Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 775,82
    +560,35 (+0,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 449,55
    -18,55 (-1,26 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2738
    +0,0040 (+0,31 %)
     

La vie sur Mars existe peut-être sans qu’on puisse encore la détecter

Une étude montre que l’on peine encore à détecter certaines traces de vie biologique sur Terre… quid d’éventuelles traces sur la planète Mars ? Les retours d’échantillons sont probablement la meilleure façon que l’on aura pour chercher une vie microbienne sur notre voisine.

Il existe, sur Terre, une « matière noire microbienne ». Cette expression désigne tout groupe génétique de microbes dont nous n’avions, à l’origine, absolument pas connaissance. On ne sait même pas, en leur présence, que l’on est face à des ingrédients organiques. C’est par du séquençage génétique précis de la matière prélevée dans son ensemble que l’on découvre l’existence de ces espèces. On peut notamment en trouver au fin fond des déserts arides (ou dans des tunnels de lave). Cela pose un intéressant préalable : pour détecter une forme de vie, encore faut-il pouvoir la chercher véritablement.

Ce constat s’applique à une quête située bien au-delà de notre planète : l’exobiologie, ou la recherche d’une forme de vie (microbienne) autre que terrestre dans l’Univers. Des scientifiques ont eu l’idée de confronter la séquence génétique d’une « matière noire génétique » découverte dans l’Atacama (le désert terrestre le plus vieux et le plus aride) avec les instruments des rovers d’exploration de Mars, tels que Curiosity ou Perseverance.

La comparaison est d’autant plus valide que cette matière noire génétique date d’un ancien lac, ayant existé il y a plus de 100 millions d’années,

[Lire la suite]