La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 077,63
    -123,04 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 914,77
    -137,58 (-0,98 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,2039
    +0,0059 (+0,49 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    46 906,08
    -64,93 (-0,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 281,19
    -17,77 (-1,37 %)
     
  • S&P 500

    4 163,26
    -22,21 (-0,53 %)
     

Voltalia SA: Résultats annuels 2020: forte amélioration de la rentabilité et atteinte des objectifs 2020. Ambitions 2021 et 2023 confirmées et visibilité long terme renforcée

Voltalia
·24 min de lecture

Résultats annuels 2020
Forte amélioration de la rentabilité et atteinte des objectifs 2020
Ambitions 2021 et 2023 confirmées et visibilité long terme renforcée

Forte progression des résultats en 2020, malgré la crise sanitaire
·Croissance des revenus (+33%), de l’EBITDA (+50%) et du résultat net part du Groupe (+71%)

Objectifs 2020 atteints

  • Capacité installée de 1,015 gigawatts (+50%)

  • Capacité sous gestion pour les clients tiers de 2,4 gigawatts (x5 comparé à fin 2019)

  • EBITDA normatif1 de 101,1 millions d’euros

Confirmation des objectifs 2021 et des ambitions 2023

  • Objectif 2021 d’EBITDA normatif2 de 170 millions d’euros

  • Ambitions 2023 d’une capacité en exploitation et en construction, déjà totalement sécurisée, de 2,6 gigawatts, pour un EBITDA normatif2 de 275 à 300 millions d’euros

Structure financière robuste et visibilité long terme renforcée

  • Levier d’endettement maîtrisé (55%) et trésorerie substantielle à fin 2020 (220 millions d’euros), encore renforcée par l’Océane verte émise en janvier 2021

  • Revenus futurs sous contrats de 6,5 milliards d’euros (28 fois les revenus 2020)

  • Portefeuille de projets en développement de 9,7 gigawatts (+24% depuis fin 2019)

Voltalia (Euronext Paris, ISIN code: FR0011995588), acteur international des énergies renouvelables, publie ce jour ses résultats annuels consolidés de l’exercice clos le 31 décembre 2020. Les comptes ont été arrêtés par le Conseil d’Administration qui s’est réuni en date du 24 mars 2021.

Voltalia commentera ses résultats annuels 2020 et ses perspectives à court et moyen terme lors d'un webcast en direct à partir de 8h30, heure de Paris, jeudi 25 mars 2021. Tous les détails de connexion sont disponibles sur notre site Web : https://www.voltalia.com/fr/investisseurs

« Si 2020 a été marquée au plan mondial par une crise sanitaire et économique posant des défis multiples, elle est avant tout une année aux nombreux succès pour Voltalia. Notre rentabilité ressort en amélioration très substantielle et nous avons continué de sécuriser notre croissance future par l’accélération de la signature de nouveaux contrats de vente d’électricité et de services. Forts de la solidité éprouvée de nos fondamentaux, de notre portefeuille de projets en développement qui atteint désormais 9,7 gigawatts et de la robustesse de notre structure financière, nous disposons de tous les atouts pour poursuivre notre trajectoire de croissance forte et rentable », déclare Sébastien Clerc, Directeur Général de Voltalia.

CHIFFRES CLÉS : CROISSANCE DE L’ACTIVITÉ, HAUSSE DE LA RENTABILITÉ, OBJECTIF D’EBITDA ATTEINT

En millions d’euros

2020

2019

Var.
à taux courants

Var. à
taux constants*

Revenus

233,5

175,5

+33%

+55%

EBITDA

97,5

65,1

+50%

+88%

Marge d’EBITDA

41,7%

37,1%

+4,6 pts

+8 pts

Résultat net part du Groupe

7,9

4,6

+71%

x3,7

* Le taux de change moyen EUR/BRL auquel ont été arrêtés les comptes 2020 ressort à 5,89 vs. 4,4 en 2019.

Les revenus de l’année ressortent à 233,5 millions d’euros, en forte progression de +55% à taux de change constants et de +33% à taux de change courants. Comme annoncé précédemment, l’activité a été portée par l’accélération des mises en service de nouvelles centrales et par une excellente dynamique des services auprès des clients tiers. La part des revenus hors Brésil a progressé, passant de 42% en 2019 à 52% en 2020.

L’EBITDA consolidé s’établit à 97,5 millions d’euros en hausse de +88% à taux de change constants et +50% à taux de change courants, grâce à une double progression de la rentabilité de l’activité Ventes d’énergie et des Services pour clients tiers. La croissance du Groupe a aussi permis de mieux amortir les coûts fixes. Il en résulte une croissance substantielle de la rentabilité avec une marge d’EBITDA de 41,7% des revenus contre 37,1% en 2019 (+4,6 points).

Tout comme au premier semestre 2020, le second semestre a été impacté par un effet ressource négatif, essentiellement lié à un niveau de vent au Brésil inférieur à la moyenne long terme (-3,6 millions d’euros à l’échelle du Groupe sur le second semestre). L’EBITDA 2020 normatif ressort ainsi à 101,1 millions d’euros, en ligne avec l’objectif annoncé par le Groupe.

Le bénéfice net part du Groupe ressort à 7,9 millions d’euros, multiplié par 3,7 à taux de change constants et en hausse de +71% à taux de change courants par rapport à 2019.

REVUE DES ACTIVITÉS

Ventes d’énergie : forte progression de l’EBITDA malgré un faible vent au Brésil

Chiffres clés financiers

En millions d’euros
Avant éliminations des services fournis en interne

2020

2019

Var.
à taux courants

Var.
à taux constants

Revenus

163,1

130,6

+25%

+51%

EBITDA

100,9

76,1

+33%

+62%

Marge d’EBITDA

61,9%

58,3%

+3,6 pts

+4 pts


Indicateurs opérationnels

2020

2019

Var.

Facteurs de charge3

Moyenne long terme Voltalia

Moyenne long terme nationale

Production (en GWh)

2 756

2 117

+30%

Capacité installée (en MW, fin de période)

1 015

678

+50%

Facteur de charge éolien au Brésil

44%

49%

-5%

51%

43%4

Facteur de charge éolien en France

28%

27%

+1%

25%

25%5

Facteur de charge solaire en France

17%

19%

-2%

20%

15%6

§ Forte croissance des revenus grâce à l’augmentation de la capacité installée

Les revenus des Ventes d’énergie s’établissent à 163,1 millions d’euros, en croissance de +51% à taux de change constants et de +25% à taux de change courants.

Cette progression des revenus résulte d’abord de la croissance de la capacité installée : à fin 2020 elle s’élève à 1 015 MW, au delà de l’objectif de 1 GW que le Groupe s’était fixé, grâce à l’addition de 337 MW de nouveaux projets contre 154 MW en 2019. Cette forte croissance est d’autant plus notable qu’elle a été réalisée dans un contexte sanitaire particulièrement complexe, qui a entrainé des retards significatifs dans la construction et la mise en service de plusieurs projets.

La progression des revenus résulte aussi de l’effet année pleine des centrales entrées en exploitation dans le courant de l’exercice précédent, de la consolidation sur douze mois d’Helexia (acquise mi-2019) et de la consolidation sur quatre mois des centrales solaires acquises en Jordanie.

A 51% en moyenne à long terme, le facteur de charge des éoliennes brésiliennes de Voltalia est supérieur à la moyenne nationale du secteur. Cet écart favorable est également constaté dans les autres pays du Groupe et résulte de s grande sélectivité lorsqu’il choisit les sites à développer et de la compétence de ses équipes de maintenance, d’ailleurs reconnue par la confiance des clients tiers de Voltalia. La progression des revenus 2020 a cependant été freinée par un faible vent au Brésil, inférieur à la moyenne long terme tout comme en 2019.

§ Croissance de l’EBITDA plus rapide que celle des revenus

Les Ventes d’énergie ont généré en 2020 près de 47 millions d’euros d’EBITDA supplémentaires par rapport à fin 2019 à taux de change constants et 24,8 millions d’euros à taux de change courants.

Dans les deux cas, la hausse est plus rapide que celle des revenus. Il en résulte une marge d’EBITDA en progression de 3,6 points.

L’amélioration s’explique par la qualité des nouvelles centrales mises en service, la perception de compensations contractuelles pour pertes de revenus liées aux retards dans la mise en service de certains projets (7,2 millions d’euros) et la bonne maîtrise des charges, notamment au sein d’Helexia qui a récemment intégré le Groupe. La progression de 3,6 points de la marge d’EBITDA aurait été meilleure encore avec une ressource (éolienne, solaire et hydraulique) conforme avec la moyenne long terme : le déficit de ressource 2020 par rapport à cette dernière a eu un impact négatif sur l’EBITDA de 11,1 milllions d’euros, dont 7,5 millions d’euros au premier semestre et 3,6 millions d’euros au second semestre.

Services: poursuite de la hausse de la contribution à l’EBITDA Groupe

En millions d’euros
Avant éliminations des services fournis en interne

FY 2020

FY 2019

Var.
à taux courants

Var.
à taux constants

Revenus

136,5

144,2

-5%

-1%

Dont revenus internes

66,1

98,5

-33%

-31%

Dont revenus externes

70,4

45,7

+54%

+62%

EBITDA

11,6

11,7

-1%

+20%

Marge d’EBITDA

8,5%

8,1%

+0,4 pt

+1.9 pts

§ +54% de ventes de Services aux clients tiers

Les revenus 2020 des Services, internes et externes, s’élèvent au total à 136,5 millions d’euros7.

En l’absence de nouveaux projets internes fortement contributeurs, les revenus intra Groupe (éliminés en consolidation) ressortent en baisse de -33 % sur l’année.

En revanche, à 70,4 millions d’euros, les revenus de Services vendus à des clients tiers ressortent en hausse de +62% à taux de change constants et de +54% à taux de change courants, illustrant l’excellente dynamique commerciale des Services en dépit de la crise économique et sanitaire. L’activité des Services a notamment contribué au démarrage de l’activité Ventes d’énergie dans deux nouveaux pays, l’Albanie et la Jordanie, où les équipes Services étaient déjà actives pour des clients tiers.

Confirmant cette montée en puissance des ventes externes, le carnet des commandes des clients tiers à fin 2020 est robuste à 157,8 millions d’euros (2,2 fois les revenus externes 2020).

§ Développement, Construction et Fourniture d’équipements

Les revenus de ce premier segment atteignent 114,2 millions d’euros (-5% à taux de change constants et -9% à taux de change courants). Ils reflètent une baisse de l’activité interne et la hausse de l’activité pour clients tiers, sur chacun des trois métiers du segment. Le Groupe a ainsi cédé 180 MW de projets à construire au Brésil et en France, à des partenaires emblématiques tels que les français Total-Eren et Siloé Infrastructures ou le japonais Toda, tout en assurant pour des clients tiers des prestations de Construction principalement au Portugal, au Burundi et au Brésil (175 MW en construction à ce jour). Ce niveau significatif d’activité a permis de générer une marge d’EBITDA à deux chiffres, en ligne avec les attentes du Groupe.

§ Exploitation-maintenance

Les revenus du segment Exploitation-maintenance atteignent 22,4 millions d’euros (+23,1% à taux de change constants et +17,2% à taux de change courants). Ils reflètent une croissance de l’activité en interne comme pour les clients tiers, avec désormais la contribution de la société Greensolver acquise pendant l’année. Bien qu’en amélioration par rapport à 2019, le segment continue d’afficher une marge d’EBITDA inférieure à l’équilibre, réduisant légèrement la rentabilité globale des Services.

AUTRES POSTES DU COMPTE DE RÉSULTAT : HAUSSE DE +71 % DU RÉSULTAT NET PART DU GROUPE

En millions d’euros

2020

2019

Var.
à taux courants

Var.
à taux constants

EBITDA avant éliminations et éléments corporate

112,6

87,9

+28%

+56%

Eliminations et éléments corporate

-15,1

-22,8

-33%

-33%

EBITDA

97,5

65,1

+50%

+88%

Dépréciation, amortissements et provisions

-53,6

-29,5

+82%

+105%

Résultat opérationnel (EBIT)

43,7

35,6

+23%

+73%

Résultat financier

-32,7

-27,8

+18%

+44%

Impôts et résultats des sociétés mises en équivalence

-3,8

-5,0

-25%

+9%

Intérêts minoritaires

0,7

1,8

-62%

-48%

Résultat net (part du Groupe)

7,9

4,6

+71%

x3,7

Les éliminations sont en baisse, l’activité interne étant en retrait au profit de la montée en puissance des ventes aux clients externes. La contribution des Services à l’EBITDA consolidé est donc en hausse. Par ailleurs, grâce à une bonne gestion, les charges corporate ressortent en baisse alors même que l’activité générale progresse.

L’EBITDA consolidé Groupe ressort à 97,5 millions d’euros, en hausse de +50% par rapport à 2019. Cette progression, plus rapide que celle des revenus, se traduit par une amélioration substantielle de la rentabilité, avec une marge d’EBITDA qui s’établit désormais à 41,7% des ventes contre 37,1% en 2019 (+4,6 points).

A 53,6 millions d’euros, les amortissements et provisions sont en hausse de +82%, reflétant l’amortissement des centrales mises en service en 2020, l’effet année pleine des centrales mises en service en 2019 et la consolidation sur douze mois d’Helexia.

A 32,7 millions d’euros, les frais financiers sont en hausse de +18%. Ils témoignent de la montée en puissance des financements de projets en exploitation et de la consolidation sur douze mois d’Helexia. La hausse est néanmoins limitée par : i) la baisse parallèle de la devise et des taux d’intérêt brésiliens ; et ii) une optimisation des charges financières d’Helexia rendue possible par son intégration dans le Groupe.

Après prise en compte des intérêts minoritaires et de l’impôt, qui baissent, le résultat net part du groupe s’établit à 7,9 millions d’euros. Il est multiplié par 3,7 à taux de change constants et en progression de +71% à taux de change courants.

BILAN CONSOLIDÉ SIMPLIFIÉ

Le bilan de Voltalia à fin 2020 atteint 1,8 milliard d’euros, en croissance de +34 % à taux de change constants et de +13% après prise en compte de la dévaluation du réal brésilien qui a clôturé l’exercice 2020 à un cours de 6,37 BRL/EUR contre 4,51 BRL/EUR au 31 décembre 2019.

En millions d’euros

31/12/2020

31/12/2019

Goodwill

80,2

86,5

Immobilisations corporelles & incorporelles

1 273,5

1 066,6

Trésorerie et equivalent de trésorerie

220,1

269,7

Autres actifs

205,1

155,0

Total actifs

1 778,9

1 577,8

Capitaux propres

696,2

783,2

Dette financière

839,3

656,2

Autres passifs courants et non courants

243,4

138,4

Total passif

1 778,9

1 577,8

La hausse des actifs du groupe est essentiellement liée à l’augmentation du portefeuille de centrales en exploitation et en construction, avec des immobilisations en augmentation de +19,4%. Cette croissance aurait été nettement plus forte encore sans l’effet de la baisse du réal brésilien face à l’euro.

La trésorerie du Groupe à fin 2020 s’établit à 220 millions d’euros. Ce niveau élevé est à ramener à une dette financière totale de 839 millions d’euros à fin 2020, en hausse limitée de +28% du fait de la baisse du réal brésilien, monnaie d’emprunt de chacune des centrales situées dans le pays. Le levier d’endettement8 est toujours très modéré, à 55%.

Au regard de sa situation financière trés saine au 31 décembre 2020 et des moyens financiers encore renforcés par la levée, début janvier 2021, de 200 millions d’euros sous forme d’obligations convertibles vertes émises à des conditions très attractives, le Groupe dispose de tous les atouts pour poursuivre sa trajectoire de croissance forte et rentable.

DÉVELOPPEMENTS RÉCENTS DEPUIS JANVIER 2021

Financement vert

Début janvier 2021, Voltalia a lancé avec succès un nouveau document cadre de financement vert et durable et une émission inaugurale d’obligations convertibles vertes pour un montant nominal de 200 millions d’euros. Largement sursouscrite, cette émission bénéficie de termes très favorables tant pour Voltalia que pour les actionnaires existants. Le produit net de cette émission sera affecté au financement et/ou au refinancement des projets verts de Voltalia, y compris de potentielles acquisitions.

Lancement de construction et mise en service

En février 2021, Voltalia a débuté la construction de Canudos 1, un projet éolien de 99,4 mégawatts au sein de son nouveau complexe brésilien de Canudos dont le potentiel atteint 1 gigawatt. Un contrat de vente d’électricité d’une durée de 20 ans a été signé avec la compagnie d’électricité CEMIG. Le parc éolien sera équipé de 28 turbines G132 fournies par Siemens-Gamesa, d’une puissance de 3,55 mégawatts chacune. La mise en service de la centrale est prévue au premier semestre 2022.

Le 17 mars 2021, Voltalia a annoncé la mise en service du projet Cabanon, son premier champ agrivoltaïque. Située dans la région Sud en France, la centrale de 3 mégawatts, dont la construction a démarré à la fin du deuxième trimestre 2020, associe production agricole et production d’électricité photovoltaïque sur un même terrain, de 4,5 hectares. Il s’agit de cultures maraîchères plantées sous des panneaux solaires posés sur des structures spécialement conçues. Ce projet a bénéficié d’un financement participatif local (crowdfunding) à hauteur de 700 000 euros.

Revenus futurs sous contrat en progression : +31% à 6,5 milliards d’euros

La visibilité à long terme du Groupe s’est encore améliorée avec des revenus futurs sécurisés par des contrats s’élevant à 6,5 milliards d’euros, soit 28 fois les revenus 2020. Ce niveau particulièrement élevé résulte de la stratégie de Voltalia consistant à rechercher des contrats de vente à très long terme couvrant la totalité de la production des centrales conservées en portefeuille.

Portefeuille de projets en développement en expansion : +24% à 9,7 gigawatts

Le portefeuille de projets en développement, destinés à être conservés ou vendus avec des services de construction et de maintenance, se montait à 9,7 gigawatts, soit une capacité ajoutée de près de 2 gigawatts en l’espace d’un an. Illustrant la montée en puissance de la stratégie de diversification technologique et géographique promue par le Groupe, ce portefeuille est à ce jour réparti à hauteur de respectivement 54,7%, 34,1% et 11,2% en Amérique Latine, Europe et Afrique. Sur le plan technologique, le solaire est majoritaire, à 61%, suivi de l’éolien pour 36,1% et des autres technologies, pour 2,9%.

OBJECTIF 2021 ET AMBITION 2023 CONFIRMÉS

En 2021, grâce à la contribution du portefeuille de plus de 1 GW de centrales en exploitation, la mise en service de nouvelles centrales et la poursuite de la progression des Services pour clients tiers, Voltalia confirme son objectif d’un EBITDA normatif autour de 170 millions d'euros.

L’ambition de 2,6 GW en exploitation ou en construction d’ici fin 2023 est également confirmée. Elle est sécurisée par le GW de capacité installée à fin 2020 et les contrats de vente d’énergie signés en 2020 pour une capacité additionnelle d’1 GW. En 2023, l'EBITDA normatif devrait atteindre la fourchette de 275 à 300 millions d'euros.

2021

2023

Capacité

-

2,6 GW en exploitation ou en construction

EBITDA Normatif

~170 millions d’euros

275-300 millions d’euros

« Normatif » : avec une ressource éolienne/solaire/hydraulique égale à la moyenne de très long terme et un taux EUR/BRL de 6,3


ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE

Le Conseil d’Administration a approuvé les projets de résolutions qui seront soumis à l’Assemblée Générale le 19 mai 2021.


Déclarations prospectives
Ce communiqué contient des déclarations prospectives. Ces déclarations ne constituent pas des faits historiques. Ces déclarations comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures. Ces déclarations prospectives peuvent souvent être identifiées par les mots « s'attendre à » « anticiper », « croire », « avoir l'intention de », « estimer » ou « planifier », ainsi que par d'autres termes similaires. Bien que la direction de Voltalia estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Voltalia qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectifs réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les informations et déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à l’évolution du prix de vente de l’électricité produite par Voltalia, à l’évolution du contexte réglementaire dans lequel Voltalia évolue ainsi qu’à la compétitivité des énergies renouvelables et d'autres facteurs qui peuvent affecter la capacité de production ou la rentabilité des sites de production de Voltalia ainsi que ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par Voltalia auprès de l'Autorité des marchés financiers y compris ceux énumérés à la section 2.2 « Facteurs de risque » du Document d’Enregistrement Universel 2019 de Voltalia déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers le 25 mars 2020.Voltalia ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et déclarations prospectives sous réserve de la réglementation.



Capacité installée au 31 décembre 2020

En MW

Eolien

Solaire

Biomasse

Hydro

Hybride*

31 décembre 2020

31 décembre 2019

Brésil

665,5

16,0

681,5

464,3

Egypte

32,0

32,0

32,0

Jordanie

57,0

57,0

-

France

74,2**

87,6

4,5

166,3

129,4

Guyane française

17,1

7,2

5,4

29,7

13,3

Grèce

4,7

4,7

4,7

Royaume-Uni

7,3

7,3

7,3

Portugal

8,8

8,8

4,7

Italie

10,2

10,2

8,1

Belgique

11,6

11,6

11,3

Espagne

6,4

6,4

2,7

Total

739,7

242,7

7,2

9,9

16,0

1 015,5

677,8

* 4 MW de solaire et 12 MW de thermique
** Incluant Adriers (10 MW) désormais cédé

Production d’électricité

(En GWh)

Eolien

Solaire

Biomasse

Hydro

Hybride*

Total 2020

Total 2019

Brésil

2 272,4

45,1

2 317,5

1 833,1

Egypte

76,5

76,5

12,7

Jordanie

33,8

0

France

134,1

101,2

6,4

241,6

199,2

Guyane française

4,3

8,9

19,6

32,8

32,5

Grèce

7,2

7,2

7,1

Royaume-Uni

8,7

8,7

7,8

Portugal

7,3

7,3

6,2

Italie

14,0

14,0

8,8

Belgique

12,0

12,0

10,1

Espagne

5,0

5,0

0

Total

2 406,5

249,8

8,9

25,9

45,1

2 756,4

2 117,4

*Incluant la production solaire d’Oiapoque

Compte de résultat consolidé (Non audité)

En milliers d'euros

Au 31 Décembre
2020

Au 31 Décembre 2019

Variation

En %

Revenus

233 457

175 479

57 988

33%

Achats et sous-traitance

(31 749)

(9 574)

(22 175)

232%

Charges externes

(70 759)

(67404)

(3 355)

5%

Charges de personnel

(33 828)

(30 665)

(3 163)

10%

Autres produits et charges d'exploitation

343

(2 732)

3 075

(113)%

Charges et autres revenus

(135 993)

(110 375)

(25 618)

23%

EBITDA

97 464

65 094

32 370

50%

% EBITDA

42%

37%

5%

13%

Autres produits et charges opérationnels

(7 116)

(472)

(6 644)

1 408%

Dotations et reprises aux amortissements, provisions et dépréciations

(46 602)

(28 986)

(17 616)

61%

Résultat opérationnel (EBIT)

43 746

35 636

8 110

23%

% EBIT

19%

20%

(2)%

(8)%

Charges brutes d'emprunt

(31 408)

(33 837)

2 429

(7)%

Autres produits et charges financiers

(1 336)

6 019

(7 355)

(122)%

Impôt sur les résultats et assimilés

(3 603)

(4 971)

1 368

(28)%

Résultats des sociétés mises en équivalence

(162)

(51)

(111)

218%

Résultat net

7 237

2 796

4 441

159%

% Résultat net

3%

2%

2%

95%

Part du Groupe

7 924

4 624

3 300

71%

Intérêts minoritaires

(687)

(1 828)

1 141

(62)%

Résultat net par action - part du Groupe (en euros) :

Avant dilution

0,0834

0.0669

0,0165

25%

Après dilution

0,0830

0.0664

0,0166

25%

Bilan consolidé9 (Non audité)

En milliers d’euros

Au 31 Décembre 2020

Au 31 Décembre 2019

Variation

En %

Goodwill

80 155

86 472

(6 317)

(7)%

Droits d'usage

45 316

40 400

4 916

12%

Immobilisations incorporelles

154 889

128 559

26 330

20%

Immobilisations corporelles

1 073 263

897 638

175 625

20%

Titres mis en équivalence

2 196

3 048

(852)

(28)%

Actifs financiers

16 156

21 593

(5 437)

(25)%

Actifs d'impôts différés

3 899

2 360

1 539

65%

Actifs non courants

1 376 023

1 180 070

195 953

17%

Stocks, encours et avances fournisseurs

41 252

40 951

301

1%

Actifs de contrat

7 696

1 343

6 353

473%

Créances commerciales

95 552

58 669

36 883

63%

Actifs financiers

6 283

5 079

1 204

24%

Actifs hors exploitation

31 924

21 975

9 949

45%

Trésorerie et équivalents de trésorerie nette

220 121

269 744

(49 623)

(18)%

Actifs courants

402 828

397 761

5 067

1%

Total Actif

1 778 851

1 577 831

201 020

13%

Capitaux propres part du Groupe

640 375

731 913

(91 538)

(13)%

Intérêts non contrôlants

55 820

51 310

4 510

9%

Capitaux propres

696 195

783 223

(87 028)

(11)%

Provisions non courantes

4 827

3 431

1 396

41%

Provisions pour départs en retraite & pensions

1 378

1 172

206

18%

Passifs d'impôts différés

16 015

2 687

13 328

496%

Emprunts à long terme

703 974

592 561

111 413

19%

Passifs financiers

14 614

9 239

5 375

58%

Passifs non courants

740 808

609 090

131 718

22%

Provisions courantes

6 163

6 374

(211)

(3)%

Emprunts à court terme

135 311

63 675

71 636

113%

Passifs de contrat

13 443

1 439

12 004

834%

Dettes fournisseurs et autres créditeurs

127 007

75 962

51 045

67%

Passifs financiers

26 138

15 866

10 272

65%

Passifs hors exploitation

33 786

22 202

11 584

52%

Passifs courants

341 848

185 518

156 330

84%

Total Passif

1 778 851

1 577 831

201 020

13%

Prochain rendez-vous : Revenus du premier trimestre 2021, le 21 avril 2021 (après bourse)

A propos de Voltalia (www.voltalia.com)

Voltalia est un acteur international des énergies renouvelables. Le Groupe produit et vend de l’électricité issue de ses installations éoliennes, solaires, hydrauliques, biomasse et de stockage. Il dispose d’une puissance en exploitation et en construction de plus de 1,4 GW et d’un portefeuille de projets en développement d’une capacité totale de 9,7 GW.

Voltalia est également prestataire de services et accompagne ses clients en renouvelable pendant toutes les étapes des projets, de la conception à l’exploitation-maintenance.

Pionnier sur le marché des entreprises, Voltalia propose enfin une offre globale à celles-ci allant de la fourniture d’électricité verte aux services d’efficacité énergétique, en passant par la production locale de sa propre électricité.

Fort de plus de 1 000 collaborateurs dans 20 pays sur 4 continents, Voltalia possède une capacité d’action mondiale pour ses clients.

Voltalia est coté au marché réglementé d’Euronext à Paris (FR0011995588 – VLTSA) et fait partie des indices Enternext Tech 40 et CAC Mid&Small. L’entreprise est également incluse dans le Gaïa-Index, l’indice des valeurs moyennes responsables.

Voltalia
Relations Investisseurs : invest@voltalia.com
T. +33 (0)1 81 70 37 00

Actifin
Relations Presse : Jennifer Jullia
jjullia@actifin.fr . T. +33 (0)1 56 88 11 11





1 En septembre 2020, Voltalia avait annoncé un objectif 2020 révisé d’environ 100 millions d’euros d’EBITDA sur une base normative, c’est à dire avec une hypothèse de ressource éolienne, solaire et hydraulique moyenne sur le second semestre 2020 et d’un taux de change EUR/BRL de 6,3 à partir du 24 septembre (et donc d’un taux moyen annuel de 5,9)
2 « Normatif » signifie calculé avec un taux de change EUR/BRL moyen annuel de 6,3 et une ressource éolienne, solaire et hydraulique moyenne sur le long terme
3 (Energie effectivement produite) / (énergie qui serait produite si les centrales produisaient 100% du temps à 100% de leur puissance)
4 Source : Global Wind Energy Council 2019
5 Source : bilan RTE 2019
6 Source : bilan RTE 2020
7 Ce chiffre, qui constitue une révision par rapport à la publication du 26 janvier 2021, intègre un reclassement de 10,7 millions d’euros venant désormais en déduction des dépenses d’exploitation. Ce reclassement est sans impact sur l’EBITDA et sur le cash
8 Dette financière / (fonds propres + dette financière)
9 Au 31 décembre 2019, le « Goodwill » et les « Capitaux propres – part du Groupe » ont été réestimés de 23 015 milliers d’euros afin de refléter au mieux la juste valeur payée dans le cadre de l’acquisition d’Helexia



Pièce jointe