La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 223,42
    +26,76 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 662,79
    -142,21 (-1,20 %)
     
  • Nikkei 225

    26 547,05
    +119,40 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0438
    +0,0022 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    19 950,21
    +51,44 (+0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    28 761,38
    -1 069,83 (-3,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    667,04
    +424,36 (+174,87 %)
     
  • S&P 500

    4 008,01
    -15,88 (-0,39 %)
     

Vigilance si l’on vous demande de partager votre écran, c'est peut-être une arnaque

AnyDesk, TeamViewer, Microsoft Teams ou encore Zoom. Ces logiciels qui permettent notamment aux supports informatiques de prendre la main sur votre ordinateur, à distance, vous sont peut-être familiers. Or, ces derniers mois, ils sont particulièrement utilisés par les malfrats pour récupérer vos données sensibles, particulièrement vos coordonnées bancaires, et ainsi vous dérober des milliers d’euros, rapporte l’édition du soir de Ouest-France, lundi 9 mai. C’est l’instance de régulation du secteur financier britannique, la Financial Conduct Authority (FCA), qui a repéré cette nouvelle arnaque en ligne. Depuis janvier 2021, elle aurait permis de voler plus de 25 millions de livres, soit environ 29 millions d’euros, à des particuliers.

Comment opèrent les aigrefins ? Ils se font passer pour des conseillers en investissement et proposent d’installer de nouveaux dispositifs sur l’ordinateur de la personne. Pour cela, ils passent par un logiciel de partage d’écran à distance. À partir de cette simple manipulation, ils ont accès à tout votre poste et peuvent donc récupérer les informations qu’ils souhaitent. Une Britannique de 59 ans en a fait les frais. Comme le relate Ouest-France, elle a été appelée par un individu prétendant être conseiller financier, après avoir cliqué sur une publicité pour une cryptomonnaie. En la convainquant d’installer AnyDesk, il a pu récupérer les données bancaires stockées sur son ordinateur. Il a ensuite volé sa pension, souscrit plusieurs prêts à son nom, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covoiturage : devez-vous déclarer vos revenus aux impôts ?
Son locataire ne paie pas son loyer depuis deux ans, elle menace de commencer une grève de la faim
Impôt sur le revenu : voici comment calculer le montant de la facture
Vous rencontrez des difficultés pour changer de banque ? Racontez-nous
Voici comment remplir votre première déclaration de revenus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles