’ayant jamais été traité par immunothérapie ont démarré. De plus, la Société a décidé d’ajouter une cohorte additionnelle évaluant la même combinaison chez des patients présentant un CHC ayant déjà été traités par immunothérapie, sous réserve de l’accord des autorités réglementaires. Des données préliminaires issues des premières extensions de cohortes sont attendues pour le second semestre 2020.Lumoxiti, un produit commercial first-in-class pour le traitement de la leucémie à tricholeucocytes acquis auprès d’AstraZeneca * Innate continue à établir des équipes commerciales et affaires médicales aux États-Unis. Au quatrième trimestre, l’équipe américaine sera constituée d’environ 15 professionnels sur le terrain accomplissant la transition de toutes les activités commerciales d’AstraZeneca. En respect de l’accord, Innate reste en voie pour une transition complète de l’autorisation de mise sur le marché de Lumoxiti d’ici à mi-2020. * La soumission, par AstraZeneca, du dossier d’approbation réglementaire de Lumoxiti dans l’Union Européenne, pour le traitement de patients présentant une leucémie à tricholeucocytes en rechute ou réfractaire, est en cours. La soumission du dossier est attendue d’ici la fin de l’année 2019. À la soumission du dossier, AstraZeneca est éligible à un paiement d’étape réglementaire de 15 millions de dollars.Portefeuille préclinique et découverte de médicaments : * Innate a annoncé la publication d’un article de synthèse dans Nature intitulé « Harnessing Innate Immunity in Cancer Therapy » et signé par des scientifiques d’Innate Pharma associés à d’autres immunologistes de renom. L’article se concentre sur les interactions entre cancer et système immunitaire, dans lesquelles les cellules de l’immunité innée jouent un rôle primordial dans le combat contre les cancersiv. * Au congrès 2019 de la SITC, Innate a montré son expertise en découverte de nouveaux médicaments en immuno-oncologie avec la présentation de données précliniques sur IPH5401, IPH5201 (anti-CD39) and IPH5301 (anti-CD73), ciblant la voie adénosine immunosuppressive, ainsi que les nouveaux anticorps trifonctionnels engageant les cellules NK (NK cell engagers \- NKCEs) propriétaires de la Société.Évènements post-clôture : * En octobre, Innate Pharma a réalisé son offre globale incluant son offre au public sur le Nasdaq Global Select Market, résultant en un montant brut cumulé d’environ 79,1 millions de dollars (71,4 millions d’eurosv), provenant de la vente d’American Depositary Shares (ADS) aux États-Unis et d’un placement privé d’actions ordinaires en Europe. L’offre globale aboutit à l’émission de 14 375 000 actions ordinaires nouvelles, comprenant 9 922 227 ADS, à un prix de souscription unitaire de 5,50 dollars et  4 452 773 actions ordinaires dans le cadre d’un placement privé en Europe (y compris la France), à un prix de souscription unitaire de 4,97 euros. Chaque ADS représente une action ordinaire. * Les extensions de cohortes évaluant la combinaison d’IPH5401 et durvalumab chez des patients présentant un CPNPC en résistance secondaire après un traitement d’immunothérapie, ainsi que chez des patients présentant un CHC n’ayant jamais été traité par immunothérapie ont démarré. De plus, la Société a décidé d’ajouter une cohorte additionnelle évaluant la même combinaison chez des patients présentant un CHC ayant déjà été traités par immunothérapie, sous réserve de l’accord des autorités réglementaires. Des données préliminaires issues des premières extensions de cohortes sont attendues pour le second semestre 2020. * Innate a annoncé la publication d’un article de synthèse dans Nature intitulé « Harnessing Innate Immunity in Cancer Therapy » et signé par des scientifiques d’Innate Pharma associés à d’autres immunologistes de renom. L’article se concentre sur les interactions entre cancer et système immunitaire, dans lesquelles les cellules de l’immunité innée jouent un rôle primordial dans le combat contre les cancersvi. * Au congrès 2019 de la SITC, Innate a montré son expertise en découverte de nouveaux médicaments en immuno-oncologie avec la présentation de données précliniques sur IPH5401, IPH5201 (anti-CD39) and IPH5301 (anti-CD73), ciblant la voie adénosine immunosuppressive, ainsi que les nouveaux anticorps trifonctionnels engageant les cellules NK (NK cell engagers - NKCEs) propriétaires de la Société.Résultats financiers :Au 30 septembre 2019, la trésorerie, les équivalents de trésorerie et actifs financiers de la Société s’élevaient à 215,2 millions d’euros. À la même date, le total du passif financier de la Société s’élevait à 18,3 millions d’euros, dont 0,9 million d’euros résultant de l’application d’IFRS 16vii (4,9 millions d’euros au 30 septembre 2018). Les montants relatifs à l’offre globale d’octobre ne sont pas inclus.L’augmentation de la trésorerie, les équivalents de trésorerie et actifs financiers provient principalement des éléments ci-après : * La réception en juillet 2019 du crédit impôt recherche relatif à l’année fiscale 2018 (13,5 millions d’euros)viii ; et * Le tirage en août 2019 des 13,9 millions d’euros restant du prêt de 15,2 millions d’euros accordé en juillet 2017 par Société Générale, augmentant ainsi le passif financierix.Le chiffre d’affaires pour les neuf premiers mois de 2019 s’élevait à 65,4 millions d’euros (21,8 millions d’euros pour le troisième trimestre 2018). Pour la période de neuf mois se terminant le 30 septembre 2019, le chiffre d’affaires provient majoritairement des accords de co-développement et commercialisation avec AstraZeneca, correspondant à l’étalement comptable sur la période des paiements initiaux reçus dans ce cadre.À propos d’Innate Pharma :       Innate Pharma S.A. est une société de biotechnologies commerciale spécialisée en immuno-oncologie, dédiée à l’amélioration du traitement des cancers grâce à des anticorps thérapeutiques innovants exploitant le système immunitaire.Le produit commercial d’Innate Pharma, Lumoxiti, pris en licence à AstraZeneca, a été approuvé par la FDA en septembre 2018. Lumoxiti est un produit d’oncologie « first-in-class » pour le traitement de la leucémie à tricholeucocytes (LT). Le large portefeuille d’anticorps d’Innate Pharma inclut plusieurs candidats potentiellement « first-in-class » au stade clinique et préclinique dans des cancers où le besoin médical est important.Pionnière dans la biologie des cellules NK, Innate Pharma a élargi son expertise au microenvironnement tumoral et au ciblage d’antigènes tumoraux, ainsi qu’à l’ingénierie des anticorps. L’approche d’Innate Pharma lui a permis de nouer des alliances avec des sociétés leaders de la biopharmacie comme Bristol-Myers Squibb, Novo Nordisk A/S ou Sanofi ainsi qu’un partenariat multi-produits avec AstraZeneca.Innate Pharma est une société cotée sur le compartiment B du marché réglementé Euronext Paris (Euronext : IPH – ISIN : FR0010331421) et sur le Nasdaq Global Select Market (Nasdaq : IPHA).Avertissement :Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives, y compris celles au sens du Private Securities Litigation Reform Act de 1995. L'emploi de certains termes, notamment « croire », « potentiel », « s'attendre à » et « sera » et d'autres expressions semblables, vise à identifier des énoncés prospectifs. Bien que la Société considère que ses projections sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, ce qui pourrait donner lieu à des résultats substantiellement différents de ceux anticipés. Ces aléas et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, y compris celles relatives à l’innocuité, aux progrès et aux résultats des essais cliniques et des études précliniques en cours ou prévus, aux examens et autorisations d’autorités réglementaires concernant les produits-candidats de la Société, des efforts commerciaux de la Société ainsi que la capacité de la Société à continuer à lever des fonds pour son développement. Pour des considérations supplémentaires en matière de risques et d’incertitudes pouvant faire différer les résultats effectifs, la situation financière, la performance et les réussites de la Société, merci de vous référer à la section « Facteurs de Risques » du Document d’Enregistrement Universel déposé auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), disponible sur les sites Internet d’Innate Pharma (www.innate-pharma.com) et de l’AMF (www.amf-france.org), et les documents et rapports publics déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, y compris le prospectus définitif de la Société daté du 16 octobre 2019 et les documents et rapports subséquents déposés auprès de l'AMF ou de la SEC, ou autrement rendus publics, par la Société.Le présent communiqué, et les informations qu’il contient, ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription, des actions d’Innate Pharma dans un quelconque pays. Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter :Relations investisseurs Innate Pharma Danielle Spangler Tel.: +1 917 499 6240 Danielle.Spangler@innate-pharma.fr   Jérôme Marino Tel.: +33 (0)4 30 30 30 30 investors@innate-pharma.comRelations presse Innate Pharma  Tracy Rossin (International/US) Tel.: +1 240 801 0076 Tracy.Rossin@innate-pharma.com   ATCG Press Marie Puvieux (France) Tel.: +33 (0)9 81 87 46 72 innate-pharma@atcg-partners.com   * * * i Incluant des investissements court-terme (16,4 millions d’euros) et des instruments financiers non-courants (35,6 millions d’euros). Cela n’inclut pas les montants issus de l’offre globale d’octobre 2019.ii Sur la base d’un taux de change de 1€ = 1,1065$ le 16 octobre 2019[iii] En vertu de l’accord de 2015 avec AstraZeneca, Innate cofinancera le programme de développement de Phase III de monalizumab à hauteur de 30%, une limite à l’engagement financier d’Innate ayant été préétablie, pour être éligible à 50% des profits en Europe. Innate Pharma est éligible à un paiement d’étape de 100 millions de dollars au traitement du premier patient.iv Olivier Demaria, Stéphanie Cornen, Marc Daëron, Yannis Morel, Ruslan Medzhitov & Eric Vivier. Harnessing Innate Immunity in Cancer Therapy. Nature, October 2nd, 2019.v Sur la base d’un taux de change de 1€ = 1,1065$ le 16 octobre 2019vi Olivier Demaria, Stéphanie Cornen, Marc Daëron, Yannis Morel, Ruslan Medzhitov & Eric Vivier. Harnessing Innate Immunity in Cancer Therapy. Nature, October 2nd, 2019.vii La norme IFRS 16 « Contrats de location » remplace la norme IAS 17 à partir du 1er janvier 2019. L’application d’IFRS 16 impose la reconnaissance d’une dette de loyers pour tous les crédits-baux (opérationnels et financiers) alors que, sous IAS 17, seuls les crédits-baux financiers étaient concernés.viii La Société est éligible au remboursement anticipé des créances de crédit d’impôt recherché car elle répond aux critères de PME communautaire. Selon les estimations de la direction, ce statut pourrait être perdu à la fin de l’exercice 2019.ix Comme précisé dans les résultats semestriels 2019, au 30 juin 2019, 1,3 million d’euros avait préalablement été tire sur le prêt de 15,2 million d’euros accordé en juillet 2017 par la Société Générale. Pièce jointe * 191112 PR 3Q19 FR

  • Globe Newswire

    Innate Pharma partagera de nouvelles données de long terme sur Lumoxiti au congrès annuel 2019 de la société américaine d'hématologie

    L’analyse des données de long terme s’ajoutera aux résultats de l’étude de Phase III sur l’efficacité de Lumoxiti qui ont déjà été présentésMarseille, le 7 novembre 2019, 7h00 Innate Pharma SA (Euronext Paris : IPH – ISIN : FR0010331421 ; Nasdaq : IPHA)(« Innate » ou la « Société ») présentera de nouvelles données de long terme issues de l’étude pivot de Phase III sur Lumoxiti® (moxetumomab pasudotox) lors du 61ème congrès annuel de la société américaine d’hématologie (ASH) qui se tient du 7 au 10 décembre 2019 à Orlando, en Floride. « Lors de l’ASH de cette année, nous fournirons de nouvelles données de suivi importantes issues de l’étude de Phase III sur Lumoxiti. Nous sommes impatients de collaborer avec la communauté d’hémato-oncologie pour améliorer les résultats thérapeutiques des patients atteints de leucémie à tricholeucocytes en rechute ou réfractaire, » commente Pierre Dodion, MD, vice-président exécutif et Directeur Médical d’Innate Pharma.Informations concernant le poster présenté à l’ASH :      ·Moxetumomab Pasudotox-tdfk in Heavily Pretreated Patients with Relapsed/Refractory Hairy Cell Leukemia (HCL): Long-Term Follow-up from the Pivotal Phase 3 Trial, [poster2808]             Auteurs :  Robert J Kreitman, Claire Dearden, Pier Luigi Zinzani, Julio Delgado, Tadeusz Robak, Philipp D le Coutre, Bjørn T Gjertsen, Xavier Troussard, Gail J Roboz, Lionel Karlin, Douglas E Gladstone, Nataliya Kuptsova-Clarkson, Shiyao Liu, Priti Patel, Wyndham H Wilson, Ira Pastan, Francis Giles, on behalf of the Study 1053 investigators             Date : Dimanche 8 décembre | 18h00-20h00 ETÀ propos de Lumoxiti (moxetumomab pasudotox) :Lumoxiti est une cytotoxine ciblant CD22 et un traitement « first-in-class » approuvé aux États-Unis pour les adultes atteints d’une leucémie à tricholeucocytes (LT) en rechute ou réfractaire, ayant reçu au moins deux lignes de thérapies systémiques, dont des analogues de nucléosides puriques. Lumoxiti n’est pas recommandé pour des patients présentant une insuffisance rénale sévère (CrCl ≤ 29 mL/min). Il est formé par la portion de liaison d’un anticorps contre CD22 fusionnée avec une toxine bactérienne tronquée ; la toxine inhibe la synthèse de protéines et finalement déclenche la mort de la cellule par apoptose. Lumoxiti a été approuvé la FDA en septembre 2018 et a reçu la désignation orpheline de la FDA pour le traitement de la LT en rechute ou réfractaire. AstraZeneca est actuellement titulaire de la demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Lumoxiti.À propos de l’essai de Phase III ‘1053’ :L’essai ‘1053’ sponsorisé par AstraZeneca est un essai clinique de Phase III sans bras contrôle et multicentrique, évaluant l’efficacité et la tolérance de Lumoxiti en monothérapie chez des patients atteints d’une LT en rechute ou réfractaire ayant reçu précédemment au moins deux lignes de traitements systémiques, dont des analogues de nucléosides puriques. L’essai a recruté 80 patients sur 34 sites et dans 14 pays. Le critère primaire d’efficacité était un taux de réponses complètes (CR) durables, telle que les patients présentent une rémission hématologique complète (normalisation de l’hémogramme du patient) d’une durée supérieure à 180 jours. Les critères secondaires incluaient le taux de réponse global, la survie sans rechute, la survie sans progression, le délai de réponse, la tolérance, la pharmacocinétique et le potentiel immunogénique.À propos d’Innate Pharma :        Innate Pharma S.A. est une société de biotechnologies commerciale spécialisée en immuno-oncologie, dédiée à l’amélioration du traitement des cancers grâce à des anticorps thérapeutiques innovants exploitant le système immunitaire.Le produit commercial d’Innate Pharma, Lumoxiti, pris en licence à AstraZeneca, a été approuvé par la FDA en septembre 2018. Lumoxiti est un produit d’oncologie « first-in-class » pour le traitement de la leucémie à tricholeucocytes (LT). Le large portefeuille d’anticorps d’Innate Pharma inclut plusieurs candidats potentiellement « first-in-class » au stade clinique et préclinique dans des cancers où le besoin médical est important.Pionnière dans la biologie des cellules NK, Innate Pharma a élargi son expertise au microenvironnement tumoral et au ciblage d’antigènes tumoraux, ainsi qu’à l’ingénierie des anticorps. L’approche d’Innate Pharma lui a permis de nouer des alliances avec des sociétés leaders de la biopharmacie comme Bristol-Myers Squibb, Novo Nordisk A/S ou Sanofi ainsi qu’un partenariat multi-produits avec AstraZeneca.Basée à Marseille, Innate Pharma est cotée en bourse sur Euronext Paris et sur le Nasdaq Global Select Market.Retrouvez Innate Pharma sur www.innate-pharma.com.Informations pratiques :Code ISIN Code mnémonique LEIFR0010331421 Euronext: IPH Nasdaq: IPHA 9695002Y8420ZB8HJE29 Avertissement :Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives, y compris celles au sens du Private Securities Litigation Reform Act de 1995. L'emploi de certains termes, notamment « croire », « potentiel », « s'attendre à » et « sera » et d'autres expressions semblables, vise à identifier des énoncés prospectifs. Bien que la Société considère que ses projections sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, ce qui pourrait donner lieu à des résultats substantiellement différents de ceux anticipés. Ces aléas et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, y compris celles relatives à l’innocuité, aux progrès et aux résultats des essais cliniques et des études précliniques en cours ou prévus, aux examens et autorisations d’autorités réglementaires concernant les produits-candidats de la Société, des efforts commerciaux de la Société ainsi que la capacité de la Société à continuer à lever des fonds pour son développement. Pour des considérations supplémentaires en matière de risques et d’incertitudes pouvant faire différer les résultats effectifs, la situation financière, la performance et les réussites de la Société, merci de vous référer à la section « Facteurs de Risques » du Document d’Enregistrement Universel déposé auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), disponible sur les sites Internet d’Innate Pharma (www.innate-pharma.com) et de l’AMF (www.amf-france.org), et les documents et rapports publics déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, y compris le prospectus définitif de la Société daté du 16 octobre 2019 et les documents et rapports subséquents déposés auprès de l'AMF ou de la SEC, ou autrement rendus publics, par la Société. Le présent communiqué, et les informations qu’il contient, ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription, des actions d’Innate Pharma dans un quelconque pays.Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter :Relations investisseursContacts Presse Innate PharmaInnate Pharma Danielle Spangler Tel.: +1 917 499 6240 Danielle.Spangler@innate-pharma.frTracy Rossin (Global / US) Tel. : +1 240 801 0076 Tracy.Rossin@innate-pharma.com   Jérôme Marino Tel.: +33 (0)4 30 30 30 30 investors@innate-pharma.comATCG Press Marie Puvieux (France) Tel. : +33 (0)9 81 87 46 72 innate-pharma@atcg-partners.com Pièce jointe * ASH 2019 curtain raiser release vf

  • Globe Newswire

    Innate Pharma to share new long-term data on Lumoxiti at 2019 American Society of Hematology annual meeting

    Long-term data analysis will expand on previously reported efficacy results from Lumoxiti Phase III trialMarseille, France, November 7, 2019, 7:00 AM CET Innate Pharma SA (Euronext Paris: IPH – ISIN: FR0010331421; Nasdaq: IPHA) (“Innate” or the “Company”) will share new, long-term data from the pivotal Phase III trial of Lumoxiti® (moxetumomab pasudotox) at the 61st American Society of Hematology (ASH) Annual Meeting in Orlando, Florida, December 7-10.“At this year’s ASH, we look forward to providing important new follow-up data from the Lumoxiti phase III trial and engaging with the hemato-oncology community on improving treatment outcomes for patients with relapsed or refractory hairy cell leukemia,” commented Pierre Dodion, MD, Executive Vice President and Chief Medical Officer of Innate Pharma.   Details of the poster presentation at ASH are as follows:      ·Moxetumomab Pasudotox-tdfk in Heavily Pretreated Patients with Relapsed/Refractory Hairy Cell Leukemia (HCL): Long-Term Follow-up from the Pivotal Phase 3 Trial, [poster2808]             Authors:  Robert J Kreitman, Claire Dearden, Pier Luigi Zinzani, Julio Delgado, Tadeusz Robak, Philipp D le Coutre, Bjørn T Gjertsen, Xavier Troussard, Gail J Roboz, Lionel Karlin, Douglas E Gladstone, Nataliya Kuptsova-Clarkson, Shiyao Liu, Priti Patel, Wyndham H Wilson, Ira Pastan, Francis Giles, on behalf of the Study 1053 investigators             Date:  Sunday December 8 | 6:00-8:00 pm ETAbout Lumoxiti (moxetumomab pasudotox):Lumoxiti is a CD22-directed cytotoxin and a first-in-class treatment in the US for adult patients with relapsed or refractory (r/r) hairy cell leukemia (HCL) who have received at least two prior systemic therapies, including treatment with a purine nucleoside analog. Lumoxiti is not recommended in patients with severe renal impairment (CrCl ≤ 29 mL/min).  It comprises the CD22 binding portion of an antibody fused to a truncated pseudomonas exotoxin.  The toxin inhibits protein synthesis and ultimately triggers apoptotic cell death. Lumoxiti received U.S. FDA approval in September 2018 and has been granted Orphan Drug Designation by the FDA for the treatment of r/r HCL. AstraZeneca is the current Biologics License Application (BLA) holder for Lumoxiti.About the ‘1053’ Phase III trial:The AstraZeneca-sponsored ‘1053’ trial is a single-arm, multicenter Phase III clinical trial assessing the efficacy and safety of Lumoxiti monotherapy in patients with r/r HCL who have received at least two prior therapies, including one purine nucleoside analog. The trial enrolled 80 patients and was conducted across 34 sites in 14 countries. The primary endpoint was durable complete response (CR), defined as CR with hematologic remission (blood count normalization) for >180 days. Secondary outcome measures included objective response rate, duration of complete and objective response, progression-free survival, safety/tolerability, pharmacokinetics and immunogenic potential.About Innate Pharma:Innate Pharma S.A. is a commercial stage oncology-focused biotech company dedicated to improving treatment and clinical outcomes for patients through therapeutic antibodies that harness the immune system to fight cancer.Innate Pharma’s commercial-stage product, Lumoxiti, in-licensed from AstraZeneca in the US, EU and Switzerland, was approved by the FDA in September 2018. Lumoxiti is a first-in class specialty oncology product for hairy cell leukemia. Innate Pharma’s broad pipeline of antibodies includes several potentially first-in-class clinical and preclinical candidates in cancers with high unmet medical need.Innate has been a pioneer in the understanding of natural killer cell biology and has expanded its expertise in the tumor microenvironment and tumor-antigens, as well as antibody engineering. This innovative approach has resulted in a diversified proprietary portfolio and major alliances with leaders in the biopharmaceutical industry including Bristol-Myers Squibb, Novo Nordisk A/S, Sanofi, and a multi-products collaboration with AstraZeneca.Based in Marseille, France, Innate Pharma is listed on Euronext Paris and Nasdaq in the US.Learn more about Innate Pharma at www.innate-pharma.com Information about Innate Pharma shares:ISIN code Ticker code LEIFR0010331421 Euronext: IPH Nasdaq: IPHA 9695002Y8420ZB8HJE29 Disclaimer:This press release contains certain forward-looking statements, including those within the meaning of the Private Securities Litigation Reform Act of 1995.The use of certain words, including “believe,” “potential,” “expect” and “will” and similar expressions, is intended to identify forward-looking statements. Although the company believes its expectations are based on reasonable assumptions, these forward-looking statements are subject to numerous risks and uncertainties, which could cause actual results to differ materially from those anticipated. These risks and uncertainties include, among other things, the uncertainties inherent in research and development, including related to safety, progression of and results from its ongoing and planned clinical trials and preclinical studies, review and approvals by regulatory authorities of its product candidates, the Company’s commercialization efforts and the Company’s continued ability to raise capital to fund its development. For an additional discussion of risks and uncertainties which could cause the company's actual results, financial condition, performance or achievements to differ from those contained in the forward-looking statements, please refer to the Risk Factors (“Facteurs de Risque") section of the Universal Registration Document filed with the French Financial Markets Authority (“AMF”), which is available on the AMF website http://www.amf-france.org or on Innate Pharma’s website, and public filings and reports filed with the U.S. Securities and Exchange Commission (“SEC”), including the Company’s final prospectus dated October 16, 2019, and subsequent filings and reports filed with the AMF or SEC, or otherwise made public, by the Company.This press release and the information contained herein do not constitute an offer to sell or a solicitation of an offer to buy or subscribe to shares in Innate Pharma in any country.For additional information, please contact:Investor relations   Innate Pharma Danielle Spangler Tel.: +1 917 499 6240 Danielle.Spangler@innate-pharma.fr   Jérôme Marino Tel.: +33 (0)4 30 30 30 30 investors@innate-pharma.comMedia   Innate Pharma  Tracy Rossin (Global/US) Tel.: +1 240 801 0076 Tracy.Rossin@innate-pharma.com   ATCG Press Marie Puvieux (France) Tel.: +33 (0)9 81 87 46 72 innate-pharma@atcg-partners.com Attachment * ASH 2019 curtain raiser EN

  • Globe Newswire

    NUMBER OF SHARES AND VOTING RIGHTS OF INNATE PHARMA AS AT NOVEMBER 1, 2019

    NUMBER OF SHARES AND VOTING RIGHTS OF INNATE PHARMA AS AT NOVEMBER 1, 2019Marseille, France, November 6, 2019, 7:00 AM CETPursuant to the article L. 233-8 II of the French « Code de Commerce » and the article 223-16 of the French stock-market authorities (Autorité des Marchés Financiers, or “AMF”) charter, Innate Pharma SA (the “Company” - Euronext Paris: FR0010331421 – IPH; Nasdaq: IPHA) releases its total number of shares outstanding as well as its voting rights as at November 1, 2019:Total number of shares outstanding:78,560,464 ordinary shares  6,931 Preferred Shares 2016 7,581 Preferred Shares 2017 Total number of theoretical voting rights (1): Total number of exercisable voting rights (2):78,568,045 78,549,288 (1) The total number of theoretical voting rights (or “gross” voting rights) is used as the basis for calculating the crossing of shareholding thresholds. In accordance with Article 223-11 of the AMF General Regulation, this number is calculated on the basis of all shares to which voting rights are attached (ordinary shares and Preferred Shares 2017), including shares whose voting rights have been suspended.