La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 590,12
    -158,05 (-0,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Les vols à l'étalage ont flambé en 2022

AndreyPopov / Getty Images

Les commerces ont dû faire face à une hausse sensible des vols en 2022. Des délits qui découlent très rarement sur un dépôt de plainte.

Les vols à l'étalage en forte hausse en France. En un an, ils ont bondi de 14 %, soit près de 42.000 délits de la sorte recensés par la police et la gendarmerie, rapporte Le Parisien. Dans le détail, 26.829 vols à l'étalage ont été enregistrés en 2022 dans les grandes villes, contre 23.377 en 2021, soit une hausse de 14,77 %. En zone rurale, le pourcentage est quasiment le même, avec 15.093 vols à l'étalage en 2022 contre 13.152 en 2021 (+14,76 %).

Des vols de plus en plus nombreux, mais qui n'aboutissent que très rarement à une plainte de la part des commerçants victimes. Leur nombre pourrait donc être bien plus élevé. "Il y a une zone grise, les commerçants ne déposant pas systématiquement plainte. Cela dépend en général du montant concerné. Et souvent, l’affaire se règle en interne avec la sécurité", précise une source policière au Parisien.

Si les plaintes pour ces délits se font rares, c'est en raison des lourdeurs administratives. "C’est un vrai sujet. J’avais été alerté par des commerçants. Les trois quarts des commerces sont aujourd’hui exposés aux vols à l’étalage", déplore le sénateur (LR) de l’Essonne, Jean-Raymond Hugonet. Une procédure trop lourde qui pousse certains commerçants à des méthodes plutôt drastiques, en placardant par exemple des photos des voleurs sur leurs vitrines ou en les diffusant sur les réseaux sociaux.

D'après une étude du cabinet lyonnais Pannaud, datant de 2018 et relayée par Le Parisien, le manque à gagner pour les enseignes de grande distribution (...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Quels sont les pires passeports européens pour voyager ?

La campagne de vaccination contre la grippe prolongée face à l'intensité de l'épidémie
Olivier Faure à la tête du PS, l’avenir financier du parti en péril
À Venise, les gondoles rabotées à cause du réchauffement climatique
Les prix fous de l’immobilier de luxe, voici où le discounter Toujust va ouvrir ses premiers magasins français… Le flash éco du jour
États-Unis : la Fed "déterminée à maintenir le cap" même si cela entraîne une "croissance faible"