(2) The total number of exercisable voting rights (or ”net” voting rights) is calculated without taking into account the shares held in treasury by the Company, with suspended voting rights. It is released so as to ensure that the market is adequately informed, in accordance with the recommendation made by the AMF on July 17, 2007.About Innate Pharma:Innate Pharma is a commercial stage oncology-focused biotech company dedicated to improving treatment and clinical outcomes for patients through therapeutic antibodies that harness the immune system to fight cancer.Innate Pharma’s commercial-stage product, Lumoxiti, in-licensed from AstraZeneca, was approved by the FDA in September 2018. Lumoxiti is a first-in class specialty oncology product for hairy cell leukemia (HCL). Innate Pharma’s broad pipeline of antibodies includes several potentially first-in-class clinical and preclinical candidates in cancers with high unmet medical need.Innate Pharma has been a pioneer in the understanding of NK cell biology and has expanded its expertise in the tumor microenvironment and tumor-antigens, as well as antibody engineering. This innovative approach has resulted in a diversified proprietary portfolio and major alliances with leaders in the biopharmaceutical industry including Bristol-Myers Squibb, Novo Nordisk A/S, Sanofi, and a multi-products collaboration with AstraZeneca.Innate Pharma is a public company listed in compartment B of Euronext’s regulated market in Paris (Euronext: IPH - ISIN: FR0010331421) and in the Nasdaq Global Select Market (Nasdaq: IPHA).Disclaimer:This press release contains certain forward-looking statements, including those within the meaning of the Private Securities Litigation Reform Act of 1995.The use of certain words, including “believe,” “potential,” “expect” and “will” and similar expressions, is intended to identify forward-looking statements. Although the company believes its expectations are based on reasonable assumptions, these forward-looking statements are subject to numerous risks and uncertainties, which could cause actual results to differ materially from those anticipated. These risks and uncertainties include, among other things, the uncertainties inherent in research and development, including related to safety, progression of and results from its ongoing and planned clinical trials and preclinical studies, review and approvals by regulatory authorities of its product candidates, the Company’s commercialization efforts and the Company’s continued ability to raise capital to fund its development. For an additional discussion of risks and uncertainties which could cause the company's actual results, financial condition, performance or achievements to differ from those contained in the forward-looking statements, please refer to the Risk Factors (“Facteurs de Risque") section of the Universal Registration Document filed with the French Financial Markets Authority (“AMF”), which is available on the AMF website http://www.amf-france.org or on Innate Pharma’s website, and public filings and reports filed with the U.S. Securities and Exchange Commission (“SEC”), including the Company’s final prospectus dated October 16, 2019, and subsequent filings and reports filed with the AMF or SEC, or otherwise made public, by the Company.This press release and the information contained herein do not constitute an offer to sell or a solicitation of an offer to buy or subscribe to shares in Innate Pharma in any country.For additional information, please contact:Investor relations   Innate Pharma Danielle Spangler Tel.: +1 917 499 6240 Danielle.Spangler@innate-pharma.fr   Jérôme Marino Tel.: +33 (0)4 30 30 30 30 investors@innate-pharma.comMedia   Innate Pharma  Tracy Rossin (Global/US) Tel.: +1 240 801 0076 Tracy.Rossin@innate-pharma.com   ATCG Press Marie Puvieux (France) Tel.: +33 (0)9 81 87 46 72 innate-pharma@atcg-partners.com Attachment * 191028_IPH_number_of_shares_as_at_nov-1-2019

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages